OGM

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » mer. 22 avr. 2009, 12:04

Gentech news 196


1. Le maïs OGM interdit en Allemagne – Food and Democracy les 24./25.4 à Lucerne

Actuellement, les évènements se précipitent: l’Allemagne interdit la culture de la variété de maïs MON810 de Monsanto. La Bavière stoppe elle-même les essais en plein champ. Le brevet sur l’élevage porcin affronte une vaste opposition (info. No 2). A l’occasion de la Conférence »Food and Democracy«, vous pourrez accéder aux informations de première main concernant toutes les évolutions actuelles, échanger des arguments, établir des réseaux, rencontrer des personnes qui partagent les mêmes idées... Information: www.foodanddemocracy.org (Enregistrement par Internet ou directement à la réception)

2. Brevet sur l’élevage porcin : »La liberté d’élevage est en jeu«

L’Office européen des brevets a accordé un brevet sur une race de porcs: Il concerne une séquence génétique permettant aux animaux une croissance plus importante et plus rapide. L’absurdité de ce brevet est que dans plusieurs »revendications«», il s’agit d’animaux qui possèdent naturellement ce gène. 50 associations et environ 5'000 personnes s’opposent à ce brevet. Le président de l’Union allemande des paysans met en garde: »C’est la liberté d’élevage et de culture qui sont en jeu«. (SZ, 14.4.09)


3. Mexique : Protection de la diversité du maïs indigène

L’Altiplano mexicain entend protéger ses variétés de maïs indigènes des contaminations et interdit la culture du maïs transgénique. (Sci.Dev.Net, 3.4.09)


4. France : Label »Nourri sans OGM«

Le Conseil national de la consommation a décidé de créer une étiquette »Nourri sans OGM« en vue du marquage de la viande et des produits laitiers d’animaux nourris d’aliments qui ne contiennent pas d’OGM. (Europe1, 3.4.09)



5. USA : L’agriculture bio est la plus profitable

Une équipe de chercheurs de l’Université du Wisconsin a mené une étude sur une durée de 13 ans pour savoir quelle était la meilleure agriculture sur les sols hautement productifs de l’Etat du Wisconsin. »Nous en avons conclu que les systèmes diversifiés sont plus productifs que les monocultures«, a déclaré un des membres de l’équipe. La politique du gouvernement qui consiste à soutenir le système de monoculture est périmée. Le gouvernement devrait plutôt promouvoir l’agriculture biologique et la rotation culturale. (Communiqé de presse ASA, 6.4.09; Etude)


Vous pouvez consulter les références et les articles de fond correspondants sur la rubrique "Gen-Lex-News français" de notre site http://www.blauen-institut.ch.
Le bulletin est rédigé par Florianne Koechlin du Blauen Institut (en collaboration avec le Groupe suisse de travail sur le génie génétique GTG)
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » mer. 22 avr. 2009, 12:05

Les gains de rendement des OGM surestimés



Une étude réalisée par des experts indépendants montre que l'utilisation des organismes génétiquement modifiés n'augmente pas sensiblement les productions de maïs et de soja.

Le principal argument de vente de Monsanto et de ses collègues semenciers vient de prendre un sérieux coup dans l’aile. «Jusqu’ici les performances des cultures génétiquement modifiées pour accroître le rendement sont modestes et ce malgré les efforts considérables mis en œuvre depuis vingt ans», concluent les auteurs d'une étude de l’Union of Concerned Scientist (UCS, groupe indépendant américain de recherche), intitulée failure to yield. Or l’accroissement de la production est le principal argument avancé par les défenseurs des organismes génétiquement modifié (OGM).

Pour les auteurs du rapport, il faut se tourner vers une amélioration des techniques agricoles pour comprendre l’augmentation des rendements aux Etats-Unis. Citant des statistiques du Ministère américain de l’Agriculture, l’étude note que la production moyenne de maïs par hectare aux Etats-Unis a été de 28% plus élevée de 2004 à 2008 que durant une période comparable de cinq ans entre 1991 et 1995. Selon eux, seuls 3 à 4% de ce gain est attribuable aux OGM. 24 à 25% du gain de production à l’hectare viendrait d'autres méthodes d’amélioration des cultures de maïs.

Coté soja, la production moyenne s’est accrue de 16%. Les chercheurs de l’UCS ont estimé que le gain attribuable aux OGM était quasi inexistant. Pour preuve, le blé qui a vu ses rendements augmenter de 13%, alors qu’il n’existe pas de variétés OGM.

Le principal rédacteur, Doug Gurian-Sherman nuance légèrement : «Seul le maïs Bt (Bt pour Bacillus thuringiensis, ndlr) a montré dans une certaine mesure de plus grands rendements d’exploitation.» Mais ces scientifiques ont calculé que la contribution dudit maïs à l’accroissement des rendements depuis sa commercialisation en 1996 n’a été que de 0,2 à 0,3% par an.

Ce maïs transgénique est censé résister aux insectes nuisibles. Sur des terres infestées, donc propices à l’utilisation d’OGM, sa production est supérieure de 7 à 12% aux cultures traditionnelles. Dans des parcelles saines, le gain de rendement par rapport aux maïs normaux est évalué à 2,3%

Des résultats nettement inférieurs à ce qu’annonce les semenciers. Sur son site Internet, la firme Monsanto affirme que son YieldGard offre une augmentation de la production autour de 20% sur les parcelles infectées et 12% sur l’ensemble des terres cultivées.
Quand Monsanto a peur de Monsanto

Doug Gurian-Sherman s’interroge sur la sagesse de consacrer autant d’investissement dans les OGM qui pourraient en outre présenter des risques environnementaux.

D’ailleurs la firme Monsanto elle-même met en garde contre l’utilisation de son propre maïs YieldGard sur une brochure de son distributeur européen Delkab (télécharger le PDF) : « En l’absence de mesures de prévention, un phénomène naturel de résistance pourrait potentiellement apparaître chez des pyrales et sésamies exposées à la protéine Bt.»

Monsanto admet que des insectes pourraient ne plus être sensibles aux propriétés de son maïs. L’entreprise conseille de conserver une parcelle saine, représentant (quand même) 20% de la surface cultivée, pour que puissent s’épanouir des parasites sains et empêcher la prolifération de leurs congénères résistants.

http://www.liberation.fr/sciences/01015 ... surestimes
Image

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23785
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: OGM

Message non lupar lionel » mer. 22 avr. 2009, 17:29

Beuillot a écrit :J'ai vaguement eu droit à un début de conversation sur les nanotechnologies.

Pas de politique, merci, Beuillot. :siffle: :invis:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: OGM

Message non lupar peqa » sam. 25 avr. 2009, 11:10

Petite nouvelle intéressante.
Les plantes OGM modifiées pour être résistantes au "Round Up" ont finalement laissé échapper le gène qui leur apportait cette résistance. Du coup certaines mauvaises herbes deviennent résistantes au Round Up. Tel est pris qui croyait prendre!
C'est ainsi que des milliers d'hectares doivent maintenant être désherbés à la main aux USA...ou abondonnés. Voir à ce sujet l'article publié sur "Futura Science".
Pour une fois la firme en cause ne nie le phénomène.
Si vous avez des actions de cette entreprise il serait peut être prudent d'envisager de les vendre...
A bientôt
Peqa

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » lun. 04 mai 2009, 15:10

OGM : la menace des « super mauvaises herbes » s’amplifie



Cinq mille hectares de culture de soja transgénique ont été abandonnés par les agriculteurs en Géorgie, et 50.000 autres sont gravement menacés par une mauvaise herbe impossible à éliminer, tandis que le phénomène s'étend à d'autres états
La cause : un gène de résistance aux herbicides ayant apparemment fait le grand bond entre la graine qu’il est censé protéger et l’amarante, une plante à la fois indésirable et envahissante…



En 2004, un agriculteur de Macon, au centre de la Géorgie (à l'est des Etats-Unis), applique à ses cultures de soja un traitement herbicide au Roundup, comme il en a l’habitude. Curieusement, il remarque que certaines pousses d’amarantes (amarante réfléchie, ou Amarantus retroflexus L.), une plante parasite, n’en semblent pas incommodées…
Pourtant, ce produit est élaboré à partir de glyphosphate, qui est à la fois l’herbicide le plus puissant et le plus utilisé aux Etats-Unis.



Depuis, la situation a empiré. Actuellement, et rien qu’en Géorgie, 50.000 hectares sont atteints et nombre d’agriculteurs ont été contraints d’arracher leurs mauvaises herbes à la main… quand c’est possible, considérant l’étendue des cultures. A l’épicentre du phénomène, 5.000 hectares ont été tout simplement abandonnés.

Comment en est-on arrivé là ?

Tous les champs victimes de cette envahissante mauvaise herbe avaient été ensemencés avec des graines Roundup Ready, produites par la société Monsanto. Celles-ci comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup, un herbicide également produit par Monsanto.
L’argument publicitaire de la firme repose sur le moindre coût représenté par le traitement d’une culture ainsi protégée contre un herbicide total auquel elle est devenue insensible, plutôt que de l’application d’un herbicide sélectif, plus cher à l’achat.


Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique à Winfrith (Dorset), il y aurait eu transfert de gènes entre la plante OGM et certaines herbes indésirables, comme l’amarante. Bien que considéré comme très faible car n’ayant jamais été détecté lors d’essais, le risque ne serait cependant pas nul.

Pour Brian Johnson, généticien et chercheur britannique, spécialisé, entre autres, dans les problèmes liés à l’agriculture, la cause ne fait aucun doute. « Il n’est nécessaire que d’un seul évènement (croisement) réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est engendrée, la nouvelle plante est titulaire d’un avantage sélectif énorme, et elle se multiplie rapidement, martèle-t-il. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium, a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation. »

La firme Monsanto ne nie pas le problème. Lors d’une interview accordée sur la chaîne de télévision France24, Rick Cole, responsable du développement technique, a estimé que ces « super mauvaises herbes » (superweeds, un terme désormais souvent employé) peuvent être maîtrisées. Pourtant, un communiqué émanant directement de la firme annonce que les vendeurs incitent les agriculteurs à alterner Roundup et un autre herbicide comme le 2-4-D (acide 2,4-dichlorophénoxyacétique).

L’amarante vous salue bien…

En attendant, l’amarante « mutante » se porte bien et prolifère. Chaque plante produit en moyenne 12.000 graines par an, et celles-ci peuvent rester en état de vie suspendue de 20 à 30 années avant de germer lorsque les conditions lui sont favorables.
Profondément enracinées, elles sont très difficiles à arracher, comme le constatent de nombreux agriculteurs, non seulement en Géorgie mais aussi en Caroline du Sud, en Caroline du Nord, en Arkansas, au Tennessee et au Missouri, contraints de passer au désherbage manuel… ou de baisser les bras.


D’autres cultivateurs envisagent de renoncer aux OGM et de revenir à une agriculture traditionnelle. Ainsi Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja à Dudley (Missouri), affirme que plus personne ne lui demande de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ce secteur représentait 80% de son commerce il y a peu. Aujourd’hui, la demande en graines traditionnelles est très forte et les grains OGM ont disparu de son catalogue.

Stanley Culpepper, spécialiste des mauvaises herbes à l’université de Géorgie, annonce que de nombreux agriculteurs américains sont en effet désireux de retourner à une semence traditionnelle, mais pas seulement à cause de la résistance des plantes parasites, car « l’utilisation des OGM devient de plus en plus chère et tout se joue sur une question de rentabilité », affirme pour sa part Alan Rowland.

Un manque flagrant de statistiques et d'informations

On pourra cependant déplorer le manque de précision des données statistiques permettant de quantifier la relation entre semences OGM, nombre de plants résistants apparus et quantité d’herbicide utilisé. En 2008 en effet, alors que les media agricoles américains relataient de plus en plus de cas de résistance, le gouvernement des Etats-Unis a pratiqué d’importantes coupes budgétaires qui ont contraint le Ministère de l’Agriculture à réduire, puis arrêter certaines de ses activités.

Entre autres, le programme de recherches statistiques sur les pesticides et les risques associés aux produits chimiques sur des cultures comme le coton, le maïs, le soja et le blé est passé à la trappe, au grand dam des scientifiques. « Je ne serais pas surpris que Monsanto ait mené une campagne de lobby discrète pour mettre fin au programme », accusait alors Bill Freese, du Centre pour la Sécurité alimentaire des Etats-Unis (USDA), marquant publiquement son mécontentement.

Source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... xtor=RSS-8
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » lun. 04 mai 2009, 15:13

Monsanto proteste contre le jardin bio de Michelle Obama


L’association américaine qui représente des grands noms de l’agrochimie a récemment écrit à Michelle Obama pour protester contre son jardin bio. Leur crainte : que l’exemple de la First lady ne donne aux consommateurs une mauvaise image de l’agriculture "conventionnelle".

"Cultivez et manger bio pour faire peur à Monsanto !", s’amuse un des blogueurs de Greenpeace au Canada. La MACA, l’association américaine qui représente des grands noms de l’agrochimie, dont le géant des pesticides et des semences OGM Monsanto, a récemment écrit à Michelle Obama. Objet du courrier : le jardin bio que la première dame des Etats-Unis a créé dans l’enceinte de la Maison Blanche.

Ce jardin où fruits et légumes sont cultivés sans pesticides pourrait donner aux consommateurs, par comparaison, une mauvaise image de l’agriculture conventionnelle dont les produits sont "sains, savoureux et plus économique", assure la MACA. Les géants de l’agrochimie estiment aussi que Michelle Obama devrait soutenir leurs méthodes de production agricole.

"Si les Américains devaient encore cultiver eux-mêmes des produits de première nécessité pour subvenir aux besoins de leur famille, les Etats-Unis seraient-ils les leaders dans les domaines scientifiques, de la communication, de l’éducation, de la médecine, des transports et de l’art ?", s’interroge encore cette association d’agrochimistes.

Michelle Obama a décidé de créer un jardin biologique pour faire la promotion d’une nourriture saine. Sa production doit permettre de fournir en fruits et légumes les occupants, les salariés et les invités de la Maison Blanche.

source: http://www.europe1.fr/Info/Actualite-In ... Obama/(gid)/220160
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » mer. 06 mai 2009, 14:02

Riz OGM : Greenpeace lance l'alerte


L'ONG dénonce le projet de la Commission européenne d'autoriser l'importation du riz LL62 de Bayer.

Greenpeace vient de lancer une pétition en ligne pour que l'Europe refuse la commercialisation sur son territoire du riz génétiquement modifié LL62 de Bayer. La commission européenne propose en effet d’autoriser son importation.

Une question qui devrait figurer à l'ordre du jour du Conseil permanent de la chaîne alimentaire les 14 ou 15 mai. "Cette date pourrait encore être repoussée, comme cela a déjà été le cas en avril, à cause des pressions en ce sens de certains gouvernements", a indiqué Arnaud Apoteker, responsable de campagne OGM à Greenpeace.

Aujourd'hui, ce riz OGM n'est cultivé nulle part dans le monde. Les Etats-Unis sont le seul pays a en avoir autorisé la culture, mais, faute de débouchés, les agriculteurs ne s'y sont pas encore mis. L'ouverture du marché européen pourrait changer la donne.

C'est pourquoi Greenpeace dénonce aujourd'hui les risques du LL62. "Le riz constitue l’aliment de base de la moitié de la population mondiale. Permettre sa modification génétique constituerait une atteinte grave à l’environnement et à la sécurité alimentaire mondiale", prévient Arnaud Apoteker.

De plus, le LL62 a été expressément conçu afin de résister aux traitements à base d'un herbicide très toxique, le glufosinate. L'utilisation de cet herbicide, qui sera interdit dès 2017 dans l’Union européenne notamment pour ses effets sur la reproduction, serait ainsi encouragée dans d'autres pays. Une contradiction que Greenpeace ne manque pas de souligner.

La pétition en ligne: http://www.greenpeace.fr/ogmjenveuxpas/riz.php

Nadia Loddo

source: http://www.metrofrance.com/planete/riz- ... 1a4lOK7nI/
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » mer. 06 mai 2009, 14:03

La justice allemande confirme l'interdiction du maïs Monsanto MON810

Un tribunal administratif allemand a rejeté, mardi 5 mai, un référé introduit par le groupe agro-industriel américain Monsanto contre l'interdiction de cultiver son maïs OGM prise par Berlin mi-avril. Le tribunal administratif de Brunswick, dans le nord-ouest de l'Allemagne, a rejeté le recours en urgence déposé par Monsanto, estimant que la culture de maïs MON810 de Monsanto représentait "après un examen provisoire (...) une situation de risque justifiant une telle interdiction, comme le prévoit la loi sur les biotechnologies".



Pour qu'une telle décision soit légitime, il n'est pas nécessaire qu'un danger clairement identifié existe, il suffit que des indices aillent dans ce sens, estime encore le tribunal. Monsanto a la possibilité de faire appel de cette décision en référé. La firme a indiqué à l'AFP qu'elle "étudiait la possibilité de présenter de nouveaux éléments de droit". Dans tous les cas, une procédure sur le fond va se poursuivre à Brunswick, au cours de laquelle des débats oraux seront menés. Mais le tribunal a précisé qu'aucune date ne pouvait être fixée pour le moment.



Le 14 avril, la ministre de l'agriculture, Isle Aigner, avait activé la clause de sauvegarde contre le MON810, s'appuyant sur "deux nouvelles études" ayant apporté "de nouveaux éléments scientifiques" – notamment le fait que le gène introduit par Monsanto dans la semence serait nuisible aux coccinelles et aux papillons. L'Allemagne avait ainsi rejoint la France, la Grèce, l'Autriche, la Hongrie et le Luxembourg, parmi les pays ayant banni cette culture au nom du "principe de précaution".



Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » mer. 06 mai 2009, 14:05

Imposture scientifique: Un chercheur rend publiques des études jamais diffusées sur les OGM

Par Nolwenn Weiler (4 mai 2009)

Le Haut conseil des biotechnologies, nommé le 22 mars dernier, commencera ses travaux à la mi-mai. Concernant le dossier OGM, il a devant lui un programme chargé, et polémique. Il devra notamment définir le « sans OGM », ainsi que des mesures de coexistence entre culture OGM et cultures non OGM. Pour ce faire, on lui suggère (entre autres) la lecture du petit précis scientifique de Lilian Ceballos, intitulé Plantes Insecticides : évaluation de l’impact sur les insectes auxiliaires, et édité par Le Rés-OGM. L’auteur, écologue et scientifique indépendant, y propose une synthèse d’études scientifiques dont les résultats mettent en doute l’innocuité des Plantes génétiquement modifiées. Ces études n’ont jamais été portées à la connaissance du grand public.

Bacillus Thuriengensis, ou Bacille de Thuringe, (BT) est le nom barbare d’une bactérie qui vit dans le sol et qui secrète toute une gamme de protéines insecticides (quatre au total). Isolées au début du 20ème siècle, et pulvérisées sur les plantes attaquées, ces protéines ne sont activées par un mécanisme complexe seulement quand elles se trouvent dans l’intestin de l’insecte cible. Cela garantit un spectre d’action restreint, avantage significatif par rapport aux insecticides chimiques qui tuent sans distinction insectes en tout genre mais aussi petits vertébrés, et oiseaux. Cette spécificité d’action fait que l’utilisation de BT est autorisée en agriculture biologique depuis les années 1970.

Plantes insecticides

Les fabricants de plantes génétiquement modifiées (PGM) se sont évidemment penchés sur les vertus du BT. Grâce au formidable concept de « l’équivalence en substance », ils ont pu créer et mettre sur le marché des PGM Bt (maïs, soja, coton) sans évaluation toxicologique. Dénoncé par Marie-Monique Robin dans son ouvrage Le monde selon Monsanto, mais aussi par de nombreux scientifiques, le principe d’équivalence en substance indique que, si un aliment ou un composé alimentaire est essentiellement semblable à un aliment ou à un composé alimentaire existant, il peut être traité de la même manière en ce qui concerne la sécurité. C’est ainsi que « l’utilisation des formulations BT en Agriculture biologique a permis d’exclure tout impact négatif sur la biodiversité sans effectuer de suivi environnemental », explique Lilian Ceballos, écologue et scientifique indépendant, auteur d’une étude sur les conséquences des PGM Bt sur les insectes., édité par l’association lyonnaise Res-OGM.

Supercherie scientifique

Or, le postulat de départ, à savoir BT= PGM Bt est une supercherie. « L’assimilation des toxines transgéniques Bt aux préparations insecticides autorisées en agriculture biologique n’est absolument pas scientifique, poursuit Lilian Ceballos. Tout biochimiste honnête vous dira que deux molécules qui ne pèsent pas le même poids sont différentes. Or, les protéines des toxines transgéniques sont de plus petite taille que celles du BT. Et ce n’est pas la seule différence. Les PGM Bt produisent des toxines végétales sous forme soluble et active ce qui influe sur l’activité et la spécificité des protéines synthétisées puisque l’activation des toxines ne dépend plus des conditions intestinales spécifiques à l’insecte cible. Bref, ces toxines transgéniques ont une structure altérée, et leurs impacts sur l’environnement sont susceptibles d’être différents de ceux que provoquent la bactérie BT. » La suspension, en janvier 2008, de la culture en plein champ du maïs MON 810 en France a d’ailleurs été justifiée, entre autres, par cette différence : l’ avis du 9 janvier 2008 du « Comité de préfiguration d’une haute autorité sur les organismes génétiquement modifiés » stipule en effet que « la protéine produite par le transgène n’est pas identique à celle que produit le Bacille de Thuringe.(...) Seules les études à partir du maïs contenant l’évènement MON 810 sont pertinentes pour évaluer la toxicité humaine et environnementale. »

Toxicité élargie

Eludées par les firmes qui commercialisent les OGM "BT", ainsi que par les instances d’autorisation des PGM, diverses études, dont Lilian Ceballos fait la synthèse dans son ouvrage, semblent effectivement aller dans ce sens d’une différence d’effets, montrant que la toxicité des toxines transgéniques est supérieure à celle des protoxines sécrétées par la bactérie BT.

Premièrement, les PGM produisent la toxine en permanence, que les ravageurs soient présents ou non, alors que les formulations à base de protoxine BT ne sont appliquées que sur les plantes attaquées. De plus les préparations bios ne sont appliquées qu’à la surface des végétaux et les protoxines sont rapidement détruites pas les UV. Les plantes transgéniques synthétisent les toxines à l’intérieur des cellules, ce qui exclue la dégradation rapide par des UV. « Cette protection intracellulaire leur permet de conserver plus longtemps leur activité insecticide. Elles vont s’accumuler dans l’environnement et en particulier dans le sol, qui vont conserver une activité insecticide plusieurs mois après la fin des cultures transgéniques », avertit Lilian Ceballos.

« Cette diffusion dans l’écosystème suggère que certains organismes non cibles pourraient être exposés avec des conséquences méconnues sur le fonctionnement des services écosystémiques qui en dépendent »,note-il encore. L’élargissement du spectre d’activité des toxines Bt et leurs répercutions sur l’abondance des groupes d’insectes non cibles dans les champs ont notamment été étudiés par Michelle Marvier en 2007. Son étude, publiée dans la revue Science, montre que « les hyménoptères auxquels appartiennent les abeilles voient leur abondance relative fortement diminuée dans les champs de maïs ou de coton Bt ». Rappelons que les abeilles sont essentielles à la pollinisation de 90 cultures fruitières et maraîchères dans le monde !

Résistance des ravageurs

Outre ces risques associés à la perte de biodiversité, la diffusion massive de toxines Bt va entraîner, irrémédiablement, une résistance des insectes cibles. On connaît déjà ce problème avec les pesticides. « En 1934, 236 espèces étaient classées comme parasites des cultures. Parmi elles : des virus, des bactéries, des champignons, des insectes, des mollusques, des oiseaux, des mammifères, des nématodes, des acariens. 236 au total, dont 140 espèces d’insectes. En 1972, Elles étaient 643 au total, soit environ trois fois plus. Dont 278 espèces d’insectes ! », avertissent ainsi François Veillerette et Fabrice Nicolino dans leur ouvrage Pesticides : révélations sur un scandale français. « La résistance aux toxines Bt a été documentée dans plus de 17 espèces d’insectes, alors que ces plantes ne sont dans la nature que depuis une dizaine d’années », rapporte Lilian Ceballos.

Les firmes créatrices et vendeuses de PGM ne nient pas ce risque d’apparition de résistance, qui, en plus d’une prolifération d’insectes ravageurs, rendrait inutilisable la bactérie BT par les producteurs bios. Ils ont même mis en place des stratégie de lutte contre l’apparition de résistance. L’un des axes de cette stratégie conseille la mise en place d’une zone refuge. D’une surface indéterminée, et non obligatoire d’un point de vue légal, cette zone est plantée de plantes non OGM, afin d’éviter que les insectes résistants ne se croisent entre eux.
L’efficacité de ces zones refuges, et la possibilité de les mettre en place suscitent la controverse. En Europe, où les parcelles agricoles sont bien plus réduites qu’aux Etats-Unis, la mise en place d’une zone refuge est parfois simplement impossible. Quoi qu’il en soit, cette stratégie n’est qu’un retardateur de catastrophe puisque tôt ou tard les insectes deviendront résistants. « Dans deux ou trois dizaines d’années au mieux. Demain, au pire », selon Lilian Ceballos. Voilà qui est rassurant ! Nous espérons que le haut Conseil aux biotechnologies ramènera un peu, de rigueur scientifique dans ce dossier très brûlant. Et conseillons aux citoyens de surveiller le dit Haut conseil, et ses décisions, de très près.





Source: http://www.bastamag.net/spip.php?article567&id_mot=1
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » lun. 11 mai 2009, 20:25

Gentech-news 197


1. Moratoire sur les OGM : l’Europe doit suivre l’exemple suisse
Les 250 participantes et participants venus de 28 pays pour assister à la 5ème Conférence Européenne des régions sans OGM «Alimentation et Démocratie» appellent à un moratoire européen sur l’autorisation et la culture commerciale d’organismes génétiquement modifiés (OGM). (GMO-free-regions.org, 26.4.09)

2. Le génie génétique en agriculture n’améliore pas la productivité
Des chercheurs américains chargés de procéder à l’évaluation de données du Ministère de l’agriculture US ont constaté qu’aucune des variétés de plantes génétiques ne permet d’obtenir une véritable augmentation de la productivité. (Union of Concerned Scientists, avril 2009)

3. La majorité des citoyens allemands exige l’étiquetage «Sans OGM»
Plus des trois quarts des citoyens allemands se prononcent en faveur de la mise en place d’un label «Sans OGM» par les groupes de la grande distribution et l’industrie alimentaire. Lors de leurs achats, 73% des consommatrices et consommateurs s’orienteraient en fonction de l’étiquette «Sans OGM» et leur choix se porterait plutôt des produits portant cette inscription. (BUND, 29.4.09)

4. Essais alimentaires avec du maïs MON810 sur des vaches laitières - effets négatifs

Selon Greenpeace, l’étude effectuée par l’Université technique de Munich présente de graves lacunes méthodologiques au niveau des animaux utilisés dans le cadre de l’expérience, de la composition des aliments et du choix de la méthode de test. Cette étude ne permet pas en outre pas de faire des déductions sur les risques pour l’homme et l’environnement. (Greenpeace, avril 2009)

5. USA : pomme de terre résistante aux vers – sans OGM
De petits vers, les nématodes des racines noueuses Columbia (CRN) peuvent ruiner des récoltes entières de pommes de terre. Actuellement, ces ravageurs sont combattus à l’aide de pesticides puisque la pomme de terre ne possède aucune résistance. Afin de développer une pomme de terre résistante, des chercheurs ont croisé - avec succès - des variétés de pommes de terre sauvages avec des espèces conventionnelles, en utilisant les méthodes de culture les plus modernes. Ils ont obtenu une variété qui résiste aux maladies, offre un bon rendement, et est savoureuse – sans génie génétique. (USDA, 1.4.09)


Vous pouvez consulter les références et les articles de fond correspondants sur la rubrique "Gen-Lex-News français" de notre site http://www.blauen-institut.ch.

Le bulletin est rédigé par Florianne Koechlin du Blauen Institut (en collaboration avec le Groupe suisse de travail sur le génie génétique GTG)
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » lun. 11 mai 2009, 20:29

Guide des produits avec ou sans OGM VOL. 4

Rappel des couleurs :

Vert : le fabricant garantit ne pas utiliser de produits issus d’animaux nourris aux OGM.
Orange : le fabricant affirme avoir entamé une démarche pour exclure les OGM mais ne peut pas encore garantir qu’il n’en utilise plus du tout.
Rouge : le fabricant ne garantit pas que la fabrication de ses produits se fait hors de la filière OGM ou bien n’a pas répondu au questionnaire.

GLACES
PRODUCTEUR PRODUITS/MARQUES

Rouge Unicopa Vatelis
Rouge Unilever Bestfoods Knorr, Iglo
Rouge Candia Candia
Rouge Danone Gervais
Rouge General Mills Häagen-Dazs
Vert Jeff de Bruges Jeff de Bruges
Rouge Léonidas Léonidas
Rouge Masterfoods Mars glacés, Twix glacés, Bounty glacés, Snickers glacés
Rouge Nestlé Extrême, Mystère, Sveltesse,Yoco, Sundae, la Laitière
Vert Pôle Sud Sud Régal
Rouge Saveurs de France-Brossard Brossard
Rouge Unilever Bestfoods Magnum, Carte d’or, Miko, Solero, Ben & Jerry’s

RUBRIQUE : BOULANGERIE, VIENNOISERIE, CONFISERIE
PRÉPARATIONS POUR GÂTEAUX PRODUCTEUR PRODUITS/MARQUES

Orange Ancel Ancel
Rouge Ducros Mc Cormick Vahiné
Rouge Nestlé Herta
Vert Spécialités Supplex Supplex
Rouge Unilever Bestfoods Alsa

BARRES CHOCOLATÉES
PRODUCTEUR PRODUITS/MARQUES

Rouge Kellogg’s Special K, Kellogg’s Extra, Smacks, Frosties, Choco Pops, Rice Krispies…
Rouge Lu Grany, Prince, Petit Écolier, Pépito, Taillefine…
Rouge Masterfoods Balisto, Milky Way, Twix, Mars, Bounty, M&M’s, Maltesers, Snickers…
Vert Spécialités Supplex Supplex

BISCUITS
PRODUCTEUR PRODUITS/MARQUES

Orange Andros Biscuits Bonne Maman,
Orange Andros Biscuiterie de la baie du Mont-Saint-Michel
Rouge Bahlsen St Michel Galettes St Michel, Sablé de Retz, Roudor…
Rouge Cadbury Fingers, Z’animo…
Orange Fauchon Biscuits
Rouge Lu La Barquette, Captain Choc, Grany, Hello!, Mikado, Napolitain, Ourson, Pépito, Petit Écolier, Petit Cœur, Petit Lu, Pim’s, Prince, la Pause Taillefine, Véritable Petit Beurre...
Rouge Nestlé Nesquik, Chocapic, Golden Grahams…
Orange United Biscuits BN, Delacre…

CÉRÉALES POUR LE PETIT DÉJEUNER
PRODUCTEUR PRODUITS/MARQUES

Rouge Kellogg’s Special K, Frosties Grrr, Country Store, Smacks Trésor
Rouge Nestlé Fitness, Lion, Crunch, Golden Grahams…
Vert Quaker Oats Cruesli au chocolat au lait
Rouge Weetabix Weetos

CHOCOLAT, CONFISERIE
PRODUCTEUR PRODUITS/MARQUES

Rouge Cadbury La Pie qui chante, Carambar, Krema, Mi-cho-ko, Poulain
Orange Cémoi Cémoi
Orange CFCC-Schaal Marquise de Sévigné
Orange Confiserie Léonidas Léonidas
Orange Fauchon Chocolat, confiserie
Rouge Ferrero Duplo, Ferrero Rocher, Kinder, Nutella
Rouge Haribo Haribo
Orange Jeff de Bruges Jeff de Bruges
Rouge Kraft Foods Côte d’Or, Milka, Suchard, Toblerone, Daim
Rouge Lamy-Lutti Lutti
Orange Lindt & Sprüngli Lindt
Vert Mathez Mathez
Rouge Nestlé La Laitière, Nestlé, Merveilles du monde, Menier, Galak, After Eight, Crunch, Kit Kat, Sundy, Nuts, Lion, Smarties
Source : http://www.greenpeace.org/raw/content/f ... m-2008.pdf





____________________________________________________
Image

Avatar du membre
Bisontin la vertu
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1846
Enregistré le : sam. 11 févr. 2006, 22:17
Localisation : Grenoble

Re: OGM

Message non lupar Bisontin la vertu » lun. 11 mai 2009, 21:39

Ca confirme bien qu'en évitant de manger des produits transformés, on se simplifie vachement la vie :saint:

Avatar du membre
pekeu25
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 431
Enregistré le : jeu. 04 sept. 2008, 20:10
Localisation : besançon

Re: OGM

Message non lupar pekeu25 » mar. 12 mai 2009, 9:55

bien le bonjour je viens de voir ce sujet ouvert sur les OGM et qui aborde également un peu le clonage.


je vais donner mon point de vue, connaissant quand même le sujet puisque mes études sont tournées actuellement vers ce type de travaux et ayant effectué il y a quelques mois mes premiers OGM et clonage de gène humain.


Il faut savoir que les termes OGM et clonage sont des termes bien trop larges pour être définis d'un point de vue législatif et encore plus d'un point de vue éthique et public.

les OGM et les clonages les plus médiatisés que je réprouve et qui sont la causes de ce rejet en blocs des avancées dans le domaine sont les OGM visant à modifier les plantes ou les animaux dans un but purement lucratif et mercantiles via certains grands groupes agroalimentaires et pharmaceutiques dont je tairais les noms ici, ces OGM pour moi sont un fléux car ils ne font pas l'objet de suivis et d'expertises scientifiques rigoureuses et d'études sur l'éventualité d'une utilisation raisonnée dans d'uniques cas pouvant nécéssités l'usage d'OGM fortement dangereux pour les caractéristiques génétiques de nos écosystème. L'usage des OGM et du clonage a donc été détourné et utilisé de manière abusive par de grandes multi nationales.


j'aborde maintenant le cas d'utilisation faisant actuellement l'objet de recherches sérieuses notamment au point de vue médical et anti-pollution et qui nécéssite l'utilisation en commun d'OGM et de clonage. Le premier exemple donné est le clonage thérapeutique consistant a réussir a utilisé le matériel génétique d'une personne (par exemple des cellules de l'épiderme) pour obtenir des cultures de cellules conduisant à la formation d'organes complets permettant de contourner le problème de rejet ou d'attente de donneur d'organe. Ces recherches sont en plein développement notamment au canada (mes OGM et clonage ont été effectués dans le cadre d'un cours sur ce clonage thérapeutique)

un autre exemple sont les travaux effectués sur la modifications de certaines plantes dans le but de les rendrent capables d'assimiler certaines substances polluantes et notamment les métaux lourds, leur utilisation ne serait que sporatique et temporaire dans le but de dépolluer certaines zones sans les dénaurées.


malheureusement les textes actuels et les dérives mercantiles des OGM nuisent à ces travaux.


voici mon point de vue
si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence alors tais-toi.....

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: OGM

Message non lupar Domi » mar. 12 mai 2009, 12:07

merci Guillaume pour ce commentaire qui montre que tout n'est pas simple!

merci aussi pour ces explications , je ne suis qu'un amateur qui à besoin d'être éclairé , sur beaucoup de choses , donc si je te comprend bien ce qui pourrait s'avérer dangereux c'est la manipulation de l' OGM par ces grand groupes industriel qui veulent en faire du Business , style Mosantos !!

C'est justement ce genre de manipulation que beaucoup dénonce,et le fait comme du le dit toi m^me que les tests sont effectuées d'une façon aléatoire et qui peut s'averer dangereux pour les humains et la biodiversitée !!

Merci et nous attendons donc d'autres reflétions !! :oui:
Image

Avatar du membre
pekeu25
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 431
Enregistré le : jeu. 04 sept. 2008, 20:10
Localisation : besançon

Re: OGM

Message non lupar pekeu25 » mar. 12 mai 2009, 13:49

c'est ça domi, je pense que toutes les recherches et utilisations des OGM et clonages doivent être soumises à législation mais il ne doit pas y avoir une seule loi mais une loi qui sait s'adapter aux différents cas de figures :oui:
si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence alors tais-toi.....

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: OGM

Message non lupar Beuillot » mar. 12 mai 2009, 18:01

Domi a écrit :merci Guillaume pour ce commentaire

Un deuxième Guigui!!! ::o
Effectivement merci, c'est toujours intéressant d'avoir l'avis de quelqu'un qui sait de quoi il parle. Comme dit Domi, nous sommes des amateurs à la recherche de la Lumière pour découvrir la Vérité ( :invis: ) et les sources d'informations sont souvent partisanes (voire inféodées au C... :invis: ).
Bisontin la vertu a écrit :Ca confirme bien qu'en évitant de manger des produits transformés, on se simplifie vachement la vie :saint:

Comme le praliné Jouvenal? :siffle:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Bisontin la vertu
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1846
Enregistré le : sam. 11 févr. 2006, 22:17
Localisation : Grenoble

Re: OGM

Message non lupar Bisontin la vertu » mar. 12 mai 2009, 23:09

Beuillot a écrit :
Bisontin la vertu a écrit :Ca confirme bien qu'en évitant de manger des produits transformés, on se simplifie vachement la vie :saint:

Comme le praliné Jouvenal? :siffle:


Rien que des produits naturels garantis sans OGM ni colorant ni conservateur :lang:

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23785
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: OGM

Message non lupar lionel » mar. 12 mai 2009, 23:11

Beuillot a écrit :J'ai vaguement eu droit à un début de conversation sur les nanotechnologies

On a droit à ce qu'on mérite. :invis:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: OGM

Message non lupar Beuillot » mer. 13 mai 2009, 0:28

Tu ressors des vieilleries rien que pour être méchant, macro-couillong? :siffle:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: OGM

Message non lupar peqa » mer. 13 mai 2009, 22:43

Enfin Beuillot il faut rester courtois...même en fin de garde!
Peqa


Retourner vers « Paysages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité