« Mes recettes comtoises »

Panorama culturel en Franche-Comté
Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

« Mes recettes comtoises »

Message non lupar Perle39 » dim. 10 déc. 2006, 9:44

« Mes recettes comtoises »

L'allure est austère, à contre-courant des ouvrages de cuisine sublimement illustrés.
Dans « Mes recettes comtoises », l'un des derniers nés de la collection de recettes régionales des éditions Bonneton, pas de photographie, juste des textes au graphisme suranné sur un papier ligné jauni et marge à gauche, style cahier d'écolier à l'ancienne.
Un aspect désuet qui ne doit rien au hasard.
L'auteur, Brigitte Hermann, a exhumé les recettes que sa grand-mère Marie-Aimée Guillot, comme beaucoup de femmes à l'époque, notait patiemment sur un cahier noir couvert de moleskine, ainsi que l'avait fait avant elle sa mère, l'arrière-grand-mère de Brigitte Hermann.

Image
Des recettes de grand-mère et d'arrière grand-mère.

Marie-Aimée adorait faire la cuisine et rien ne lui était difficile, se souvient sa petite-fille : ris de veau, lapin chasseur et dindes farcies, vols au vent ou bouchées à la reine, caramels, îles flottantes, pièces montées... Leurs odeurs nourrissent encore les souvenirs de sa descendante...

Ce sont tous ces plats simples et pourtant savoureux que propose « Mes recettes comtoises ». Séches, gaudes, gougères, croute aux morilles, gandeuillot aux lentilles, fricassée de russules, pochouze : les plus jeunes découvriront dans ce recueil à prix modique la richesse d'un patrimoine culinaire à ne pas laisser disparaître.

Source : http://www.estrepublicain.fr

« Mes recettes comtoises »
Marie-Aimée Guillot
Éditions Christine Bonneton
10 €

Avatar du membre
Angusdels
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6306
Enregistré le : lun. 19 déc. 2005, 18:07

Message non lupar Angusdels » dim. 10 déc. 2006, 13:22

CA me donne bien envie !
Peux-tu donner rapidement le sommaire; les recettes type boite au four, ou patate à la colle ce n'est pas la peine, ls choses moins connues m'intéressent pour éventuellement acheter le livre.
"De la discussion jaillit la lumière." Proverbe afghan.

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Message non lupar Perle39 » dim. 10 déc. 2006, 13:42

Message original: angusdels
Peux-tu donner rapidement le sommaire; les recettes type boite au four, ou patate à la colle ce n'est pas la peine, ls choses moins connues m'intéressent pour éventuellement acheter le livre.

Malheureusement, je ne peux pas. Je n'ai pas cet ouvrage. Je me suis contentée de citer un article de l'Est Républicain, pensant que ce livre pouvait en intéresser plus d'un...
Désolée

Avatar du membre
Angusdels
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6306
Enregistré le : lun. 19 déc. 2005, 18:07

Message non lupar Angusdels » dim. 10 déc. 2006, 17:17

Ben ça marche, je suis intéressé... :;)
"De la discussion jaillit la lumière." Proverbe afghan.

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13632
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: « Mes recettes comtoises »

Message non lupar pieradam » mar. 07 avr. 2015, 15:50

La réponse est un peu tardive, mais je viens de tomber dessus ( même pas fait mal ),sur :

Recettes Franc-Comtoises de nos grands-mères de Yves Bielinski

Gandeuillot :

C'est la plus volumineuses des saucisses ou andouilles Comtoises, longue de 20 à 25 cm, d'un diamètre de 10 à 15 cm, et d'un poids de 1 à 2 kg, le gandeuillot est une spécialité de Fougerolles ( H.S ) et de ses environs.
Une andouille fumée artisanalement, dont la matière offre la particularité, d'être coupée et non hachée. Le gandeuillot,dont le nom viendrait du mot deuille, pierre sur laquelle on lavait les boyaux du cochon, est constitué à 50% de viandes maigres ( épaules extremité des poitrines, divers )et de gras, tel que les bajoues. l'autre moitié est fourni, par la tripaille ,estomac et chaudin du porc .On ajoute du sel, du salpêtre du poivre, de la muscade du coriandre et du cumin des prés.
On racle, et on lave les tripes, estomacs et chaudins, qu'on blanchit ensuite 5 minutes dans de l'eau bouillante.
Après un rinçage abondant à l'eau claire, et un égouttage sur planche,pendant une nuit environ ,on tranche les estomacs, les boyaux et la viande. On pétrit le mélange à la main ou au pétrin, et on embosse dans des " sacs " de porc, qu'on pique ensuite avec des aiguilles fines. La fabrication du gandeuillot s'achève par l'étuvage, une nuit environ, le fumage durant 12 heures au bois de hêtre, une cuisson éventuelle à l'eau pendant 3 heures, suivie d'un refroidissement rapide à l'eau froide.
Conseil culinaires :
On peut déguster le gandeuillot froid, en tranches fines pliées: c'est alors un amuse gueule original. ou bien, en entrée avec des cornichons, ou une salade composée, et en plat principal, avec des pommes de terre sautées, et de la cancoillotte chaude.

Dommage, il n'y a pas de quantité !!!mais une chose est sûre, c'est une tâche difficile, pour une spécialité, et qui montre le travail de titan réalisé par nos ainées !!!!!!!!!
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23787
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: « Mes recettes comtoises »

Message non lupar lionel » jeu. 03 déc. 2015, 17:00

pieradam a écrit : le gandeuillot est une spécialité de Fougerolles ( H.S ) et de ses environs.

Tu es sûr qu'on n'en trouve pas à Stras ? :corne:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
maya l'abeille
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 306
Enregistré le : lun. 04 mai 2015, 18:43

Re: « Mes recettes comtoises »

Message non lupar maya l'abeille » ven. 04 déc. 2015, 12:30

pieradam a écrit :La réponse est un peu tardive, mais je viens de tomber dessus ( même pas fait mal ),sur :

Recettes Franc-Comtoises de nos grands-mères de Yves Bielinski

Gandeuillot :

C'est la plus volumineuses des saucisses ou andouilles Comtoises, longue de 20 à 25 cm, d'un diamètre de 10 à 15 cm, et d'un poids de 1 à 2 kg, le gandeuillot est une spécialité de Fougerolles ( H.S ) et de ses environs.
Une andouille fumée artisanalement, dont la matière offre la particularité, d'être coupée et non hachée. Le gandeuillot,dont le nom viendrait du mot deuille, pierre sur laquelle on lavait les boyaux du cochon, est constitué à 50% de viandes maigres ( épaules extremité des poitrines, divers )et de gras, tel que les bajoues. l'autre moitié est fourni, par la tripaille ,estomac et chaudin du porc .On ajoute du sel, du salpêtre du poivre, de la muscade du coriandre et du cumin des prés.
On racle, et on lave les tripes, estomacs et chaudins, qu'on blanchit ensuite 5 minutes dans de l'eau bouillante.
Après un rinçage abondant à l'eau claire, et un égouttage sur planche,pendant une nuit environ ,on tranche les estomacs, les boyaux et la viande. On pétrit le mélange à la main ou au pétrin, et on embosse dans des " sacs " de porc, qu'on pique ensuite avec des aiguilles fines. La fabrication du gandeuillot s'achève par l'étuvage, une nuit environ, le fumage durant 12 heures au bois de hêtre, une cuisson éventuelle à l'eau pendant 3 heures, suivie d'un refroidissement rapide à l'eau froide.
Conseil culinaires :
On peut déguster le gandeuillot froid, en tranches fines pliées: c'est alors un amuse gueule original. ou bien, en entrée avec des cornichons, ou une salade composée, et en plat principal, avec des pommes de terre sautées, et de la cancoillotte chaude.

Dommage, il n'y a pas de quantité !!!mais une chose est sûre, c'est une tâche difficile, pour une spécialité, et qui montre le travail de titan réalisé par nos ainées !!!!!!!!!

on parle de moi ? :;) :embarras: :jesors:


Retourner vers « Littérature, Arts Plastiques, Photographie, Expositions... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité