Le casino de Salins-les-Bains (Jura) détruit par les

Economie et autres faits de société en Franche-Comté
Avatar du membre
Val
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1748
Enregistré le : mer. 05 mars 2008, 15:18
Localisation : Nozeroy (Jura)
Contact :

Re: Le casino de Salins-les-Bains (Jura) détruit par les

Message non lupar Val » mar. 28 oct. 2008, 21:41

Je suis assez d'accore avec g-painblanc

Val...
MADE IN JURA

N'oubliez pas !!!
:arrow: http://blondeau.valentin.free.fr

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: Le casino de Salins-les-Bains (Jura) détruit par les

Message non lupar Thierry39 » jeu. 26 mars 2009, 8:53

LES DEPECHES LE PROGRES
http://www.leprogres.fr

Article du jeudi 26 mars 2009


Salins-les-Bains : deux ans après, le casino renaît de ses cendres

Image
Les jeux sont (presque) faits, et tout va mieux… / Photo Philippe Trias

Image
L'architecture et l'aménagement du bâtiment ne devraient laisser personne indifférent / Photo Philippe Trias

Le nouveau bâtiment, à l'architecture très contemporaine, ne laisse personne indifférent. Les machines à sous, accueillies depuis deux ans à l'hôtel des Bains, rejoindront très bientôt l'établissement, qui sera inauguré mi-avril.

Le feu vert, enfin. La commission des jeux, qui avait ajourné plusieurs fois le dossier, a accordé son autorisation pour le transfert des 65 machines à sous, qui devraient rejoindre très bientôt le nouveau casino. « Voyez, les caissons sont là, on n'attend plus que la signature du décret » explique Julien Ramousse, propriétaire et directeur des lieux. Personne ne saura pourquoi la décision a été si longue à prendre, qui aura finalement nécessité l'intervention des élus pour aboutir. « J'avais même écrit au Président et je viens de recevoir une réponse, qui me dit qu'il en a informé sa ministre de l'Intérieur… » explique Julien Ramousse. Sur place, les tables de black jack et de roulette anglaise patientent sous leur protection de plastique. L'activité spectacle et la restauration fonctionnent dans le nouveau bâtiment depuis fin novembre. À la mi-avril, toutes les activités seront sur le site, qui pourra enfin être inauguré. Le bâtiment, œuvre de l'architecte Malcotti (Luxeuil-les-Bains), s'intègre parfaitement au site. « On l'a voulu moderne. On aime ou pas, mais il ne laisse personne indifférent » reconnaît Julien Ramousse. Le nouveau casino aura coûté 10 millions d'euros. La société de transport autocariste Ramousse avait acquis le casino en 1995. En 2003, les propriétaires fermaient la discothèque et lançaient la restauration-spectacle. « La clientèle de la discothèque n'était pas la même. Et la restauration est une obligation légale pour les casinos, même si 90 % de notre chiffre d'affaires proviennent des activités de jeux ».
Le 27 mars 2007, un incendie accidentel ravage le bâtiment. Pendant deux ans, les jeux seront accueillis dans les murs de l'hôtel des Bains tout proche, propriété lui aussi du groupe Ramousse. « Nos 47 salariés n'ont jamais été mis en chômage technique, je me suis battu pour ça » insiste Julien Ramousse.
La grande salle de restauration et de spectacle, avec ses 250 couverts, ses lustres en cristal montés sur rail et ses deux scènes sur vérins hydrauliques ne manque pas d'allure. Tout comme le hall d'entrée et la salle de jeu, dans leur écrin noir. Le nouveau casino et ses 1 500 m2 de surface au sol devraient séduire la clientèle. La crise n'épargne pas le secteur, même si les jeux, paradoxalement, ont toujours fonctionné en période de crise. « Au niveau national, la baisse d'activité est d'environ 20 %. Nous résistons mieux, puisque nous sommes à moins 8 % ». Propriété du groupe Ramousse, l'établissement salinois fait partie de la quarantaine de casinos de l'Hexagone (sur environ 200) qui restent indépendants des grands groupes. C'est une nouvelle ère qui s'ouvre désormais pour l'établissement… ».

S.D.

«Le casino, c'est 10 % du budget de fonctionnement de la ville»
Claude Jourdant, maire de Salins-les-Bains, se montre lui aussi satisfait de ce réaménagement urbain. « Le casino, c'est important pour Salins. Nous sommes une petite ville de 3 300 habitants. Ici, le premier employeur, c'est le pôle santé, avec 350 emplois. Puis c'est le lycée (120) et la ville (80), qui gère aussi l'établissement thermal. Le casino doit être le premier employeur privé »
La ville perçoit 10 % du montant annuel des gains de l'établissement. « Soit entre 500 000 et 600 000 euros par an. Ce qui représente 10 % de notre budget de fonctionnement ».
L'incendie du casino aura été l'occasion de revoir le projet de Musée du Sel. « Car le bâtiment qui a brûlé, qu'on appelle ici « la maison du pardessus », était le bâtiment de caractère de la Saline ». La bâtisse, qui était seulement inscrite à l'inventaire supplémentaire, vient d'obtenir son classement aux bâtiments historiques. « Cela va nous permettre d'obtenir des aides pour refaire sa toiture à l'identique ». Le Musée du Sel, dont la mise en place est prévue sur plusieurs années (coût global de 8 millions d'euros) inaugurera fin avril sa première tranche. Si l'étude avait débuté bien avant l'incendie, le sinistre a été indirectement l'occasion de développer davantage le projet. « Le nouveau casino se fond parfaitement avec le site des Salines, notamment ce qu'on appelle « la Boîte » et qui est la première aile du futur musée ».
La reconfiguration du site née des suites de l'incendie est également un atout pour la demande de classement Unesco en cours. La ville de Salins-les-Bains, avec le soutien de la DRAC, instruit en effet depuis 2002 un dossier en ce sens pour décrocher le précieux label. La décision sera prise fin juin à Séville, en Espagne, où la commission mondiale de l'Unesco se réunira. Claude Jourdant a bon espoir. « Nous sommes hors quotas car nous serions alors rattachés à la Saline Royale d'Arc-et-Senans, qui fait partie du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1983. Ce serait un seul site, mais en deux parties ». Un autre site a obtenu dernièrement le label en Franche-Comté : la Citadelle Vauban de Besançon. « Et la chapelle de Ronchand a également instruit un dossier ». Lorsque la décision a été prise de reconstruire un casino, qui plus est au centre de la cité, il fallait évidemment intégrer le projet dans cette perspective. « L'architecte a tout suite compris l'enjeu » explique Claude Jourdant, qui salue le résultat. « La première fois que j'ai vu la maquette, ça m'a plu immédiatement… ». La catastrophe du 27 mars 2007, finalement, aura d'une certaine façon été une opportunité pour la cité.
S.D.
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Baabizz
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1547
Enregistré le : lun. 21 mai 2007, 10:21
Contact :

Re: Le casino de Salins-les-Bains (Jura) détruit par les

Message non lupar Baabizz » jeu. 26 mars 2009, 11:14

J'y suis allée il y a pas longtemps. Le casino provisoire est vraiment petit . . .
Mais celui n'est pas très beau :tdm:
Est-ce qu'on sait à quelle date le nouveau casino va ouvrir?

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Re: Le casino de Salins-les-Bains (Jura) détruit par les

Message non lupar Thierry39 » jeu. 26 mars 2009, 15:58

Baabizz a écrit :Mais celui n'est pas très beau :tdm:

C'est le moins que l'on puisse dire ... :angry:
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !


Retourner vers « La Franche-Comté, jour après jour »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités