Années 80

Arts, spectacles, manifestations, etc, hors Comté.
Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Années 80

Message non lupar Billy » mar. 11 sept. 2007, 16:36

Voilà donc un sujet entièrement résèrvé aux chansons des Années 80, paroles,clip vidéo, images... seront le coeur du sujet.
Pour commencer, une chansons superbe de Jeanne MAS,

Jhonny, Jhonny

La nuit ouvre ses fenêtres,
Sur la planète déserte,
S'écrase dans une cigarette,
Joue sur l'onde muette.

Et l'homme s'enferme sans attitude,
Compte à rebours
Sa solitude ;
"Barreaux rouillés
A cause d'elle,
Ma vie se perd,
Se sèche".

Et puis Johnny, Johnny serre le vide dans ses bras,
Quand Johnny, Johnny s'éveille, ne la trouve pas.
Et puis Johnny, Johnny s'égare, ne comprend pas,
Non Johnny, Johnny cette femme n'est plus à toi.

Comme un écho qui s'endort,
Epuisé par tant d'effort,
Tu l'aimes encore.

Les murs imprégnés de traces,
Son parfum se déplace,
La chercher même dans l'espace,
Quand l'alcool te menace.

Et l'homme se saôule
D'incertitudes,
Dans sa fierté
Cache sa blessure,
"Rideau de fer,
Comment faire,
Comment survivre sans elle".


Image





*** Message édité par Billy le 11/09/2007 17:53 ***
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » mar. 11 sept. 2007, 16:47

Spéciale dédicace à Murie (même si je ne suis pas HS ::D ).


Luna Parker
Tes états d'âme Eric



--------------------------------------------------------------------------------

Le Pacifique est trop noir
Comme tes états d'âme Eric
De vague à l'âme en lame de fond
Tu surfes entre ces récifs
Mais le courant te ramène
Vers le macadam Eric
De vague à l'âme en terrain vague
Tu divagues
Tes états d'âme sont des lassos
Qui tournoient et s'entrelacent autour de moi
Qui suis lasse des rodéos du Texas
OK corral c'est le KO, KO moral

Vague à l'âme ou bien lame de fond
Chaque fois je fonds quand tout s'enflamme

Tes états d'âme sont pour moi Eric
Comme les états d'Amérique
Je les visite un par un Eric
Dans leur ordre alphabétique
Tes états d'âmes sont pour moi Eric
Comme les états d'Amérique
Je les visite un par un Eric
Dans un état d'amnésie

Le dictionnaire des souvenirs
N'a qu'une page une seule rubrique
Il commence par ton absence
Et dans l'ordre alphabétique
Se termine par l'état d'amnésie
Tes états d'âme sont un leurre
Et tes larmes sont les armes dont tu te sers
Mais ce piège ne prendrait qu'un amateur
Ton âme sÅ“ur était meilleure adversaire

Tes états d'âme sont pour moi Eric
Comme les états d'Amérique
Je les visite un par un Eric
Dans leur ordre alphabétique
Tes états d'âme sont pour moi Eric
Comme les états d'Amérique
Je les visite un par un Eric
Dans un état d'amnésie

Tes états d'âme sont pour moi Eric
Comme les états d'Amérique
Je les visite un par un Eric
Dans leur ordre alphabétique
Tes états d'âme sont pour moi Eric
Comme les états d'Amérique
Je les visite un par un Eric
Dans un état d'amnésie

Lala lala lalalalala lalala lala lala...
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 16:47

Les années 80 ne sont pas mes préférées mais voici une autre chanson de Jeanne Mas :



En rouge et noir


Si l'on m'avait conseillée,
J'aurais commis moins d'erreurs,
J'aurais su me rassurer,
Toutes les fois que j'ai eu peur,
Je me serais blottie au chaud,
A l'abri d'un vent trop fier,
Et j'aurais soigné ma peau,
Blessée par les froids d'hivers,
J'aurais mis de la couleur,
Sur mes joues et sur mes lèvres,
Je serais devenue jolie.

J'ai construit tant de châteaux,
Qui se réduisaient en sable,
J'ai prononcé tant de noms,
Qui n'avaient aucun visage,
Trop longtemps je n'ai respiré
Autre chose que de la poussière,
Je n'ai pas su me calmer,
Chaque fois que je manquais d'air,
Mes yeux ne veulent plus jouer,
Se maquillent d'indifférence,
Je renie mon innocence.

En rouge et noir, j'exilerai ma peur ;
J'irai plus haut que ces montagnes de douleur,
En rouge et noir, j'afficherai mon cœur ;
En échange d'une trêve de douceur,
En rouge et noir, mes luttes mes faiblesses,
Je les connais, je voudrais tellement qu'elles s'arrêtent ;
En rouge et noir, drapeau de mes colères,
Je réclame un peu de tendresse.

Si l'on m'avait conseillée,
Tout serait si différent,
J'aurais su vous pardonner,
Je serais moins seule à présent,
Somnambule j'ai trop couru,
Dans le noir des grandes forêts,
Je me suis souvent perdue,
Dans des mensonges qui tuaient,
J'ai raté mon premier rôle,
Je jouerai mieux le deuxième,
Je veux que la nuit s'achève
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » mar. 11 sept. 2007, 16:48

Message original: Thierry39
voici une autre chanson de Jeanne Mas :
:charte: :corne:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 16:50

Autre chanson typique des années 80 :


Voyage voyage (Desireless)


Au dessus des vieux volcans
Glissant des ailes sous les tapis du vent
Voyage Voyage
Eternellement
De nuages en marecages
De vent d'Espagne en pluie d'equateur
Voyage voyage
Vol dans les hauteurs
Au d'ssus des capitales
Des idees fatales
Regarde l'ocean

Voyage voyage
Plus loin que nuit et le jour {voyage voyage}
Voyage {voyage}
Dans l'espace inoui de l'amour
Voyage voyage
Sur l'eau sacree d'un fleuve indien {voyage voyage}
Voyage {voyage}
Et jamais ne reviens

Sur le Gange ou l'Amazone
Chez les blacks chez les sikhs chez les jaunes
Voyage voyage
Dans tout le royaume
Sur les dunes du Sahara
Des îles Fiji au Fuji-Yama
Voyage voyage
Ne t'arretes pas
Au d'ssus des barbeles
Des cœurs bombardes
Regarde l'ocean

Voyage voyage
Plus loin que nuit et le jour {voyage voyage}
Voyage {voyage}
Dans l'espace inoui de l'amour
Voyage voyage
Sur l'eau sacree d'un fleuve indien {voyage voyage}
Voyage {voyage}
Et jamais ne reviens

Au d'ssus des capitales
Des idees fatales
Regarde l'ocean
Voyage voyage
Plus loin que nuit et le jour {voyage voyage}
Voyage {voyage}
Dans l'espace inoui de l'amour
Voyage voyage
Sur l'eau sacree d'un fleuve indien {voyage voyage}
Voyage {voyage}
Et jamais ne reviens
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 16:52

Message original: Thierry39
voici une autre chanson de Jeanne Mas :


Message original: beuillot
:charte: :corne:


Oui, je sais, tu n'es pas le seul à me le reprocher. Mais comme je n'y connais rien en musique ...
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Message non lupar Billy » mar. 11 sept. 2007, 16:53

Partenaire Particulier (1984):

Je suis un être à la recherche
Non pas de la vérité
Mais simplement d'une aventure
Qui sorte un peu de la banalité

J'en ai assez de ce carcan
Qui m'enferme dans toutes ses règles
Il me dit de rester dans la norme
Mais l'on finit par s'y ennuyer

{Refrain:}
Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me manque tant
Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me tente tant
Qui me tente tant
Partenaire particulier
Cherche partenaire particulière
Débloquée, pas trop timide
Et une bonne dose de savoir faire
Savoir faire

Vous comprendrez que de tels péchés
Parfois sont difficiles à avouer
Ils sont autour de moi si fragiles
Ce n'est pas parmi eux que je trouverai

Je dois trouver de nouveaux horizons
Mais je finis parfois par tourner en rond

{au Refrain}
Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me manque tant
Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me tente tant
Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me manque tant
Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me tente tant
Qui me tente tant

Partenaire particulier
Cherche partenaire particulière
Débloquée, pas trop timide
Et une bonne dose de savoir faire
Partenaire particulier
Cherche partenaire particulière
Débloquée, pas trop timide
Et une bonne dose de savoir faire
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 16:57

Pour les clips, Billy, tu devrais trouver ton bonheur sur :

http://www.1980.tv/
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 16:59

Eve, lève toi
(Julie Pietri)


Oh femme unique, péché, désir
Pour un serpent de bible
A brisé son empire
Bleu de l'enfer, couleur amour
Dessine sur la pierre
Les mots du premier jour
Saveur amère d'hommes interdits
A goûté les plaisirs
Que Dieu puni
Oh ! cœur mortel,
Eve aux yeux pâles
Délaissée par le ciel elle a mal

{Refrain:}
Eve lève-toi et danse avec la vie
L'écho de ta voix est venu jusqu'à moi
Eve lève-toi tes enfants ont grandi
En donnant la vie je serai comme toi

Eve en musique
Fille en délire
Pour un enfant d'Afrique
A perdu le sourire
Eve en velours
Chagrin d'amour
Chemin du petit jour
Même plus rien
Oh ! Femme future
Tous ces trésors
Le corps en aventure
Elle s'endort
{au Refrain}

Ne pleure pas
Mon histoire est là
Regarde-moi
Ta vie est en moi
Le temps s'efface
{au Refrain}

Eve lève-toi et danse avec la vie
L'écho de ta voix est venu jusqu'à moi.
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » mar. 11 sept. 2007, 17:04

Message original: Thierry39
Mais comme je n'y connais rien en musique ...

C'est bon, je te crois! Par pitié, arrête! ::D
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 17:07

Message original: beuillot

C'est bon, je te crois! Par pitié, arrête! ::D


Tu es sûr ? Tu veux pas que je mette Macumba tant que j'y suis ? :lol:
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Message non lupar Billy » mar. 11 sept. 2007, 17:08

Message original: Thierry39
Pour les clips, Billy, tu devrais trouver ton bonheur sur :

http://www.1980.tv/


MERCI Thierry, il y a tous ce qui faut sur ce site, MERCI aussi à Beuillot pour les paroles de "Tes états d'âmes Eric", depuis le temps que je la cherchais celle-là ::)

Chanteurs sans frontières (1985)

Ethiopie

Ils n'ont jamais vu la pluie
Ils ne savent même plus sourire
Ils n'y a même plus de larmes
Dans leurs yeux si grands

Les enfants d'Ethiopie
Embarqués sur un navire
Qui n'a plus ni voiles ni rames
Attendent le vent

Loin du cœur et loin des yeux
De nos villes, de nos banlieues
L'Ethiopie meurt peu à peu
Peu à peu

Rien qu'une chanson pour eux
Pour ne plus fermer les yeux
C'est beaucoup et c'est bien peu
C'est bien peu

Mais à chaque enfant qui tombe
Qui meurt loin des yeux de l'occident
Notre ciel devient plus sombre
Et notre avenir moins grand

Sur cette terre de sécheresse
Ne fleurissent que les tombes
Malgré toutes nos richesses
Leur soleil nous fait de l'ombre

Loin du cœur et loin des yeux
De nos villes, de nos banlieues
L'Ethiopie meurt peu à peu
Peu à peu

Loin du cœur et loin des yeux
De nos villes, de nos banlieues
L'Ethiopie meurt peu à peu
Peu à peu






*** Message édité par Billy le 12/09/2007 19:26 ***
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » mar. 11 sept. 2007, 17:08

Oh et puis zut, vous l'aurez voulu. :invis:


Début de soirée
Nuit de folie

Paroles: William Picard. Musique: Sauveur Pichot & Claude Mainguy 1988
© CBS music Publishing


--------------------------------------------------------------------------------

{Parlé:}
Y a pas de saison pour que vive la musique
Au fond pas de saison pour que vive le son
En marchant tu donnes une cadence à tes pas
Tu sens la musique au bout de tes doigts

Tu dis que la vie qu'on t'a donnée est faite pour ça
Tant de choses grace au son tu connaitras
Ton cœur est un saphir de pick up
On a trouvé des decibels dans ton check up

{Refrain: x2}
Et tu chantes chantes chantes ce refrain qui te plait
Et tu tapes c'est ta façon d'aimer
Ce rythme qui t'entraine jusqu'au bout de la nuit
Réveille en toi le tourbillon d'un vent de folie

Tu danses le monde musique americaine
La cadence du funk au plus haut t'emmène
Le tempo en délire si ce soir il fait chaud
C'est qu'on monte nos mains vers le point le plus haut

{Refrain}

{Parlé:}
Toi qui dessines au fond de ton ennui les notes d'une mélodie.
Une musique sans accord majeur c'est une piste sans danseur
Mais si tu ranges dans ces moments là dans un placard tes idées noires
Les notes pourront se danser et nous reviendrons les chanter
Quand le sucre est tombé choqué le café renversé
Je sentais bien que la journée etait mal commencée
Plus tard la caisse était cassée avant que craquent les chromes
Mettant la gomme j'avais detalé

La musique était mon sourire les vieux succès mes souvenirs
On sent tous son dernier soupir lorsqu'on va mourir
Mais un souffle j'avais gardé car on ne peut pas trépasser
Chacun le sait sans voir un disque jockey
Et tu chantes danses jusqu'au bout de la nuit
Tes flashes en musique funky
Y a la basse qui frappe et la guitare qui choque
Et y a le batteur qui s'éclate et toi qui tient le choc

{Refrain}

Calmés?
Le beuillot, quand on le cherche... :lol:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Message non lupar Billy » mar. 11 sept. 2007, 17:12

Elsa

Jour de neige

Tout doux tout doux
comme un rêve un peu flou

Froid dehors et chaud dedans
descendre en courant l'escalier
quand tout même le ciel est blanc
comme le papier plié
d'un secret
pressée sans savoir pourquoi
filer déjà sur mon vélo
la longue écharpe après moi
le cœur en plein galop

Jour de neige
dans un grand pull qui me protège
première neige
vertige en moi comme un manège
jour bien tendre
comme ce quelqu'un qui vient m'attendre
au bout du chemin

Tout doux tout doux
comme un rêve un peu flou

Froid dehors et chaud dedans
les flocons comme des papillons
sur mes lèvres et sur mes dents
une sensation frisson
et pour ca
vouloir préserver pareille
la blancheur que rien ne sauvera
après le retour du soleil
toujours toujours en moi

Jour de neige
dans un grand pull qui me protège
première neige
vertige en moi comme un manège
jour bien tendre
comme ce quelqu'un qui vient m'attendre
au bout du chemin

Tout doux tout doux
comme un rêve un peu flou

Jour de neige
dans un grand pull qui me protège
première neige
au loin disparaît le manège
première neige
tourbillon léger qui m'enlève
jour de neige
sur mon vélo comme dans un rêve
jour de neige
et pourtant je n'ai peur d'aucun piège...
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » mar. 11 sept. 2007, 17:13

Message original: Thierry39


Tu es sûr ? Tu veux pas que je mette Macumba tant que j'y suis ? :lol:

Je m'en charge. ::D

Jean-Pierre Mader
Macumba

Paroles et Musique: R. Seff, J.P. Mader 1985


--------------------------------------------------------------------------------

Elle est venue sans bagage,
Quand, échoué d'un naufrage,
Dans les cales d'un cargo,
Elle a quitté son île
Pour un monde nouveau,
Loin des bidonvilles.

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Pour les dockers du port
Qui ne pensent qu'à boire,

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Pour des marins largués
Qui cherchent la bagarre,
Oh Macumba.

Pour trouver la force d'attendre,
Elle se vend, dirai de rêve tendre,
Les verres de tequila
Réchauffent sa mémoire
De ses mots d'autrefois,
Brûlant comme l'espoir.

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Pour les dockers du port
Qui ne pensent qu'à boire,

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Pour des marins largués
Qui cherchent la bagarre,
Ooh Macumba.

{Instrumental}

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Pour les dockers du port
Qui ne pensent qu'à boire.

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Pour des marins largués
Qui cherchent la bagarre.

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Au rythme des salsas,
Aux accords des guitares.

Oh Macumba, Macumba,
Elle danse tous les soirs
Et elle offre sa nuit contre quelques dollars,
Oh Macumba, Macumba...

Oh Macumba, Macumba...
Oh Macumba, Macumba...
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » mar. 11 sept. 2007, 17:16

J'ai ici de quoi achever les plus coriaces.



Corynne Charby
Boule de flipper

Paroles: JM Bériat. Musique: Christophe 1986
© 1986 - Editions A.P.A.

--------------------------------------------------------------------------------

Moi j'suis comme une bombe
Qu'on a larguée
Et puis qui tombe au beau milieu
D'un slow d'enfer sans partenaire
Moi j'suis pas faite pour les dollars
Les défaites
J'ai un chagrin de Baby Doll
Sans idylle
Sans idole

{Refrain:}
Et j'vis comme une boule de flipper
Qui roule
Avec les oreillers du cœur
En boule
Et j'vis comme une boule de flipper
Qui roule
Voilier si t'as pas de skipper
Tu coules
J'lis des romans fleuve
Il faut qu'j'oublie pour être toute neuve
Les souvenirs c'est du poison
Au goût citron
J'rêve à des endroits
Que j'me dessine du bout des doigts
Sur les miroirs de mon studio
Pas d'histoire, pas d'photo

{Refrain:}
Et j'vis comme une boule de flipper
Qui roule
Tous mes beaux châteaux d'Equateur
S'écroulent
Et j'vis comme une boule de flipper
Qui roule
Capitaine d'un bateau chanteur
Tu coules

{Iinstrumental}

Et j'vis comme une boule de flipper
Qui roule
Tous mes beaux châteaux d'Equateur
S'écroulent
Et j'vis comme une boule de flipper
Qui roule
Capitaine d'un bateau chanteur
Tu coules
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 17:16

Message original: beuillot
Calmés?
Le beuillot, quand on le cherche... :lol:


Moi aussi on me trouve. Attention planquez-vous :



Stéphanie de Monaco
Ouragan


Vision d'orage,
J'voudrais pas qu'tu t'en ailles.
La passion comme une ombre,
Fallait que j'y succombe.
Tu m'enlaçais,
Dans les ruines du vieux Rome.
A part nous, y a personne.
Seul le tonnerre résonne,
M'emprisonne,
Tourbillonne.

Comme un ouragan
Qui est passé sur moi,
L'amour a tout emporté.
Dévastée ma vie
Des vagues en furie
Qu'on ne peut plus arrêter.
Comme un ouragan,
La tempête en moi
A balayé le passé,
Allumé ma vie
C'est un incendie
Qu'on ne peut plus arrêter.

Vision d'image
D'un voyage qui s'achève
Comme une nuit sans rêve,
Une bataille sans trêve,
Cette nuit à Rome.
Ton absence me dévore
Et mon cœur bat trop fort.
Ai-je eu raison ou tort
De t'aimer tellement fort ?

Comme un ouragan
Qui est passé sur moi,
L'amour a tout emporté.
Dévastée ma vie
Des vagues en furie
Qu'on ne peut plus arrêter.
Comme un ouragan,
La tempête en moi
A balayé le passé,
Allumé ma vie.
C'est un incendie
Qu'on ne peut plus arrêter.

Désir, trahir, maudire, rougir,
Désir, souffrir, mourir, pourquoi ?
On ne dit jamais ces choses-là.
Un sentiment secret, d'accord.
Un sentiment qui hurle fort.

Comme un ouragan,
La tempête en moi
A balayé le passé,
Allumé ma vie.
C'est un incendie
Qu'on ne peut plus arrêter.
Comme un ouragan
Qui est passé sur moi,
L'amour a tout emporté.
Dévastée ma vie
Des vagues en furie
Qu'on ne peut plus arrêter...
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » mar. 11 sept. 2007, 17:19

Effectivement, tu n'y vas pas de main morte! :lol:
Billy, tu devrais aussi trouver ton bonheur sur bides-et-musiques.
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 11 sept. 2007, 17:21

Message original: beuillot
Effectivement, tu n'y vas pas de main morte! :lol:


Tu étais prévenu. :lol:

Message original: beuillot
Billy, tu devrais aussi trouver ton bonheur sur bides-et-musiques.


Tu as fini de dévoiler mes sources ?
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Message non lupar Billy » mar. 11 sept. 2007, 17:22

Etienne Daho
Week-end à Rome




--------------------------------------------------------------------------------

Week-end à Rome, tous les deux sans personne
Florence, Milan, s'il y a le temps
Week-end rital, en bagnole de fortune
Variété mélo à la radio
Week-end rital, Paris est sous la pluie
Bonheur, soupirs, chanson pour rire
Chanson ritale, humm, chanson ritale pour une escale

Week-end à Rome
Afin de coincer la bulle dans ta bulle
D'poser mon cœur bancal dans ton bocal, ton aquarium

Une escapade à deux, la pluie m'assomme
L'gris m'empoisonne, week-end à Rome
Pour la douceur de vivre, et pour le fun
Puisqu'on est jeunes, week-end rital
Retrouver le sourire, j'préfère te dire
J'ai failli perdre mon sang froid
Humm, j'ai failli perdre mon sang froid

Oh j'voudrais, j'voudrais
J'voudrais coincer la bulle dans ta bulle
Poser mon cœur bancal dans ton bocal, ton aquarium

Humm, chanson ritale pour une escale

Oh, j'voudrais tant
J'voudrais tant coincer la bulle dans ta bulle
Et traîner avec toi qui ne ressemble à personne
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet


Retourner vers « Re.créations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité