Au pays de l'absinthe

Métiers et traditions
Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7119
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Au pays de l'absinthe

Message non lupar Mitch » dim. 14 mars 2010, 18:16

Le tracé de la route de l'absinthe vient d'être dévoilé. Il reliera Les Granges-Narboz à Noiraigue et permettra de découvrir l'histoire et les lieux de production de la fameuse fée verte.

A Pontarlier ce 1er mars avait lieu le lancement de la Route de l'absinthe, un projet franco-suisse amené à se développer d'ici 2012. "La mise en route va se faire au cours de l'été avec l'installation de panneaux de signalisation", indique Nicolas Giger, président de l'association Pays de l'absinthe Pontarlier - Val de Travers.
Pour l'instant, 13 communes jalonnent cette route longue d'une quarantaine de kilomètres et qui relie Les Granges-Narboz à Noiraigue. D'ici l'été, une signalétique invitera à visiter les distilleries, les champs de culture, les sites de contrebande, les collections des musées, dont celle du musée de Pontarlier, mais aussi le séchoir à absinthe de Boveresse et l'officine de verre de Couvet.
Car la fée verte représente un élément fort de note patrimoine. D'abord célébrée pour ses bienfaits thérapeuthiques, l'absinthe est ensuite honnie avant d'être interdite de part et d'autre de la frontière. Inventée dans le Val de Travers, l'absinthe connait son développement économique sur le secteur de Pontarlier où, à la fin du XIXème siècle, on dénombre 25 distilleries, 111 bistrots et 3000 personnes qui travaillent à sa fabrication ! Ce sont les soldats, qui, de retour des colonies, ont lancé la mode en la dégustant dans les grandes brasseries parisiennes. Les artistes tels que Rimbaud, Verlaine, Van Gogh, Toulouse Lautrec l'ont également célébrée. Avec l'interdiction de fabrication et de consommation vôtée en France en 1915 (en 1910 en Suisse), c'est la fin de l'absinthe mais le début d'un mythe. Côté suisse d'ailleurs, la "résistance" s'organise et l'on continue de produire une absinthe clandestine au parfum de transgression.

Absinthe, le goût du mythe

Aujourd'hui, l'absinthe est à nouveau sur les tables et dans les commerces. Elle est devenue très tendance dans les bars branchés de Londres ou de Prague. La Route de l'absinthe propose donc de retrouver son caractère mythique et de valoriser ce produit apprécié dans le monde entier.
Outre les sites, cette route mènera au coeur des manifestations : fêtes de l'absinthe (à Pontarlier en juillet une année sur 2 et à Boveresse en juin, Absinthiades à Pontarlier en octobre...) et à la découverte des différents produits (chocolats, patisseries, salaisons, cosmétiques...).
Un projet fédérateur pour les régions franco-suisse et dont l'objectif est aussi de promouvoir le tourisme sur tout le secteur, souligne Philippe Chapon, vice-président de l'association Pays de l'absinthe et président des Amis du musée de Pontarlier.
Une route amenée à se développer au cours des 3 années à venir. La réalisation d'une Maison de l'absinthe est également prévue. Elle se situera probablement en Suisse et se rapprochera plutôt d'une maison des terroirs. Les visiteurs pourront y trouver l'ensemble des informations concernant l'absinthe ainsi que des produits en vente.

Florence Mourey, le 06/03/2010
Image
dura :charte: sed :charte:

Avatar du membre
g_painblanc
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1623
Enregistré le : jeu. 08 nov. 2007, 8:01
Localisation : ARC ET SENANS
Contact :

Re: Au pays de l'absinthe

Message non lupar g_painblanc » dim. 14 mars 2010, 18:49

Merci pour l'article. Je suis en train de travailler sur l'absinthe, notamment sur l'histoire du Docteur Ordinaire. Il est né à Quingey en 1741 et a exercé comme medecin en Suisse après exil pour des raisons politiques notamment.

L'absinthe possède des vertues medicinales reconnues depuis plusieurs millénaires. Il y a plusieurs façon de l'utiliser, en infusion, huiles essentielles, et également en élixir (c'est à dire macérée et/ou distillée avec de l'alcool). C'est cette dernière méthode qui était utilisée en Suisse. L'absinthe était mélangée avec d'autres plantes, car c'est une plante très amère qui serait imbuvable si l elixir ne contenait qu'elle).

Le docteur Ordinaire utilisait un elixir à base d'absinthe pour soigner ses patients. Il se fournissait auprès d'une dénommée Mère Henriod résidente à Couvet. A cette époque beaucoup de maitresses de maison faisaient leur propre mixture, élixir, tisanes avec des plantes récoltées dans la nature, ceci pour soigner les proches, la famille.

Le docteur a propagé cet élixir, dans le val de travers. De médicament, il a eu tendance à devenir boisson apéritive (une certaine boisson à base de coca, était vendue en pharmacie il y a un siècle environ...). C'est un courtier en denetlle, un businessman comme on dirait actuellement qui a acheté la recette et a lancé la production à Couvet puis en 1805 avec son gendre, un certain Pernod.

La route de l'absinthetrouve sa logique dans le sens où l'absinthe a fait et fait encore partie de la culture franc comtoise et suisse. Dans ce domaine, on le retrouve é"galement avec les fondeurs de cloches, le massif jurassien est à prendre dans sa totalité, la notion de frontière est purement administrative, les distillateurs, la culture, les modes de production passant régulièrement d'un côté à l'autre de la frontière.
Mon prénom est Gilbert, Mon nouveau site : www.arcetsenans.com
Ma passion : www.cloches.org - Mes vidéos : http://fr.youtube.com/user/gpainblanc - mon soutien : www.smam.info

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23787
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: Au pays de l'absinthe

Message non lupar lionel » mer. 17 mars 2010, 16:44

g_painblanc a écrit : l'histoire du Docteur Ordinaire. Il est né à Quingey en 1741

Y fait pas son age, le Beuillot. :invis:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
g_painblanc
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1623
Enregistré le : jeu. 08 nov. 2007, 8:01
Localisation : ARC ET SENANS
Contact :

Re: Au pays de l'absinthe

Message non lupar g_painblanc » sam. 17 avr. 2010, 20:02

Avec mon amie Gaby DALMAU (elle est de Quingey et se passionne pour l histoire de son village, depuis peu elle s'interesse à l'absinthe...), nous avons écrit un article diffusé dans le bulletin d'entraide généalogique de Franche Comté (référence : http://www.arcetsenans.com/21.html )

La première partie présente une partie de nos découvertes sur le Dr Ordinaire et pose des questions à son sujet. Notre but est plutôt à caractère généalogique d'une part, et également de mieux connaitre la vie du Dr Ordinaire d'une seconde part (son rôle dans l'hsitoire de l'absinthe n'est pas primordial pour nous, même si cela nous interesse passionément).

La seconde partie de l'article est de ma plume. Je présente l'absinthe et son contexte (de sa création, en passant à la prohibition puis au renouveau). Sur cette partie, la majorité d'entre vous n'apprendra rien, le but de mon article étant une présentation générale pour des néophytes.

L'article est téléchargeable à l'adresse suivante : http://www.arcetsenans.com/resources/CE ... inaire.pdf.

D'autres infos ici : http://www.arcetsenans.com/21.html

Bonne lecture
Mon prénom est Gilbert, Mon nouveau site : www.arcetsenans.com
Ma passion : www.cloches.org - Mes vidéos : http://fr.youtube.com/user/gpainblanc - mon soutien : www.smam.info


Retourner vers « Savoir-faire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité