Ma paroisse, c'est les marchés

Métiers et traditions
Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Ma paroisse, c'est les marchés

Message non lupar Mitch » lun. 22 oct. 2012, 16:07

Rencontre avec Jean-Marie Viennet, ancien curé, présent sur les marchés avec sa célèbre camionnette verte.

Voilà plus de 20 ans que Jean-Marie Viennet s'installe sur les foires et marchés de la région... sans rien vendre !
Pourquoi celui qui a été curé du diocèse de Belfort-Montbéliard pendant 48 ans, vient-il alors garer sa camionnette verte, quatre fois par semaine sur la place publique, dans la Cité des Princes, à Saint-Hippolyte et à L'Isle-sur-le-Doubs ?
« C'est important d'être là, auprès des gens », argumente le prêtre qui tient avant tout à réconforter son prochain. C'est l'abbé Pierre qui lui a soufflé
l'idée dans les années 90 quand il fréquentait régulièrement la communauté Emmaüs à Paris. Les deux hommes étaient très proches. « Jean-Marie a été le bras droit de l'abbé Pierre pendant vingt-cinq ans », rappelle Joseph, un vieil ami, venu saluer son ancien curé vendredi dernier sur le marché de l'Isle-sur-le-Doubs.
Dans son dernier ouvrage Elle est encore verte la camionnette, Jean-Marie Viennet cite cette invitation que lui avait glissée l'ancien personnage préféré des Français : « Tu devrais faire les foires et les marchés. C'est important. Ne leur parle pas trop de Dieu. C'est eux qui vont t'en parler » Une consigne qu'il respectera à la lettre.

« Ça rechaufe le cœur et la foi»

Et aujourd'hui, ces lieux sont devenus sa "paroisse", dit-il avant d'ajouter : « Chacune et chacun prend le temps de raconter des moments de bonheur et de confiance dans l'avenir ; rappeler des échecs et des renouveaux ; des expériences commencées ou recommencées, des doutes et des appels. C'est toujours réconfortant et ça réchauffe le cœur et la foi. » A 75 ans, cet homme d'Église assure qu'il est prêt à continuer « d'accueillir et d'écouter des
gens pour leur rendre service
» tant que la force le lui permettra.
Il faut dire que cela n'a pas été si simple de se faire une place parmi les commerçants non sédentaires. Tout comme les consignes de l'abbé Pierre, il y avait des règles à respecter. « On m'a dit: "Si tu veux rester il faut que tu tiennes au moins dix ans, sinon ça ne marchera pas". Ensuite on m'a suggéré de ne rien vendre et de venir par tous temps. J'ai tenu le coup », glisse en toute modestie Jean-Marie Viennet, ravi que certains de ses voisins de foire soient devenus des proches, certains des amis. « Je fais partie de leur grande famille, partageant avec eux peines, difficultés et espoirs dans la conjoncture économique actuelle. »
Une relation de confiance qui se traduit le plus souvent par un bonjour, une discussion, un petit signe d'encouragement... Idem pour les habitués qui, après avoir fait leurs courses, prennent toujours un petit peu de temps pour faire un détour par la camionnette.verte.

La couleur de l'espoir

« On vient souvent lui dire bonjour : Il a été notre prêtre pendant longtemps. Nous avons gardé des liens et aujourd'hui c'est un ami. Il est toujours très proche et très simple, on peut parler de tout avec lui », soulignent Aline et son mari Daniel de Villars-sous-Ecot. « Ça fait plaisir de discuter avec l ui c'est un bon copain. Il connaît les choses de la vie », ajoute Joseph de Consolation. Quant à Raoul d'Appenans, il dit parfois venir pour « prendre des nouvelles de personnes qui sont malades ».
« Les sujets de préoccupation sont différents, résume Jean-Marie Viennet. Certains sont des pépins de santé, d'autres cherchent du boulot... mais tous ne viennent pas que pour se lamenter, aussi pour se réjouir ». Vendredi, le soleil brillait sur la place du marché. Les discussions avaient lieu autour du véhicule qui sert aussi à dépanner certaines personnes, pour un déménagement par exemple. Quand l'hiver pointera son nez, on pourra s'asseoir à l'intérieur sur les deux chaises autour d'un petit réchaud à gaz, le seul et unique mobilier de la camionnette verte, la couleur de l'espoir.



Fabrice Colombani, le 13/10/2012
Image


P.S. : le livre de Jean-Marie Viennet est disponible à l'Espace-Documents, 24 rue de Courcelotte, 25350 Mandeure. Prix : 10€.
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13632
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Ma paroisse, c'est les marchés

Message non lupar pieradam » mar. 23 oct. 2012, 10:01

Mitch,cet article m'a emerveillé,car il reflète tout à fait le personnage que j'ai côtoyé pendant une décénie,au temps, où j'étais membre de la communauté d'Emmaüs,c'est un homme exceptionnel,qui mérite d'être rencontré,au delà de la religion.
Je viens d'apprendre,qu'en plus,nous sommes conscrits,et ça je l'ignorais.

Merci Mitch. :oui:
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère


Retourner vers « Savoir-faire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité