Consommer local, bio et solidaire...

La préservation de l'environnement, la flore et la faune, le développement durable, le climat...
Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6863
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Consommer local, bio et solidaire...

Message non lupar Pivoine » jeu. 09 févr. 2017, 11:00

Eustache a écrit :Ça mijotait déjà depuis quelques semaines, en ajoutant un ingrédient par ci, un autre par là, goûtant un peu au passage pour voir ce qu'on pouvait ajouter... et voilà que ce soir on a soulevé le couvercle de la marmite fumante...
Tous attablés autour autour d'un joli groupement d'achats bios et locaux... :oui: :yeah:

Les objectifs : promouvoir l'agriculture bio, pour raison de santé en général et de sauvegarde de notre environnement ; s'affranchir de la grande distribution et s'engager dans une démarche de consommation responsable ; promouvoir les producteurs bios locaux...

Les achats groupés auprès des producteurs sont d'ores et déjà opérationnels et testés avec bonheur par les premiers convaincus. Chacun a déjà pris sa place dans le réseau : contact avec d'autres producteurs, organisation des commandes, réception et répartition des produits, tâches administratives...
Et encore avec plein d'autres idées et projets en tête... ::o :bravo:

Ça se passe sur le Lomont, aux alentours de Montécheroux ! :yeah:



Je ne peux qu'approuver. Encourager les consommateurs à privilégier les produits locaux au lieu des produits venus entre autres d'Espagne quand on sait comment ces derniers sont cultivés et avec quelle main d'oeuvre !
Apprendre à manger les produits de saison depuis le temps qu'on en parle. Evidemment il y a moins de choix mais plusieurs façons de les cuisiner. Encore faut-il avoir envie et avoir le temps. Certainement que ces produits locaux seront moins chers que ceux vendus dans les Biocoop , Vie Claire etc...et surtout tellement meilleurs pour la santé. Que de cochonneries ingurgités à longueur d'année. Rien que dans les pommes, on ne compte plus les traitements. On est obligés de les éplucher alors que toutes les vitamines se concentrent dans la peau. Malheureusement la France importe beaucoup.
il y a un beau créneau pour nos agriculteurs comme pour les viticulteurs d'ailleurs qui s'y mettent de plus en plus. Ils y gagnent.

La quantité fera peut-être baisser les prix à condition que la qualité soit toujours au RV. En tout cas bravo pour cette démarche.

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13398
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Consommer local, bio et solidaire...

Message non lupar pieradam » jeu. 09 févr. 2017, 11:57

Pour ma part,depuis que je dispose de plus de temps ,(fin des années 90 )je me rends chaque quinzaine,sur un marché de producteurs,qui ont construit une halle l'an passé à Pugey,j'y achète,pain,viandes ( de Chaffois ),légumes,volailles( d'Amancey ),truites( de Bonnevaux ) huile colza et tournesol ( de Germiney )miel,chocolats,vins,etc......Que du bonheur. :sun: :sun:
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
Eustache
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6405
Enregistré le : dim. 18 mai 2008, 19:26
Localisation : dehors
Contact :

Re: Consommer local, bio et solidaire...

Message non lupar Eustache » jeu. 09 févr. 2017, 12:11

Pivoine a écrit :La quantité fera peut-être baisser les prix à condition que la qualité soit toujours au RV.

Tu poses là deux problèmes :

• celui de la qualité : si le nombre d'exploitations bios augmente, l'offre sera effectivement plus grande et normalement toujours de qualité.
Le problème de qualité serait plutôt lié à une exploitation qui veut trop s'agrandir pour produire plus, en usant de stratagèmes un peu douteux pour une vraie démarche bio. Localement j'en connais des comme ça, vers qui je ne vais pas me fournir.
La dérive, c'est le bio industriel. Avec accaparement de terres dans les pays les plus pauvres, en monoculture et avec exploitation lamentable de la main d’œuvre. Pas d'éthique. Pas de ronde des saisons (des tomates bios en décembre ? ::o ) La qualité pas au rendez-vous. Le bio bizness c'est pas bien beau. :angry:

• celui des prix : par définition, une exploitation bio n'utilise pas tous les artifices chimiques de l'agriculture conventionnelle, et donc passe plus de temps dans les champs et a besoin de plus de main d’œuvre. Je ne suis pas sûre que ce soit possible de faire baisser les prix.
Il faut garder à l'esprit que les exploitants conventionnels ne peuvent pas s'en sortir avec les tarifs honteusement bas que les grosses boîtes leur imposent (tout en revendant eux-mêmes avec des marges considérables pour leur pomme). Que ces exploitants sont artificiellement maintenus la tête hors de l'eau (et encore...) par le jeu des subventions de la PAC (nos impôts). Que les agriculteurs bios, eux, ne sont quasiment pas aidés.
Le problème (à propos de prix uniquement) est que les produits issus du conventionnel sont beaucoup trop bas pour que les exploitants s'en sortent tous seuls. C'est leur drame quotidien, mais ils n’arrivent même pas à se sortir de l'impasse parce qu'ils sont criblés de dettes (pour acheter des machines de plus en plus grosses et des produits chimiques qui les tuent...)
Et on a fini par croire que c'était normal d'avoir des prix toujours plus bas dans les supermarchés... :mscbs:
marcheuse naturellement sauvage

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6863
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Consommer local, bio et solidaire...

Message non lupar Pivoine » jeu. 09 févr. 2017, 17:42

Eustache a écrit :
Pivoine a écrit :La quantité fera peut-être baisser les prix à condition que la qualité soit toujours au RV.

Tu poses là deux problèmes :

• celui de la qualité : si le nombre d'exploitations bios augmente, l'offre sera effectivement plus grande et normalement toujours de qualité.
Le problème de qualité serait plutôt lié à une exploitation qui veut trop s'agrandir pour produire plus, en usant de stratagèmes un peu douteux pour une vraie démarche bio. Localement j'en connais des comme ça, vers qui je ne vais pas me fournir.
La dérive, c'est le bio industriel. Avec accaparement de terres dans les pays les plus pauvres, en monoculture et avec exploitation lamentable de la main d’œuvre. Pas d'éthique. Pas de ronde des saisons (des tomates bios en décembre ? ::o ) La qualité pas au rendez-vous. Le bio bizness c'est pas bien beau. :angry:

• celui des prix : par définition, une exploitation bio n'utilise pas tous les artifices chimiques de l'agriculture conventionnelle, et donc passe plus de temps dans les champs et a besoin de plus de main d’œuvre. Je ne suis pas sûre que ce soit possible de faire baisser les prix.
Il faut garder à l'esprit que les exploitants conventionnels ne peuvent pas s'en sortir avec les tarifs honteusement bas que les grosses boîtes leur imposent (tout en revendant eux-mêmes avec des marges considérables pour leur pomme). Que ces exploitants sont artificiellement maintenus la tête hors de l'eau (et encore...) par le jeu des subventions de la PAC (nos impôts). Que les agriculteurs bios, eux, ne sont quasiment pas aidés.
Le problème (à propos de prix uniquement) est que les produits issus du conventionnel sont beaucoup trop bas pour que les exploitants s'en sortent tous seuls. C'est leur drame quotidien, mais ils n’arrivent même pas à se sortir de l'impasse parce qu'ils sont criblés de dettes (pour acheter des machines de plus en plus grosses et des produits chimiques qui les tuent...)
Et on a fini par croire que c'était normal d'avoir des prix toujours plus bas dans les supermarchés... :mscbs:


C'est une bonne idée car les prix pratiqués dans les épiceries bio sont assez élevés. Et je comprends que beaucoup hésitent mais tout autour de moi je vois que ça prend de plus en plus. C'est vrai qu'il suffit de consommer autrement mais bon...avec un salaire bas ou pas de salaire du tout il faut quand même savoir jongler. Nous sommes bien conscients du travail fourni pour produire avec les pertes qui s'y rattachent dues à l'absence de traitements d'où les prix par conséquent.
Je pense que quand les consommateurs se rendront compte véritablement de l'impact réel sur leur santé leur façon de voir changera, il seront alors plus nombreux et la quantité pourra peut-être faire baisser un tantinet les prix.
Pouvoir acheter directement aux producteurs ça me plairait bien mais pour l'instant ici en ville ce ne sont que des magasins bio donc des intermédiaires.

Avatar du membre
Eustache
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6405
Enregistré le : dim. 18 mai 2008, 19:26
Localisation : dehors
Contact :

Re: Consommer local, bio et solidaire...

Message non lupar Eustache » jeu. 09 févr. 2017, 19:18

Pivoine a écrit :C'est vrai qu'il suffit de consommer autrement mais bon...avec un salaire bas ou pas de salaire du tout il faut quand même savoir jongler.

Image Je jongle, je jongle... (revenu net entre smic et seuil de pauvreté)
J'ai fait des choix de vie et me contente :yeah: de l'essentiel. Consommer bio en fait partie. :oui:
marcheuse naturellement sauvage

Avatar du membre
Mireille
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 3113
Enregistré le : dim. 01 août 2010, 9:28
Localisation : Sud Revermont

Re: Consommer local, bio et solidaire...

Message non lupar Mireille » ven. 10 févr. 2017, 18:17

Eustache a écrit :J'ai fait des choix de vie et me contente :yeah: de l'essentiel. Consommer bio en fait partie. :oui:


Sagesse ..... :oui:

Avatar du membre
Eustache
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6405
Enregistré le : dim. 18 mai 2008, 19:26
Localisation : dehors
Contact :

Re: Consommer local, bio et solidaire...

Message non lupar Eustache » sam. 10 juin 2017, 12:45

La saison maraîchère a enfin débuté chez notre nouveau producteur bio de Sancey. Très satisfaite de la qualité ! :yeah:

Image


Et voilà les pains au levain des paysans boulangers de la ferme des Plaines, toujours à Sancey.

Image

Chez eux, on pratique depuis quelques mois et tout le monde en redemande ! :yes:
marcheuse naturellement sauvage


Retourner vers « La Comté verte »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité