Gray Hinkis, dessinateur, peintre, décorateur au musée

Panorama culturel en Franche-Comté
Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Gray Hinkis, dessinateur, peintre, décorateur au musée

Message non lupar Thierry39 » lun. 14 avr. 2008, 8:04

LE PAYS
http://www.lalsace.fr

Article du lundi 14 avril 2008

La Haute-Saône
Gray : Hinkis, dessinateur, peintre, décorateur au musée


Image
À travers une sélection provenant de collections particulières, le musée du Baron-Martin propose la découverte des diverses facettes d’Alexandre Hinkis d’une période à l’autre de sa vie. Image DR

Une sélection d’œuvres d’Alexandre Hinkis, peintre du XXe siècle originaire de Russie, est visible au musée du Baron-Martin.

Exposition de printemps au musée du Baron-Martin, à Gray, avec un regard sur les œuvres étonnantes d’Alexandre Hinkis, un contemporain de Picasso, Matisse, Dufy, qui fut élève de Fernand Léger. D’origine russe, né en 1913 à Kichiniov, il troque son nom d’Hinchis en Hinkis après un parcours de formation en Roumanie. En 1932, il devient chef décorateur pour un théâtre russe. En 1933, il s’installe à Paris et fréquente l’académie de Fernand Léger. Il commence à exposer ses œuvres dans le monde entier tout en poursuivant sa formation aux Beaux-Arts et arts déco, s’étant convaincu que la peinture serait insuffisamment nourricière. Officier dans la Première Armée française de Libération, il continue à peindre durant la campagne d’Italie.

Cinéma et télévision

En 1950, il s’intéresse de près au cinéma et à la télévision naissante, le côté décorateur reprend le dessus. Il participe à cinquante longs métrages puis, de 1963 à 1978, passe chef décorateur pour la télévision publique (ORTF puis SFP). Entretemps, ses toiles de guerre ont été acquises par le musée des Invalides et d’autres institutions étrangères. Décoré en 1968 de la légion d’honneur, il s’est éteint en 1997 à Paris. Expressionniste au début de sa carrière, il s’est défini ensuite lui-même de « métaclassique ». Il soutenait ce principe : « La forme est générée par le contenu » en opposition au classicisme pour qui la forme est au service du contenu. Sa technique met en œuvre l’huile, le pastel, les rehauts au crayon à bille, le feutre, l’aquarelle. Ses portraits et dessins du monde du septième art sont à la mine de graphite ou à l’encre, figeant la gestuelle des personnages. À travers une sélection provenant de collections particulières, le musée du Baron-Martin propose la découverte des diverses facettes de cet artiste d’une période à l’autre de sa vie, mais toujours une palette claire et gaie, l’imaginaire, le mouvement et un souffle de fraîcheur qui insuffle le bien-être.

Y ALLER Jusqu’au 22 juin 2008, musée du Baron-Martin, rue Pigalle à Gray. Jusqu’au 30 avril, ouvert (sauf mardi) de 14 h à 17 h ; à partir du 2 mai (sauf mardi), ouvert de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h (fermé le 1er Mai). Tarif normal : 3,70 € ; réduit 2,10 € ; gratuit pour les moins de 12 ans, étudiants en arts ; scolaires hors Gray : 1,10 €.

Claude Raymond
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Retourner vers « Littérature, Arts Plastiques, Photographie, Expositions... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité