Le marché de l'art.

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: Le marché de l'art.

Message non lupar Beuillot » mar. 06 janv. 2009, 23:08

peqa a écrit :C'est pas très gentil Lionel...

Non, lionel parlait des divers objets (ampli, voiture...) que guy a essayé de vendre sans succès sur le forum ("comptoir comtois").
Mais sinon, tu as raison: ilest méchant. :oui: ::D
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
guy
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 324
Enregistré le : mer. 11 juil. 2007, 12:05
Localisation : evette-salbert(90)
Contact :

Re: Le marché de l'art.

Message non lupar guy » mar. 06 janv. 2009, 23:11

Merci de prendre ma défense Peqa, mais Lionel faisait une alluvion (allusion ? :mdr: )perfide aux annonces que je passe pour essayer de vendre une fois de la hifi, une autre fois une voiture et que les lecteurs du forum se précipitent pour acquerir :non: . J' en ai tellement marre d' être harcelé par les fans qui veulent se partager mon mobilier :mdr: que j' ai arrêté les annonces.

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: Le marché de l'art.

Message non lupar Beuillot » mar. 06 janv. 2009, 23:16

guy a écrit :perfide

J'oubliais, oui. En plus d'être méchant. :corne:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23787
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Le marché de l'art.

Message non lupar lionel » mer. 07 janv. 2009, 15:07

guy a écrit :Non, non, je parlais de peintures .... :angry:


peqa")C'est pas très gentil Lionel...[/quote]

[quote="guy a écrit :
Merci de prendre ma défense Peqa, mais Lionel faisait une alluvion (allusion ? )perfide aux annonces que je passe pour essayer de vendre une fois de la hifi, une autre fois une voiture et que les lecteurs du forum se précipitent pour acquerir . J' en ai tellement marre d' être harcelé par les fans qui veulent se partager mon mobilier que j' ai arrêté les annonces.


Heureusement qu'il y en a qui me comprennent ! :;) Et merci aussi à Beuillot. :angry: :;) Et, non, peqa, je ne me permettrais pas d'être aussi caustique envers l'oeuvre de quelqu'un, même si je ne l'appréciais pas. :;)
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Le marché de l'art.

Message non lupar peqa » mer. 07 janv. 2009, 19:20

Ma lecture a du être troublée par la période des soldes! Désolé
Peqa

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Le marché de l'art.

Message non lupar peqa » sam. 10 janv. 2009, 23:04

Tino c'est très gentil à toi d'avoir passé un grand moment pour participer à ce débat et y apporter une réflexion en profondeur, intéressante, assez réaliste d'ailleurs.

Te lire invite à la réflexion. Je crois que tu résumes parfaitement la situation actuelle des "créateurs" et du "marché de l'art".
Pour résumer ta pensée, si je puis me permettre, je dirais ceci:
(1) - L'artiste, pour trouver sa place dans un milieu bien encombré, doit être innovant, faire autre chose, différent et si possible un peu provoquant pour secouer le cocotier des "institutions"
(2) - Il doit ensuite faire valider, par ceux qui façonnent l'opinion, le caractère innovant de son travail
(3) - Il commercialise ensuite son travail par les circuits adaptés jusque et y compris les musées

Ce qui précède est un peu simpliste par rapport à ta pensée, beaucoup plus sophistiquée que ma modeste prose, mais je crois que l'essentiel y est.

Tout ce qui précède porte un nom et relève de techniques étudiées dans le détail dans les écoles de commerce. C'est "la mise en marché d'un produit". Ceci s'applique parfaitement à un nouveau yaourt, un nouveau médicament, un nouvel homme politique, une nouvelle boisson gazeuse...un nouveau peintre ou un nouveau chanteur.

Dans tout cela plusieurs choses me chagrinent vraiment.
D'abord je mets en question, très fondamentalement, la nécessité pour l'art d'être innovant. En Orient l'ambition ultime des artistes n'est pas d'innover mais de faire aussi bien que les grands maîtres anciens. Et ils créent des choses étonnantes par le seul souci des équilibres et des harmonies.
En Afrique les artistes ont pour souci de communiquer avec les mondes cachés et les esprits. Je te renvoie aux masques africains mais aussi à toutes les sculptures bamiléké notamment. Il n'y a pas d'innovation. Il y a une recherche permanente de l'esprit et des esprits.
Les exemples pourraient être multipliés. L'innovation - dans les yaourts comme dans l'art - est une notion strictement occidentale. Ce n'est pas la conception normale du reste de l'humanité.

Ensuite le contenu de beaucoup de ces innovations me semble quasi inexistant. César n'a pas inventé les compressions. Les casseurs de vieilles voitures en faisaient depuis des décennies. Ben n'a pas inventé l'écriture et les messages. Ma petite fille en fait d'aussi intéressants sur son ardoise magique, ceci pour les effacer immédiatement. L'innovation de Ben c'est de les garder, de les encadrer et de les mettre en vente (avec succès...).
En Chine, le dimanche, à Pékin dans les cours des palais, on voit parfois de curieux bonhommes munis d'un grand pinceau et d'une bonbonne d'eau. Ce sont des poètes! Lorsqu'ils ont un petit public autour d'eux, ils écrivent à l'eau sur le sol quelques idéogrammes. Le public s'étonne, aplaudit, murmure, lit et relit... Pendant ce temps l'eau s'évapore et cette petite oeuvre d'art disparait au lieu de filer au musée comme l'aurait fait Ben.
Qui est le plus artiste des deux? Je l'ignore mais il est clair que les artistes chinois calligraphes et autres n'ont pas encore découvert les techniques occidentales du merchandising. Et ceci est même vrai pour de grands Messieurs de la peinture chinoise qui produisent, sans le savoir, de très grands chefs d'oeuvre. Regarde, si tu en as le temps, la peinture de Guan Zeju. Ca n'a rien d'innovant mais les compositions sont parfaites!

Sur la question des artistes vivant ou ne vivant pas de leur art, là encore c'est une notion très occidentale. "C'est un professionnel car il gagne beaucoup d'argent". Non Tino, vraiment non! Les cimaises de nos musées sont couvertes d'oeuvres peintes par des miséreux. Tu connais les noms. Ils sont nombreux. Je crois pour ma part que des amateurs (du genre Cézanne ou Gauguin) connaissent mieux leur métier que des professionnels. Mais fondamentalement je crois que le distingo est sans aucune signification dans le monde de rt. Le bon exemple se situe sans doute chez les surréalistes où l'on découvre et nomme aujourd'hui ds gens totalement inconnus de leur vivant.

Je te confirme donc - en toute amitié - mon point de vue. Aucunrapport entre l'art et le marché de l'art. Le marché de l'art est un exercice de business pur dans lequel l'objectif est le profit, rien d'autre. Mais certainsy réussissent fort bien et je m'en réjouis pour eux.
A bientôt
Peqa


Retourner vers « Héritages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité