L'Europe en Franche Comté

Economie et autres faits de société en Franche-Comté
Répondre
Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

L'Europe en Franche Comté

Message par Ivy » mar. 20 mai 2008, 19:26

Pour ne pas vous mentir, je travaille à la direction Europe du Conseil Régional et je pose le problème de visibilité.

Pouvez-vous me dire, sans pensée politique, si vous remarquer la présence de l'Europe dans la région ? D'une façon ou d'une autre. Financement de projets, AOC, Erasmus...N'importe quoi.

Si vous aviez des conseils de communication à donner aussi, ce serait pas mal. Du genre "c'est dommage, les gens ne savent pas que l'UE a financé ce beau projet..."
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Thierry39 » mar. 20 mai 2008, 21:12

Je vais répondre le minimum de choses pour faire le minimum de politique et donc maltraiter la :charte: le moins possible, mais un peu quand même.
L'Europe c'est franchement pas ma tasse de thé. Je n'y vois que des conséquences négatives pour la France (et donc pour la Franche-Comté) du point de vue économique, commercial, monétaire, budgétaire, social, diplomatique, etc.
Quant aux projets "financés par l'Europe", je trouve qu'ils sont bien gentils de nous financer avec notre argent.

Pour répondre à la question, je ne remarque pas la présence de l'Europe dans la région. J'ai bien vu un stand à la foire comtoise et j'ai vu qu'il y avait un local à Besançon. Mais personnellement, je ne cours pas après.

Bon désolé d'apparaître comme aussi négatif et aussi politiquement incorrect.

Ivy on pourra en reparler vendredi (sans :charte: ) si tu veux :;)
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Ivy » mer. 21 mai 2008, 12:06

C'est ce que je craignais. L'Europe n'interesse pas, voire elle rebute. De toute façon, elle n'est clairement pas visible dans votre quotidien.
Me trompe-je ?
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Beuillot » mer. 21 mai 2008, 12:43

Ben moi, je ne réponds pas (qu'est-ce que je suis en train de faire? :invis: ), vivant à Strasbourg depuis plus de 20 ans. Pour moi, l'Europe a toujours été très présente: boutiques à touristes qui vendent des drapeaux bleus à 12 étoiles jaunes, puis 15 puis on n'arrive plus à suivre, impossibilité de trouver une table dans un bar de nuit lors des sessions parlementaires, restaurants pris d'assaut, flambée des prix de la coke, délais d'attente des taxi triplés, etc...
Nous, l'Europe, on la vit au jour le jour. :invis:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.
Image Image

Duploussarsinonrien
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 132
Enregistré le : ven. 09 mars 2007, 11:44

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Duploussarsinonrien » jeu. 22 mai 2008, 17:40

L’Europe ! l’Europe ! Vaste débat. L’Europe est un peu condamnée au manque de visibilité : elle se développe à partir des canaux administratifs nationaux. Par ailleurs, elle sert d’épouvantail à toute chose qui ne fonctionne pas. Les élus nationaux n’étant pas les derniers à utiliser le fameux « c’est la faute à Bruxelles » quand les partis ne s’en servent pas pour leur cuisine interne (constitution des listes aux élections européennes).

Le combat semble perdu d’avance. Pourtant, dans quelques siècles, quand les historiens se pencheront sur l’histoire de la période 1950/2010, et au delà, ils ne manqueront pas de se gratter le menton : comment des gens qui se sont foutus sur la gueule pendant des siècles en sont-ils arrivés à construire cette Union européenne ? Personnellement, et malgré tous les défauts et les lacunes qu’on peut lui trouver – qu’ils seraient trop long de développer ici –, la construction européenne reste l’événement numéro 1 de notre temps.

J’ai vécu ça un peu de loin. Quand j’étais jeune, mon grand-père me traînait dans les réunions d’anciens du camp où il avait été déporté. Le temps passant, avec le recul, je me souviens qu’un sentiment y dominait : ils n’avaient pas le droit de rater ce que la génération précédente avait manqué après la guerre de 14-18. Et ils l’ont fait.

Les générations actuelles n’ont plus se ressort, cette énergie. Les nouveaux pays membres pourraient l’apporter, mais rien n’est moins sûr et pas grand monde ne connaît l’autorité morale que peut conférer un Geremek. Le dernier activiste européen semble être Daniel Cohn-Bendit (qui pourrait bien finir à la présidence… dans 20 ans) !

Il m’est arrivé de voir se mettre en place des programmes d’initiative communautaire (type Leader) en zone rurale (ce n’était pas en Franche-Comté). C’était assez étonnant de voir des « technocrates européens » qui étaient là avant tout pour pousser les gens à avoir des idées et à les réaliser.

Les Irlandais vont voter sur le nouveau traité dans quelques semaines, ce sera un test intéressant. Cette république quasi théocratique est sortie du Moyen Age voici une vingtaine d’années grâce à l’Europe, en s’affranchissant en même temps d’un comportement pas très courageux en 1939/1945. Les partisans du non y font le forcing pour l’emporter.

Pour la communication que faire ? Il me semble que toutes les collectivités, entreprises et structures diverses qui bénéficient d’une aide européenne ont obligation de le mentionner.
Dans un autre domaine, l’Euro 2008 arrive. Pourquoi n’y aurait-il pas un jour une équipe de l’Union européenne composée avec les joueurs recalés et fortes têtes (pour diverses raisons) dans leur sélection nationale (exemple en France : Trézéguet ou Giuly). Ca aurait de la gueule et cette équipe jouerait sûrement le foot le plus libre qui soit. Utopie ? Rien qu’une de plus…

Pour la Franche-Comté, cherchons. Personne ne sait trop quoi faire de la Saline d’Arc et Senans, lieu d’utopie s’il en est. Qu’on y fasse une sorte de villa Médicis européenne…

D.

Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Ivy » jeu. 22 mai 2008, 18:16

J'aimerais intervenir le moins possible dans ce débat pour ne pas influencer.

Je prends juste le temps de répondre à ton doute. Après le non à la nouvelle Constitution, la Commission Européenne à rendu obligatoire pour la période 2007-2013 le fait de communiquer sur l'apport de fonds européens dans n'importe quel projet. Tout manquement peut être sanctionné par un remboursement de ces aides.
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Beuillot » jeu. 22 mai 2008, 18:16

Tes interventions sont toujours intéressantes, Duploussard. :oui:
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.
Image Image

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par peqa » jeu. 22 mai 2008, 19:14

Je ne vis pas en Franche Comté et il m'est donc difficile de répondre de façon pertinente à la question.
Mais j'ai deux remarques:
(1) - J'ai déjà signalé ici que les citoyens sont perdus par la multitude des collectivités et structures administratives en tout genre. Nos concitoyens ne savent plus qui fait quoi entre la commune, le conseil Général, la Région, la multitude des syndicats intercommunaux, les communautés de communes, l'Europe... j'en passe et des meilleurs. Les projets qui aboutissent sont revendiqués par tout ou partie de ces gens et l'image positive revient à celui qui parle le plus fort, même s'il n'a pas fait grand chose. Nous avons tous des exemples sous les yeux. Dans ce cadre là l'Europe est quasi inexistante car elle ne communique pas vers le grand public. En outre, et dans la plupart des cas, la communication européenne est très technocratique et réservée à des initiés capables de décrypter un vocabulaire hermétique. Il s'ajoute à cela que les textes sont émaillés de renvois à des décisions de la Commission, textes qu'il est souvent difficile de se procurer. Lorsqu'on peut les avoir, ils sont très souvent illisibles. Pour une mission récente (Novembre dernier) j'ai du regarder un texte européen (à propos des questions de sécurité pour l'utilisation des bougies de décoration): plus de 1000 pages, parfaitement incompréhensibles. Si l'on ajoute les références croisées mentionnées dans le texte on doit avoir plus de 10 000 pages à essayer de comprendre... impossible! Dans le même genre d'idée j'avais eu à me pencher il y a qq années sur le réglement viti-vinicole. Là encore des milliers de pages, très difficiles à lire et encore plus à comprendre... Bref, l'Europe ne sait pas communiquer et le résultat est que chacun aujourd'hui (je parle des entreprises, des agriculteurs...) se demande avec quel texte il est en infraction lorsqu'il prend une décision. L'Europe a construit une Tour de Babel. Ne s'y trouvent bien que les fonctionnaires européens... et encore!

(2) - Pour obtenir une aide européenne sur un projet il faut d'abord savoir qu'elle existe... et c'est pas vraiment simple. Lorsqu'on interroge nos représentants à Bruxelles ils vous envoient en général aux roses car ils font de la politique et ne veulent pas s'abaisser à regarder des cas concrets... Lorsqu'une possibilité d'aide existe vraiment il faut alors instruire la demande selon une procédure stricte, compliquée et longue. L'Europe n'octroie une aide que pour "abonder" une aide nationale (qu'il faut donc aussi obtenir). Pendant tout le temps que dure cette longue instruction, le demandeur s'engage à ne pas lancer le projet pour lequel il demande un concours. Il y a donc un temps perdu considérable (12 à 18 mois au moins, parfois plus). Et pendant ce temps la concurrence galope. J'ai regardé beaucoup de dossiers en tout genre. Un a abouti (mais le projet a échoué pour d'autres raisons que financières), tous les autres ont échoué, y compris ceux qui portaient sur des axes prioritaires pour l'Europe et qui combinaient les demandes de 3 régions sur différents pays.

Donc mon expérience de l'Europe au sens de l'aide au développement et à l'initiative économique dans les pays européens est très négative. Ont fait exception à cette situation les aides données pour le développement des énergies nouvelles. Font aujourd'hui exception à cette situation négative les aides données à l'étranger pour la mise à niveau des entreprises en prévision de l'ouverture des frontières en 2012 (avec le Maghreb). Ces programmes, importants et lourds fonctionnent bien (à mon avis).

Communiquer de façon concrète sur les aides européennes est donc certainement un exercice très, très, très difficile

A bientôt
Peqa

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Beuillot » jeu. 22 mai 2008, 19:24

Même compliment qu'à Duploussard, peqa. :hat:

J'ai eu l'occasion de voir à la télé une session de votes enchaînés à une vitesse incroyable (les députés votaient avec des boutons sur leurs pupitres), sur des points d'une diversité énorme (un exemple seul m'est resté en tête: la largeur règlementaire des escalators :invis: ). Je ne vois pas comment ces députés peuvent avoir un avis sur tout, et je pense qu'aucun n'avait la compétence pour voter sur quelque sujet que ce soit. Ils étaient d'ailleurs rapidement largés et votaient parfois avec un item de retard.
A quoi sert de tout règlementer et de nourrir une aussi lourde bureaucratie? Qu'est-ce que ça peut bien faire si les escalators lituaniens sont plus étroits que les belges?
L'exemple de peqa est édifiant.
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.
Image Image

Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Ivy » jeu. 22 mai 2008, 19:30

peqa a écrit : une procédure stricte, compliquée et longue.


Stricte et longue, ça c'est sûr. Compliquée, pas tant que ça. Je suis moi-même surpris. Il y a un dossier type à demander à la Région. Il s'agit d'un descriptif, d'un plan de financement...Des choses de base pour tout projet qui se monte.

peqa a écrit :L'Europe n'octroie une aide que pour "abonder" une aide nationale


Faux. En fonction du projet, l'aide est plafonnée. Souvent autour de 40%. Il y a un apport personnel minimum de 20%. Pour le reste, c'est au choix.

peqa a écrit : Pendant tout le temps que dure cette longue instruction, le demandeur s'engage à ne pas lancer le projet pour lequel il demande un concours.


Faux. Le projet ne doit pas être terminé au moment de l'instruction du projet. Les aides sont rétroactives. Dans la plupart des cas, les projets se projettent sur 2-3 ans. Malgré la durée de l'instruction, aucun projet n'est retenu sur la ligne de départ artificiellement.

peqa a écrit :Communiquer de façon concrète sur les aides européennes est donc certainement un exercice très, très, très difficile

...et pourtant devenu obligatoire. La région Franche Comté met en place un site internet qui permettra aux porteurs de projets de communiquer sur leurs travaux.

Je rectifie deux trois trucs, mais c'est un avis que je trouve très très intéressant. J'espère que tu ne le prends pas mal. :;)
Modifié en dernier par Ivy le jeu. 22 mai 2008, 22:36, modifié 1 fois.
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par peqa » jeu. 22 mai 2008, 22:16

Mais non je ne le prends pas mal... au contraire... et puis je vois que les choses changent et c'est tant mieux. Mais je crois aussi que, sur le fonds, les difficultés procédurières restent inchangées.
Soyons clairs: un projet bien monté commence toujours par une faisabilité (tous registres: technique, économique, montage financier, marchés, analyse de risques...). Dès que l'on demande des aides il faut bidouiller cette faisabilité pour la commune, pour le Conseil Général, pour la Région, pour l''Etat et pour l'Europe... chacun demandant sa version. Pour des gros projets c'est un travail de Titan. Avec certains de mes partenaires (des Etats) nous y avons renoncés car trop de temps perdu pour rien...
Je crois d'ailleurs qu'une partie importante des aides adoptées par l'Europe ne sont jamais mobilisées, notamment par la France... pour cette raison.

Les chefs d'entreprise sont des gens concrets. Ils peuvent comprendre la nécessité d'une analyse sérieuse de projet. Ils refusent d'en faire une douzaine en changeant des virgules, seulement pour faire plaisir à des fonctionnaires qui, de toute façon, ne liront pas ou ne comprendront pas le dossier. Je crois qu'il faut des procédures et du formalisme partout car c'est un facteur de sécurité. Mais l'Europe en rajoute trop... et inutilement.

En tout cas c'est mon vécu sur les dernières années
En d'autres termes l'Europe m'a fait perdre beaucoup de temps et beaucoup d'argent
A bientôt
Peqa

Avatar du membre
Moulin à rata
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4373
Enregistré le : ven. 29 déc. 2006, 20:56
Localisation : Paris

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Moulin à rata » jeu. 22 mai 2008, 22:35

J'abonde dans le sens de peqa sur le sujet.

A ce jour, les demandes de fonds au FSE ne sont pas assez "accessibles" pour être sollicitées systématiquement.
Les petites communes par exemple ont déjà des difficultés à mettre en place des dossiers d'appel d'offres départementaux (je vois cela quotidiennement), imaginez leurs difficultés quand il s'agit des demandes européennes.

De plus, soyons honnêtes, quand on commence à solliciter l'Europe, ils (les commissaires) vont mettre le nez dans nos affaires et demander des comptes sur des choses auquelles le préfet, le maire, etc n'ont pas toujours envie de rendre des comptes...
Belfortaine de naissance, exilée en banlieue parisienne
Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un coeur large. Paul Gauguin

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Thierry39 » jeu. 22 mai 2008, 22:39

L'argument "l'Europe c'est la paix" qu'on nous assène à longueur d'émission de télé et de cours d'éducation civique me semble bien léger. Le continent européen est en paix car les enjeux économiques majeurs ne situent plus à son échelle ni sur son territoire. Evidemment c'est très bien de vivre en paix avec ses voisins, mais cela doit-il impliquer de signer des traités qui transferrent la souveraineté des États à des institutions supranationales non élues ? Et puis sommes nous potentiellement en guerre avec des pays comme la Suisse ou la Norvège qui sont nos voisins et amis sans pour autant adhérer à l'UE.

Je ne comprends pas quel est l'objectif de cette construction européenne. On perd notre souveraineté dans des domaines essentiels : politique monétaire (l'Euro cher asphyxie l'économie de la zone euro), politique commerciale (interdiction de pratiquer le protectionnisme nécessaire pour maintenir une industrie en Europe), les services publics, la protection sociale et à venir dans des domaines comme la diplomatie et la justice. Qu'obtenons nous en contrepartie ? je ne vois pas ! La même monnaie pour aller dans les autres pays, des taux de change favorables pour aller aux Etats-Unis ? Certes mais ça fait une belle jambe aux ouvriers de Gandrange ...
On se prive des moyens de lutter contre la mondialisation (à condition d'en avoir l'ambition mais ça c'est aux élections de le décider) et on en voit les résultats.

Duploussarsinonrien a écrit :Les élus nationaux n’étant pas les derniers à utiliser le fameux « c’est la faute à Bruxelles »

Tu as en partie raison de dénoncer ce discours. Les hommes politiques de désaisissent volontairement du pouvoir qu'ils ont reçu du suffrage universel à grand renfort de "il faut bien faire l'Europe" : ils ratifient les traités qui nous prive des marges de manœuvre nécessaires pour un changement de politique. Et après ils disent : "c'est la faute de Bruxelles". C'est effectivement la faute de Bruxelles mais librement consentie par les hommes politiques nationaux ... à défaut de l'être par les peuples.
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Bisontin la vertu
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1846
Enregistré le : sam. 11 févr. 2006, 22:17
Localisation : Grenoble

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Bisontin la vertu » jeu. 22 mai 2008, 22:46

Euh, t'es sérieux là ? ::o

Avatar du membre
Ivy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6892
Enregistré le : mer. 31 janv. 2007, 10:33
Localisation : Saint Vit

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Ivy » jeu. 22 mai 2008, 22:46

J'ai assisté la semaine dernière au comité de programmation de FSE et FEDER avec le préfet de région. J'aime autant vous dire que pour la période 2007-2013, la Commission a balayé devant sa porte. Je crois qu'il faut bien voir qu'ils ont été traumatisés par le non au référendum.

En clair, la Commission dit comment faire un dossier et donne des axes d'intervention, la région vérifie que les projets répondent bien à ces axes tout en aidant les porteurs de projets. Si vraiment, ils ont du mal, ils peuvent prendre un cabinet conseil et être remboursés en partie par les fonds Européens. Il y a du changement en ce moment.
Image

I Viôsse You
Visiblement :invis:.

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Thierry39 » jeu. 22 mai 2008, 22:59

Bisontin la vertu a écrit :Euh, t'es sérieux là ? ::o

Bien sûr. Je sais que ce n'est pas politiquement correct mais je le maintiens. :oui:
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
peqa
Quasi incurable…
Quasi incurable…
Messages : 790
Enregistré le : lun. 13 août 2007, 23:10
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par peqa » jeu. 22 mai 2008, 23:03

Excellentes observations de Thierry sur l'Europe
Mais je ne voudrais pas trop rentrer dans le débat politique même noble pour ne pas enfreindre la Charte de ce forum qui nous offre l'hospitalité.
Disons seulement qu'à terme l'Europe existera si elle est démocratique... vraiment. A défaut elle restera un conglomérat d'oligopoles...

Une précision cependant: l'euro élevé ne fait pas que des malheureux. Les GMS et la VPC importent une grande partie des produits qu'ils vendent de Chine, des Indes, de Malaisie, de Taiwan... pays cotant leur prix en dollars. Exprimés en Euros ces prix ce sont effondrés de 30 à 40% sur les deux dernières années...
Avez-vous vu des baisses de prix dans vos achats? Non! Les importateurs se gardent l'écart de change (qui bénéficie ainsi largement à l'Etat au travers de l'impôt sur les résultats)... mais ils monteront leurs prix dès que le dollar remontera. L'Europe des consommateurs et des citoyens n'existe pas... L'Europe de Bruxelles est un moyen de presser le citron des consommateurs au maximum, ceci au profit de quelques grands groupes... le tout fondé sur une analyse malthusienne de la production, analyse de plus en plus imbécile!
Si l'Euro baisse dans l'avenir, comme le souhaitent certains, imaginez un peu la catastrophe... le super le fioul prendront rapidement 30, 40, 50% de plus à la pompe. Le super à 3 Euros... Une inflation à 10 ou 15% en GMS et autres boutiques de ventes par correspondance, Le T shirt de base (celui que je mets dans le jardin) à 20 Euros en promotion.
Nous avons choisi de dépendre de l'étranger, les Etats jugeant que le commerce est plus juteux (pour eux) que la production. Dans le contexte de ce choix (très discutable) il vaut mieux que l'Euro soit élevé.... bien sûr... malheur aux producteurs! :help:
A bientôt
Peqa

Avatar du membre
Bisontin la vertu
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1846
Enregistré le : sam. 11 févr. 2006, 22:17
Localisation : Grenoble

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Bisontin la vertu » jeu. 22 mai 2008, 23:08

Bon, ben sans la mondialisation, je n'aurais plus qu'à aller pointer à l'ANPE. Comme beaucoup de personnes d'ailleurs...
Le baril de pétrole à 130 dollars, merci l'euro qui en atténue une partie (à la limite, je m'en contrefous royalement vu mon budget essence)...
L'europe est une chance ! Vois l'Allemagne avec ses excédents commerciaux records : ils ont des salaires élevés, subissent les mêmes effets de l'euro fort et pourtant, ils exportent, ils gagnent des parts de marché, ils font des achats moins chers que chez nous et leur chômage est largement inférieur au notre (je crois qu'il est aux environs de 8 % quand le notre est, à la louche de 20 %). Mais c'est vrai que l'exception française a la vie dure... Plutôt les exceptions françaises...

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Thierry39 » jeu. 22 mai 2008, 23:21

Bisontin la vertu a écrit :Bon, ben sans la mondialisation, je n'aurais plus qu'à aller pointer à l'ANPE. Comme beaucoup de personnes d'ailleurs...
Le baril de pétrole à 130 dollars, merci l'euro qui en atténue une partie (à la limite, je m'en contrefous royalement vu mon budget essence)...
L'europe est une chance ! Vois l'Allemagne avec ses excédents commerciaux records : ils ont des salaires élevés, subissent les mêmes effets de l'euro fort et pourtant, ils exportent, ils gagnent des parts de marché, ils font des achats moins chers que chez nous et leur chômage est largement inférieur au notre (je crois qu'il est aux environs de 8 % quand le notre est, à la louche de 20 %). Mais c'est vrai que l'exception française a la vie dure... Plutôt les exceptions françaises...

Avec la mondialisation, on fait venir des produits de Chine par Boeing 747 au lieu de les produire ici. C'est effectivement moins cher économiquement, pour l'environnement et le chômage c'est sûrement pas l'idéal ...
Quant au modèle allemand, il faut relativiser : ils s'en sortent car ils sont dans des secteurs de point où ils sont quasiment monopolistiques (chimie, machines outils) mais un jour la Chine aura fini de s'équiper en machines outils et en produira elle-même. Je pense qu'on doit pouvoir produire de tout en Europe, y compris des produits industriels de base. Et ne pas sous-traité une grande partie de la production à l'autre bout de la planète, sans soucis des conditions sociales et évidemment du transport.
Et oui le modèle français à la vie dure mais pourquoi en changer (surtout pour quelque chose de moins bon, ou qu'on juge comme tel, comme le modèle anglo-saxon) : En France on a (ou on avait) des services publics, des monopoles, une école publique de qualité, la sécurité sociale, un système de retraite par répartition, une diplomatie indépendante, etc...
Au nom de quoi devrions nous y renoncer ? pour s'aligner sur les autres ? pour l'impérieuse nécessité de "faire l'Europe" ?
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Moulin à rata
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4373
Enregistré le : ven. 29 déc. 2006, 20:56
Localisation : Paris

Re: L'Europe en Franche Comté

Message par Moulin à rata » jeu. 22 mai 2008, 23:33

Parce que la société a évolué et que les sytèmes publics français aujourd'hui ne sont plus adaptés à notre société (durée de vie plus longue, papy-boom, hausse du chômage, hausse de la précarité, limites de l'Education) et donc ne remplit plus sa tâche correctement.

En l'occurence, sans forcément en changer, il serait quand même bon de les réformer/adapter mais évidemment sans que cela crée un plus grand préjudice que celui qu'on subit actuellement et c'est bien là le problème.

La mondialisation n'a peut-être pas que du bon mais si tu décides de t'en passer, tu deviens quoi ? La Corée du Nord ? Ben sans moi !
De nos jours, c'est ce qui nous fait vivre comme dit Bisontin mais comme tout ce qui présente un avantage, il y a le revers de la médaille qu'il faut savoir atténuer et je pense que le challenge est plutôt là. Refuser la mondialisation en disant qu'avant c'était mieux n'a aucun intérêt (on ne reviendra pas sur une situation économique passée), il faut pouvoir en limiter les effets négatifs. Les nouvelles énergies, les quotas de CO2, les accords de Grenelle, etc sont des petites avancées qu'il faut multiplier.
Belfortaine de naissance, exilée en banlieue parisienne
Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un coeur large. Paul Gauguin

Répondre