De près ou de loin

Métiers et traditions
Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

De près ou de loin

Message non lupar Perle39 » sam. 09 oct. 2004, 7:26

Berceau

La lunetterie française concentre dans le haut Jura la très grande majorité de ses moyens de production.
Berceau historique d'un métier apparu il y a plus de deux siècles, le Jura compte aujourd'hui plus de 60 entreprises dans la filière de la lunetterie employant environ 3.400 salariés directs.

Modèles

Les lunetiers du Jura créent 2.000 nouveaux modèles chaque année et mettent leur savoir-faire au service d'une centaine de marques ou griffes de notoriété internationale. Près de 10 millions de paires sortent chaque année des ateliers et une sur deux est exportée. La France est le 6e exportateur mondial de montures et représente le 5e marché en terme de consommation au plan international.

Record

1.015 candidats se sont inscrits au concours de design 2004, soit 8 % de plus que l'an dernier, un record. Plus de 50 pays sont représentés et 26 % des inscrits sont français.
Le comité de présélection a retenu 35 projets dans un premier temps. A y regarder de plus près, 13 finalistes ont finalement été retenus (huit étudiants et six jeunes designers professionnels) pour participer à la dernière sélection. Ces 13 finalistes viennent de huit pays différents. Une dizaine d'entreprises jurassiennes ont contribué à la réalisation des prototypes.

CREATIVITE

Denis Vuillermoz de Saint-Claude représentait la Région Franche-Comté hier à Paris : « Il est normal accompagner des industriels qui prennent des initiatives et organisent une vitrine de la création et du savoir-faire ».
La lunetterie jurassienne fait l'objet d'un contrat de progrès : « C'est une activité qui connaît des difficultés mais qui se bat pour garder sa place, notamment grâce à sa créativité ».

Lauréats

Le palmarès 2004 témoigne d'une belle diversité.
1er prix dans la catégorie étudiants : « Prêt à porter » par Giancarlo Cutello,
2e prix « Lunettes de poche » par Fabio Biancaniello,
3e prix « The Sheath » par Hsin-Hsing Lee.
Mention spéciale coup de coeur à « Go » par Han Chul Jung.

Dans la catégorie Jeunes professionnels, 1er prix à la monture carbone flex de Yves Plattard et 2e prix « Layu » par Salvatore Indriolo.
Mention spéciale à « Bent by nature » par Valérie Pegon et Nicholai Johnson.

Vitrine

Le concours des Lunetiers du Jura bénéficie d'une reconnaissance internationale.
Les projets des finalistes et des lauréats seront exposés au Silmo, le salon international de la lunetterie et du matériel pour opticiens à Paris, Porte de Versailles du 22 au 25 octobre, puis à la biennale internationale du design de Saint-Etienne du 6 au 14 novembre et enfin au musée de la Lunetterie de Morez du 2 au 28 février 2005. Si jeunes et déjà pièces de musée.

Source : www.estrepublicain.fr

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Des lunettes visionnaires

Message non lupar Perle39 » sam. 09 oct. 2004, 7:29

Les lunetiers du Jura ont les yeux ouverts sur le monde. Remise des prix du concours international de design, hier, à Paris.

Des clips pour changer de look en deux temps trois mouvements, des charnières plus flexibles qu'une rotule pour éviter les fractures, l'ingéniosité de ces prototypes saute aux yeux. Les candidats témoignent toujours d'une belle créativité dans le cadre du concours international de design « Jeunes créateurs, à vous de voir », organisé par les Lunetiers du Jura. La remise des prix s'est déroulée hier à Paris en présence de nombreux invités.

Avec un bel accent ensoleillé, Gabriele Pezzini, président du jury et designer lui-même en Italie, évoque les contraintes du métier : « Les lunettes sont des produits très difficiles, à mi-chemin entre le fashion et le design, c'est-à-dire entre la mode et quelque chose de plus essentiel ».

Lévitation

En proposant ce concours aux étudiants et jeunes professionnels, les Lunetiers du Jura leur donnent les moyens de valoriser leurs talents et favorisent les relations entre les industriels et les créateurs. Des entreprises jurassiennes ont notamment réalisé les prototypes présentés à Paris.

Gabriele Pezzini a voulu ouvrir encore davantage ce concours sur le monde : « Il ne faut pas se replier sur soi-même. La qualité essentielle de tout entrepreneur qui entend donner un futur à son activité, c'est de s'ouvrir à la création, aux expériences les plus variées et de s'enrichir de l'écoute de l'autre ». Lui-même se montre attentif au public venu saluer les lauréats.

Yves Plattard est comblé. Sa monture en carbone flex décroche le premier prix dans la catégorie jeunes professionnels. Il décrit son bijou : « Les deux verres semblent en lévitation, seul un pion métallique renseigne sur la nature originale des charnières. Ensuite derrière les verres, l'utilisateur découvre la mobilité des branches ». Comme un bonheur arrive toujours accompagné, ce jeune créateur est en pourparlers avec la société qui a réalisé son prototype. Le groupe Logo pourrait lancer la fabrication de ses lunettes : « Ce n'est pas encore officialisé mais je suis confiant. Ce serait vraiment génial. La lunette est un produit valorisant, à la fois un objet de mode et un produit sur lequel on doit travailler dans le détail ».

Bonne voie

Gaincarlo Cutello, jeune étudiant italien, est aussi rassuré sur ses choix. Ses lunettes « prêt à porter » composées de deux montures en aluminium recyclé et de nombreux verres de formes et couleurs différentes ont plu au jury. « Le design demande beaucoup de rélexion. Ce concours est très important, cela permet d'évaluer ses capacités et de se dire qu'on a pris la bonne voie ».

Le président des Lunetiers du Jura, Christian Receveur, regarde loin devant : « La lunetterie française évolue dans un marché mondialisé où la création est devenue un enjeu stratégique de différenciation. Avec ce concours de design, les Lunetiers du Jura développent un outil de ressourcement pour les entreprises ». En cinq ans, ce concours est devenu le reflet du potentiel de créativité et d'innovation de la lunetterie. Mécanismes, montages, matières, formes, styles et couleurs participent à ce jeu créatif. Pour la première fois cette année, les modèles sont non seulement beaux mais peuvent aussi être facilement portés. Bien vu.

Source : www.estrepublicain.fr

dboptic

outil pour la finition des vis de montures percées

Message non lupar dboptic » mer. 30 mars 2005, 23:19

Je suis opticien et inventeur, voici une invention qui a été nomonée au Silmo d'or 2004, le top clean un outil unique pour réaliser une finition remarquable des vis d'assemblages de montures percées.
Ces vis sont trop souvent négligées par l'opticien.

[url=]www.dboptic.com


Retourner vers « Savoir-faire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité