Pôle Grands Prédateurs Jura

La préservation de l'environnement, la flore et la faune, le développement durable, le climat...
Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Pôle Grands Prédateurs Jura

Message non lupar Perle39 » jeu. 14 févr. 2008, 7:02

Création du "Pôle Grands Prédateurs Jura"

Le Pôle Grands Prédateurs Jura (PGPJ) est créé depuis le mois de juillet 2007. L’objectif de cette association est d’accompagner le retour des grands prédateurs (lynx, loup) dans le Massif jurassien.

Face à la méconnaissance de ces espèces et aux risques potentiels qu’elles peuvent représenter pour les éleveurs jurassiens, 3 actions prioritaires ont été privilégiés :

La communication : L’apport de connaissances est essentiel si l’on souhaite démythifier les grands prédateurs et transformer l’image négative qui leur colle aux pattes en une interprétation objective.

La protection des troupeaux : Le retour d’espèces susceptibles de créer des dommages ne doit pas se faire au détriment des éleveurs. Il existe maintenant différents moyens de préserver le bétail des attaques. La mise en place de chien de protection est sans doute la plus sécurisante. A cet effet, un pôle chiens de protection « made in Jura » a été créé pour que les éleveurs jurassiens bénéficient de chiens de souche jurassienne.

Les études : Depuis l’avènement des suivis télémétriques, nos connaissances de ces espèces ont considérablement évolué. Il reste néanmoins beaucoup à apprendre sur ces animaux qui font encore trop souvent peur. Le suivi des mesures de protection mises en place et l’expérimentation de nouveaux moyens dissuasifs doivent également être assurés.


Le PGPJ fait partie de la commission de suivi Loup, mise en place par le préfet du Jura, suite à l’attaque probable d’un troupeau de moutons par un ou deux loups dans le département au printemps dernier.
A ce titre, des projets (formation des éleveurs jurassiens à l’utilisation de chiens de protection, création d’un pôle chien de protection de souche jurassienne, communications diverses…) sont proposés afin d’aboutir à une cohabitation durable et compatible entre les prédateurs et les activités humaines.
Depuis le 13 octobre dernier, la mise en place du Pôle chiens est effective en collaboration avec un éleveur et les premières naissances de chiots jurassiens courant 2008 sont espérées. Il est nécessaire d’avoir des chiens nés et éduqués dans le Jura pour mieux répondre aux exigences du mode d’élevage jurassien (parcelles fermées, taille moyenne ou petite des troupeaux).
Des rencontres avec la chambre régionale d’agriculture de Franche-Comté sont programmées afin de définir les objectifs prioritaires en terme de protection des troupeaux et de programmer des actions expérimentales (par exemple la mise en place de chiens de protection dans des troupeaux de bovins).
Si vous pensez que le retour naturel des grands carnivores n’est pas incompatible avec le maintien des activités pastorales et touristiques dans le Massif jurassien, le Pôle Grands Prédateurs Jura vous serait très reconnaissants de bien vouloir informer vos lecteurs et vos sympathisants de l’existence de notre association.

Pour obtenir de plus amples informations sur le fonctionnement du PGPJ et ses actions, vous pouvez prendre contact à l’adresse mail :
patrice.raydelet@libertysurf.fr


Source : http://www.loup.org

Avatar du membre
lucky276
J’aime ! Une tartine donc
J’aime ! Une tartine donc
Messages : 65
Enregistré le : mar. 29 janv. 2008, 19:06
Localisation : Doubs

Message non lupar lucky276 » jeu. 14 févr. 2008, 11:21

C'est une bonne idée, ce Pôle Grands Prédateurs Jura; et c'est surtout une très bonne idée de nous le faire connaitre (car perso : j'en ai jamais entendu parler :euh: ).
Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. ( J. Rouxel, Les Shadocks )

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Message non lupar Domi » jeu. 14 févr. 2008, 14:01

très belle initiative , déjà depuis quelques dizaines d'années les associations comme LPO, et d'autres donnaient de l'information à leur niveau!

a première vue cela va se faire e d'une maniéré plus structuré se qui est vraiment bien. :bravo:

Avatar du membre
chauvin
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 622
Enregistré le : ven. 13 oct. 2006, 15:56

Message non lupar chauvin » jeu. 14 févr. 2008, 18:29

Effectivement c'est une bonne idée mais le problème vient du fait qu'il y a trop de battage médiatique autour de ces prédateurs.
Si la revenue de ces animaux c'était faite sans que nous en fassions tout une polémique, il n'y aurait pas eu de problème (en tous cas moins), qui dans le grand public a vu un lynx, un loup, très peu de personnes et le problème est également que des personnes absolument pas concernées prennent parti contre ces prédateur car ils sont présentés comme des monstres et les vieilles peurs renaissent. Mais le loup mangeur d'homme bien qu'ayant existé était marginal et les gens de ces époques savaient très bien vivre avec ces prédateurs et sans peur sauf bien sûr en cas de présence d'un de ces loup marginal.
Il est également plus facile de hurler après le loup (le lynx n'étant en concurrence qu'avec les chasseurs pour les chevreuils), que de faire des efforts pour favoriser les nouvelles techniques de gardiennage des troupeaux, de toute façon les éleveurs sont indemnisés. Ce qui est étrange également c'est que nous n'entendons plus parler de chiens errants, les loups ont du les manger !!!!
Vive l'aseptie, la nature sans prédateur ni bactéries. Continuons comme ça, nous sommes sur un tonneau de poudre et on vient d'allumer la mèche
Ceci n'engage que moi évidement. Il y a des fois des sujets qui me hérissent :grr1:
Jean-Claude

Avatar du membre
chauvin
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 622
Enregistré le : ven. 13 oct. 2006, 15:56

Message non lupar chauvin » jeu. 14 févr. 2008, 18:42

Promis Doc Beuillot, j'me calme :mur:
Jean-Claude

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Message non lupar Domi » jeu. 14 févr. 2008, 19:55

Domi a écrit :
Domi a écrit :Salut Jc!

cà fait plaisir dete lire de nouveau, en effet nous sommes d'accord la peur du loup pour certains est génétique!

d'ailleur c'est un sujet qui à ete aborder plus bas à la rubrique le loup dans le Jura je crois ::D

au plaisir de te lire
Dom

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Message non lupar Beuillot » jeu. 14 févr. 2008, 21:42

chauvin a écrit :Promis Doc Beuillot, j'me calme :mur:


Je disais ça pour ton bien, mon Janclod.
Sinon, ta colère est juste. :;)
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Demyn
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6412
Enregistré le : ven. 30 juil. 2004, 23:17

Message non lupar Demyn » jeu. 14 févr. 2008, 22:09

Oui, je suis aussi d'accord avec le JC (si mon avis peut intéresser quelqu'un bien sur)
Rarement dans le coin, mais jamais bien loin.

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Message non lupar Domi » mer. 20 févr. 2008, 11:39

parmi les animaux dangereux citons aussi les chauves souris !!
c'est aussi un mammifère carnivore pour certaines !!

ben quoi ils parait qu'elles ont la rage, à la seul différence c'est qu'elle ne mange pas le gibier ni les brebis!!!

QUOI qu' ils vont bien nous trouver quelques choses!!

et oui ils en ont de l'imagination ces gars !! ::D ::D :lang:

bon j'arr^te c'était juste un :;) !!! ::)

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Pôle Grands Prédateurs Jura

Message non lupar Domi » jeu. 23 avr. 2009, 13:32

Alpes : ils ne veulent plus voir le loup :euh:

Plusieurs milliers de manifestants ont dénoncé samedi à Thônes, en Haute-Savoie, la présence en liberté du loup dans les zones de pâturage des montagnes françaises.
Image :love:


"Pas de loup dans la bergerie" pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les milliers de manifestants qui ont défilé samedi à Thônes en Haute-Savoie. Chasseurs, éleveurs et agriculteurs de la région Rhône-Alpes... Ils étaient 2.500, selon les gendarmes, 5.000 selon les organisateurs à manifester dans une ambiance bon enfant. L'association "Vivre sans le loup", créée en soutien à un chasseur mis en examen pour avoir abattu un loup en février 2009 en Haute-Savoie, était fortement représentée parmi les manifestants.

"Nous ne demandons pas qu'il soit abattu mais qu'il soit déplacé dans des grands espaces. Sa cohabitation avec le pastoralisme est impossible", a expliqué Jean-Claude Croze, directeur de la Fédération départementale des syndicats des exploitants agricoles (FDSEA) de Haute-Savoie.
736 attaques de loups ont été indemnisées en 2008 à travers l'Hexagone. Cela représente 2.677 bêtes tuées, principalement des chèvres et des moutons. Il y aurait environ 150 loups en liberté en France.

Source: Europe1.fr
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Pôle Grands Prédateurs Jura

Message non lupar Domi » jeu. 23 avr. 2009, 13:37

pour reprnedre le post de Perle voici un article de http://www.polegrandspredateurs.org/


Le loup dans le Jura

Comme dans le reste de la France, la présence historique du loup dans le Massif jurassien est attestée par une importante documentation relative aux exactions commises par le prédateur et par les moyens mis en œuvre pour éliminer l’espèce.

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le nombre de loups tués va diminuer progressivement des registres officiels, démontrant ainsi le déclin de l’espèce. Entre 1873 et 1882, moins de dix loups sont abattus dans chacun des départements du Jura et du Doubs. Dans le Jura, la présence de quelques individus est signalée en 1898 et durant la première guerre mondiale vers Dole. La dernière mention attestant de la présence du loup dans le Doubs relate la destruction de seize louveteaux près de Besançon et deux à Marchaux en 1901.

Par la suite, l’absence de donnée semble confirmer la disparition de l’espèce de l’ensemble du Massif jurassien

Situation actuelle dans le Massif jurassien

Il faudra attendre le début du XXIe siècle pour constater officiellement le retour du loup dans le Massif jurassien. Au cours de l’été 2003, des attaques de loup sur des moutons sont signalées à Hotonnes dans le département de l’Ain. Cet individu était de souche italienne comme l’ensemble des loups identifiés en France depuis le retour naturel de l’espèce depuis l’Italie en 1992.

En 2004 et 2005, de nouvelles observations visuelles sont enregistrées dans l’Ain mais non confirmées par une analyse génétique, ces données restent invérifiables.

Une autre attaque sur un troupeau d’ovins dans le Massif jurassien a été classée loup probable. Les faits se sont déroulés dans le département du Jura, à Grande Rivière, dans la nuit du 31 mai au 1ier juin 2007. Sans poil, ni déjection, il n’a pas été possible de démontrer génétiquement la responsabilité du loup. Mais un faisceau d’éléments techniques a orienté le diagnostic de terrain : nombre important de moutons attaqués, tous les animaux ont été exclusivement pris au cou, taux de consommation important, viscères non touchés, absence de laine sur le terrain, perforations de taille importante, empreintes de canidé mesurant 9 à 10 cm. De plus l’enquête menée sur place a révélé qu’il n’y avait pas de chiens en divagation dans le secteur.

Une autre présomption d’attaque de loup a eu lieu à Larrivoire, toujours dans le département du Jura, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2007. Deux moutons ont été tués mais faute d’éléments probants, cette attaque a été classée loup non exclu.

Ce type d’événements isolés ne suffit pas bien entendu à conclure à une installation de l’espèce dans le Massif jurassien. Mais le mouvement de colonisation sud/nord observé depuis le retour du loup en France en 1992 peut laisser présager le passage plus régulier à l’avenir d’individus en dispersion. Rappelons que des animaux en phase de colonisation peuvent effectuer plusieurs centaines de kilomètres en quelques jours. Lors de ces déplacements, un ou plusieurs loups peuvent passer totalement inaperçus si leur prédation ne porte que sur des proies sauvages.
Image


Retourner vers « La Comté verte »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité