La signification de "jugum"

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 8:41

Tout simplement pour débuter je vous livre la première définition qui m’arrive sur le Net : celle de « Dicoplus »



« JOUG

• (On fait sentir un peu, et comme « gue », le G final, même devant une consonne.) Pièce de bois qu'on met par-dessus la tête des boeufs, et avec laquelle ils sont attelés pour tirer, pour labourer. Mettre les boeufs au joug. Leur ôter le joug.

• Il signifie figurément, Servitude, sujétion. Joug pesant, rude, insupportable. Joug honteux. Le joug de la servitude. Le joug de la loi. Mettre sous le joug. Tenir sous le joug. Imposer un joug. Porter le joug. Subir le joug. S'affranchir du joug. Secouer le joug. Le joug s'est appesanti sur leurs têtes. JÉSUS-CHRIST dit, dans l'Évangile, que son joug est doux. Le joug de l'étiquette.

• Le joug du mariage, Le lien du mariage. Il est marié, le voilà sous le joug.

• JOUG, se dit, dans l'Histoire romaine, d'une pique attachée en travers au bout de deux autres piques fichées en terre, et sous laquelle on faisait passer des ennemis vaincus. Faire passer une armée sous le joug. Passer sous le joug était un opprobre. »

ÉTYMOLOGIE
« Provenç. jo ; catal. jou ; espagn. jugo ; portug. jugo ; ital. giogo ; du lat. jugum ; allem. Joch ; persan, iough ; sanscr. yuga ; du verbe yuj, joindre, aú sens d'attacher, atteler ; latin, jungere. »

Là, dans cette définition, il n’est pas fait mention de relief, ni de paysage en forme de joug, ni même de sommet d’une montagne, pas plus que de crête ou encore de ligne de crêtes.
Pourtant les dictionnaires de versions latines nous soumettent ces options :

LEBAIGUE
« jŭgum, i, n. : - 1 - joug (pour atteler). - 2 - attelage (uni sous un joug), paire, couple. - 3 - joug, esclavage, servitude. - 4 - joug (sous lequel on faisait passer les vaincus). - 5 - chaîne de montagnes, crête, cime, sommet, hauteur, montagne. - 6 - liaison, lien commun. - 7 - treillage (pour la vigne). - 8 - banc de navire. - 9 - joug (pour porter les fardeaux). - 10 - fléau (d'une balance). - 11 - bras du scorpion. - 12 - barre transversale (d'un métier). »

GAFFIOT où « jugum » se traduit aussi par « sommet d’une montagne » ou par « crête ».

Les traductions du « Bello Gallico » tiennent-elles compte de la définition du mot ?
Comment sont-elles passées d’un joug à une élévation ? Par quel moyen cette désignation topographique a-t-elle été rendue possible ?

Il semble que de « joug » viennent : joux, jougne, jouhe, etc… Et la seule évocation de ces mots, rappelle des paysages bien connus, du moins chez-nous en Franche-Comté.
Avant de considérer chaque sens de ce mot et, de là, son application possible à un paysage, vérifions.
Quelqu’un connaît-il un dictionnaire ou une encyclopédie, et non pas un manuel de traduction, où le mot « joug » soit défini comme un relief en général ou en particulier ? Si oui, pouvez-vous nous le signaler sur ce forum, avec, bien sûr, la définition correspondante ?
Modifié en dernier par jost le sam. 14 févr. 2009, 12:49, modifié 1 fois.
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar lionel » jeu. 12 févr. 2009, 13:04

Mon cher Jost,
tu es ici dans la rubrique "histoire" d'un site consacré à la Franche Comté. Je ne pense pas que ce soit l'endroit pour discuter la signification d'un terme latin. Je te propose donc de déplacer ce sujet dans "le Cancoill'Rock Café", sous rubrique "Héritages."
Qu'en penses tu ?
Lionel
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 13:30

lionel a écrit :Mon cher Jost,
tu es ici dans la rubrique "histoire" d'un site consacré à la Franche Comté. Je ne pense pas que ce soit l'endroit pour discuter la signification d'un terme latin. Je te propose donc de déplacer ce sujet dans "le Cancoill'Rock Café", sous rubrique "Héritages."
Qu'en penses tu ?
Lionel


Je n'y vois pas d'objection, cher lionel
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
vieux sage
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 3570
Enregistré le : lun. 16 juil. 2007, 15:04

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar vieux sage » jeu. 12 févr. 2009, 16:09

jost a écrit :Tout simplement pour débuter je vous livre la première définition qui m’arrive sur le Net : celle de « Dicoplus »



« JOUG



LEBAIGUE
« jŭgum, i, n. : - 1 - joug (pour atteler). - 2 - attelage (uni sous un joug), paire, couple. - 3 - joug, esclavage, servitude. - 4 - joug (sous lequel on faisait passer les vaincus). - 5 - chaîne de montagnes, crête, cime, sommet, hauteur, montagne. - 6 - liaison, lien commun. - 7 - treillage (pour la vigne). - 8 - banc de navire. - 9 - joug (pour porter les fardeaux). - 10 - fléau (d'une balance). - 11 - bras du scorpion. - 12 - barre transversale (d'un métier). »

GAFFIOT où « jugum » se traduit aussi par « sommet d’une montagne » ou par « crête ».

Les traductions du « Bello Gallico » tiennent-elles compte de la définition du mot ?
Comment sont-elles passées d’un joug à une élévation ? Par quel moyen cette désignation topographique a-t-elle été rendue possible ?

Il semble que de « joug » viennent : joux, jougne, jouhe, etc… Et la seule évocation de ces mots, rappelle des paysages bien connus, du moins chez-nous en Franche-Comté.
Avant de considérer chaque sens de ce mot et, de là, son application possible à un paysage, vérifions.
Quelqu’un connaît-il un dictionnaire ou une encyclopédie, et non pas un manuel de traduction, où le mot « joug » soit défini comme un relief en général ou en particulier ? Si oui, pouvez-vous nous le signaler sur ce forum, avec, bien sûr, la définition correspondante ?

Dans le B.G. ce qui te perturbe c'est le sens du mot "jugum" = relief montagneux.
Lebaigue dit : chaîne de montagne : Gaffiot : sommet de montagne, ce qui est faux puisque César écrit summum jugum, ce qui serait de sa part un pléonasme : il faut donc retenir jugum dans le sens , lien, chaîne...
En franche-Comté nous avons à foison deux exemples de jugum, les chaînes de montagnes parralèles et les passages :
Ci-dessous , un passage sur la route du sel : Salins - Mandeure.
Image

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 18:52

vieux sage a écrit :Dans le B.G. ce qui te perturbe c'est le sens du mot "jugum" = relief montagneux. .

Pas du tout, je constate que César décrit un paysage, que l’on pourrais qualifier de montagneux quand il présice et complète par « collis » ou « collibus ».
vieux sage a écrit : Lebaigue dit : chaîne de montagne : Gaffiot : sommet de montagne,

C’est justement la question. Comment en viennent-t-ils à cette traduction ?
vieux sage a écrit :ce qui est faux puisque César écrit summum jugum, .

Ce n’est pas faux, puisque c’est César qui écrit.
vieux sage a écrit : ce qui serait de sa part un pléonasme : .

Ce n’est pas un pléonasme de la part de César, par « summum jugum, il veut désigner quelque chose de bien précis
vieux sage a écrit :il faut donc retenir jugum dans le sens , lien, chaîne... .


Non, il ne faut pas. Pose toi la question de la traduction. « Lien » ou « Chaîne » : pourquoi plus chaîne, que lien ?

.
vieux sage a écrit :En franche-Comté nous avons à foison deux exemples de jugum, les chaînes de montagnes parralèles et les passages :
Ci-dessous , un passage sur la route du sel : Salins - Mandeure.


Je ne dis pas le contraire…
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 18:54

Cher Vieux Sage.
Tout d’abord merci de suivre la question.

Rien ne me perturbe
Seulement, en créant cette page, dans un forum qu’Alésia, c’est que, j’aimerais que l’on procède méthodiquement. Pour l’instant, je parle de définitions et non de traductions. Le Lebaigue qui tu m’avances plus haut est une traduction. Je pense que mieux vaut connaître la définition du mot que l’on souhaite proposer en traduction, mais surtout comprendre de quoi parle l’auteur.

Je ne suis pas universitaire, mais tous, sur Cancoillotte.com sont très performants en navigation sur le Net. Il ne fait aucun doute que leurs recherches seront précieuses.
Voici la méthodologie que je propose :

1- Je pars de « jugum » uniquement, et seulement de ce mot là.
2- Il signifie « joug » cela ne fait aucun doute.
3- Pour l’instant je cherche à rassembler toutes les définitions possibles de « joug ».
4- Par la suite, nous pouvons également étendre cette recherche à tous les synonymes.
5- Mêmes les définitions étrangères seront les bienvenues, car « jugum » c’est développé dans beaucoup de langues en voici quelques exemples :

Joug de jugum (latin)
jo (provençal)
jou (catalan)
jugo (espagnol)
jugo (portugais)
giogo (italien)
Joch (allemand)


6- En parallèle nous pouvons développer les significations latines, grecques et en sanskrit.
7- Examiner les évolutions du mot (joue, joux, joughe, jougne, etc…)
8- Retrouver et situer les lieux que pourrait être un « joug »
9- Enfin dégager une ou des constantes pour une définition acceptable.
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 19:04

Voici des commentaires sur les premières définition : celle de DICOPLUS

LE PREMIER SENS

"JOUG : Pièce de bois qu'on met par-dessus la tête des boeufs, et avec laquelle ils sont attelés pour tirer, pour labourer. Mettre les boeufs au joug. Leur ôter le joug. "

Cette définition concerne les animaux.
L’on peut comprendre qu’il y a lien, dans le but de faire une action commune (labourer, tirer…) Sur cette définition et concernant un site, l’on pourrait évoquer un déplacement et la forme du joug qui ressemblerait à certains reliefs.
Retenons : LIEN - MOUVEMENT - FORME

LE DEUXIEME SENS

"JOUG : Il signifie figurément, Servitude, sujétion. Joug pesant, rude, insupportable. Joug honteux. Le joug de la servitude. Le joug de la loi. Mettre sous le joug. Tenir sous le joug. Imposer un joug. Porter le joug. Subir le joug. S'affranchir du joug. Secouer le joug. Le joug s'est appesanti sur leurs têtes. JÉSUS-CHRIST dit, dans l'Évangile, que son joug est doux. Le joug de l'étiquette. "

Difficile d’appliquer cette définition à un paysage.



LE TROISIEME SENS

"JOUG : Le joug du mariage, Le lien du mariage. Il est marié, le voilà sous le joug."

Il s’agit de l’union entre deux personnes. Ici le transfert topographique serait le lien.
Retenons : LIEN – DEUX


LE QUATRIEME SENS

"JOUG : se dit, dans l'Histoire romaine, d'une pique attachée en travers au bout de deux autres piques fichées en terre, et sous laquelle on faisait passer des ennemis vaincus. Faire passer une armée sous le joug. Passer sous le joug était un opprobre."

Une traverse liée à deux montants, le tout matérialisé par des piques. Je suppose que plus on abaissait la barre horizontale, plus on obligeait le vaincu à courber l’échine en y passant. L’humiliation devenait d’autant plus forte. La transposition topographique peut être la forme et la configuration de l’installation à traverser.
Retenons : FORME - PASSAGE - OBLIGATION
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar Thierry39 » jeu. 12 févr. 2009, 19:13

Voici ce qu'écrivait Marcel JEANDOT à propos du mot "jugum" dans une étude (non publiée) sur Gergovie :

Marcel JEANDOT a écrit :C’est ainsi que nous suivons son texte au pied de la lettre n’en déplaise aux défenseurs du Dogme, savants lettrés qui préfèrent de beaucoup un flou artistique pour pouvoir manipuler la vérité et nous traiter d’ « ergoteurs ». La science ne peut pas se satisfaire du flou, même artistique, ni des vérités révélées des dogmes, ni des affirmations péremptoires de leurs défenseurs, même hauts diplômés.

Parmi tous les termes mal traduits par les latinistes français, il en est un, très important, dont le sens exact règle à lui tout seul le sort de toutes les thèses anormales sur Gergovie et Alésia, c’est le mot « Jugum ».

[..] Car bien entendu, lorsqu’on met le doigt sur ce qui fait mal aux partisans du dogme officiel, on a très peu de chance d’avoir la possibilité de faire entendre sa voix au grand public. L’Université Française de Lettres et d’Histoire, l’une des plus dogmatiques qui soit, veillant au grain pour que nous ne puissions faire entendre la nôtre parmi les grands médias.

Nous ne ferons, ici, que résumer cette étude.

« Jugum » : c’est un très vieux terme qu’on retrouve dans toutes les langues indo-européennes, qui signifie toujours : lien.

Ceux qui pratiquent le « Yoga » le savent, car c’est là la forme sanscrite de « Jugum ». En Grec on dit « Zugos », en vieil allemand « Joch », en Gaulois, probablement, « Iugum », en Anglais « Yoke », en Italien « Giogo », en Français « Joug ».

Les dictionnaires latins, pour « Jugum », donnent « Joug », égal en général = lien entre deux choses : l’attelage et la voiture, entre deux bêtes, le joug sous lequel on faisait passer les prisonniers, constitué par une lance en travers de deux autres ; banc faisant lien entre deux bords d’un bateau, fléau d’un balance, lien entre deux personnes, couple, mariage.

Par définition même, ce n’est donc pas une chose, ni une colline, ni une chaine de montagne, mais un lien entre deux choses.

C’est en terme de relief, ce que rappellent certains dictionnaires de Grec, comme celui de C. Alexandre, 1848, Hachette Paris : un passage, un col, une trouée, reliant deux zones basses, deux vallées, deux plaines, à travers un massif, une crête, une chaine de collines. Cela a donné en Français : Trouée de Jouhe, col de Jougne, col de Jou, Jous, Lajoux, Mijoux, … On retrouve ces noms dans toutes nos montagnes. Ils n’ont rien à voir avec « Jovis » car ils concernent des points bas, en dépression ; alors que les temples dédiés à Jovis sont toujours sur les hauteurs.
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 19:26

Merci Thierry de nous communiquer cet écrit.
Va falloir faire des recherches notamment dans le, "...C. Alexandre, 1848, Hachette Paris..."
J'espère que cet ouvrage n'est pas un dictionnaire de traductions, comme le Gaffiot, car dans un premier temps nous avons besoin de définitions et non de traduction.
Il nous faut découvrir ce que voulaient bien dire les auteurs en utilisant "Jugum".
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 21:07

Toujours dans le même sens, de ce que tu nous livres d'un écrit de MARCEL JEANDOT :

Thierry39 a écrit :selon M. Jeandot « Jugum » : c’est un très vieux terme qu’on retrouve dans toutes les langues indo-européennes, qui signifie toujours : lien.


Chez les Babéliens nous retrouvons cette affirmation ainsi que sa source
"...Racine indo-européenne
yeug- : joindre

sanskrit : yugam
germ. : yukam,
angl : yoke
grec :zugon
lat. : jugum
(Source : AHD of IE Roots )..."

Retenons : LIEN

Autre témoignage avec références
"...La forme indo-européenne *iugom donne en
sanskrit :yugám;
grec ancien : ζυγός:
latin : iugum;
gothique : juk;
haut allemand : Joch;
lituanien : jùngas
hittite : iukan.

(D´après Hans Krahe, Lingüística Indoeuropea, éd. espagnole, 1971 et de P. Monteil, Eléments de phonétique et de morphologie du latin, Paris, 1973)..."
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 21:20

Thierry39 a écrit :Ceux qui pratiquent le « Yoga » le savent, car c’est là la forme sanscrite de « Jugum ».


Là aussi cela semble aller dans le même sens
« …yuga (sanscrit) du verbe yuj: joindre, attacher, atteler… »
« …Yoga : Mot hindoustani de même sens, de yoga- (sanskrit) jonction, unification, de yuj- lier ensemble, joindre... »

retenons : LIEN
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 21:57

Thierry39 a écrit :En Grec on dit « Zugos »

La aussi je retrouve de nombreuses affirmations :oui:
Zugos Ou zugon « …jugum a sûrement la même origine que le grec ζυγόν (zygon)… »
Se rattache à la racine indo-européenne yug (joug).
ζεύγμα qui signifie joug de la nécessité, lien, ce qui sert à relier et encore utilisé en grec moderne. Par contre pour joug dans le sens d’occupation on utilisera plutôt ζυγός et zugum en latin.
Ne pas oublier aussi, de la même racine: ζεύγος, ζευγάρι => couple et ζευγαρώνω => s'accoupler (pour personnes et/ou animaux). Il existe aussi, de la même étymologie: σύζυγος => époux - épouse ... qui est un dérivé de l'ancien verbe συζεύγνυμι => épouser => (donc, mot-à-mot): s'atteler au même joug
Nous pouvons rajouter zeugma ou zeugme qui reprend le grec "lien, joug. Jonction au sens figuré. Terme de rhétorique consistant à ne pas énoncer de nouveau un mot ou groupe de mots déjà exprimés juste avant..."

Retenons : LIEN - DEUX
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » jeu. 12 févr. 2009, 22:02

Thierry39 a écrit :Les dictionnaires latins, pour « Jugum », donnent « Joug », égal en général = lien entre deux choses : l’attelage et la voiture, entre deux bêtes, le joug sous lequel on faisait passer les prisonniers, constitué par une lance en travers de deux autres ; banc faisant lien entre deux bords d’un bateau, fléau d’un balance, lien entre deux personnes, couple, mariage.

Là aussi, et aux vues de ce qui précède, cela semble se confirmer... :oui:

Retenons : DEUX
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
Le riolu
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2066
Enregistré le : sam. 04 oct. 2008, 0:11

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar Le riolu » jeu. 12 févr. 2009, 23:38

En suédois joug s'écrit ok & se prononce ouk .

En danois àg (âgue) en fait c'est un a-bol avec un accent rond.

En finnois, joug s'écrit ies (yéss) et orjuus (oryououss) qui veut aussi dire esclave.
Parler beaucoup est une chose, parler à bon escient en est une autre.
Sophocle.

Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar Ivy » jeu. 12 févr. 2009, 23:47

Et en malgache ? :lol:
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
Le riolu
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2066
Enregistré le : sam. 04 oct. 2008, 0:11

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar Le riolu » jeu. 12 févr. 2009, 23:50

Ivy a écrit :Et en malgache ? :lol:

Sais pas :embarras:
Parler beaucoup est une chose, parler à bon escient en est une autre.
Sophocle.

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » ven. 13 févr. 2009, 8:56

Le riolu a écrit :En suédois joug s'écrit ok & se prononce ouk .

En danois àg (âgue) en fait c'est un a-bol avec un accent rond.

En finnois, joug s'écrit ies (yéss) et orjuus (oryououss) qui veut aussi dire esclave.


Merci "Le riolu"

Donc voilà une définition, celle de la Finlande, par ailleurs aussi un superbe pays, les gens y sont sympas.
Là-bas "orjououss" veut dire esclave.
ESCLAVE fait penser à « chaîne » être attacher à quelque chose, par opposition à « liberté »
Donc bien lier à une servitude. Pour peu que ce statut soit dégradant (cela dépend du rôle, que la société en question, attribue à l’esclave) il courbe l’échine et doit passer sous le joug, c'est-à-dire symboliquement il se place sous l’autorité de son maître.

PASSAGE – OBLIGATION pourraient être envisagés. Mais, encore une fois, cela dépend du degré de considération que la société accorde à la condition d’esclave.
DEUX est également probable, car qui dit esclave, dit maître.

Sans aucun doute retenons : LIEN
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » ven. 13 févr. 2009, 12:50

Je crois que nous pouvons dores et déjà nous pencher sur la définition du mot « lien », restons dans la logique DICOPLUS

« …LIEN
(On prononce Li-èn.)
Ce qui sert à lier. Gros lien. Un lien de paille, de jonc, d'osier. Un lien de fer. Le lien d'une gerbe, d'un fagot. Faire des liens. Il faut retenir cela avec des liens. Il se dit aussi de La corde ou de la chaîne avec laquelle un prisonnier est attaché. En ce sens, il se met ordinairement au pluriel. Il était dans les liens. La fête de saint Pierre aux liens. Briser, rompre ses liens. Forger des liens.

LIEN, signifie figurément, Esclavage, dépendance. On l'emploie principalement en parlant Des amants. Il a rompu ses liens. Il est dans des liens honteux. Il trouve ses liens bien doux.

En Matière crimin., Être dans les liens d'un décret, d'un mandat d'arrêt, se dit D'une personne contre laquelle un décret, un mandat a été décerné.

Lien religieux, Engagement contracté par ceux qui sont dans les ordres sacrés, ou qui ont fait des voeux monastiques.
Fig., Traîner son lien, N'être pas tout à fait échappé d'un danger, affranchi d'une passion, délivré d'une mauvaise affaire. On dit proverbialement, dans le même sens, N'est pas échappé qui traîne son lien.

LIEN, se dit encore, figurément, de Tout ce qui attache et unit les personnes ensemble. Le lien du mariage. Le lien conjugal. C'est un lien sacré, un lien indissoluble. Lien d'intérêt. Lien d'amitié. Le lien de la reconnaissance. Les liens du sang et de la nature. Les liens de la chair et du sang. Cet événement, qui pouvait les désunir, n'a fait que resserrer les liens de leur amitié. Je lui suis attaché par les liens les plus forts, les plus étroits, les plus durables. Les lois sont le lien de la société civile. Par sa douceur, par sa modération, il était le lien des esprits opposés qui formaient cette société.

En Jurisprud., Double lien, Parenté entre enfants d'un même père et d'une même mère, c'est-à-dire, entre frères et soeurs germains. Lien simple, Parenté entre frères et soeurs qui ne sont pas nés du même père ou de la même mère… »
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
jost
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7268
Enregistré le : mer. 15 août 2007, 9:21
Contact :

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar jost » ven. 13 févr. 2009, 13:25

Nouvelle définition de joug qui signifie aussi fléau qui porte les plateaux d'une balance.

Retenons DEUX - LIEN
"La vérité est une ligne tracée entre les erreurs."

Avatar du membre
vieux sage
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 3570
Enregistré le : lun. 16 juil. 2007, 15:04

Re: La signification de "jugum"

Message non lupar vieux sage » ven. 13 févr. 2009, 15:30

Jugum est à la base de nombreuses significations et se retrouve dans de nombreuses langues.
La recherche de JOST se rapporte à l'emploi de ce terme dans le "Bello Gallico" et de sa signification dans le cadre de la recherche d'Alésia.

Voici la liste de tout les jugum cités dans le B.G. communiquée par Obélix :

Lv., Chap.
1, 7 ab Heluetiis pulsum et sub iugum missum, concedendum non putabat; neque
1, 12 interfecerat et eius exercitum sub iugum miserat. Ita siue casu siue
Ces deux expressions se rapportent au JOUG = sous le JOUG.

1, 21 ducibus qui iter cognouerant summum iugum montis ascendere iubet; quid sui
Sommet de la chaîne de montagnes.

1, 24 in proximum collem ; in colle medio triplicem aciem instruxit legionum quattuor ueteranarum; in summo iugo duas legiones quas in Gallia
César réunit ses troupes sur une colline voisine ; il rangea quatre légions sur trois lignes à mi-pente de la colline.... et deux légions au sommet de la chaîne de collines.
Bien étudier le passage ci-dessus car il nous donne des indications précises :
i) César réunit ses troupes sur une colline.
2)Il rangea quatre légions à mi-pente.
3) Et deux légions au sommet de la colline.

César parle d'une colline !
2, 24 ab decumana porta ac summo iugo collis nostros uictores flumen transire
Sommet de la chaîne de collines.

4, 33 per temonem percurrere et in iugo insistere et se inde in
Ici il est question du JOUG des chevaux.

6, 40 posse confidunt; alii, ut in iugo consistant atque eundem omnes ferant
6, 40 seruantur. At ei qui in iugo constiterant, nullo etiam nunc usu
Sur la chaîne de hauteurs.
7, 36 copias collocauerat atque omnibus eius iugi collibus occupatis, qua despici poterat,
Tous les sommets de cette chaîne de collines.
7, 44 exploratores cognouerat, dorsum esse eius iugi prope aequum, sed hunc siluestrem
Le revers de cette hauteur était presque plat, mais boisé.
7, 45 explorari poterat. Legionem unam eodem iugo mittit et paulum progressam inferiore
Nous sommes à Gergovie, César décrit un paysage de montagne.(voir http://www.gergovie.fr/
Voici les deux "jugum" de la bataille d'Alésia :
7, 67 Germani ab dextro latere summum iugum nacti hostes loco depellunt; fugientes
Sommet droit de la chaîne de collines.
7, 80 omnibus castris, quae summum undique iugum tenebant, despectus, atque omnes milites
Des camps qui occupainet le sommet de la chaîne la vue plongeait sur la plaine.Comme on le voit, César utilisait le terme "jugum" avec plusieurs significations. Et c'est bien cela qui compte.


Retourner vers « Héritages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité