les 50 ans d’AOC du comté

Métiers et traditions
Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

les 50 ans d’AOC du comté

Message non lupar Thierry39 » ven. 18 juil. 2008, 23:02

LE PAYS
www.lepays.fr

Article du vendredi 18 juillet 2008

Jura
Retrouvailles autour de la « Grande coulée » pour les 50 ans d’AOC du comté

Image
Le fromage du cinquantenaire de l’appellation a été célébré à Champagnole. Photos Jean Becker

La « Grande coulée » de Champagnole (Jura) se voulait l’un des temps fort de l’année dans le cadre de la commémoration des 50 ans d’AOC du comté. Malheureusement, la fête a été un peu gâchée par une manifestation de paysans. Mais l’esprit de la filière est sauvé avec la fabrication d’un fromage solidaire.

Dans l’histoire du comté, la « Coulée » garde une image forte. Celle des retrouvailles biquotidiennes de tous les sociétaires apportant leur lait à la fromagerie. Aujourd’hui, l’évolution a conduit vers d’autres pratiques avec le ramassage du lait par camion. Hier, dans le cadre du cinquantième anniversaire de l’obtention de l’AOC par le comté, les responsables du CIGC (Comité interprofessionnel du gruyère de comté) ont voulu célébrer de manière originale cette date symbolique pour toute la filière.
Ainsi des délégations venues de toutes les fromageries de la filière comté ont convergé vers Champagnole pour participer à la « Grande coulée ». Chacune des délégations a apporté, dans un bidon gravé aux couleurs de cet anniversaire, quelques litres de lait prélevés le matin même à la fromagerie. Ce lait a été ensuite versé dans une unique cuve en cuivre, installée place du Chalet, pour être fromagé, ce qui vaudra bien la devise « un pour tous et tous pour un », affirme Claude Vermot-Desroches, le président.
On trouvera dans ce fromage du cinquantenaire des laits venant des quelque 230 000 vaches traites chaque jour dans 3 500 exploitations de la filière.
« C’est ainsi la plus grande et éphémère coulée jamais organisée », précise le président. Autre événement de cette journée : chaque délégation a apporté plusieurs sortes de comté de sa fruitière qui ont été dégustés lors du grand banquet de la filière, auquel participaient 450 personnes, dont 80 coopératives.
Pour Claude Vermot-Desroches, « la Grande coulée créera ainsi l’événement fédérateur propre à renforcer le sentiment d’appartenance qui existe entre toutes les composantes. Il apparaît important de marquer cet anniversaire en hommage à tous ceux qui ont construit la renommée du comté : producteurs, fromagers, affineurs et acteurs de son environnement qui en sont solidaires ».
C’était sans compter sur la grogne des paysans qui manifestaient sur le parvis de la salle des fêtes, où se tenaient les différentes tables rondes sur le comté. Cette fronde paysanne s’est finalement invitée à la tribune pour défendre les intérêts des producteurs de lait. Ils étaient une centaine dans la salle, au son des cloches, à revendiquer que les « affineurs s’en mettaient pleins les proches et que les producteurs de lait n’arrivaient plus à faire face aux charges en constante augmentation ».
Leur porte parole, Jacky Baud, a dressé un bilan catastrophique de la situation. Pour lui, la grande coulée « n’est pas une fête ». Mais où est la solution ?
Joseph Parrenin, vice-président du conseil régional de Franche-Comté, ancien agriculteur, ne cachait pas sa colère. « Ce n’était pas le moment, aujourd’hui, de venir manifester, ils n’ont rien compris ».
Les débats sur l’avenir du comté ont pu reprendre dans une bonne ambiance, celle qui, durant 50 ans, a permis a un fromage de s’affirmer non seulement à une région, mais de faire vivre toute une filière. Tous les laits venus le matin des différentes fruitières se sont mélangés pour symboliser cette solidarité qui fait que les femmes et les hommes ont tous une importance déterminante dans l’histoire du comté.


Jean Becker
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Retourner vers « Savoir-faire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité