Menace de la diversité

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Menace de la diversité

Message non lupar peqa » mer. 13 janv. 2010, 13:26

Je n'ai pas la moindre influence sur les instances bruxelloises de la pèche...sauf une: mon pouvoir d'achat. J'ai donc renoncé à consommer du thon et notamment du thon rouge. Si chacun se comporte ainsi la question sera réglée sauf si nous laissons les Japonais continuer à marauder partout en mer.
De la même façon, et cela fera plaisir à Domi, je n'achète pas de Round Up en regrettant de voir qu'il en subsiste en magasin.
Au bout du compte ce sont les consommateurs qui auront le dernier mot
A bientôt
Peqa

Avatar du membre
amélie
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 3348
Enregistré le : jeu. 06 août 2009, 15:02

Re: Menace de la diversité

Message non lupar amélie » mer. 13 janv. 2010, 15:07

entièrement d'accord avec toi Peqa ; il faudrait pour cela que nous soyions capables de boycotter et ça on ne sait pas faire ... dommage !

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Menace de la diversité

Message non lupar lionel » mer. 13 janv. 2010, 15:10

peqa a écrit : si nous laissons les Japonais continuer à marauder partout en mer.

[/quote]
Avant de se préoccuper des japonais, il conviendrait de ramener les sétois à la raison. :pilote:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Menace de la diversité

Message non lupar peqa » mer. 13 janv. 2010, 18:54

Je ne connais pas le volume des prises de thon rouge à Sète... dommage. Mais j'avais regardé il y a qq années la situation à Nice et les tonnages étaient très faibles. J'admets sans peine que, qq miles plus loin, à San Remo par exemple, les Italiens ne doivent guère se priver... Il faut donc boycotter, même lorsque l'on joue au touriste.¨
Peqa

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Domi » mer. 13 janv. 2010, 18:58

Il y à quelques années lorsque nous étions moins vieux :invis: , je me souvient qu'il y avait un logo "acheter français ' nous pourrions faire la même chose avec différents produits !!

le problème avec se genre de décision n c'est que chacun amène ces arguments , par exemple pour ce qui est des pêcheurs (nous sommes concerné ici avec le moratoire impose par le Canada )il y encore du poisson et les scientifiques qui disent que les stock sont trop bas pour sauvegarder l'espèce !!

et le nocive que je suis se demande ou est la vérité !!
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Domi » mer. 13 janv. 2010, 19:13

Paris entretient l'incertitude sur l'interdiction du thon rouge
13.01.10 | 18h41
lemonde.fr



ARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Agriculture et de la Pêche s'est dit favorable mercredi à une interdiction de la commercialisation du thon rouge, non au bannissement de la pêche de cette espèce menacée de disparition.
La Commission européenne attend le choix de Paris pour arrêter sa position en vue de l'assemblée générale de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) qui prendra une décision finale sur le thon rouge, en mars au Qatar.

Bruxelles devrait se prononcer la semaine prochaine.

L'enjeu est l'inscription du thon rouge, demandée par la principauté de Monaco et soutenue par les organisations environnementales, à l'annexe I de la CITES, qui recense les espèces menacées de disparition et interdit donc leur commerce.

Mais les signaux envoyés par Paris, qui a reporté à plusieurs reprises sa décision, sont confus.

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a affirmé mardi lors de ses voeux ne pas avoir "de doutes sur la position française" et a laissé entendre que Nicolas Sarkozy déciderait l'inscription du thon rouge à l'annexe I de la CITES.

Or le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, s'est prononcé mercredi pour une inscription à l'annexe II, moins contraignante.

L'annexe I de la CITES interdit le commerce international des espèces animales et végétales menacées d'extinction.

L'annexe II recense les espèces qui, bien que n'étant pas nécessairement menacées actuellement d'extinction, pourraient le devenir si le commerce de leurs spécimens n'était pas étroitement contrôlé.

COMPROMIS?

"Si nous interdisons la commercialisation du thon rouge, c'est-à-dire pour être très concret, si nous inscrivons le thon rouge (en) annexe 2 de la CITES, nous interdisons 90% des exportations de l'Union européenne vers l'extérieur, donc je crois que ce sera déjà un progrès important", a dit Bruno Le Maire sur France 2.

"Je souhaite qu'effectivement nous prenions des décisions d'encadrement de la pêche, d'interdiction de la commercialisation, mais pas d'interdiction de la pêche", a-t-il expliqué.

Nicolas Sarkozy s'était prononcé en juillet dernier pour l'interdiction du commerce du thon rouge, sans préciser s'il visait l'annexe I ou l'annexe II de la convention.

Selon le ministère de l'Ecologie, le président de la République pourrait dévoiler la position de la France lors d'un déplacement à Mayotte en début de semaine prochaine.

Greenpeace s'inquiète mercredi dans un communiqué des "incohérences dans les différentes prises de position du gouvernement".

L'organisation écologiste déclare disposer d'informations selon lesquelles "le gouvernement français pourrait opter pour un compromis en faveur d'un soutien à l'annexe I, mais assorti d'un délai de 18 mois quant à la mise en oeuvre de cette mesure, ce qui sape toute la portée d'un classement en annexe I".

"A l'approche des élections régionales, les enjeux politiciens locaux pourraient prendre le pas sur la sauvegarde" du thon rouge, affirme Greenpeace.

Le commerce du thon rouge concerne essentiellement les exportations de la Méditerranée et de l'Atlantique vers le Japon, où le "thunnus thynnus" est très prisé, pour les sushis notamment.

Les scientifiques estiment que l'espèce est mise en danger par la surexploitation. La Commission européenne a entamé à plusieurs reprises des procédures d'infraction contre les pays européens, dont la France, qui selon elle ne contrôlent pas suffisamment les captures de leurs pêcheurs.

Sophie Louet, édité par Gilles Trequesser
Image

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Menace de la diversité

Message non lupar lionel » mer. 13 janv. 2010, 19:17

peqa a écrit :Je ne connais pas le volume des prises de thon rouge à Sète... dommage.

Ça ne devrait pas être difficile à trouver. :euh: Quoiqu'il en soit, malgré un déclin, Sète reste le premier port de pêche français pour le thon rouge, avec environ 30 chalutiers.
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Menace de la diversité

Message non lupar lionel » mer. 13 janv. 2010, 19:21

En provenance de l'AFP du 17/04/2009 :

Les pêcheurs de thon rouge français en mer pour une campagne déjà contestée
(AFP) – 17 avr. 2009

SÈTE (AFP) — Après le mouvement des pêcheurs du Nord contre les quotas de sole et de cabillaud, les thoniers de Méditerranée s'apprêtent à prendre la mer pour une campagne 2009 raccourcie et condamnée par les écologistes pour qui le thon rouge reste très menacé.

A Sète, première base française pour le thon rouge, les grands navires s'alignent le long des quais. Comme chaque année, les "Jean-Marie Christian", "Jean-Louis Raphaël" ou "Cisberlande" sont prêts à prendre le large vers la Libye ou les Baléares pour remplir leurs filets d'un poisson qui s'arrache à prix d'or au Japon, pays friand de sushis.

"On devrait partir de Sète à la fin de cette semaine ou début de la semaine prochaine", a dit Raphaël Scannapieco, un des plus importants armateurs sétois.

L'imminence de ce départ pour une saison raccourcie à deux mois par la Commission européenne - du 15 avril au 15 juin - empêche les thoniers de songer à des blocages, même si la baisse continue des quotas les fait enrager.

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (ICCAT), instance chargée de la gestion du thon rouge au niveau mondial, a abaissé le quota de 28.500 tonnes en 2008 à 22.000 t en 2009, un chiffre toutefois très supérieur à ce que demandaient les scientifiques pour préserver l'espèce (maximum 15.000 tonnes). La France dispose d'un quota de 3.017 tonnes (4.164 en 2008).

Outre l'envoi de navires militaires et d'avions de surveillance par les Etats membres de l'UE, des observateurs de l'Iccat embarqueront à bord, "la grande nouveauté en 2009", selon le directeur des Affaires maritimes de Sète, Philippe Moge.

Bien acceptés par les pêcheurs en France, ils resteront sur les bateaux durant les deux mois de pêche, a indiqué Etienne Jarry, le coordinateur de cette mission menée par le bureau d'études COFREPECHE.

En revanche, leurs rapports d'observation ne pourront pas être utilisés comme éléments de preuve dans d'éventuelles enquêtes pour fraudes, a-t-il précisé, le but étant davantage de documenter les pratiques de pêche.

En 2009, seuls 28 thoniers français reprendront la mer contre 36 en 2008. Non que le plan de sortie de flotte du gouvernement, qui proposait de 1,5 à 2,5 millions d'euros par bateau, ait connu un grand succès: un seul navire est parti à la casse. Mais sept bateaux sont simplement laissés à quai.

Car un navire n'est vraiment rentable qu'avec des captures de 180 à 200 tonnes. Au lieu d'en faire sortir deux, autorisés à pêcher 90 tonnes chacun, certains comme Avalonne ou Scannapieco en mobilisent un seul à 180 tonnes.

Un calcul rationnel quand un départ en campagne se chiffre à au moins 100.000 euros par bateau, mais qui a laissé plus de 50 marins sur le carreau et tendu l'ambiance à Sète.

D'autant que des armateurs ont été mis en examen dans l'enquête sur des dépassements de quotas en 2007 et que de nouvelles investigations portent sur des fraudes présumées en 2008.

Au grand dam des pêcheurs, le Fonds mondial pour la nature (WWF) et Greenpeace ont réclamé de nouveau la suspension de la saison de pêche au thon rouge en Europe pour sauver "une espèce en voie de disparition".

Pour le WWF, "la population reproductrice de thon rouge disparaîtra en 2012 si les quotas de pêche actuels sont maintenus".
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Beuillot » jeu. 14 janv. 2010, 12:05

Poaf! Pas le temps de tout lire! Résumé, sivoplé?
Je n'achète plus de thon rouge, sauf quand Mu-i-ru san débarque, pour y causer des sushis. :invis:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Domi » jeu. 18 mars 2010, 19:05

L'interdiction du commerce de thon rouge rejetée

Image

La conférence de la Cites sur le commerce des espèces sauvages menacées a rejeté, jeudi 18 mars à Doha, une proposition de Monaco visant à suspendre les exportations de thon rouge d'Atlantique et de Méditerranée.

La principauté de Monaco avait proposé d'inscrire cette espèce de thon à haute valeur commerciale à l'annexe I de la convention internationale sur le commerce des espèces sauvages menacées (Cites) afin d'en interdire le commerce international et de protéger cette population victime de surpêche.

Le Japon, principal consommateur de thon rouge, s'opposait au projet et a été largement suivi par les pays en développement. La proposition a donc été rejetée par 68 voix, contre 20 favorables et 30 abstentions. La proposition européenne, qui prévoyait un délai d'inscription à l'annexe I, a également été rejetée par 72 voix, contre 43 favorables et 24 abstentions.

La conférence est passée rapidement au vote, sur proposition de la Libye, qui a court-circuité les amendements que proposait d'apporter Monaco, ainsi que l'offre européenne d'ouvrir un débat en groupe de travail.

"IRRESPONSABLE"


"Je regrette un débat avorté et de n'avoir pu répondre à certaines contrevérités énoncées", a réagi Patrick Van Klaveren, chef de la délégation de Monaco, sur la même longueur d'ondes que les commissaires européens à l'environnement et à la pêche, qui ont fait état d'une "réelle menace que le thon rouge soit menacé de disparition".

"C'est très décevant et très irresponsable", a de son côté jugé après le vote Sue Lieberman, directrice des politiques internationales du PEW Environment Group, situé à Washington, qui a regretté que "l'avenir du thon rouge soit désormais renvoyé dans les mains de l'Iccat", la commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, qui réunit les pays pêcheurs.

Un peu plus tôt, la conférence de la Cites avait également rejeté une proposition des Etats-Unis visant à interdire le commerce international des ours polaires. Pour la majorité des intervenants, la principale menace pesant sur les 20 000 à 25 000 ours blancs répartis entre l'Alaska, le Canada, le Groenland, la Norvège et la Fédération de Russie, n'est pas la chasse pratiquée par les peuples autochtones de ces pays mais le changement climatique et la fonte des glaces arctiques, qui réduit son habitat.


Le fonctionnement de la Cites


L'objectif de la convention, adoptée en 1973, est de s'assurer que le commerce international d'espèces sauvages, qui porte sur plus de 350 millions de spécimens, ne menace par leur survie.

Pour endiguer le phénomène, chacun des 175 Etats parties de la Cites peut, tous les trois ans, proposer d'intégrer une ou plusieurs espèces à l'une des annexes de la convention. L'annexe I est réservée aux animaux et végétaux menacés de disparition imminente. Si la proposition est votée à la majorité des deux tiers, le commerce international en est interdit. Les espèces surexploitées, sans être en danger critique, sont proposées à l'annexe II. Leur commerce est autorisé, mais les Etats doivent fournir des certificats garantissant qu'elles ont été prélevées légalement et qu'elles ne sont pas surexploitées


LEMONDE;FR

Pas de commentaire de ma part tout est dit !! :angry:
Image

Avatar du membre
amélie
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 3348
Enregistré le : jeu. 06 août 2009, 15:02

Re: Menace de la diversité

Message non lupar amélie » sam. 20 mars 2010, 16:09

il nous reste, je le répète, à boycotter le thon rouge : c'est le seul moyen à notre disposition :!:

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Menace de la diversité

Message non lupar lionel » sam. 20 mars 2010, 18:27

amélie a écrit :il nous reste, je le répète, à boycotter le thon rouge : c'est le seul moyen à notre disposition :!:

Mais c'est vachement bon, le thon rouge ! On va pas le laisser aux japonais ! :pilote:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Perle39 » sam. 20 mars 2010, 18:52

lionel a écrit :
amélie a écrit :il nous reste, je le répète, à boycotter le thon rouge : c'est le seul moyen à notre disposition :!:

Mais c'est vachement bon, le thon rouge ! On va pas le laisser aux japonais ! :pilote:

Tu m'en feras gouter, à l'occas :neige: . Je ne connais pas.

Avatar du membre
Sobi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8172
Enregistré le : mer. 07 mai 2008, 20:09
Localisation : Avignon !

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Sobi » sam. 20 mars 2010, 19:13

amélie a écrit :il nous reste, je le répète, à boycotter le thon rouge : c'est le seul moyen à notre disposition :!:


:bravo: :plussoie: Si chacun fait un geste pour la protection de la nature, on finira par y arriver :oui:
Carpe diem

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Menace de la diversité

Message non lupar lionel » sam. 20 mars 2010, 22:52

Perle39 a écrit :Tu m'en feras gouter, à l'occas :neige: . Je ne connais pas.

Pas de souci. A Sète, y en a. :;)
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Beuillot » dim. 21 mars 2010, 7:33

lionel a écrit :
Perle39 a écrit :Tu m'en feras gouter, à l'occas :neige: . Je ne connais pas.

Pas de souci. A Sète, y en a. :;)

On mange de la barbue, pourquoi pas du moustachu? ::D
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Menace de la diversité

Message non lupar lionel » dim. 21 mars 2010, 15:17

Beuillot a écrit :On mange de la barbue, pourquoi pas du moustachu? ::D

Passeque l'espèce a disparu. :;)
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
amélie
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 3348
Enregistré le : jeu. 06 août 2009, 15:02

Re: Menace de la diversité

Message non lupar amélie » dim. 21 mars 2010, 15:33

Hé bien Domi, pour le boycott c'est pas gagné :help:

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Perle39 » dim. 21 mars 2010, 16:06

Nicolas Hulot se demande si vous le saviez … :euh: dans les Guignols :corne:

Si tous les lions meurent, Peugeot n’aura plus de logo.

Pour le thon rouge, c'est tous les jours vendredi.

S’il n’y a plus de forêts, les oiseaux feront leur nid par terre.

S’il fait chaud partout, il fera froid nulle part.

Si la mer monte, vous serez encore plus serrés sur la plage cet été.

Si toutes les huitres disparaissent, à Noël, on mangera des bulots.

Si le réchauffement climatique continue, il fera de plus en plus chaud.

Dans 100 ans, la banquise aura la taille d’un apéricube.

Si les dauphins disparaissent, c’est un saumon d’élevage qui fera la pub Galak.

Si ta température augmente de 1 degré par an, dans 1000 mille ans, il fera 1000 degrés.

Si les forêts disparaissent, les scouts vont vraiment s’faire chier.

Si le niveau des eaux monte, on n’aura plus pieds dans le petit bain.

Le champignon atomique n’est pas comestible.

Si on tue tous les lions, le roi des animaux sera le ouistiti.

Au Japon, Flipper le dauphin ne passe pas à la télé, il passe au four.



Ça fait réfléchir, tous ces arguments :neige:

Avatar du membre
Turbo
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 109
Enregistré le : jeu. 04 juin 2009, 17:36
Localisation : Haut-Jura

Re: Menace de la diversité

Message non lupar Turbo » dim. 21 mars 2010, 16:20

:lol: Excellent !


...N'oublions pas le thon vert... :invis:
Image


Retourner vers « Paysages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité