Peugeot Sochaux :

Economie et autres faits de société en Franche-Comté
Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Peugeot Sochaux :

Message non lupar Domi » mar. 18 nov. 2008, 18:10

Les syndicats redoutaient l'annonce de nouveaux jours chômés. Cet après midi lors d'un comité d'établissement extraordinaire, la direction de Peugeot Sochaux a annoncé une semaine non travaillée pour les 7000 salariés de la production et ce pour la semaine du 8 décembre.

Cela porte au total à 23, le nombre de jours non travaillés d'ici à la fin décembre. D'autres mesures ont été dévoilées aux salariés et aux syndicats. Afin de réduire les stocks, une ligne de production de la 308 va ralentir sa cadence et produire 42 véhicules par heure au lieu de 52. Enfin à partir de mars 2009, l'équipe de nuit sera réduite de moitié, ce qui équivaut à toucher à 200 emplois selon les syndicats.

Les autres constructeurs réduisent leur production
Peugeot, Renault, Fiat, Skoda, Chrysler, Volvo, la liste des constructeurs touchés par la crise est longue

Confronté à la chute des marchés européens et américains et au ralentissement dans les pays émergents, les constructeurs automobiles multiplient arrêts de production et mesures de chômage partiel. Voici les principales mesures annoncées ces dernières semaines.
Le français Renault va réduire d'environ 25% sa production au quatrième trimestre dans le monde. Le groupe a annoncé de nouvelles fermetures temporaires dans cinq de ses sites en France et en Europe (Espagne et Roumanie).

Le groupe français PSA Peugeot Citroën a prévu de nouvelles journées d'arrêt de production à Mulhouse (Haut-Rhin) et Poissy (Yvelines). PSA a d'autre part prévu de réduire ses effectifs en Chine de 1.000 personnes en contrat temporaire.

Du côté des groupes allemands, le constructeur haut de gamme Audi (groupe Volkswagen), a annoncé une baisse de sa production à Noël. La maison-mère Volkswagen envisage la suspension de production de ses usines allemandes dans la même période, et a décidé la suppression de 500 postes d'intérimaires en Allemagne.

Le tchèque Skoda, autre marque du groupe Volkswagen, va réduire de plus de 30.000 véhicules sa production prévue d'ici la fin de l'année. Daimler a prévu un arrêt de production dans ses usines allemandes pour un total de cinq semaines autour de Noël, et la direction envisage en outre une réduction forcée du temps de travail, qui pourrait passer de 35 à 30 heures hebdomadaires l'an prochain.

Quant au constructeur de voitures de sport Porsche, il va rallonger de trois jours l'arrêt traditionnel de Noël.
L'italien Fiat a programmé de nouvelles mesures de chômage technique en novembre et lors de la période des fêtes de fin d'année, avec notamment une semaine supplémentaire dans sa principale usine de Mirafiori à Turin.

Le suédois Volvo a annoncé la suppression de 900 emplois supplémentaires en Suède dans son activité de fabrication de moteurs.

Aux Etats-Unis, Chrysler a prévu la suppression d'un quart de ses effectifs administratifs, concernant jusqu'à 5.000 postes, et General Motors a annoncé des licenciements secs dans les mois qui viennent.
Le japonais Nissan va baisser davantage sa production au Japon de voitures pour l'exportation. Fin octobre, le groupe avait annoncé la suppression d'ici fin décembre de 2.500 emplois permanents aux Etats-Unis et à Barcelone (Espagne), et de 1.000 emplois temporaires au Japon. Daewoo, filiale sud-coréenne du constructeur automobile américain General Motors,
a prévu la fermeture temporaire de ses usines pour deux semaines en fin d'année une première depuis 2002.

En Turquie, les annonces d'arrêts partiels se sont multipliées dans les usines de constructeurs comme Toyota, Ford, Fiat, Renault. Au Brésil, Fiat a annoncé la mise en congé pour dix jours de 3.000 employés tandis que General Motors, Honda et Volkswagen ont déjà fait de même.
Image

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Perle39 » mar. 18 nov. 2008, 18:42

www.leprogres.fr

Crise de l’automobile : les sous-traitants premières victimes

Les quatre plus importantes entreprises d’équipements pour l’automobile du haut Jura, Bourbon, Grand-Perret, MBF et MBPI, ont annoncé des mesures de chômage technique pour novembre et décembre.


Le constat est alarmant! Crise de l’automobile oblige, les constructeurs, notamment français, réduisent de façon drastique leur production, avec, à la clé des mesures de chômage technique temporaires, des suppressions de postes, voire des fermetures d’usines. Et ce, afin de maintenir leurs stocks à un niveau supportable, leur priorité pour faire face au recul des ventes.

Les usines ferment temporairement, les unes après les autres, à Rennes, dans les Yvelines, à Maubeuge, Sochaux, Dieppe ou Sandouville, faute de travail.

Renault, par exemple, va réduire d’environ 25 % sa production au quatrième trimestre. De son côté, PSA Peugeot Citroën prévoit une réduction de 30 %.

Conséquence directe dans le département, le Haut-Jura spécialement, les sous-traitants sont au bord de l’asphyxie. Les quatre plus importantes entreprises du secteur qui travaillent en relation directe avec les constructeurs automobile, ont, elles aussi, annoncé des mesures de chômage technique. MBF, Bourbon, MBPI et Grand-Perret produisent des pièces métalliques et plastiques pour les moteurs et les intérieurs des véhicules, surtout pour Renault et le groupe PSA.

« Nous sommes impactés au même titre que les constructeurs automobiles, explique Patrick Bellity, directeur général du groupe Arche, propriétaire de MBF, spécialisé dans les pièces métal. Notre activité va baisser de 25 à 30 % pour cette fin d’année. »

Résultat : les employés de MBF vont être mis en chômage technique tous les vendredis de novembre. L’entreprise sera fermée trois semaines en décembre au lieu d’une.

La situation est la même pour les autres. Bourbon, 610 employés, va stopper sa production les vendredis de décembre et ferme les deux dernières semaines de décembre. Grand-Perret, 132 employés, arrête son activité dès le 17 décembre et jusqu’au 5 janvier.

Ensuite, une semaine de chômage technique est prévue par mois en janvier, février et mars. « La demande est en panne, s’alarme Denis joly, délégué syndical chez Bourbon.

L’accès au crédit s’est raréfié, le climat est porteur d’incertitudes. Vu le contexte, les gens n’ont pas envie d’acheter une nouvelle voiture. C’est un investissement conséquent. »

Surtout, les sous-traitants n’ont aucune visibilité quant à ce que sera la situation 2009. « Nous sommes dans le flou le plus total, reprend Denis joly. Personne ne peut prédire ce qu’il va se passer. » Une opinion partagée par Patrick Bellity et Xavier Caron, délégué du personnel FO à MBF : «Après? Les entreprises vont-elles pouvoir tenir ?

Les emplois vont-ils être préservés ? Nous sommes perplexes et inquiets. De plus, la crise financière est un vrai facteur aggravant.»

Renaud Lambolez


REPERES

> 6 constructeurs (PSA Peugeot Citroën, Bugatti, FAM Automobiles, Dangel Automobiles, Lohr Industries, Alstom Transport) installés en Alsace et Franche-Comté et 58 équipementiers.

> 424 entreprises pour 90 000 salariés soit 21 % des effectifs de l’automobile en France pour 1 million de véhicules produits.

> 2.5 millions de personnes employées directement ou non en France, soit 10 % de la population active. En octobre, les ventes de voitures neuves en Europe ont plongé de 14,5 % sur un an.

Avatar du membre
Moulin à rata
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4373
Enregistré le : ven. 29 déc. 2006, 20:56
Localisation : Paris

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Moulin à rata » mar. 18 nov. 2008, 21:33

Ce soir sur France 2 il y a justement un reportage sur les usines de la filière automobile qui patissent de la crise et c'est pas facile mais j'ai l'impression que les ouvriers ne comprennent pas ce qui se passe. Je parle du processus de crise notamment financier qui n'est pas forcément expliqué aux premiers sur la liste des "perdants"... (ou mal par les syndicats qui tournent ça comme ça les arrange :charte:)
Belfortaine de naissance, exilée en banlieue parisienne
Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un coeur large. Paul Gauguin

Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Ivy » mar. 18 nov. 2008, 22:05

Je suis bien d'accord avec toi Moulinette. On est plus du tout dans le processus classique d'affrontement syndicat/patronat où il s'agissait souvent d'une orientation morale. Là, le patron de PME subit et au bout, ce sont les employés.

C'est vrai que de là où ils sont, ça peut paraitre bien dégueulasse. D'ailleurs, ça l'est.

Par contre, méfiance simplement sur cet argument qui dit que l'on trouve des centaines de milliards pour les banques et rien pour les entreprises. L'État a emprunté et fait crédit aux banques. Il récupèrera donc cet argent avec quelques intérêts non négligeables. Sans parler de la main mise sur les banques.
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Domi » mer. 19 nov. 2008, 13:59

Les principaux constructeurs automobiles
Aurore Pétain - Mirana Rabemananjara
jdf http://www.jdf.com/societes/2008/10/22/ ... obiles.php

Dans ce contexte de crise des marchés financiers, certains fabricants automobiles voient leur capitalisation s’effondrer,
d’autres encore sont au bord de la faillite. Volkswagen cependant fait figure d’exception en dépit d’un changement de sa pondération.
Deux acteurs se distinguent principalement en termes de capitalisation boursière. L’allemand Volkswagen, en tête de liste pèse près de 120 milliards d’euros en Bourse, suivi du fabricant japonais Toyota avec 110,9 milliards de dollars.


Image

Volkswagen se distingue

Volkswagen, premier constructeur européen avec 3,435 millions de véhicules produits au premier semestre 2008, tire son épingle du jeu grâce à une bonne santé financière et à une stratégie de développement efficace. En 4 ans, VW a ainsi quintuplé ses bénéfices, fort de ses liquidités importantes. Le constructeur a misé sur les pays émergents, qui sont le relais de la croissance automobile, alors que les marchés de la Triade (Japon, Etats-Unis et Europe) sont en ralentissement.
Il a ainsi vendu plus d’un million de véhicules en Chine en un an.

Reste qu’une enquête a été ouverte vers la fin du mois d’octobre en raison des trop grosses fluctuations du titre. En effet, le 28 du mois dernier, Volkswagen s’octroyait au cours de la séance le titre de plus grosse capitalisation mondiale, détrônant brièvement le géant pétrolier américain Exxon. Le régulateur boursier allemand Deutsche Börse, avait alors revu à la baisse la pondération du constructeur allemand au sein de l’indice Dax. En dépit de ses mesures, la valorisation boursière de Volkswagen reste supérieure au total européen des capitalisations du secteur.

Les européennes et asiatiques se maintiennent face aux compagnies US

En troisième position et loin derrière Volkswagen et Toyota, on retrouve Honda qui vaut 39,67 milliards de dollars suivi d’un autre allemand, Daimler avec 22,57 milliards d’euros. Nissan et BMW suivent avec respectivement 17,23 milliards de dollars et 13,75 milliards d’euros. Ce sont les deux dernières capitalisations qui se mesurent à deux chiffres. En Asie, la capitalisation boursière de Hyundai et Daewoo s’élève respectivement à 8,41 milliards et 0,13 milliard de dollar.

En Europe, l’italienne Fiat vaut 6,73 milliards d’euros, suivi du français Renault avec 5,33 milliards. Le groupe a indiqué qu’il réduirait de 25% sa production mondiale au quatrième trimestre et anticipe un recul à deux chiffres du marché automobile, toutefois inférieure à 20%. Peugeot quant à lui s’affiche à 3,61 milliards d’euros après l’allemande Porsche dont la valorisation en Bourse talonne celui de la marque au losange, à 5,13 milliards.
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Domi » mer. 19 nov. 2008, 14:02

Bruxelles cherche des milliards pour soutenir les constructeurs européens.

La Banque européenne d'investissement sera mise à contribution.

De nos correspondants à Bruxelles

Tout comme les États-Unis, poussés au chevet des constructeurs américains, l'Europe s'apprête aussi à venir à la rescousse du secteur. La Banque européenne d'investissement (BEI) a annoncé hier son intention d'augmenter de 20% à 30% par an, soit l'équivalent de 10 à 15 milliards d'euros en 2008 et 2009, le montant des prêts accordés à l'industrie.
Une partie de cette somme, dont le montant n'est pas précisé, sera destinée aux constructeurs du continent, afin de les aider à promouvoir des voitures «écologiques».

Cette facilité financière devrait s'intégrer dans un paquet plus large de mesures, présentées par la Commission européenne le 26 novembre, et destinées à relancer une économie anémiée.
Ces dernières doivent être «exceptionnelles» et «coordonnées», a prévenu hier le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. L'automobile, qui fait vivre près de 12 millions de personnes en Europe, est emblématique.

Le nombre de nouvelles immatriculations baisse régulièrement depuis six mois. Le 6 octobre, déjà, le lobby automobile européen (ACEA) avait demandé le déblocage par la BEI d'une enveloppe de 40 milliards d'euros sous forme de prêts bonifiés destinés à financer des investissements.
Une somme indispensable, selon les constructeurs, pour surmonter la crise et les aider à digérer les nouvelles contraintes environnementales imposées par l'Europe. Gordon Brown, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel avaient relayé l'idée, la faisant adopter par le Conseil le 16 octobre. Mais le montant du chèque présenté par l'ACEA fait tousser les dirigeants de la banque.

Décision attendue le 2 décembre

«Pour financer un tel programme», prévient-on au sein de la BEI, «il y a deux options : recapitaliser l'établissement ou réorienter les budgets au détriment des infrastructures», le métier de base. La décision finale devra être prise le 2 décembre par les 27 ministres des Finances de l'Ecofin.

Inquiets d'une possible défaillance du secteur, les États membres et les constructeurs agissent pour l'instant en ordre dispersé. Berlin, Londres et Paris étudient des mesures nationales : octroi de garanties d'État pour Opel, baisse des accises au Royaume-Uni, développement de véhicules «propres» en France…
Quatorze États membres, dont la France et l'Italie, instaurent des «primes à la casse», ou élaborent, chacun dans leur coin, leur propre fiscalité écologique, au risque de provoquer des distorsions de concurrence. Déjà, des consommateurs traversent les frontières pour acheter leur voiture là où les conditions financières sont les plus attractives. «Nous devons absolument éviter ce tourisme consumériste et coordonner les différentes initiatives», souligne-t-on à Bruxelles. Réussir avec l'automobile ce qui a été accompli pour la finance.
Les États membres, a mis en garde Barroso, devront «nager ensemble» sous peine de «couler ensemble».
Image

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23801
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar lionel » mer. 19 nov. 2008, 17:08

Domi a écrit :Image

Volkswagen se distingue

On peut peut-être rappeler que Porsche vient de racheter Volkswagen, histoire de remettre les choses à leur place.
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Domi » mer. 19 nov. 2008, 17:38

dit 'a l'air bien au courant tu roule en Porche pour aller dans la garrigue!! :lang:

dit 'a vu j'ai reussit aussi à mettre l'image je ne sait vraiment pas comment j'ai fait !!! :invis: :oui:
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Domi » jeu. 20 nov. 2008, 13:20

PSA supprime 3550 emplois

Image


Peugeot Citroën annonce vouloir engager un plan de diminution de ses effectifs par le biais de départs volontaires.

Peugeot va supprimer 3550 postes par départs volontaires. Le groupe a en effet annoncé dans un premier temps un plan de suppressions d'emplois via départs volontaires de 2700 postes.
Dans tous les sites et toutes les directions du groupe, ce sont les salariés dits «de structure» qui sont visés. Ainsi les ouvriers, les employés, les techniciens ou même les cadres seront touchés par cette mesure.

Pour l'instant, il ne s'agit donc en aucun cas de licenciements. Selon le directeur des Ressources Humaines, Jean-Luc Vergne,
ne rien faire et mettre en péril les 200 000 emplois de PSA serait pire.

Ces mesures entrent dans le plan de réduction de la production de 30% annoncée par Peugeot le mois dernier. Un comité se réunira exceptionnellement le 2 décembre pour discuter du «redéploiement des emplois et des compétences».
Ce projet visera surtout à hâter les départs (retraite, reconversions…) sur la base du volontariat pour éviter de recourir à un plan social. Le groupe PSA Peugeot-Citroën prévoit que la réduction des volumes sur le marché européen de l'automobile atteindra au minimum 10% en 2009, il cherche donc à diminuer ses effectifs pour s'adapter au contexte de crise économique.

L'usine de Rennes durement touchée

Dans la foulée, le groupe a également annoncé un plan de réduction de ses effectifs de 850 salariés de l'usine de Rennes via le même mécanisme. En outre, 950 ouvriers de l'usine de Rennes seront redéployés vers d'autres sites du constructeur, bien que l'avenir de Rennes ne soit pas «nullement» remis en cause.

Pour ce qui est de cette usine, sa spécialisation dans la fabrication de berlines moyenne et haut de gamme entraine une sous-activité de plus de 20% à cause de la chute de la demande sur ce marché. Les consommateurs privilégient les gammes inférieures.

Tout comme Renault, Peugeot prépare des fermetures temporaires, et notamment une fermeture d'un mois de l'usine de Sochaux. I
il s'agit du plus grand site industriel français qui s'arrêtera pour réduire la production. La détérioration du marché de l'automobile risque de se propager à tous les domaines du secteur puisque selon «Les Echos», le spécialiste du pneumatique Michelin devrait lui aussi entamer une baisse de la production.

Début octobre, le plan CAP 2010 de PSA, programme opérationnel de croissance et de compétitivité, semblait être sur de bons rails. Qualité des produits et des services, réduction des coûts, efforts d'innovation et offensive commerciale ont payé. Les résultats du premier semestre montraient une forte progression dont une croissance des ventes mondiales de 4,6% et des économies qui s'élevaient à 882 millions d'euros en juillet 2008. Mais le «contexte difficile» a fini par rattraper le constructeur, qui doit maintenant réagir en développant de nouveaux programmes en supplément du son plan initial.
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Domi » jeu. 20 nov. 2008, 19:15

PSA Peugeot Citroën supprime 3.550 emplois

Le coup est rude pour les salariés de PSA Peugeot Citroën. Le groupe automobile, confronté à une forte baisse de ses ventes, coupera dans ses effectifs : 3.550 suppressions d'emplois en France par départs volontaires. 2.700 concernent les "salariés de structure", c'est-à-dire les ouvriers professionnels, les employés, les techniciens, les agents de maîtrise, les cadres. Tous les sites et toutes les directions du groupe seront touchés.

Le constructeur indique que ces mesures interviennent dans le contexte de "crise financière et industrielle qui touche l'ensemble de l'économie". Renault table sur une baisse de ses marchés "de l'ordre de 17 % au quatrième trimestre", et sur "une poursuite de cette diminution en 2009 d'au moins 10 %".

Ces annonces ont eu l'effet d'une bombe au sein de la branche CGT de l'entreprise. "C'est révoltant, car c'est le troisième plan de suppression d'emplois en moins de 18 mois [6.600 personnes ont quitté le groupe en 2007 et 410 en 2008, NDLR], dans un contexte où la direction veut faire peser tous les frais de la crise sur l'ensemble des salariés", estime Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT de PSA Peugeot Citroën à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). "La direction veut pousser à la sortie ceux qui ont plus de 58 ans. (...)

Nous, on demande un dispositif de préretraite pour l'ensemble des salariés à partir de 55 ans, surtout sur les chaînes de production", ajoute-t-il. Une option qui n'est pas à l'ordre du jour chez PSA, où, à l'inverse, on s'estime déjà heureux de pouvoir réduire les effectifs "sans avoir recours à un plan social avec licenciements ou à des préretraites".

Tout un secteur en difficulté

Fin octobre, PSA Peugeot Citroën a déjà annoncé une réduction de sa production au quatrième trimestre pour réduire ses stocks, et les fermetures partielles, de quelques journées à quelques semaines,de plusieurs sites de production.

Mais PSA n'est pas le seul constructeur automobile touché. Renault va réduire d'environ 25 % sa production au quatrième trimestre dans le monde, et a annoncé mardi de nouvelles fermetures temporaires dans cinq de ses sites en France et en Europe. Du côté des groupes allemands, le constructeur Audi (groupe Volkswagen) baissera sa production à Noël.

La maison-mère Volkswagen envisage la suspension de production de ses usines allemandes dans la même période, et a décidé la suppression de 500 postes d'intérimaires en Allemagne. L'italien Fiat a lui aussi programmé de nouvelles mesures de chômage technique en novembre et lors de la période des fêtes de fin d'année. Le suédois Volvo supprime 900 emplois en Suède dans son activité de fabrication de moteurs. Aux États-Unis, Chrysler se sépare d'un quart de ses effectifs administratifs, jusqu'à 5.000 postes, et à General Motors, des licenciements secs devraient intervenir dans les prochains mois. Le japonais Nissan va également baisser davantage sa production au Japon de voitures pour l'exportation. Et la liste est encore longue...

D'autant que la crise du secteur automobile se répercute sur les sous-traitants. Le groupe de chimie Arkema va ainsi réduire, courant décembre, sa production sur douze sites dans le monde, dont neuf en France.

Les sites concernés fabriquent des polyamides et du plexiglas à destination de l'industrie automobile, ainsi que du PVC pour le bâtiment. Chez le français Rhodia, la production va être réduite de 40 % à 60 % sur trois sites en France produisant des polyamides, utilisés dans les textiles et moquettes de voitures.

Le géant allemand BASF a également annoncé la fermeture temporaire de 80 usines dans le monde et une réduction de production dans 100 sites supplémentaires. Ces mesures toucheront un total de 20.000 salariés.
Image

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Beuillot » ven. 21 nov. 2008, 16:51

J'adore ce genre de titres que l'on voit dans les journaux: "l'automobile durement touchée par la crise".
Alors que pour les salariés de l'industrie automobile, tout va bien. :angry:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Ivy » ven. 21 nov. 2008, 18:15

T'as pas fini de râler ? :lol: :invis:
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Perle39 » ven. 21 nov. 2008, 18:16

Beuillot a écrit :Alors que pour les salariés de l'industrie automobile, tout va bien. :angry:

Que du bonheur en effet :angry: ...

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Domi » lun. 02 févr. 2009, 15:42

Paris : PSA et BMW pourraient étudier une alliance



Selon le quotidien économique La Tribune, BMW et PSA étudieraient une alliance

Lundi 2 février, le quotidien économique La Tribune rapporte que le constructeur automobile allemand BMW a rencontré des conseillers du gouvernement français le 21 janvier pour étudier une alliance avec PSA Peugeot Citroën.,


La Tribune, qui cite "une source industrielle", poursuit : "Une délégation de BMW s'est rendue, le mercredi 21 janvier, à l'Elysée, à Matignon et à Bercy, sièges de la présidence, du Premier ministre et du ministère de l'Economie, pour y rencontrer des conseillers techniques".

Interrogé par l'AFP, PSA Peugeot Citroën n'a pas souhaité commenter cette information.

Plus tôt dans la matinée, sur la radio financière BFM, le porte-parole du gouvernement

Luc Chatel n'avait pas fait de commentaires.

"Le gouvernement réfléchit à de nouvelles coopérations pour les constructeurs français", indique La Tribune qui cite un expert. De son côté, PSA "cherche carrément une véritable alliance", ajoute le quotidien.







Les deux groupes travaillent déja en semble


BMW et PSA ont déjà entamé des coopérations dans les moteurs à essence de 1,4 et 1,6 litre de cylindrée, présents notamment dans les Peugeot 207, 308, ainsi que dans les Citroën C4 et C4 Picasso. BMW équipe avec ces moteurs ses Mini.

Les rapprochements dans l'automobile sont dans l'air du temps.

Le groupe automobile italien Fiat et l'américain Chrysler ont signé fin janvier un accord préliminaire pour une alliance stratégique dans le cadre de laquelle Fiat prendrait 35% du capital de Chrysler en échange de l'accès à sa technologie.

Le gouvernement français devrait dévoiler son plan de soutien à l'industrie automobile dans "la première quinzaine de février
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux : 5 nouveaux jours chômés

Message non lupar Domi » mer. 11 févr. 2009, 13:47

Les résultats 2008 de PSA virent au rouge


Le constructeur automobile français a fait état d'une perte nette de 343 millions d'euros en 2008 et s'attend à un exercice déficitaire en 2009. Le groupe table sur 11000 départs volontaires en Europe sur l'année.

Des pertes pour 2008… et pour 2009. C'est en substance ce qu'a annoncé PSA Peugeot-Citroën ce matin à l'occasion de la présentation des comptes annuels du groupe.
La perte est ressortie à 343 millions d'euros fin décembre 2008, contre un bénéfice de 885 millions en 2007. Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 7,4% à 54,3 milliards d'euros (comptes consolidés), par rapport aux 58,6 milliards dégagés en 2007.

Les ventes d'automobiles ont notamment fortement baissé au second semestre 2008, du fait de l'effondrement des marchés automobiles dans le monde et l'augmentation du niveau des stocks.

Ceci a conduit le constructeur à diminuer sa production au quatrième trimestre et à privilégier la baisse des stocks.

En 2008, les ventes mondiales ont reculé de 4,9% à 3,26 millions d'unités, mais la part de marché a été maintenue dans le monde (5%) et en Europe occidentale (13,8%).

Ces résultats sont présentés au moment où le plan d'aide au secteur annoncé lundi par Nicolas Sarkozy fait l'objet de vives protestations en Europe. On rappellera que le groupe va bénéficier de l'aide d'Etat à hauteur de 3 milliards d'euros.

L'action dévisse


Le titre a dévissé en bourse à la publication de ces résultats, après avoir été réservé à la baisse pendant quelques minutes. L'action perd 6.47% à 13.45 euros vers 9h30. Il faut dire que l'un des indicateurs clefs du secteur, la marge opérationnelle courante, est également en dégradation, à 1% du chiffre d'affaires, contre 3% en 2007.

Quant au résultat opérationnel courant, qui représente le résultat hors éléments exceptionnels et financiers, il recule à 550 millions d'euros, contre 1,752 milliard d'euros en 2007.

Le président du directoire, Christian Streiff, anticipe un premier semestre 2009 particulièrement difficile et une année 2009 qui devrait conduire à une nouvelle perte pour le groupe.
Il table sur une baisse de 20% des marchés automobiles en Europe occidentale en 2009 et sur un marché stable en 2010.

Un nouveau plan pour répondre à la crise

En réponse à cette situation, le constructeur automobile met en place un programme de gestion de la trésorerie appelé «Cash 2009».
Toutefois, les effets de ce programme «ne suffiront pas à compenser la chute des marchés et les coûts de restructuration du groupe». «Dans une perspective de récession prolongée», le constructeur automobile compte concentrer ses efforts sur la réduction des stocks et l'utilisation de la trésorerie.

Les besoins de financement du groupe pour les activités industrielles devraient se situer «autour de 4 milliards d'euros» en 2009. Il négocie ainsi un nouveau crédit syndiqué et procèdera à une émission obligataire «dès que possible».

La société maintient tous les lancements de véhicules prévus en 2009, ainsi que les investissements et les dépenses de recherche et développement, situés «autour de 3,5 milliards d'euros».

Il espère renouer avec la rentabilité dès 2010. PSA Peugeot-Citroën va notamment poursuivre «les initiatives de réductions de coûts» dans le cadre du programme de compétitivité «Cap 2010», qui lui a déjà permis de réaliser des économies de 1,4 milliard d'euros en 2008.

Le constructeur automobile s'attend ainsi au départ de 11.000 personnes du groupe en 2009 en Europe, a indiqué mercredi la directrice financière Isabel Marey-Samper. PSA avait déjà fortement réduit la voilure, avec la suppression de 15 000 postes depuis 2007 et un plan visant à réduire sa masse salariale de 3550 emplois en France via des départs volontaires.
Image

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14001
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Peugeot Sochaux :

Message non lupar pieradam » mer. 11 févr. 2009, 14:04

Est-ce une perte de 343 millions,ou un manque à gagner.

Ce n'est pas pareil !!!!!!!!
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux :

Message non lupar Domi » mer. 11 févr. 2009, 15:19

Qouqu'il en soit c'est les ouvrier qui vont encore payer les pots casser !! :angry:

Le Président de PSA prédit une année 2009 catastrophique, et une année 2010 encore difficile pour l'industrie auto.
par Frédéric Dotte avec AFP

La direction du groupe PSA Peugeot Citroën a annoncé ce matin avoir accusé en 2008 une perte nette de 343 millions d'euros, à comparer à un bénéfice de 885 millions en 2007, et son président Christian Streiff estime que "2009 devrait être une année de perte".


Le président de PSA souligne, dans un communiqué, que "le premier semestre 2009 sera particulièrement difficile". "2009 devrait être une année de perte pour le groupe", ajoute-t-il.

Le constructeur automobile PSA, qui a accusé une perte l'an dernier, s'attend au départ de 11.000 personnes du groupe en 2009, a indiqué mercredi la directrice financière du groupe Isabel Marey-Samper. "Nous nous attendons à ce que plus de 11.000 personnes quittent le groupe en 2009 dans le cadre des départs volontaires", a déclaré Mme Mary-Samper lors de la présentation des résultats annuels.

Le directeur des ressources humaines du groupe Jean-Luc Vergne a de son côté précisé qu'il s'attendait à des départs "entre 10 et 12.000 personnes en Europe", qui concentre l'essentiel des effectifs.

PSA employait 207.850 personnes dans le monde fin 2007, dont 113.710 en France. Le constructeur français a annoncé lundi qu'il ne fermerait pas d'usine et ne mettrait pas en oeuvre de plan de licenciement en France en 2009, en contrepartie du prêt de 3 milliards d'euros de l'Etat. "La France est bien sûr notre premier pays en termes d'effectifs, mais nous avons beaucoup de personnel dans d'autres pays que nous réduisons rapidement actuellement", a ajouté le président du groupe Christian Streiff.
Le plein effet de ces départs de 11.000 personnes est attendu en 2010, a précisé la directrice financière. PSA a annoncé en novembre la mise en place d'un plan de départs volontaires de 3.550 personnes qui concerne la division automobile en France.
L'équipementier Faurecia, filiale de PSA, a annoncé de son côté un plan de départs concernant 1.215 emplois en France entre 2009 et 2011.
Image

Avatar du membre
Domi
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 8052
Enregistré le : mar. 26 sept. 2006, 12:31
Localisation : SPM
Contact :

Re: Peugeot Sochaux :

Message non lupar Domi » mer. 11 févr. 2009, 15:22

Faurecia : prévisions moroses
L'équipementier Faurecia présentait ce mardi son bilan 2008 et ses prévisions 2009

La direction de l'équipementier Faurecia présentait ce mardi à Nanterre son bilan financier 2008, et ses perspectives pour 2009.

Les faits marquants :
-Un résultat 2008 en baisse, mais qui reste positif à 91.2 millions d'euros

-des provisions pour restructuration exceptionnelle entrainant une perte nette de 574.8 millions d'euros

Perspectives 2009 : l'entreprise annonce le lancement d'un plan de réduction des couts, baptisé "Challenge 2009", visant à économiser 600 millions d'euros. Et projette une augmentation de capital "d'environ 450 millions d'euros" garantie par Peugeot SA.

En 2008, l'activité a été tirée par les bons résultats en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Asie (surtout en Chine). Le Chiffre d'Affaires ressort en baisse sur l'Europe.

Faurecia, filiale de Peugeot, est installée sur 14 sites en France dont 9 en Franche Comté.

L'entreprise fabrique des sièges auto, mais aussi des pièces d'habitacle et des systèmes d'échappement
Image

Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7120
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Re: Peugeot Sochaux :

Message non lupar Mitch » dim. 22 févr. 2009, 20:32

Faurecia, filiale de Peugeot, est installée sur 14 sites en France dont 9 en Franche Comté.

L'entreprise fabrique des sièges auto, mais aussi des pièces d'habitacle et des systèmes d'échappement


Il y a bien plus de 14 sites Faurecia en France : 37 au total (sur 190 sites dans le monde entier).
Faurecia fabrique aussi des blocs avant, et fait partie des 3 leaders mondiaux dans chacun de ses 4 métiers (n°1 en 2007 avec les systèmes d'échappement et les intérieurs véhicules).
Pour tout savoir : http://www.faurecia.com

A noter : l'intérieur de la nouvelle Citroën C5 a été élu récemment "plus bel intérieur de l'année", et ses sièges sont des créations Faurecia.
dura :charte: sed :charte:


Retourner vers « La Franche-Comté, jour après jour »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité