Chantier de jeunes dans les ruines de Vaulgrenant

Métiers et traditions
Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Chantier de jeunes dans les ruines de Vaulgrenant

Message non lupar Thierry39 » lun. 13 août 2007, 1:58

LES DEPECHES LE PROGRES
http://www.leprogres.fr

Article du mercredi 8 août 2007


Chantier de jeunes dans les ruines de Vaulgrenant


Vacances autrement pour une vingtaine de jeunes en séjour à Pagnoz. Et parmi eux, cinq habitués qui viennent donner de leur personne depuis plusieurs années


Ils sont majoritairement de Franche-Comté sauf un de Haute-Savoie et un Marocain, le seul sur trois autre volontaires a avoir obtenu un visa. Ils ont été rejoints en cours de chantier par des jeunes des communes voisines qui viennent ponctuellement pour donner un coup de main lorsque cela est nécessaire. Et compte tenu de la météo, même si elle n'a spécialement dérangé le bon déroulement du chantier, les enfants les plus grands du centre de loisirs de Mouchard ne sont venus qu'une seule fois.
En cinq années, le chantier sur le chateau prend tournure, les arbres et la végétation qui recouvraient une partie du site ne sont qu'un souvenir. Le déblaiement est bien avancé et après avoir dégagé jusqu'au sol la partie côté belvédère, les murs sont consolidés pour préserver l'édifice. Maintenant, l'élément le plus caractéristique, la tour carrée nécessite de gros moyens de maçonnerie, de même pour le mur d'enceinte, c'est l'entreprise Pesenti de Villars-sous-Chalamont qui a des compétences pour les murs anciens qui a la charge de cette restauration. Quelques jeunes se sont initiés à la maçonnerie pour se changer des fouilles.

Tout est relevé avec minutie
Pour ce qui de la découverte des piliers en face de la grande pièce sous le promontoire, l'hypothèse pressentie l'année dernière, semble être la bonne, ce lieu serait la partie habitable. Pour l'instant peu d'indices déterminants mais la fouille du niveau qui est sans doute le sol pourra en révéler quelques uns pour corroborer ce scénario. Le travail est minutieux et demande de l'aide et conseils, il faut enregistrer, classer, déterminer tout ce qui se trouve sur place.
Celui qui supervise le chantier, le professeur d'archéologie de l'université de Strasbourg, Jean-Jacques Schwien est secondé par ses étudiants, Sandrine Decroix et Adrien Vuillemin et cette année pour la première fois une élève architecte de l'université de Nancy, Anna Otz était présente et fut enchantée de son séjour: « j'ai l'habitude du dessin pour les plans et d'utiliser les échelles. L'exercice n'est pas identique à ce que j'apprends mais me sert pour le relevé des piliers et des murs, car chaque pierre est répertoriée. J'espère revenir l'année prochaine ».
La géomorphologue à l'INRAP qui d'habitude fait de l'archéologie préventive en analysant les sols sur lesquels sont établis les sites archéologiques ou étudie la vie d'une rivière selon les sédiments, Nathalie Schneider Schwien fait ses devoirs de vacances en relevant pierre à pierre un mur à l'échelle 1/20e tout en repérant le type de bloc, « en général alternance entre le calcaire oolithique formé dans des mers fossiles et le calcaire bleu dit « de la citadelle », on voit aussi si un mur a été repris par l'alignement ou la taille des éléments ».
Tous sont des passionnés ou deviennent des passionnés sur le chantier, une occupation saine pour des jeunes, dans une ambiance agréable supervisée par la présidente de l'association « Les amis de Vaulgrenant », Élisabeth Alixant qui voit son rêve d'enfant petit à petit se réaliser: connaître ce qui s'est passé dans ce lieu, même si ce qu'elle avait envisagé petite fille lorsqu'elle venait jouer en ces lieux s'écroule.
« En effet ce qui était la chapelle ne serait qu'une écurie, très belle, mais pas une chapelle.
Les oubliettes ne seraient qu'une citerne à eau et bien d'autres choses ainsi, mais quel bonheur d'évoluer parmi ces vieilles pierres ».
Le trésor découvert n'est pas fait de pièces d'or mais celui d'une aventure à travers le temps.

Madeleine Bourgeois
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
daniel25
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : mer. 21 juil. 2004, 13:19
Localisation : Orchamps-Vennes
Contact :

Message non lupar daniel25 » ven. 17 août 2007, 19:04

Voilà des vacances bien remplies, et trés enrichissantes. A renouveler, c'est certain et indipensable pour le patrimoine.
Daniel25, Orchamps-Vennes vous salue.


Retourner vers « Savoir-faire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité