Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Arts, spectacles, manifestations, etc, hors Comté.
Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6943
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Pivoine » ven. 06 août 2010, 17:52

Pivoine a écrit :! J'eusse aimé comparé. ::)


Rhôôô !

Murie's edit pour une histoire de [ ...

Avatar du membre
Karine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 12839
Enregistré le : dim. 05 févr. 2006, 13:40

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Karine » ven. 06 août 2010, 18:41

Pivoine a écrit :En as-tu entendu parler ?


Point du tout. Essaie les médiathèques, on y trouve parfois des choses inespérées.

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6943
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Pivoine » sam. 07 août 2010, 8:39

Karine a écrit :
Pivoine a écrit :En as-tu entendu parler ?


Point du tout. Essaie les médiathèques, on y trouve parfois des choses inespérées.

Oui merci je vais essayer de m'orienter de ce côté. Je n'ai jamais entendu parler du livre de Youcef Dris soi-disant "plagié" par YK.

Avatar du membre
Karine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 12839
Enregistré le : dim. 05 févr. 2006, 13:40

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Karine » sam. 07 août 2010, 10:03

Tiens, on en parle sur ce blog (Le monde.fr) : http://karimsarroub.blog.lemonde.fr/200 ... ucef-dris/

Avatar du membre
Karine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 12839
Enregistré le : dim. 05 févr. 2006, 13:40

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Karine » sam. 07 août 2010, 10:16

Impossible à trouver sur le net et non inscrit au catalogue des bibliothèques de Mulhouse... Dis, donc, c'est compliqué comme affaire !

Avatar du membre
Karine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 12839
Enregistré le : dim. 05 févr. 2006, 13:40

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Karine » sam. 07 août 2010, 10:19

Ah si ! Il est encore en ligne sur le site de l'éditeur avec son code ISBN.
http://www.dalimen.com/rub_4.html#01

Avatar du membre
Karine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 12839
Enregistré le : dim. 05 févr. 2006, 13:40

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Karine » sam. 07 août 2010, 10:22

Sur les blogs, il y a des gens sympas... Le livre de Youcef Dris est téléchargeable à cette adresse :
http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK ... 90748158f/

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6943
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Pivoine » sam. 07 août 2010, 13:26

Karine a écrit :Tiens, on en parle sur ce blog (Le monde.fr) : http://karimsarroub.blog.lemonde.fr/200 ... ucef-dris/



Hé bé ! J’aurais peut-être fait aussi une remarque si j’avais lu le livre de YD en premier.

L’histoire me paraît être la même. Beaucoup de choses semblables en tous les cas. C’est incroyable que des écrivains osent puiser leur inspiration chez d’autres écrivains. Est-ce un manque d’imagination, la facilité ? L’écrivain YD n’a pas l’air d’être connu ni en France, ni dans son pays. YK en aurait-il profité, séduit par le contexte de l'histoire et l'histoire elle-même ?
Cela me fait penser au livre de R. Desforge, la bicyclette bleue. J’ai cru lire le livre de Margaret Mitchell « Autant en emporte le vent » seule l’époque du récit est différente. Du coup je n’ai pas voulu lire les autres tomes.

Cela dit je ne renie pas ce que j’ai dit à propos du livre de YK. J’aime beaucoup son style d'écriture.

Quant au livre de YD on, ne peut pas le télécharger. :(
Je vais me renseigner pour savoir où se le procurer.

Avatar du membre
Karine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 12839
Enregistré le : dim. 05 févr. 2006, 13:40

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Karine » sam. 07 août 2010, 13:36

D'après ce que j'ai lu, il n'est pas paru en France et semble extrêmement difficile à trouver. La seule piste serait éventuellement d'écrire à l'éditeur, bien que les livres présentés ne soient pas à vendre directement.

Peut-être que M. Muire, qui est bien plus efficace que moi, saura t'aider à son retour de vacances.

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6943
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Pivoine » sam. 07 août 2010, 13:52

Karine a écrit :D'après ce que j'ai lu, il n'est pas paru en France et semble extrêmement difficile à trouver. La seule piste serait éventuellement d'écrire à l'éditeur, bien que les livres présentés ne soient pas à vendre directement.

Peut-être que M. Muire, qui est bien plus efficace que moi, saura t'aider à son retour de vacances.


Le mieux c'est d'écrire directement à l'éditeur.

Avatar du membre
Karine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 12839
Enregistré le : dim. 05 févr. 2006, 13:40

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Karine » sam. 07 août 2010, 20:50

Après Titus Flaminus, la fontaine aux Vestales et La Gloire de mon père, je viens de commencer Vendredi ou la vie sauvage de Tournier et le récent Contes et légendes de Haute-Saône et de Belfort de Hervé Thiry - Duval.

J'aime beaucoup ce recueil de contes. Il est modernisé et assez précis. Pour ceux qui connaissent les lieux décrits, on retrouve des détails tout à fait véridiques.

Image

Pour en savoir plus sur l'auteur, voir cette intéressante interview.

Enahda
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 3
Enregistré le : dim. 08 août 2010, 0:05

Les plagiats de Yasmina Khadra

Message non lupar Enahda » dim. 08 août 2010, 0:26

A mon avis c'est Youcef Dris qui a mis son bouquin en ligne, disponible à cette adresse :
http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK ... 90748158f/

J'ai trouvé le lien sur le site du psy : http://karimsarroub.blog.lemonde.fr/200 ... ucef-dris/

Moi j'ai lu d'abord celui de Youcef Dris puis après celui de Yasmina Khadra; mais il a tout pris, toutes les similitudes qu'a relevé le psy sont là dans les deux livres

- L’époque où commence l’histoire, dans les deux livres, ce sont les années trente.
- Le lieu : l’Algérie.
- Dans les deux livres, il est question de deux Arabes qui tombent amoureux d’une européenne.
- Dans le livre de Youcef Dris, les amoureux s’appellent d’abord Amélie et Dahmane. Dans celui de Yasmina Khadra, Emilie et Younes.
- Le héros de Youcef Dris débarque à Alger, celui de Yasmina Khadra à Oran.
- Dans les deux livres, les deux Arabes changeront ensuite d’identité, troquant leur prénom arabe contre un prénom chrétien pour l’un, hébraïque pour l’autre. Chez Youcef Dris, Dahmane devient Dédé, chez Yasmina Khadra, Younes devient Jonas.
- C’est grâce à l’intervention directe de l’Européen que le petit arabe est scolarisé, dans les deux livres
- Dans les deux livres, l’arabe est empêché de vivre son amour avec la jeune Amélie/Emilie.
- Dans les deux livres, leur union est empêchée par la volonté des parents de la fille : le père d’Amélie dans le livre de Dris, la mère d’Emilie dans le livre de Khadra.
- Après cet interdit, dans les deux livres les deux amoureux sont séparés durant de longues années.
- Dans les deux livres, ils assistent au départ des Français d’Algérie.
- Et pendant ce temps, les deux Arabes dans les deux livres sont victimes de racisme.
- Outre la séparation forcée par l’autorité d’un tiers, dans les deux livres ils sont rejetés parce qu’Arabes : à l’école, par les copains pour l’un, par les filles pour l’autre.
- Dans les deux livres, la fin se passe dans le sud de la France : à Aix dans le livre de Yasmina Khadra (où l’auteur a vécu), à Saint-Raphaël dans le livre de Youcef Dris, qui a respecté la vraie histoire de son cousin.
- Dans les deux livres, Amélie et Emilie accouchent.
- Dans les deux livres, Amélie et Emilie meurent, mais pas l’enfant.
- Dans les deux livres, les deux Arabes retrouvent le fils d’Amélie/Emilie à la fin.
- Dans les deux livres, l’Arabe ne sera pas le père.
- Dans les deux livres, Amélie et Emilie ont écrit une lettre à Dahmane et à Jonas.
La liste n’est pas exhaustive et les ressemblances ne s’arrêtent pas qu’au texte. A la fin du récit Les amants de Padovani, il y a quatre photos, des daguerréotypes que Youcef Dris avait retrouvés chez sa mère dans une vieille caisse, dont celle de la femme au chapeau :


Si ça c'est pas plagier. En plus il a aussi plagié le roman d'un autre algérien de langue arabe mais cette fois la presse en parle, il y a meme une inscription sur le site d'une encyclopédie qui parle du plagiat, reconnu par Yasmina Khadra !
http://karimsarroub.blog.lemonde.fr/201 ... ar-wattar/

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6943
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Les plagiats de Yasmina Khadra

Message non lupar Pivoine » dim. 08 août 2010, 9:27

Enahda a écrit :A mon avis c'est Youcef Dris qui a mis son bouquin en ligne, disponible à cette adresse :
http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK ... 90748158f/

J'ai trouvé le lien sur le site du psy : http://karimsarroub.blog.lemonde.fr/200 ... -khadra-Si ça c'est pas plagier. En plus il a aussi plagié le roman d'un autre algérien de langue arabe mais cette fois la presse en parle, il y a meme une inscription sur le site d'une encyclopédie qui parle du plagiat, reconnu par Yasmina Khadra !


Oui c'est troublant. On l'accuserait même de ne pas avoir écrit ses livres. Ca ne serait pas le premier qui utilise un nègre. Mais qui que ce soit, j'aime son style. Ca me perturbe quand même un peu toutes ces accusations.
L'aurais-je lu si j'avais su ? Je crois que je me serais arrangée pour lire celui de YD avant ,dans la mesure de possible, ce qui me paraît bien difficile.

Enahda
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 3
Enregistré le : dim. 08 août 2010, 0:05

Re: Les plagiats de Yasmina Khadra

Message non lupar Enahda » dim. 08 août 2010, 10:26

Pivoine a écrit :
Enahda a écrit :A mon avis c'est Youcef Dris qui a mis son bouquin en ligne, disponible à cette adresse :
http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK ... 90748158f/

J'ai trouvé le lien sur le site du psy :

Si ça c'est pas plagier. En plus il a aussi plagié le roman d'un autre algérien de langue arabe mais cette fois la presse en parle, il y a meme une inscription sur le site d'une encyclopédie qui parle du plagiat, reconnu cette fois par Yasmina Khadra !
http://karimsarroub.blog.lemonde.fr/201 ... ar-wattar/


Oui c'est troublant. On l'accuserait même de ne pas avoir écrit ses livres. Ca ne serait pas le premier qui utilise un nègre. Mais qui que ce soit, j'aime son style. Ca me perturbe quand même un peu toutes ces accusations.
L'aurais-je lu si j'avais su ? Je crois que je me serais arrangée pour lire celui de YD avant ,dans la mesure de possible, ce qui me paraît bien difficile.


oh je pense que c'est lui qui écrit "ces" livres...
il a surfé de longues années sur l'orgueil national algérien en louant l'islam, la guerre d'algérie, en critiquant l'intervention américaine en irak, en afghanistan, jamais un romancier n'a autant parlé de terrorisme autant que lui
mais que dit-il au journaliste américain (qui l'interrogera sur cette autre affaire de plagiat qu'il a reconnue) ? "Mes livres ne parlent pas de terrorisme" !!!
http://encyclopedia.jrank.org/articles/ ... -1955.html

on dit que en tant qu'ex militaire (commandant de l'armée), occupé à redorer l'image du flic et du militaire algérien, la + part des consulats algériens lui font de la pub à la parution de chacun de ses livres, lui organisent des débats, des rencontres avec la presse, avec le public, bref personne ne comprend pourquoi il est si choyé...
Alors qu'il est le seul (à ma connaissance) de tous les auteurs maghrébins, à se plaindre de persecussion et de jalousie ! Il ne fait que ça, parler de ses ennemis... !!!

Ici à Alger on commence carrément à le prendre pour un fou, un type pas très normal; parano, mégalomane, et j'en passe;
remarque intéressante : il ne plagie que des auteurs Algériens, lui le commandant de l'armée algérienne, copain du président algérien et qui tutoie les ministres...
Qui portera plainte contre lui ? pas Youcef Dris en tout cas;
c'est karim sarroub qui a tout dévoilé et vraiment je lui tire mon chapeau car personne n'a parlé de yasmina khadra aussi librement et avec des mots aussi durs, sans lui personne ne sait rien de ses plagiats; à mon avis, d'autres trucs vont être découvert sur ce type, wait and see

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6943
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Les livres de Yasmina Khadra

Message non lupar Pivoine » dim. 08 août 2010, 16:52

Enahda a écrit :[oh je pense que c'est lui qui écrit "ces" livres...


C’est tout ce que je voulais savoir en fait. Donc ce style est bien le sien.

Je viens de finir de lire « L’Attentat" du même auteur qui m'a tout autant plu.

L'histoire : C’est un brillant chirurgien apprécié, naturalisé israélien, qui a tout pour être heureux, belle situation, vivant dans un beau quartier, marié à une belle femme instruite elle aussi et qui apprend un beau jour que celle dernière est la kamikaze qui s’est fait exploser dans un restaurant.
Un long parcours semé de malheurs, de violence, d’amitié, de morts pour cet homme qui cherche à comprendre. Pourquoi ? Pourquoi ?
Pour moi l’auteur montre sans parti pris aucun, avec ses mots beaux et simples à la fois, ce qu’endurent Palestiniens et Israéliens.
Qui a raison, qui a tort ? L’auteur nous laisse toute liberté. C'est du moins ce que je ressens, c'est comme ça que j'interprète. A nous de nous faire notre opinion en quelque sorte.

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Thierry39 » dim. 08 août 2010, 19:44

Le débat sur l'héroïsme m'a donné de relire l'Iliade. Je ne le connais pas aussi bien que Les vieux de la vieille mais certains passages commencent à rentrer. :invis:
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Enahda
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 3
Enregistré le : dim. 08 août 2010, 0:05

Re: Les livres de Yasmina Khadra

Message non lupar Enahda » lun. 09 août 2010, 13:23

Pivoine a écrit :
Enahda a écrit :[oh je pense que c'est lui qui écrit "ces" livres...


C’est tout ce que je voulais savoir en fait. Donc ce style est bien le sien.

Je viens de finir de lire « L’Attentat" du même auteur qui m'a tout autant plu.

L'histoire : C’est un brillant chirurgien apprécié, naturalisé israélien, qui a tout pour être heureux, belle situation, vivant dans un beau quartier, marié à une belle femme instruite elle aussi et qui apprend un beau jour que celle dernière est la kamikaze qui s’est fait exploser dans un restaurant.
Un long parcours semé de malheurs, de violence, d’amitié, de morts pour cet homme qui cherche à comprendre. Pourquoi ? Pourquoi ?
Pour moi l’auteur montre sans parti pris aucun, avec ses mots beaux et simples à la fois, ce qu’endurent Palestiniens et Israéliens.
Qui a raison, qui a tort ? L’auteur nous laisse toute liberté. C'est du moins ce que je ressens, c'est comme ça que j'interprète. A nous de nous faire notre opinion en quelque sorte.


L'attentat est presque un bon livre; c'est grâce à ce roman qu'il s'est fait connaître. Cependant le style est le même, ampoulé, emphatique, il en fait trop. Le style Khadra est trop exagéré, au point d'écrire des trucs qui n'ont pas de sens ou carrément des conneries, comme on le voit avec cette liste de perles tirée de Ce que le jour doit à la nuit :

http://www.lepost.fr/article/2009/10/12 ... rroub.html


Le ciel broyait du noir à ne savoir comment s’en sortir. (p. 66)

Ici, le temps tournait en rond. Sans suite dans les idées. (p. 85)

Longtemps, j’avais cru que c’étaient ses yeux qui remplissaient mon âme d’une tendre quiétude. Aujourd’hui, je me rends compte que ce n’était pas ses yeux, mais son regard. (p. 116)

Les yeux peuvent mentir, pas le regard. (p. 240)

Comme bonhomme, il n’est pas clair, mais son esprit l’est. (p. 192)

L’hiver 1960 fut si rude que nos prières gelaient (p. 353)

Ils roulaient le « r » comme on roule le couscous. (p. 380)

J’ai voulu, plus que tout au monde, extraire un à un tous mes souvenirs avec un arrache-clou comme on se défaisait jadis d’une molaire cariée. (p. 400)

Certes, la femme n’est pas tout, mais tout repose sur elle. (p.266)

Le commentaire désespéré d'une internaute (Farida Oue) :
[Yasmina Khadra écrit : "Certes, la femme n’est pas tout, mais tout repose sur elle."
Dans l'esprit de ce bédouin, comme dans l'esprit d'une majorité d'Algériens, il faut comprendre, chers lecteurs, que quand il dit que "la femme n'est pas tout", ça veut dire qu'elle n'est rien.
Et quand il continue : "mais tout repose sur elle", il faut entendre par là qu'elle doit se farcir le ménage, la vaisselle, le linge, la bouffe, les enfants, les courses, quoi. Tout repose sur elle qu'il a dit. Ca promet.]

Cependant, elle avait beau s’intéresser à autre chose, fixer le parterre ou un bout du ciel, je décelais nettement la braise qui couvait au fond de ses orbites, semblable aux laves océanes que ni les milliards de tonne d’eau ni les ténèbres abyssales n’étoufferaient. (p. 273)

L’hiver se retira un soir sur la pointe des pieds. (p. 191)

L’automne se débina sur la pointe des pieds. (p. 276)

Le printemps gagnait du terrain. (p. 219)

Je défis le papier d’emballage avec les précautions d’un artificier. (p.278)

Un éclair illumina les ténèbres. La pluie tombait doucement. Les carreaux étaient en larmes. Je n’avais pas l’habitude de voir pleurer les vitres. (p.280)

Ma chambre eut du mal à me digérer. (p. 280)

J’avais un compte à régler avec moi-même. On ne fuit jamais soi-même. (p. 282)

En tout cas, il a l’air apaisé de quelqu’un qui vient de régler ses comptes avec lui-même. (p. 397)

Son onde de choc se répercuta à travers mon corps comme une détonation souterraine à travers les douves d’une forteresse. (p. 305)

La nuit me trouva assis sur le perron de la pharmacie. (p. 310)

Je glissais vers quelque chose que j’étais incapable de définir et qui m’étirait dans tous les sens en déformant mon discernement, mes fibres, mes repères, mes pensées, pareil à un lycanthrope abusant des ténèbres pour naître à sa monstruosité. (p. 314)

Ce n’était sûrement pas Lucette ; elle aurait situé mon sourire, décelé un rivage évocateur dans le bleu de mes yeux. (p. 317)

Adieu Lucette ! (p. 116)

Une larme profita d’un moment d’inattention et parvint à se faufiler à travers mes cils et à rouler sur ma joue. Je n’eus pas le courage ni la force de l’intercepter. (p. 330)

Chaque soir, dans mon lit, je redoutais de me réveiller au cœur des absences. (p. 316)

Je m’essuyai la figure et quittai la librairie avec le sentiment qu’une brume émanant de nulle part était en train de supplanter la lumière finissante du jour. (p. 330)

Et ces yeux, mon Dieu ! qui me dévisagent, qui me devinent. Comment a-t-il pu m’identifier parmi tous ces gens alors que nous ne nous sommes jamais rencontrés ? (p. 386)

Pauvre fou, ne sais-tu pas que, d’une manière ou d’une autre, tout rescapé d’une guerre est un traitre ? (p. 393)

André est bourré comme une pipe, mais il tient le coup. (p. 399)

Chaque instant que l’on volait au temps nous livrait une part d’éternité. (p. 219)

A quatre-vingt ans, notre avenir est derrière. Devant, il n’y a que le passé. (p. 403)

Quand j’ai entendu sa voix, j’ai cru que c’était Jean-Christophe qui rappliquait, et ça m’a insufflé une bonne dose de je ne sais quoi qui m’a revigoré ; cette même force m’a abandonné illico quand je me suis aperçu que ce n’était pas lui. (p. 403)

Il est des jours que les saisons renient. La fatalité s’en préserve, et les démons aussi. (p. 66)

Et l’éternité avait rompu comme s’éclipsent les lampes quand on appuie sur le commutateur, si vite que j’en fus pris de court. (p. 89)

J’étais persuadé que la misère ne relevait pas de la fatalité, qu’elle s’inspirait exclusivement des mentalités. Tout se façonne dans la tête. (p. 90)

La guerre éclata en Europe. Tel un abcès. (p. 108)

Le soleil oranais se surpassait. (p. 111)

Parce qu’il ne supportait pas d’être l’objet d’une telle infamie, il en perdit plusieurs fois la raison. (p. 114)

Les vergers reprirent leur défilé. Les orangeraies et les vignes se donnaient du coude pour conquérir les collines et les plaines. (p. 118)

A un âge ou l’éveil est aussi douloureux que les premiers saignements chez une fille, ça vous stigmatise au fer rouge. (p. 129)

J’avais pour Mme Cazenave une profonde admiration. Mes pensées pour elle étaient saines. (p. 169)

Mme Cazenave avait toujours l’allure aérienne, mais mon cœur ne bondit pas dans ma poitrine. Etait-ce la pluie qui tempérait les passions ou bien la grisaille qui démythifiait les souvenirs ? Je n’avais pas cherché à le savoir. (p. 194)

Mon cœur cognait comme un forgeron fou sur son enclume. (p. 249)

(…) semblait jurer de ne plus remettre les pieds dans un bled aussi enclavé culturellement qu’un enclos à bestiaux. (p. 206)

La main de Lucette avait beau étreindre la mienne, elle ne parvenait pas à m’éveiller à moi-même. (p. 111)

Pourquoi moi ? hurlais-je en mon for intérieur. (p. 240)

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6943
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Les livres de Yasmina Khadra

Message non lupar Pivoine » lun. 09 août 2010, 21:42

Pour ma part je préfère ne pas porter de jugement tant que je n'ai pas lu les livres de Youcef Dris.
De plus, je suis comme St Thomas, je ne crois que ce que je vois.
Et puis j'ai l'esprit de contradiction, plus on dit du mal de quelqu'un plus j'aurais tendance à l'apprécier. :oui: Mon opinion je me la fais toute seule.
Je lis maintenant " Les hirondelles de Kaboul" toujours de YK.
Pis arrête de dire du mal de cet auteur, je vais acheter tous ses livres :mdr:

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar Beuillot » jeu. 12 août 2010, 22:06

Bienvenue chez toi, Enahda. :hat:
Cette polémique est fort intéressante (et rien qu'un détail : je viens de saisir que "Yasmina" peut être un prénom/pseudo masculin).
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
gfbertrand
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2952
Enregistré le : dim. 29 juin 2008, 15:21
Localisation : Pontissalien exilé dans l'Ain

Re: Qu'est ce qu'on lit cette semaine ?

Message non lupar gfbertrand » jeu. 12 août 2010, 22:43

Bienvenue Enahda. Je vois que Khadra génère en toi beaucoup d'animosité. Je ne connais pas cet écrivain.
gf
Si parfois tu te sens petit, inutile, démoralisé ou dépressif n’oublie jamais que tu as été un jour le spermatozoïde le plus rapide de la bande.


Retourner vers « Re.créations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité