Quand le soleil éclaire la nuit

Géographie, lieux à visiter, informations touristiques et régionales
Avatar du membre
Silvie
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 207
Enregistré le : jeu. 29 mai 2003, 0:40
Contact :

Quand le soleil éclaire la nuit

Message non lupar Silvie » sam. 26 juin 2004, 20:54

Fini l'éclairage à la bougie au restaurant des Louvières, à Pratz, dans le Jura. Le site a été doté d'une installation solaire. La plus importante de la région dans un lieu isolé.

Passé le viaduc de Villards-d'Héria entre Lons-le-Saunier et Saint-Claude, la route forestière tortille à gauche dans la montagne et grimpe sur deux kilomètres avant de rejoindre le restaurant des Louvières. Juché sur un col à 880 m d'altitude, le belvédère offre un panorama à 180ème sur la chaîne des Monts Jura. A droite, la grange longée par le GR9 abrite les animaux. A gauche, la grande bâtisse en cours de rénovation accueillera d'ici fin août ses premiers convives dans sa salle de restauration. « Nous proposerons une cuisine simple et moderne, avec des présentations façon bouchons lyonnais », annoncent les propriétaires.

Voilà deux ans et demi que Philippe Vaufrey et Sol Desharnais ont racheté cet ancien corps de ferme niché dans un écrin de verdure sur la commune de Pratz, dans le Jura. A 37 et 32 ans, Philippe le cuisinier originaire de Saint-Claude et Sol le Canadien ont quitté leur restaurant outre Atlantique pour venir en France tenter une nouvelle aventure. « Ça marchait très bien au Canada, mais on avait envie de verdure et de monter un projet touristique à la campagne. »

Retour dans le Jura où ils dégotent la quasi ruine des Louvières. C'est le coup de coeur. Seuls hic, le site n'a pas de certificat d'urbanisme, ni réseau d'assainissement, ni électricité. « Ça a été vraiment l'aventure ! », sourit aujourd'hui Sol. Les travaux n'ont pourtant pas été sans mal. Aux dossiers à constituer et autres formalités administratives, s'est ajouté un premier hiver à la bougie, cantonnés dans une seule pièce, avec un poêle à bois et l'eau à la fontaine. « Ensuite nous avons loué un mètre carré de panneaux solaires, ce qui nous a permis d'avoir 24 volts et d'alimenter quatre points lumineux », poursuit Sol le bien nommé.

Un an plus tard, fiat lux ! ils ont désormais l'électricité à volonté grâce aux 36 m2 de cellules photovoltaïques que leur a installés l'entreprise Jura Energie Solaire. Soit, avec 3,4 kilowatts, la plus importante installation solaire en site isolée de Franche-Comté. « Les capteurs des panneaux transforment les photons du soleil en électrons qui sont ensuite stockés dans des batteries », explique l'installateur, Jean-Paul Bresson. « Philippe et Sol peuvent ainsi tenir jusqu'à dix jours sans soleil, sachant que lorsque le restaurant sera ouvert, ils auront besoin d'un petit groupe électrogène en appoint pour les mois d'hiver. »

Soutenue par l'Ademe et EDF, l'installation - subventionnée à 80 % - à aussi été réalisée grâce à l'appui de la commune de Pratz et du syndicat intercommunal Sidec qui ont « appuyé cette solution alternative plus économique que celle du raccordement au réseau électrique. » L'équation était simple : un raccordement aérien au réseau EDF qui passe à 1,4 km de là se serait élevé à quelque 86.000 €, l'installation photovoltaïque a coûté un peu moins de 70.000 €. Soit une économie pour la collectivité de 16.000 €.

Cette production d'électricité solaire s'intègre pour les propriétaires des Louvières dans un projet plus vaste d'utilisation des énergies renouvelables. Aux ampoules basse consommation s'ajoutent la cafetière au gaz, le chauffage central au bois avec variateur de vitesses, la citerne de récupération des eaux de pluie pour abreuver les animaux et arroser le jardin, etc. Une complète mise au vert qu'ils espèrent bientôt partager avec leurs premiers clients.

En attendant, ils se retroussent les manches et mettent les bouchées doubles pour terminer le restaurant dans les temps. « Pour l'instant, c'est vrai qu'on se croirait dans une émission de télé-réalité, entre La ferme aux célébrités et Le Chantier dont on a entendu parler à la radio. Mais normalement d'ici deux mois, tout sera prêt. »

source : http://www.estrepublicain.fr

Avatar du membre
Silvie
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 207
Enregistré le : jeu. 29 mai 2003, 0:40
Contact :

Cent autres maisons à équiper

Message non lupar Silvie » sam. 26 juin 2004, 21:01

En Franche-Comté, une centaine de maisons - principales ou secondaires - sont équipées d'une installation photovoltaïque (pour la production d'électricité solaire) sans être raccordées au réseau EDF. Sur ces cent installations qui fonctionnent ainsi en autonomie, environ la moitié fait partie de l'inventaire dressé voilà dix ans par l'Ademe et EDF. Lequel avait répertorié 98 sites, dont 8 résidences principales, 55 résidences secondaires, 9 établissements touristiques, 11 bâtiments agricoles et 15 structures diverses.

Selon Jean-Paul Bresson, depuis près de 25 ans à la tête de l'entreprise Jura Energie Solaire, « il doit rester encore une centaine d'autres habitations isolées à équiper, dont la moitié en partenariat avec l'Ademe et EDF, notamment le long de la frontière franco-suisse. » Sachant que le photovoltaïque a de multiples autres applications en sites isolés, comme pour alimenter des panneaux temporaires de signalisation routière, des centraux de radio-communication d'altitude, des systèmes de comptages de visiteurs en pleine nature, des pompes d'abreuvoirs en pleins champs, des groupes électrogènes sur des péniches et autres éclairages d'étables loin de toute habitation ou de grottes aux fins fonds des forêts.

source : http://www.estrepublicain.fr

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Message non lupar Perle39 » dim. 27 juin 2004, 7:08

Merci pour l'info, SIlvie.

Pratz est vraiment tout près de chez moi. Je vous tiendrai au courant si nous décidons d'aller y faire un tour.

J-Mi
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 304
Enregistré le : lun. 12 mai 2003, 0:09

Message non lupar J-Mi » dim. 27 juin 2004, 9:50

Pardonnez moi mais je ne peux m'empêcher :

On parle d'énergie solaire et Perle veut nous tenir au courant !! :lol: :lol:



*** Message édité par J-Mi le 27/06/2004 09:53 ***

Avatar du membre
Silvie
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 207
Enregistré le : jeu. 29 mai 2003, 0:40
Contact :

Une maison à pile

Message non lupar Silvie » jeu. 01 juil. 2004, 7:14

Deux maisons comtoises isolées testent depuis quelques mois une pile à combustible, en remplacement de leur groupe électrogène. Une première nationale.

PIERREFONTAINE-LES-VARANS. L'énergie solaire s'impose à peine en Franche-Comté que déjà la pile à combustible fait son apparition. Deux familles comtoises testent depuis le début de l'année cette technologie d'avenir, encore en phase d'expérimentation. Elles sont les premières en France.

Laurence Martinez et Nicolas Surugue habitent depuis quatre ans une superbe ferme restaurée avec goût au-dessus du défilé de la Reverotte, à Pierrefontaine-les-Varans (Doubs). Superbe, en pleine verdure, mais isolée au bout d'un chemin de terre d'1 km. Tout comme M. et Mme Didier à Gondenans-Montby (Doubs), ils ne sont pas raccordés au réseau. Ils ont fait le choix de l'électricité solaire. 17 m2 de panneaux photovoltaïques chargent par beau temps des batteries leur assurant quatre jours d'autonomie. Jusqu'alors, un groupe électrogène diesel assurait l'énergie de complément nécessaire en cas de mauvais temps ou en cas de pointe de consommation.

Depuis janvier, tout comme chez les Didier, EDF teste une pile à combustible (1 kw) fonctionnant au méthanol. Une expérimentation in situ appelée à durer 12 à 18 mois. L'installation, pas plus encombrante qu'une chaudière, occupe une petite partie de l'écurie. Elle est reliée à une cuve de 1.000 l de méthanol, le combustible utilisé (lire par ailleurs).

Pour le jeune couple, écolo dans l'âme, et leurs deux très jeunes enfants, la vie n'a pas fondamentalement changé. « La pile à combustible se met en marche automatiquement dès que les panneaux photovoltaïques n'assurent plus la charge des batteries », explique Nicolas Surugue. « L'avantage de la pile, par rapport au groupe électrogène, c'est qu'elle est silencieuse et propre ». Il faut en revanche savoir anticiper : « Pour un lavage en machine, il me faut 3 kw, si je n'ai pas assez, je dois mettre en marche la pile une heure avant ».

Anticiper les besoins, agir en fonction de la météo et surtout économiser les kilowatts, coûteux, c'est une habitude déjà bien ancrée pour le couple : il n'a pas de grille-pain, pas de sèche-cheveux, utilise des ampoules, un congélateur et un frigidaire basse consommation, du bois l'hiver... C'est tout un mode de vie. « Ici, on ne peut pas appuyer sur un bouton sans réfléchir », confesse Nicolas Surugue, qui aimerait bien voir davantage d'utilisateurs, trop habitués à la facilité, en faire autant.

La pile à combustible, ça marche donc. Hier tout le staff d'EDF était là pour s'en réjouir. Notamment les ingénieurs du laboratoire de recherche d'EDF basés à Karlsruhe et chargés du suivi de ce projet ISOCELL en Franche-Comté. Une commercialisation à grande échelle n'est toutefois pas pour demain : « Le coût de revient est aujourd'hui encore quinze fois trop cher », a expliqué Eric Plantive, directeur de recherche à « EDF Recherche et développement ». « Les catalyseurs sont en métaux précieux ; on cherche à les remplacer par des alliages moins onéreux. Et la durée de vie des piles est courte ». Mais une utilisation plus large de la pile à combustible dans les cinq à dix ans à venir n'est plus utopique.

Jean-Marcel Lambert, délégué régional d'EDF, a d'ailleurs annoncé d'autres projets expérimentaux en Franche-Comté, région décidément en pointe dans le domaine de l'énergie. Il s'est même plu à faire rêver : « Avec l'usine chimique de Tavaux, gros pourvoyeur d'hydrogène, et ses structures scientifiques de qualité, la Franche-Comté a peut-être une carte à jouer dans un futur « pôle hydrogène » ».

source : http://www.estrepublicain.fr

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Message non lupar Perle39 » sam. 28 août 2004, 16:33

Le restaurant "Les Louvières" a ouvert ses portes hier.

Ce soir, une de mes collègues va y manger. J'aurai donc des échos (favorables j'espère) dès mardi.

En attendant, pour en savoir plus, allez faire une petit tour par là.

Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Message non lupar Perle39 » ven. 12 janv. 2007, 17:29

Je fais remonter le sujet.
Voici le site du restaurant "Les Louvières" : http://www.leslouvieres.com/
Ça donne vraiment envie d'y aller.

En ce qui me concerne, l'occasion ne s'est pas encore présentée pour aller y manger.
Par contre, nombre de mes connaissances ont testé (un ou plusieurs fois) : je n'ai entendu que des compliments, que ce soit pour la cuisine, l'accueil, le site... Rien que du positif.

A conseiller donc ::)


Retourner vers « Tourisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité