Vallée de la Loue - La rivière en danger

La préservation de l'environnement, la flore et la faune, le développement durable, le climat...
Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Mitch » ven. 04 juin 2010, 18:56

Depuis plusieurs semaines, les pêcheurs trouvent des poissons morts dans la Loue.
Des analyses sont en cours pour déceler les causes.


Les premiers poissons morts ont été découverts dès la mi-février, revèle Philippe Batlogg, guide de pêche. "Dans certains secteurs, comme entre Vuillafans et Chenecey-Buillon, on a perdu entre 50 et 80% du cheptel", s'alarme-t-il. Une véritable catastrophe pour certains domaines où l'on pratique habituellement le "no kill" [ littéralement "pas tuer" ] et qui constituaient jusque-là de "fabuleuses réserves" d'ombres, de truites et autres chabots.
Maurice Demesmay, président du syndicat mixte de la Loue a donné l'alerte, mais il a fallu attendre fin avril pour que des prélèvements de poissons soient effectués, ainsi que des analyses de la qualié de l'eau avec la fédération de pêche du Doubs. Les analyses effectuées par le laboratoire départemental du Jura sur une vingtaine de poissons mourants revèlent un état de fatigue extrême. Des parasites dans le tube digestif et dans le pancréas font que les poissons ne se nourissent plus. Par ailleurs, l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onéma) a effectué des prélèvement d'eau, mais les analyses sont toujours en cours. "Nous allons devoir prélever des algues microscopiques afin de savoir si elles dégagent des toxines", nous indiquait lundi 3 mai Maurice Demesmay.
"La situation est inquiétante", poursuit-il, "le problème dépasse ce que l'on a l'habitude de voir au printemps au moment du frai". Selon Philippe Batlogg, "il faudra 5 ans pour retrouver le cheptel initial".
Reste à attendre les résultats des différentes analyses pour connaître exactement la nature du problème et s'il s'agit d'une pollution d'origine domestique, agricole ou industrielle, ou même les trois.
"Il est nécessaire de mettre en place une maîtrise des rejets et d'effectuer des contrôles plus réguliers et plus rigoureux de la qualité de l'eau", implore Philippe Batlogg. Le guide souhaite aussi que la fédération de pêche et l'Onéma interdisent la pêche sur cette rivière de 1ère catégorie. "Il faut aujourd'hui préserver ce qui doit l'être". Il craint également une contagion de cette maladie vers d'autres rivières via les pêcheurs qui transporteraient les germes avec leur équipement.


Le 08/05/2010.
Image
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
chauvin
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 622
Enregistré le : ven. 13 oct. 2006, 15:56

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar chauvin » mer. 09 juin 2010, 11:09

je profite de ça pour pousser un coup de gueule (petit)
il y a déjà au moins une 10aine d'années que je mettais en garde de ne plus se baigner dans la Loue, des salmonnelles avait été détectées dès les sources, mais bien sûr j'étais un empêcheur de se baigner en rond.
Il est risqué de nos jours de se baigner dans les rivières surtout pour les personnes les plus vulnérables entre-autres les enfants qui boivent la tasse à tous les coups
Lorsque je dis ça, la réponse est "moi je m'y baigne depuis tout gamin et je n'ai jamais rien eu" alors que les gens continue, après tout il faut bien nourrir aussi les salmonelles et autres cochonerie, il faut que tout le monde vive :mur:
Comme disait mon Grand-Père "c'est pas quand on a fait caca dans sa culotte qu'il faut courrir aux WC " rhooooooooooooo :embarras:
Jean-Claude

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Beuillot » dim. 13 juin 2010, 13:37

chauvin a écrit :
Comme disait mon Grand-Père "c'est pas quand on a fait caca dans sa culotte qu'il faut courrir aux WC " rhooooooooooooo :embarras:

Le mien a une autre version toute aussi juste : il est trop tard pour serrer les fesses.
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Domi » lun. 14 juin 2010, 14:00

Image

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Revoir l'organisation

Message non lupar Mitch » jeu. 17 juin 2010, 18:21

Le système de gouvernance des structures qui suivent la Loue doit être revu afin d'être plus efficace. C'est l'une des pistes avancées pour faire face à la pollution de cette rivière.

Vendredi 28 mai, des représentants de la Fédération de pêche, l'Agence de l'eau, le syndicat mixte de la Loue, l'Etat, le Conseil Général du Doubs, la Chambre d'Agriculture se sont réunis pour définir les premières pistes destinées à résorber la pollution entraînant une mortalité des poissons an amont de la Loue.
Des nitrates et phosphates ont généré la présence de cyanobactéries en nombre, entraînant des toxines néfastes pour les poissons explique Jacques Breuil, vice-président du Conseil Général, chargé de l'aménagement local et du développement durable des territoires. Une pollution due à plusieurs phénomènes, notamment météorologiques : 3 semaines de sécheresse en avril, une rivière basse et un temps chaud n'ont pas permis à la rivière de s'autonettoyer.
Ce phénomène reste révélateur d'un dysfonctionnement, convient Jacques Breuil. Car il s'agit d'une pollution diffuse d'origine domestique, agricole et aussi industrielle. "Il nous faut revoir notre organisation et être plus efficaces", avance-t-il.
Cela passe par une incitation des communes à curer leurs réseaux d'assainissement, à sensibiliser les agriculteurs et à revoir les plans d'épandage.
Il reste 2-3 communes de 500 à 600 habitants qui n'ont pas encore de station d'épuration qui devraient être réalisées. Il y a aussi le problème des pollutions phytosanitaires et des désherbants. Il est envisagé d'intervenir auprès des jardineries, grandes surfaces afin de sensibiliser les particuliers pour qu'ils évitent d'utiliser ces produits. "La France est le premier pays d'Europe et le 2ème du monde pour l'utilisation de pesticides...[i]", remarque Jacques Breuil.
Ces pistes devraient se traduire par la mise en place d'un plan de mesures et d'un comité de suivi.
A noter que le plan Doubs 2010 mis en oeuvre par le Conseil Général a obtenu des "[i]résultats peu probants
". Les 7 millions d'euros débloqués par le CG et pratiquement autant par l'Agence de l'eau, plus les fonds abondant le PMPOA (plan de maîtrise des pollutions d'origine agricole) et le PMBE (plan de modernisation des bâtiments d'élevage), soit environ 600 000 euros, n'ont pas permis de régler le problème. "Ca aurait peut-être été pire sans cela".
Jacques Breuil souhaite que ce grave phénomène serve d'élément déclencheur.


Par Fabrice Colombani, le 05/06/2010.
Image
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Mitch » jeu. 17 juin 2010, 18:26

Juste par curiosité : je suis le seul que cet article révolte ?
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
gfbertrand
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2952
Enregistré le : dim. 29 juin 2008, 15:21
Localisation : Pontissalien exilé dans l'Ain

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar gfbertrand » jeu. 17 juin 2010, 19:00

:plussoie: Sur facebook il y a un groupe "Sauvons la Loue", récemment rebaptisé "sauvons nos rivière".
gf
Si parfois tu te sens petit, inutile, démoralisé ou dépressif n’oublie jamais que tu as été un jour le spermatozoïde le plus rapide de la bande.

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Domi » jeu. 17 juin 2010, 20:17

gfbertrand a écrit ::plussoie: Sur facebook il y a un groupe "Sauvons la Loue", récemment rebaptisé "sauvons nos rivière".


j'ai mit le lien juste plus haut !!! sur fessebouc :invis:

:non: :non: :non: Mitch moi aussi je suis scandaliser mais ont le sait depuis des Dizaines d'années que les eaux sont polluer et que ce sont de véritable poubelle !!

mais ont ne fait rien et les pouvoir public ont les moyens d'appliquer la règlementation , mais non pas le courage de le faire !! :angry:
ici aussi mon pauvre c'est véritablement scandaleux ,et avec la société de pêche nous nous battons pour que cela s'applique mais nous avons bien du mal de nous faire attendre :angry:

que dire de nos océans je pense particulièrement au Golfe du Mexique :angry: :grr1:
Image

Avatar du membre
dondon
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2527
Enregistré le : lun. 21 nov. 2005, 21:55
Localisation : au bord de La Lanterne

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar dondon » sam. 19 juin 2010, 14:00

Salut

je suis aussi révolté quant à l'état de la Belle Loue ... Depuis ton premier message, j'ai vu un article dans l'E.R. très alarmant : il parlait d'un chevreuil retrouvé mort en bord de Loue ... Qu'il fallait plus se baigner, plus faire consommer l'eau de la Loue, qu'il fallait bien nettoyer le matériel de nautisme si on s'aventurait sur cette rivière ...c'est vraiment honteux ... :grr1:

à+
Image

Avatar du membre
chauvin
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 622
Enregistré le : ven. 13 oct. 2006, 15:56

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar chauvin » lun. 21 juin 2010, 10:52

Mitch a écrit :Juste par curiosité : je suis le seul que cet article révolte ?


J'ai passé le temps de la révolte, maintenant c'est la suite logique du temps ou avec certains nous étions révoltés, j'espère que votre révolte à vous sera plus efficace que la notre.
Le problème c'est qu'a force de prêcher dans le désert et de se faire envoyer c.... parceque nous dérangeons les habitudes et dénonçons des choses qui se font depuis des lustres et qu'il serait urgent de stopper, nous baissons les bras et attendons la suite en espérant que le pire sera évité.
Le plus terrible c'est que tout cela ne fait que commencer, il y a des maillons de la chaîne écologique qui sont cassés et il faudra des dixaines voire des centaines d'années pour qu'un certain équilibre se reface et encore si nous stopons d'urgence les causes de ces déséquilibres.
Dans d'autres cas j'aurais dit vous avez ce que vous méritez on vous avait prévenu*, mais la chose est trop grave pour que je le prenne ainsi.
Il y a 25 ans nous avions déjà fait une campagne de nettoyage de la Brême, affluant de la Loue dans laquelle nous avons retiré entre-autres des bidons de peinture au plomb tombés d'un camoin lors d'un accident, des vieilles carcasses de voitures et bien d'autres choses encore (2 semi-remorques)
Croyez-vous que c'est terminé le fait de jeter les cadavres d'animaux dans les gouffres, certainement pas. Nos rivières étant dans une régions karstique, la plupart des eaux cheminent sous-terre avant de resortir et créer nos cours d'eau . Que sont les gouffres, des effondrement de galeries ou de grottes crées par l'effet de la circulations des eaus sous-terraines, ce qui veut dire que les cadavres et autes s...... se décomposent directement dans les rivières. Et tous les rejets non contrôlés où vont-ils ?
C'est pas gagné. Et que vont devenir les milliers d'obus dont certains contiennent de l'hypérite (gaz utilisé pendant la guerre de 14-18) stockés là depuis la fin de la 1ère guerre mondiale dans le gouffre Jardel près de Chaffois
Non je ne suis pas énervé :grr1: :mur:

* je ne parle pas de vous personnellement mais je continue à discuter avec ceux que j'ai encore en travers de la gorge
Jean-Claude

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Re: Revoir l'organisation

Message non lupar Mitch » mar. 22 juin 2010, 8:12

Je partage complètment vos avis sur la triste situation de la Loue et des autres cours d'eau de la région.
En fait, ce qui me choquait dans cet article, c'est l'approche très légère (et le mot est faible) du problème :

lTdcn (ou Jacques Breuil ?) a écrit :Une pollution due à plusieurs phénomènes, notamment météorologiques

Ah bon ? C'est la faute à la météo ? :euh:
Nous voici rassurés :saint: , si le climat est en notre faveur l'an prochain, nous pourrons continuer à polluer comme des porcs... :mur:

il s'agit d'une pollution diffuse d'origine domestique, agricole et aussi industrielle. "Il nous faut revoir notre organisation et être plus efficaces", avance-t-il.

On voit bien là toute la volonté de nos élus : réunissons-nous pour améliorer nos réunions.
On n'est pas arrivés.......................... :neige:

Il est envisagé d'intervenir auprès des jardineries, grandes surfaces afin de sensibiliser les particuliers pour qu'ils évitent d'utiliser ces produits.

Ben voyons ! Une ville comme Pontarlier consomme 1 tonne par an de ces sal*******, et on va NOUS faire culpabiliser parce qu'on en utilise 100g pour désherber nos terrasses ??? On se fout vraiment de notre gueule !!!
Je ne dis pas qu'il ne faut pas le faire, hein, mais il y a peut-être plus urgent ? :siffle:

A noter que le plan Doubs 2010 mis en oeuvre par le Conseil Général a obtenu des "résultats peu probants". Les 7 millions d'euros débloqués par le CG et pratiquement autant par l'Agence de l'eau, plus les fonds abondant le PMPOA (plan de maîtrise des pollutions d'origine agricole) et le PMBE (plan de modernisation des bâtiments d'élevage), soit environ 600 000 euros, n'ont pas permis de régler le problème.

Comme quoi, la volonté de réussir ne se résume pas à une enveloppe. Il serait temps que nos élus se retroussent les manches plutôt que de simplement vôter des budgets.

"Ca aurait peut-être été pire sans cela".

Et ça suffit à votre (auto-)satisfaction, Monsieur le Vice-Président ?
Je vous félicite. :bravo:

Jacques Breuil souhaite que ce grave phénomène serve d'élément déclencheur.

... de son siège éjectable ? :corne:
Oui, oui, je sais, la :charte: ...



Voilà, c'était mon coup de gueule du jour. Ca fait 15 jours que j'ai lu cet article et je n'ai toujours pas décolèré devant cette approche complètement non-volontariste, à l'opposé de ce dont nous avons besoin. :angry:

Je ne dis pas que c'est pas injuste, je dis que ça soulage ! :invis:
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Domi » mar. 22 juin 2010, 13:43

Un autre article qui montre que la situation est préoccupante !

http://igepac.bourgogne.over-blog.com/a ... 17390.html

a ce sujet la commune d'Ornan à porter plainte , une ci belle rivière avec des poissons remarquables qui est connue dans beaucoup de pays pour ça qualité piscicole !!

BOn c'est pas Demenech qui et là quând m^me !! :corne: :invis: :invis: :invis:

http://www.facebook.com/group.php?gid=122385034439490
Image

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Mitch » mer. 23 juin 2010, 7:58

Celui-ci n'est pas mal non plus : http://igepac.bourgogne.over-blog.com/a ... 75212.html

Deux sites officiels pour être mieux informer :
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
dondon
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2527
Enregistré le : lun. 21 nov. 2005, 21:55
Localisation : au bord de La Lanterne

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar dondon » ven. 25 juin 2010, 21:06

salut

Bon, je n'ai pas tout lu ; mais une question me vient à l'esprit (et comme ce n'est pas si souvent qu'on veut le faire croire ::) )
Quel est la situation dans le Doubs, le Lison, la Brème ... et pourquoi pas l'Ain ???

à+
Image

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Il est urgent d'agir

Message non lupar Mitch » mer. 30 juin 2010, 19:23

Les associations de défense de l’environnement de Franche-Comté dénoncent une communication minimaliste de la préfecture concernant la pollution de la Loue et appellent à la mise en place d’un plan d’urgence systémique pour améliorer la situation.


« Nous sommes en total désaccord avec la préfecture qui minimise le problème à la veille de la période touristique estivale », lâche Marc Goux du collectif Saône Doubs vivants. Les associations de défense de l’environnement et en particulier des rivières et cours d’eau se sont réunies à la Maison de l’environnement de Franche-Comté. Elles viennent de déposer 5 plaintes contre X auprès du procureur de la République pour destruction de faune aquatique, atteintes au milieu, pollutions et toutes autres infractions mises en évidence dans cette affaire. Gilles Sené, le président de Franche-Comté environnement, tient à rappeler les points de divergence qui existent entre les observations et données disponibles sur l’état de la Loue et la communication des services de l’État. Selon les défenseurs de l’environnement, la mortalité massive de poissons est constatée sur le terrain depuis février et non pas depuis avril. La mortalité atteindrait 60 à 80 % du cheptel piscicole. Parmi les espèces touchées, certaines font partie de la liste des espèces menacées. Par ailleurs, l’épisode du chevreuil retrouvé mort au bord de la rivière et la mise en cause des cyanotoxines auraient dû selon les représentants des associations conduire les autorités de l’État à interdire la baignade, et pas seulement l’abreuvement des bovins ou la consommation des poissons. Le collectif d’associations appelle les services de l’État à réaliser des analyses d’eau complémentaires et à mettre en œuvre un plan systémique car « le mal » est systémique. « Il convient de parler du syndrome de la Loue » prévient Gilles Sené qui ajoute : « La situation des autres cours d’eau de la région n’est guère plus reluisante. »

Des causes multiples
Pour les représentants de ce collectif d’associations, les causes de la dégradation de la qualité des cours d’eau sont connues et multiples. Le développement de ces cyanobactéries serait lié à des agressions du milieu provoquées par une conjoncture de facteurs. Les pesticides, les solvants, les métaux lourds, le sel de déneigement sont cités, mais la principale source de pollution pour ces défenseurs de la nature reste la pollution d’origine agricole. Des solutions sont avancées, elles doivent permettre d’assurer une activité agricole viable pour l’agriculteur et soutenable pour l’environnement. La conversion vers des modes de production biologiques, la production de porcs sur paille, la limitation des aliments concentrés dans l’alimentation des bovins sont des moyens avancés par les défenseurs de l’environnement pour atteindre les objectifs. Gilles Sené voit dans l’échéance du contrat de rivière Loue en 2011, une opportunité de reconduire cet accord en amplifiant les objectifs et en partageant la volonté de faire aboutir les décisions prises. L’amélioration de la qualité des eaux ne peut se faire que sur la base d’un dialogue constructif entre toutes les parties concernées.

Michel Messin, le 12/06/2010.
Image
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6885
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Pivoine » dim. 04 juil. 2010, 13:57

dondon a écrit :salut

Bon, je n'ai pas tout lu ; mais une question me vient à l'esprit (et comme ce n'est pas si souvent qu'on veut le faire croire ::) )
Quel est la situation dans le Doubs, le Lison, la Brème ... et pourquoi pas l'Ain ???

à+


Apparemment le Doubs n'est pas mieux loti à en croire un article dans Courrier Internationnal de cette semaine dans lequel le journaliste Serge Jubin écrit :
Je cite :

" Alerte à la pollution pour le Doubs"
Depuis plusieurs semaines, des centaines de poissons périssent mystérieusement dans cette rivière franco-suisse que certains estiment à l'agonie.
(...)
François Boinay, animateur de la plate-forme Doubs au Centre nature les Cerlatez, aux Franches-Montagnes (dans le canton suisse du Jura) prône l'éducation du grand public pour que les particuliers polluent moins.
Il raconte ce qu'ont trouvé des plongeurs au fond de la rivière :"C'est bouillant, comme dans un compost. Il n'y a plus d'oxygène. On a atteint la saturation maximale".
(...)

Christophe Noël responsable jurassien de la pêche explique que les poissons sont victimes d'un champignon, le Saprolegnia parasitica, qui infecte les poissons affaiblis ou blessés.

L'hécatombe actuelle n'est qu'un indice de plus de la dégradation du Doubs, dénoncée depuis plusieurs années par ceux qui la vivent.
(...)

Patrice Malavaux, garde-pêche de la société franco-suisse qui gère une partie du Doubs " suggère de regarder vers l'Allemagne et l'Autriche et leurs lits de rivières propres " La-bas les méthodes agricoles sont différentes, les comportements humains aussi.
(...)
Fin de citation

Si je donne une recette de truite, je signalerai qu'il vaut mieux l'acheter chez Cardpi.
C'est bien désolant tout ça.

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Perle39 » dim. 04 juil. 2010, 19:05

Pivoine a écrit :... prône l'éducation du grand public pour que les particuliers polluent moins.

Je reste convaincue que ce n'est pas Mme ou M. Toulemonde qui pollue le plus.

Avatar du membre
Pivoine
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6885
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008, 9:16

Re: Vallée de la Loue - La rivière en danger

Message non lupar Pivoine » dim. 04 juil. 2010, 19:53

Perle39 a écrit :
Pivoine a écrit :... prône l'éducation du grand public pour que les particuliers polluent moins.

Je reste convaincue que ce n'est pas Mme ou M. Toulemonde qui pollue le plus.


Ce n'est pas ce qui est suggéré dans l'article. J'ai fait sans doute un raccourci un peu vite.
je cite un autre passage de l'article:

La rivière est bien malade. Mais malade de quoi ? Les causes sont multiples. C'est pêle-mêle, la faute des exploitations agricoles qui assolent les terres, utilisent des engrais et des pesticides, des bucherons et de leurs produits chimiques de traitement du bois, des particuliers et de leurs désherbant, des industries alentour, présentes et passées. C'est également la faute des stations d'épuration,ou plus grave encore, de leur absence, comme dans le village de Goumois.

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Au chevet de la rivière

Message non lupar Mitch » dim. 04 juil. 2010, 23:29

Le président du Conseil Général, Claude Jeannerot, a présenté un plan d'urgence pour la Loue qui fédère les actions pour restaurer la qualité de l'eau de la rivière.

C'est en chef d'orchestre que Claude Jeannerota présenté un plan de sauvegarde de la Loue à effet immédiat vendredi 11 juin. Il a tenu à rappeler que les rivières font partie du patrimoine naturel du département, elles contribuent au tourisme et à l'activité économique du territoire, d'où la volonté du conseil général de contribuer à la sauvegarde de la Loue, "en toute transparence avec les services de l'Etat". Daniel Prieur, président de la chambre d'agriculture, s'est engagé personnellement à sensibiliser et à communiquer avec les agriculteurs dont les exploitations sont situées sur le bassin versant de la Loue, soit plus de 600 élevages bovins et porcins. "Les travaux de mises aux normes des capacités de stockage des effluents ont déjà coûté 15 millions d'euros", a lancé Daniel Prieur afin de rappeler que les agriculteurs font des efforts depuis des années pour préserver l'environnement. Un "Monsieur Loue" sera nommé pour suivre ce dossier.
Du côté de la Chambre de Commerce et d'Industrie, François Mazières, le directeur, s'est engagé dans les jours à venir à sensibiliser les 3500 établissements inscrits au registre du comerce aux bonnes pratiques en matière d'environnement. Viendra ensuite une phase d'identification des sources et des zones de pollutions afin de déterminer les façons d'y remédier, si besoin par l'acquisition d'équipements adaptés. Le plan d'action passe également par la destruction de 2 barrages sur les 85 que compte la Loue. Les retenues d'eau accélèrent l'élévation de la température de l'eau et le développement des algues microscopiques. La maison nationale de la pêche basée à Ornans sera sur le pont pour sensibiliser le grand public sur les moyens dont chacun dispose pour réduire les pollutions domestiques au quotidien.
Un site internet ad hoc sera bientôt opérationnel pour véhiculer l'information. Quant à la Ville de Besançon, représentée par Christophe Lime, elle s'engage à travailler en toute transparence vis-à-vis des usagers de l'eau potable. Actuellement, 35% de la population bisontine boit l'eau de la Loue. Christophe Lime a indiqué que les volumes d'eau prélevés diminueront d'un tiers à l'avenir et que des journées portes ouvertes à la station de pompage de Chenecey-Buillon seront organisées à destination du grand public.
Un plan d'action qui prend effet immédiatement et pour lequel Claude Jeannerot s'engage à communiquer rapidement et régulièrement.


Michel Messin, le 19/06/2010.
Image
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Le chemin sera long

Message non lupar Mitch » sam. 17 juil. 2010, 6:27

Le 6 juillet, le président du conseil général, Claude Jeannerot est venu à la rencontre des élus locaux à Ornans pour aborder le dossier de la pollution de la Loue. Un comité de pilotage restreint a été défini pour plus d’efficacité dans l’application du plan de mesures.

Claude Jeannerot l’avait promis, dès le début du mois de juillet, il ferait le point sur l’avancement du dossier concernant la pollution de la Loue. C’est à Ornans devant les élus des communes et des communautés de communes du bassin versant de la Loue que cette réunion a eu lieu. Lors de la première réunion du 11 juin des pistes ont été évoquées concernant l’agriculture, les ménages et l’industrie.
Cette fois-ci, un état des lieux des des structures d’assainissement existantes a été présenté par Jacques Breuil, Maire de Quingey et conseiller général. Si les 80 stations d’épurations existantes permettent de réduire considérablement la pollution domestique rejettée dans le milieu. Il n’en demeure pas moins qu‘un quart d’entre elles sont obsolètes et ne traitent pas systématiquement le phosphore contenu dans l’eau usée.
D’autre part, il reste encore à créer 6 stations d’épuration pour l’équivalent de 1 600 habitants. Certains maires de communes ont fait remarqué qu’ils sont conscients du besoin de renouveler et d’adapter leur station d’épuration mais leur préoccupation porte d’abord sur le manque de financement pour y parvenir. Des élus qui n’ont pas manqué par ailleurs de prendre la parole pour témoigner d’un besoin d’informations vu la compléxité du sujet:« En tant que maire, ai-je un droit de regard sur les résultats d’une station d’épuration privée sur mon territoire? » demande un élu local. Un collègue s’adresse à Claude Jeannerot: «Comment-dois-je procéder pour rendre comphréensible les arrêtés préfectoraux aux centaines de touristes étrangers présents sur le camping de ma commune?» Pas simple de répondre, la gestion de l’eau est complexe, et la pléthore d’intervenants lors de cette réunion en témoigne.

Quelle gouvernance ?
Des organismes si nombreux que l’on s’y perd et que la question même de la gouvernance de ce plan d’action s’est posée.
Comment donner une lisibilité et une efficacité dans le cadre du plan d’action? Le président du conseil général a tranché en définissant les membres d’une cellule de pilotage restreinte composée par le conseil général, la direction des territoires, l’agence de l’eau, la Commission locale de l’eau , le Comité de rivière, le Syndicat mixte de la Loue. Un comité de pilotage qui sera redéfini lors de l’application du prochain contrat de rivière prévu dans un peu plus d’un an.


Michel Messin, le 10/07/2010.
Image
dura :charte: sed :charte:


Retourner vers « La Comté verte »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités