À la conquête de la Belgique

Tout sur les vins du Jura, de Haute-Saône... et de Saint-Dizier L'Evêque !
Répondre
J-Mi
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 304
Enregistré le : lun. 12 mai 2003, 0:09

À la conquête de la Belgique

Message par J-Mi » mer. 08 déc. 2004, 12:14

Dix-sept vignerons jurassiens se sont déplacés à Bruxelles pour convaincre les professionnels d'acheter leurs vins.

Tous les deux ans, les vignerons jurassiens se lancent à la conquête du marché belge, « un marché prometteur » selon Pierre Rollet, ancien du vignoble, toujours prêt à accompagner les jeunes viticulteurs pour les conseiller à l'étranger. Il est 14 h au château de Ruisbroek, dans la proche banlieue bruxelloise, loin de l'effervescence citadine. Les premiers bouchons de crémant viennent perturber ce calme champêtre, propice à la dégustation des vins du Jura

Au total, ils sont 17 à avoir fait le déplacement depuis Arbois ou Pupillin pour faire découvrir leur nectar doré aux professionnels belges de la restauration ou des cavistes bruxellois. Ils représentent près de 60 % du vignoble jurassien qui s'étend de Cramans, près d'Arc-et-Senans, au sud de Lons-le-Saunier, dans le Revermont. A chaque région, son vin, mais en Belgique, le vin du Jura est prisé. Pour preuve, c'est le premier pays importateur, loin devant l'Allemagne et l'Angleterre. 60 % des ventes représentent des vins blancs, et plus particulièrement les chardonnay. Ce cépage appelé communément Melon d'Arbois est un petit raisin aux petits grains ronds, d'un jaune pur et doux. « L'élégance naturelle de ce vin au cépage chardonnay, au bouquet subtil et fruité, accompagnera agréablement, en apéritif et en entrée, poisson et fondue », insiste Daniel Dugois, exploitant aux Arsures. Pour Marc Vanhellemont, professionnel en vin pour la revue Vino veritas, « les Belges aiment la découverte, et ils connaissent les vins du Jura depuis 20 ans. Il y a dix ans, il y avait que trois importateurs de vins du Jura en Belgique, aujourd'hui, ils sont une quinzaine. Il y a bien le salon mondial des vins à Bruxelles, mais la rencontre d'aujourd'hui est beaucoup plus importante pour les vignerons jurassiens. Ils sont là pour se faire connaître et d'autres pour développer leurs ventes. » Pierre Baud, de Voiteur, président du syndicat des vins du Jura, explique « que la Belgique est notre premier marché, non seulement à l'export, mais aussi par rapport à certaines régions françaises où nous avons du mal à vendre nos produits. Et pourtant nos vins jaunes sont connus aujourd'hui dans le monde entier. »

Le savagnin est à la source d'un vin exceptionnel, ce cépage dont les raisins, une fois pressés, vont donner, sept ans plus tard, ce nectar doré qu'est le vin Jaune. « Un vin exceptionnel aux arômes de noix verte et de cannelle, puissant et élégant, assez fin, doté d'un bel équilibre qui laisse tout de même place à une bonne amertume. » La plupart des Belges connaissent le vignoble jurassien pour y avoir séjourné. Comme Claudia De Bisschop, maître sommelier des vins de France : « J'adore le Jura, et j'y suis allé beaucoup de fois. Dès que je descends dans le sud, je fais toujours une boucle par le Jura pour y goûter du vin Jaune. Un vin exceptionnel qui garde toujours une fraîcheur aromatique. Pour les autres vins du Jura, c'est spécial, mais il fait apprendre à les déguster. » Dans le Jura, le plaisir du vin vient de sa diversité. Et la notion de terroir, bien qu'à prendre avec des pincettes, est l'un des garants de cette diversité. Il existe partout dans le monde des vignerons qui continueront à produire un vin qui reflète l'identité d'une région. Dans le Jura c'est la perfection que recherchent les viticulteurs, qui permettra non seulement de développer les vins du Jura, mais aussi d'assurer sa pérennité.

http://www.lepays.net

Avatar du membre
olif
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2748
Enregistré le : lun. 09 févr. 2004, 13:47
Localisation : Sous un sapin, dans le Haut-Doubs
Contact :

Message par olif » mer. 08 déc. 2004, 19:55

Les Belges sont effectivement de grands amateurs de vins en général, et de vins du Jura en particulier. Grâce à LPV, j'ai pu nouer de solides et amicales relations avec bon nombre d'amateurs belges friands de découvertes jurassiennes.

Je pense que les vignerons ont raison de se déplacer ainsi, rien ne vaut le contact direct pour faire connaître ses vins.

Olif
Image
"- A Chaux, il n'y a que des murets!
- Des murets agricoles?
- Des murets agricoles!"


Ben elle est Redde, celle-là! :invis:


"Alesia jacta est"

Répondre