L'absinthe échauffe les esprits

Tout sur les vins du Jura, de Haute-Saône... et de Saint-Dizier L'Evêque !
Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

L'absinthe échauffe les esprits

Message non lupar Mitch » dim. 14 oct. 2012, 15:44

François Guy, président de l'Association de défense de l'absinthe de Pontarlier, se bat pour continuer à fabriquer ce spiritueux localement comme ses aïeux.

La Terre de chez Nous (TCN) : L’0ffice fédéral de l'agriculture suisse l Ûfag) a décidé d’enregister en août dernier une indication géographique protégée (IGP), ce qui a causé un tollé côté français. Le conseil communal du Val de Travers a diffusé le 27 septembre un communiqué de Presse visant à apaiser les tensions. Etes-vous rassuré ?
François Guy (F. G.) : C'est de la désinformation complète qui ne nous rassure pas. L'interprofession manipule le conseil communal du val de Travers a qui n'est pas au courant de ce dont il parle. La problématique repose sur le fait qu'en raison des accords bilatéraux entre la Suisse et l'Europe, cette dernière est obligée de reconnaître que la Suisse accorde l'lGP. Il serait alors impossible de commercialiser de l’absinthe en dehors de France, en Europe et même sur tout le territoire suisse externe au val de Travers.

TCN : Que représente pour vous l'IGP suisse ?
F. G.: C'est une IGP confiscatoire et usurpatoire. J'ai autant d'ancienneté dans la fabrication de l'absinthe que les Suisses puisque nous en fabriquons depuis quatre générations. De plus, la ville de Pontarlier est reconnue au niveau international pour son absinthe, ce qui n'est pas le cas du val de Travers.

TCN : Quels sont vos recours possibles ?
F. G. : On a déposé un recours-auprès du tribunal administratif fédéral qui peut durer de 3 mois à 3 ans. 0n était une vingtaine de personnes parmi lesquelles la Fédération française des spiritueux, des distillateurs français et suisses qui, si l'IGP est validée dans le val de Travers, interdira de produire hors de cette zone de l'absinthe. Ceci est valable pour la France mais aussi pour la Suisse. En dernier recours, on pourra intervenir auprès du tribunal fédéral suisse.

TCN : Où en est le dossier Indication géographique (IG) absinthe de Pontarlier ?
F. G. : Le dossier avance. Il est clos au niveau régional. Il doit remonter à l'INAO à Paris dans les dix jours pour être agréé et validé courant décembre en Europe. Si on obtient cette IG avant les Suisses, le terme absinthe deviendra générique et l'antériorité risque de mettre à mal l'IGP suisse. Dans le cas contraire, on ne pourra plus fabriquer d'absinthe à Pontarlier.


Le 05/10/2012
Image
dura :charte: sed :charte:

Retourner vers « Oenologie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité