Alésia...

Faits historiques, Grands Hommes, patrimoine, légendes...
Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

LA PLAINE DES 3000 PAS

Message non lupar belenos » mar. 22 mai 2007, 23:07

Du forum: http://www.forum-zetetique.com/forum/fo ... &offset=90

En admettant que ça empiète sur la plaine (je ne suis pas du tout sûr que ce soit nécessaire), quelques dizaines de mètres suffisent sur les 4 kilomètres, ça laisse de la marge.
Les Romains avaient d'ailleurs tout intérêt à établir leur ligne extérieure à flanc de pente, pour avoir une position dominante.

à+

JEAN ROCHE http://perso.wanadoo.fr/daruc


Bonjour,
Si j'insiste sur la plaine, c'est que mes raisons sont multiples. Evidement, je ne vais pas me comporter comme un scientifique cloisonné dans son système. Il faut aussi avoir une vision globale, je ne cesse de le répéter.
Il est certain que les fortifications pourraient empiéter sur la plaine. Mais il faut tenir compte de l'exigence des manÅ“uvres militaires. Entre les 2 lignes, des troupes considérables devaient pouvoir ce déplacer. Même les cavaleries germaines et romaines pouvaient circuler. Si on y inclut la largeur des fossés et autres pièges défensifs, il ne reste plus beaucoup de place dans la plaine si on accepte le site de Chaux (défendu par des historiens reconnus). . Jamais la cavalerie Gauloise n'aurait pu lancer une attaque d'envergure.
Il faut bien s'y résoudre, il existait sûrement un espace entre l'oppidum et la dite plaine de 3000 pas. Si César la mentionne, c'est qu'elle est bien circonscrite, ce ne peut être une plus grande plaine coupée en deux ! (comme à Alise St reine le site officiel)
J'insiste car Berthier avec son portrait robot composé d'une colline léchée à sa base par 2 cours d'eau (comme partout), comporte devant immédiatement la plaine de 4,5 kMS (3000 pas). Ce raisonnement est juste sur le papier (à la fois, plan et écrits du BG officiel) mais impossible a admettre si on tient compte des impératifs de la bataille. En tout cas pour ceux qui ont le sens des réalités. Ce n'est pas un discrédit que je jette sur les scientifiques, mais sur la méthode employée ne prenant pas en compte tous les critères. L'inventeur d'un tel système, dans ses recherches sur le terrain a bien déplacé sa maquette sur une ligne probable allant de Montbéliard à Bellegarde, mais il est forcément passé à coté. Des petites plaines ou combes, qui bordent le massif du Jura, ce n'est pas ce qui manque. Mais avec les flux et reflux de la végétation, on peut s'y perdre...
Cette argumentation est rendue nécessaire car dans ma candeur entretenue à dessein, j'ai de suite remarqué que la plaine de Mathay-Mandeure entourée de collines faisait exactement 4,5 Km ; fermée en bout par les ruines romaines. http://www.ville-mandeure.com/l_histoire.htm
L'ancien oppidum se trouve lui à 3 KMS de cette plaine de 3000 pas citée par César.
Sur la page d'accueil de ce site vous pouvez voir de part l'espace qu'occupe la petite ville de Pont de Roide (qui n'existait pas à l époque) le « no mas land » qu'il existait entre les 2 lignes de fortifications romaines et la plaine des 3000 PAS ; http://ville.pdr.free.fr/index.php

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » ven. 25 mai 2007, 15:55

En début de semaine, je me suis rendu à Syam Chaux les Crotenay, c'est à 45 Kms de chez moi. Je m'y étais déjà rendu mais, pas avec les mêmes intentions. A vrai dire, je n'ai jamais fais une fixation sur cette thèse qui localise Alésia sur l'oppidum du mont Cornu. Cet endroit n'étant pas situé dans un lieu stratégique, ne devait pas représenter un plus grand intérêt que la majorité des éperons barrés qui bordent tout la massif jurassien. Les deux rivières ou plutôt ruisseaux qui se rejoignent au bout de cette « clairière » (identifiée pour la plaine des 3000 pas) sont vraiment insignifiants et ne peuvent en aucun cas être navigable. Pour une métropole religieuse telle qu'était Alesia, il serait étonnant que celle-ci ne fût ravitaillée que par des animaux de bâts...
Sur l'heure, mon problème n'est pas là. Ce qui ma surprend c'est de constater avec quelles érudition et volonté d'aucuns s'échinent à faire admettre que des dizaines de milliers de combattants avec chevaux aient pu manÅ“uvrer dans une plaine aussi exiguë... d'autant plus que celle-ci était censée être amputée par une double rangée de fortifications.
J'en suis encore sous le choc car je commençais à douter en lisant l'abondante publication consacrée à cette thèse Syam Chaux les Crotenay. En fait, c'est bien une affaire de Parisiens intellos. Alimentée il est vrai par les incroyables contradictions de la version officielle qui situe Alésia à Alise St Reine en Bourgogne. Toutes proportions gardées pour le moment, j'y verrais bien une affaire Dreyfus en second. Avec d'un coté, les serviteurs de l'état et de l'autre les bafoués laissés pour compte face aux arcanes d'un pouvoir qu'ils cherchent à ravir. Ils leurs fallaient un site acceptable sur plan et encore vierge de toutes polémiques dans le Jura profond, encore mieux. Certes, tous les défenseurs de Syam ne sont pas complices, mais ce sont fait entraîner par le processus.
Etant bien conscient que ce n'est pas avec un tel ton que je vais inciter des personnes ayant « avis autorisés » à se pencher sur ma thèse, qu'importe. En qualité d'homme de terrain, conscient du mépris que je suscite chez certains, je sais aussi que la décision se fera un jour par l'archéologie, quelle soit académique ou pas, demain ou dans un siècle. Ceux qui me suivront n'attendront pas si longtemps pour réviser leurs postulats.
http://www.alesiadesmandubiens.com/oppidum.php

Avatar du membre
olif
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2748
Enregistré le : lun. 09 févr. 2004, 13:47
Localisation : Sous un sapin, dans le Haut-Doubs
Contact :

Message non lupar olif » dim. 27 mai 2007, 22:30

Je ne souhaite pas polémiquer sur la localisation d'Alésia, car je suis loin d'être un spécialiste en la matière, mais je ne peux m'empêcher de réagir, la mauvaise foi et l'interprétation sélective des différents textes historiques à même d'aider à localiser l'antique cité semblant être le dénominateur commun à toutes les parties. Enfin, presque toutes, mais pas de polémique! ::D

Les dimensions de la plaine, c'est César qui les a données, et uniquement dans le sens de la longueur. Rien ne dit, à ma connaissance, que des centaines de milliers de combattants se soient retrouvés en même temps et systématiquement sur le champ de bataille. La plaine de Syam peut donc tout à fait convenir. Il suffit de se rendre au belvédère des rochers de la Baume pour l'apprécier dans son ensemble et de constater qu'elle peut être assimilée à une arène où se sont déroulés une grande partie des combats lors du siège d'Alésia. Les zones de circonvallation et de contrevallation sont clairement identifiées sur une grande partie du site de Chaux des Crotenay et on peut se reporter au livre de Jacques Berger pour en avoir le relevé détaillé. Y compris dans la plaine. Localiser la plaine de 3000 pas à 3 km de l'oppidum me semble pour le moins une interprétation osée, César n'ayant jamais mentionné un tel état de fait dans ses commentaires. Surprenant pour une distance aussi importante! Mais encore une fois, je ne suis pas spécialiste.

Je crois en Syam-Chaux, car le site est plus que plausible, tout à fait stratégique, car situé sur un grand axe (la route de Genève) dont il constitue un verrou supposé imprenable, quasiment à la frontière helvétique. Pas de voie vraiment navigable, mais en a t'il été fait mention quelque part dans les textes antiques? :what: Un site riche en monuments protohistoriques qui accréditent la thèse d'Alésia, métropole religieuse de toute la Celtique. Le dossier constitué par les défenseurs de Chaux est particulièrement étoffé à tout point de vue (sur la ville d'Alésia, son rôle, sur les fortifications de César, sur le déroulement du siège et de la bataille) mais ne fait visiblement pas le poids face aux découvertes archéologiques d'Alise. Que dire de Mandeure, alors? Il faudra plus qu'une similitude de nom avec les Mandubiens pour convaincre. Et sans revendiquer perpétuellement un complot! Rien ne dit d'ailleurs, que les Mandubiens survivants, chassés d'Alésia avant la bataille, ne soient venus se réfugier à Epomanduorum. Mais bon, là, j'extrapole, et comme je l'ai déjà dit à maintes reprises, je ne suis pas un spécialiste de la question, même si elle me passionne. Je ne saurai donc argumenter davantage et reste campé sur mes positions, le site de Chaux me convenant parfaitement. De toute façon, Alésia ou pas, il est grandiose! ::D

Olif
Image


"- A Chaux, il n'y a que des murets!
- Des murets agricoles?
- Des murets agricoles!"


Ben elle est Redde, celle-là! :invis:


"Alesia jacta est"

Avatar du membre
olif
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2748
Enregistré le : lun. 09 févr. 2004, 13:47
Localisation : Sous un sapin, dans le Haut-Doubs
Contact :

La plaine de Syam

Message non lupar olif » dim. 27 mai 2007, 22:36

Image

Elle n'est pas belle, cette arène? Nul doute que César, qui avait accès à ce belvédère, s'y soit rendu pour apprécier les lieux!

Olif





*** Message édité par olif le 27/05/2007 22:36 ***
Image


"- A Chaux, il n'y a que des murets!
- Des murets agricoles?
- Des murets agricoles!"


Ben elle est Redde, celle-là! :invis:


"Alesia jacta est"

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

LES GAULOIS SONT DANS LA PLAINE !

Message non lupar belenos » lun. 28 mai 2007, 18:08

Les partisans de la thèse de Chaux, se rangent en général derrière l'avis de sommités « respectables », très peux osent donner un avis subjectif. Ainsi devant l'afflux de publications qualifiées de scientifiques, les « amateurs » se sentent disqualifiés. Alors qu'il n'en est rien, avec juste un peu de bon sens on peut rapidement discerner l'envisageable ou le ténu.
Je ne sais pas ce que tu entends par « mauvaise foi » Olif, mais de mon coté je ne cherche pas à nier les atouts de la thèse de Chaux. Hormis que celle-ci soit à la pointe de la contestation envers la thèse officielle, en premier lieu, je ne peux que constater qu'il y a bien un découvert d'environ 3000 pas devant un oppidum inexpugnable. Je pourrais même ajouter que les fortifications des Romains devaient être réduites car celles-ci n'avaient qu'à épouser les formes du terrain.
Mais ce qui a été révélateur pour moi, encore pour aller dans le sens de Chaux, c'est que les auteurs antiques qualifiant Alésia de « ville sacrée » ne sont pas ignorés mais au contraire mis en avant. Evidement en le soulignant, j'immisce ainsi ma thèse basée essentiellement sur un complot religieux et ses enjeux actuels bien entendu.... (la localisation sur le terrain étant au dépard évidente, César ne cherche pas à cacher Alesia. Se sont les moines copistes qui ont créés volontairement la confusion !)
En effet, la transposition de telles allégations sur mon site proche de Mandeure, leur donne toutes leurs valeurs. Il fallait que cette ville ancestrale, mythique, soit connue de tous en se trouvant en un lieu incontournable au carrefour des peuples et voies de communications ne serait ce pour correspondre matériellement à l'ancestral culte du Soleil...
Maintenant, si vous êtes disposé à me contrer sur les détails, je suis à votre disposition. Nous pouvons même nous rendre sur le terrain. Mais dès à présent en prenant une simple carte, vous êtes à même de constater que la plaine de Mathay-Mandeure (dont les habitants s'appellent encore "Mandubiens") fait bien 4,5 kms requis, entourée de collines, dégagée et plate. Celle-ci bordée par le Doubs, allant des ruines du théâtre antique d'Epomandudurum jusqu'au méandre du fleuve qui en fermant la plaine, débouche ensuite ce « no mas land » qui s'étend devant l'oppidum du « Petit Lomont ».
Les fortifications de la plaine sont très bien décrites et bien évidement conséquentes, alors évidement fallait il qu'il reste de l'espace pour le combat, sur ce point le texte est précis.
Arrivée de l'armée de secours
Bello gallico [7,79]
(1) Cependant Commios et les autres chefs, investis du commandement suprême, arrivent avec toutes leurs troupes devant Alésia, et prennent position sur l'une des collines qui entourent la plaine, à la distance de mille pas au plus de nos retranchements. (2) Ayant le lendemain fait sortir la cavalerie de leur camp, ils couvrent toute cette plaine que nous avons dit avoir trois mille pas d'étendue ) fin de citation
Comme nous pouvons le constater, l'infanterie gauloise de secours s'approche par les collines à environ mille pas des retranchements romains. Mais la plaine est bien libre de fortifications.

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » mer. 30 mai 2007, 23:19

Je viens de visualiser un très beau montage sur la bataille de Gergovie:
http://www.gergovie.fr/htmfr/gergovie.html

Cela devrait nous donner des idées pour la bataille d' Alésia.

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » jeu. 31 mai 2007, 12:48

Comme nous pouvons le constater de nombreuses thèses aussi hardies les unes que les autres désignent la Franche-Comté de part sa situation géographique, comme "AXE DU MONDE". Ce faisceau de convergence ne doit rien au hasard, mais pour ceux qui y apportent crédit, il est difficile de revendiquer. "nul n'est prophète en son pays".
Voici une réponse que j'ai postée il y a quelques temps à l'intention d'un de mes rares admirateurs.... SUR http://w2.webreseau.com/fr/services/for ... ter=0&ok=0

----- Message d'origine -----
Bravo !!! je suis émerveillé par vos découvertes. J'ai trouvé en ce jour dans la bibliothèque familiale un numéro d'Atlantis sur "Alésia et Besançon" axe de l'Europe, capitale spirituelle (centre initiatique) du vieux continent. Si vous ne l'avez pas déjà je vous le transmettrai par e-mail prochainement.

amicalement
Stéfan
Non je ne connais pas cet article. Par contre la revue Atlantis a déjà abordé cette affaire par un dossier très étayé reprenant la thèse "ALESIA -ELEUSIS" http://perso.orange.fr/alaise-alesia/ac ... tregeo.htm
De XAVIER GUICHARD. Bien sur celui-ci part d'Alaise car en concurrence directe à l'époque d'Alise St Reine (le site officiel)
Sa thèse astucieuse, présente Alésia comme le centre du monde où toute les voies convergent... prenant pour axe central le Mont Poupet vers Salins... lui emboîtant le pas je n'ai eu qu'à prendre le Lomont comme point de mire. De nos jours ce sont les relais de télévision qui ont remplacé les tours « sémaphore ». Du coup, le relais du Lomont est indispensable car au centre du croisement des ondes hertziennes directionnelles. Pour qui peut se rendre sur les lieux ou tout simplement en lisant une carte, on peut s'apercevoir que de ce massif, la vue s'étend à 360 degrés sur Vosges, Jura, Alpes, avec au pied la voie du Rhône au Rhin et l'ouverture des « Portes de Bourgogne » pour la vallée du Danube. Nous sommes idéalement placé, pour l'édification d'une grande cité sur fond de culte du Soleil .
Pardon, pour cette digression, mais c'est tellement limpide que cela coule de source.
Pas étonnant, que l'on découvre avec les détecteurs de métaux de nombreux trésors funéraires, toutes les voies de pèlerinages et commerciales y aboutissaient.
Pour ce qui est de votre message où l'on mentionne « ALESIA et BESANCON » ce n'est pas étonnant car le Doubs était la voie royale et sacrée... Comme nous savons pertinemment que VESONTIO était la capitale des Séquanes, il ne reste qu'une seule grande ville antique située dans le même sillage : MANDEURE (Epomandudurum). Comme celle-ci est Romaine, auparavant, avant d'être rasée ALESIA était donc située sur l'oppidum du LOMONT ;

Avatar du membre
Trivia
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 120
Enregistré le : ven. 09 févr. 2007, 15:44
Contact :

Message non lupar Trivia » jeu. 31 mai 2007, 19:30

Petite info:
J'étais à la librairie comtoise de Vesoul et en fouinant j'ai vu un bouquin en 2 tomes sur Mandeure, mais c'étaient de vieux livres, apparament il traitaient de résultats de fouilles sur la ville en question, probablement au début du siècle, malheureusement ma bourse n'est pas à la hauteur de ma curiosité, le premier tome était à 120 euros je crois... Mais j'ai pensé à Belenos, si tu cherches ce genre de livres pour tes théories, ça peut peut être être une chance pour toi de trouver ces bouquins!
Voilou!

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » jeu. 31 mai 2007, 22:11

Ce que je voudrais surtout savoir est : depuis quand les habitants de Mandeure, s'appellent : MANDUBIENS ?
La logique aurait voulu que ce soit : MANDEURIENS...
La tradition orale a comme principale vertu de transcender les cultures. Je n'en suis pas à revendiquer cette appellation comme ininterrompue depuis l'antiquité, mais je pense que à une certaine époque un érudit ayant un pouvoir local a sûrement fait adopter ce nom en fonction des fameux habitants d' Alésia.
Ce que nous savons et qui ne figure pas encore ( ?) sur le site Internet http://www.ville-mandeure.com/theatre-r ... in-22.html
(Contrôlé de près par les autorités) c'est que cette ville fût pendant un cours laps de temps autoproclamée « république de Mandeure » dès la chute de la monarchie française. Napoléon y mis rapidement un terme. La devise de la ville et son blason date de cette époque : « l'aigle ne prend pas les mouches » (aigle en référence à Napoléon).
Cette tentative d'indépendance immiscée par un avocat Bâlois (je crois) avait sans doute une raison juridique qu'il serait intéressant de connaître... On ne revendique pas un statut de franchise sans raison !
Pour en revenir à l'antiquité et cette fameuse cité d'Alesia, en interprétant les textes, on pourrait admettre que les Mandubiens, sont une peuplade à part des gaulois. Peut être même avaient ils une spécificité neutre , religieuse . Comme semble l'indiquer ce passage :
Expulsion des non-combattants
[7,78]
(1) Les avis ayant été recueillis, il fut arrêté que ceux qui, à raison de leur santé ou de leur âge, ne pouvaient rendre de service à la guerre, sortiraient de la place, et qu'on tenterait tout avant d'en venir au parti proposé par Critognatos. (2) On décida toutefois que, si l'on y était contraint et si les secours se faisaient trop attendre, on le suivrait plutôt que de se rendre ou de subir la loi des Romains. (3) Les Mandubiens, qui les avaient reçus dans leur ville, sont forcés d'en sortir avec leurs enfants et leurs femmes. (4) Ils s'approchent des retranchements des Romains, et, fondant en larmes, ils demandent, ils implorent l'esclavage et du pain. (5) Mais César plaça des gardes sur le rempart, et défendit qu'on les reçût.
Les Mandubiens sont expulsés soit hommes, femmes et enfants. Donc ce sont des « non-combattants »

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » jeu. 31 mai 2007, 22:45

L'ouvrage auquel vous faîtes allusion sur le forum "Poupet centre du monde" ( j'en ai parlé sur un forum voici quelques années. Le titre est : Eleusis - Alésia.
http://artgauth.regnabit.com/index.htm cliquez sur ce lien, puis sur forums, puis sur « centre du monde »
http://artgauth.regnabit.com/francais/Forums/alesia.gif (voici la carte)


Eleusis était une ville grecque célèbre pour ses rituels à Mystères . Xavier Guichard, l'auteur fait un parallèle entre cette ville et Alésia, les reliant à un culte très ancien. Quand on pense au trésor de Mathay (1000 ans avant César) tout est donc possible.
Seulement, à l'époque de la rédaction de cet ouvrage (1930...°) Seule Alaise était connue comme opposition à Alise St Reine le site officiel d' Alésia. Dans les milieux d'érudits, des manuscrits circulaient et la qualité d'Alésia comme citée sacrée étaient prise au sérieux. C'était l'époque des montées du nationalisme et les Mythes aux accents Wagnériens étaient en vogue. Depuis la chute Du nazisme, ce genre de livre à été mis à l'indexe. Il n'empêche que cet ouvrage à été publié et qu'il n'y a pas de fumée sans feu... Un de mes lecteurs m'affirme avoir acheté un exemplaire à un prix exorbitant.

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » lun. 04 juin 2007, 13:43

VIF DIALOGUE AVEC LES ARCHEOLOGUES
FORUM France 2» Les journaux télévisés de France 2» Le 13 heures» Détecteur de métaux trésor de mathay
suite forum:
http://forums.france2.fr/france2/jtfran ... 045_10.htm


Cher Mr l'archéo, l'enjeu dont vous parlez est certainement encore plus étendu que vous ne l'imaginez. Votre formation scientifique, vous contraint à rester dans des cadres précis, mais vous n'êtes pas à l'abri de rencontrer dans vos fouilles un objet « anachronique » qui va déranger vos conceptions. Moi aussi j'avais confiance en la science et pensait avoir affaire à un système, certes perfectible mais honnête.
Jusqu'au jour où je suis tombé sur cette affaire d'Alésia ou « une vache ne pourrait pas y retrouver son veau » . Des démonstrations « scientifiques » ou autres (...) ce n'est pas ce qui manque. Si bien qu'aucun historien ou archéologue de nos jours ne veux si frotter.
Un telle affaire à notre époque, de part son existence permet de douter du bien fondé de notre système et de susciter des vocations aux prospecteurs actuels et futurs.
Pour ce qui est de votre travail, je le respecte mais celui-ci dépend trop des crédits que l'on vous alloue pour le mener à bien, mais aussi de la sécurisation des chantiers. Quant au final, c'est la préfecture qui décide ce qui doit être publié ou pas. Les formalités administratives ne sont là que pour filtrer.
Insensiblement, il faut espérer qu'un jour un organisme comme l'UNESCO aura pris tout cela en main. La France de part son mode d'organisation centralisé, tributaire de son histoire ne peut garantir le mode de pensée scientifique que vous évoquez et aussi répondre à la demande pressante des communautés religieuses (voire ce qui se passe entre juifs et arabes). N'oublions pas qu'il s'est passé beaucoup d'évènements sur notre sol, étant donné que la France est au centre des voies de communications et la Franche-comté en était le nÅ“ud. (carrefour Rhin, Rhône, Danube). Le trésor que nous venons de découvrir à Mathay-Mandeure, dont la cité est bien indiqué
sur une des plus ancienne carte connue « la table de PEUTINGER » nous pouvons apercevoir la cité « épomanduo » qui est le diminutif de « epomandudurum » l'antique Mandeure.
http://www.fh-augsburg.de/~harsch/Chron ... _pe03.html

J'oriente le sujet sur cette affaire car les documents archéologiques qui affluent au musée de Montbéliard devraient conditionner vos jugements. Qu'on le veuille ou non, les découvertes sont faites par prospecteurs magnétiques. Evidement, il y a du butin, cette affaire d'Alesia escamotée depuis des millénaires, cité connue de tous les peuples Européens, le vrai site regorge de découvertes insoupçonnées.

Comprenez ce langage messieurs les archéos, non pas comme une provocation ou une insulte à vos compétences, mais comme une tactique efficace pour faire réagir la population et les autorités afin que celles-ci nous accordent plus de considération.




--------------------------------------------------------------------------------
Jean-Claude BONNOT alias BELENOS

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14949
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Message non lupar obelix » lun. 04 juin 2007, 23:07

texte Wikipedia (sequanie)

...la bataille finale,eut lieu probablement sur leur territoire . (salins les bains,chaux des crotenay,alaise,ou pont de roide)

je ne sais pas qui ecrit ça,mais voila enfin quelqu'un qui a compris !

pour ma part je connais le site de mandeure-mathay . c'est grandiose !

je ne demande qu'à voir les autres sites.
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14949
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Message non lupar obelix » mar. 05 juin 2007, 13:09

A propos d'alesia on sait que c'est la capitale des mandubiens ( habitants de la region du doubs) . on doit pouvoir
les situer en sequanie entre les raurarques (au nord) et les ambarres (au sud) .On peut penser que caesar cherchait à rejoindre l'helvetie via le jura direction lausanne ou geneve . Par quelle route ? Il serait interressant de connaitre les anciennes voies romaines trans-jurassiennes qui ont du se superposer aux voies gauloises .je suis en train d'etudier ça sur la table de peutinger (2 voies) . ce serait interessant d'avoir l'avis d'un specialiste !

AIDEZ-MOI A RETROUVER LA MEMOIRE !





*** Message édité par Nicolas le 08/06/2007 13:35 ***
Modifié en dernier par obelix le dim. 07 oct. 2012, 21:41, modifié 1 fois.
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » mar. 05 juin 2007, 14:59

Salut à toi Ô Obélix, je craignais d'être condamné aux travaux d'Hercule à force de lutter contre tout le monde, j'arrive à bout de souffle sans potion magique je n'y arriverai pas tout seul.
Pour te mettre le pied à l'étrier, sache que le site de Pont de Roide où plus précisément l'oppidum du « Petit Lomont » qui surplombe cette petite ville (inesistante à l'antiquité) était l'ancien fief des Sires de Neufchâtel, les héritiers des comtes de Bourgogne (apparentés aux familles Dramelay et De la Roche à St Hippolyte) .
Pour en revenir à la guerre des gaules, ton idée de voir passer César par la Suisse est astucieuse, mais a déjà été explorée. Elle rejoint ma version de l'itinéraire de César descendant du nord . En effet, l'armée romaine était allé chercher du renfort chez les Germains . (les Ubiens, dont leur fief était aux environs de Bonn. Les autres tribus avaient été décimées quelques années auparavant pat César, voire 1e guerre des gaules, combat contre Arioviste : http://bcs.fltr.ucl.ac.be/CAES/BGIV.html )

Pour rester peuple, prenons en exemple le film tant décrié par les médias Parisiennes « Vercingétorix » (avec Christophe Lambert) . Je ne sais pas qui était le scénariste, mais il a très bien compris (comme quoi il faut savoir être simple et logique) . César après son revers de Gergovie, doit regrouper ses forces et chercher du renfort. Celui ci passe le Rhin avec des offrandes pour convaincre les Germains de venir l'accompagner dans son expédition.
En réalité, le conquérant des gaules, projette de marcher sur Alésia. Donc du Rhin il fait route vers la vallée du Doubs (incontournable) où l'oppidum d' Alesia lui barre soit disant la route (Les gaulois , biens renseignés ont entre temps approvisionné et renforcé l'oppidum des Mandubiens). Pendant qu'il fait route la cavalerie gauloise attaque pour détruire les bagages de l'armée http://bcs.fltr.ucl.ac.be/CAES/BGVII.html
Liv 7 chap 67 (dans la plaine aux environs de Montbéliard, Bavans avant le Doubs). Puis le lendemain, les Romains en poursuivants les gaulois arrivent sous les murs de la ville....à 10 kms (ruines de l'ancien château de Neufchatel Urtiére) la tactique est claire, une fois le terrain reconnu, il faut fixer les romains devant Alésia. Pour ensuite le prendre en tenaille. Voilà pourquoi César fait 2 lignes de fortifications.
Les combats ensuite s'enchaînent. Vercingétorix ayant tout prévu fait une nouvelle fois sortir sa cavalerie pour un dernier combat de harcèlement. Après s'être repliés dans la ville épouvantés par surprise par les terribles Germains, les cavaliers devenus inutiles s échappent dans la nuit par le haut de la colline adossée au massif du Jura, via Vesontio (besançon). (cette voie est en photo sur mon site : http://www.appeldesmonts-jura.com/pages/TRAVAUX.html, massacrée par les travaux)
Je pourrais, tout décrire d'une traite tellement, avec le concours du terrain, la bataille se déroule d'une façon limpide. Pas besoin de tordre un texte, passé entre les mains de copistes assujettis au pouvoir temporel Catholique et Romain. La France étant à son service, il était évident qu'Aésia devait être rayée de la mémoire donc de la carte. Les esclaves n'ont pas d'histoire, c'est bien connu...

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14949
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Message non lupar obelix » mar. 05 juin 2007, 22:08

Message reçu O Bélénos (je ne sais pas mettre l'accent circonflexe) J'irai faire un tour sur le petit lomont lors de mon prochain sejour à mandeure . De toutes façon il est certain que epomanduodurum est avec Vésontio une des plus importante ville gallo-romaine de la Franche-comté .

Je prends de plus amples renseignements sur ton site mandubien . A +
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

TRESOR DE MATHAY

Message non lupar belenos » mer. 06 juin 2007, 10:07

VIF DIALOGUE AVEC LES ARCHEOLOGUES
FORUM France 2» Les journaux télévisés de France 2» Le 13 heures» Détecteur de métaux trésor de mathay
suite forum:
http://forums.france2.fr/france2/jtfran ... 045_10.htm




Justement, votre colère est mauvaise conseillère. Pour un archéologue, c'est très handicapant, vous faites la fixation sur l'objet en l'occurrence ici, avec l'orientation que je vous donne, vous ne voyez qu'Alésia conquise par César en 52 av JC. D'un autre coté, vous vous concentrez sur les prospecteurs magnétiques, s'en tenir compte de ce qu'ils auraient découvert à ce jour.
Je vous signale, et là nous ne sommes pas hors sujet, que le trésor de Mathay-Mandeure, atteste la présence ou la pratique rituelle d'un culte ou un habitat qui n'est pas encore prouvé à cette époque dans le secteur.
En effet, juste en dessous de l'endroit où ce dépôt bronzier a été découvert, s'étendait la ville d' EPOMANDUODURUM : http://www.ville-mandeure.com/theatre-r ... in-22.html
Dont le théâtre romain de première importance, était une cité conséquente au 1 er siècle de notre aire. J'ai indiqué un lien vers la table de Peutinger pour attester cette ville. http://www.fh-augsburg.de/~harsch/Chron ... _pe00.html
Cette ville gallo-Romaine, bâtie dans la plaine grâce à la PAX ROMANA, laisse présager qu'il existait avant l'arrivée des romains une ville « gauloise » située sur les contreforts voisins. Vous n'êtes pas sans ignorer la fameuse « civilisation de oppidas » à l'époque de la Tène .
Voyez, je ne suis pas hors sujet, et ce découvreur électro-magnétique aura son nom légué à la postérité.
Il en sera de même pour toute personne, pouvant apporter ou accréditer un élément nouveau sur cette affaire. La terre finira par parler, vu les travaux projetés dans le secteur. Nous avons déjà la plus grosse usine d''Europe (Peugeot Sochaux) cet emplacement, ne doit rien au hasard. Savoir faire c'est bien, faire savoir c'est mieux.
Je ne fais pas l'apologie des détecteurs électo-magnétiques, je constate qu'il vaut parfois mieux prendre le risque de détériorer une partie d'un site, pour éclairer l'ensemble. Evidement, ceux qui n'ont pas intérêt à ce que le passé soit connu (ex les religieux, les politiciens du moment) n'ont aucuns désirs de voir leurs conceptions mises en doute. Cacher une ancienne cité, une ancienne croyance à notre époque de remise en question, peut provoquer des troubles. Surtout que les communautés se réclament toujours d'un canal historique, y compris le droit international, qui stipule que les peuples peuvent disposer d'eux même (à condition de prouver leur entité). Je pourrais vous faire voir de splendides swastikas, qui attestent la présence d'un culte solaire. Evidement dans les musées à notre époque, on refuse d'exposer ce genre d'objets votifs à la population....
En bloquant les prospecteurs vous bloquer aussi notre accès à l'histoire véritable et cela doit être évité « le diable ce cache dans le détail ».

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » mer. 06 juin 2007, 14:30

FORUM France 2» Les journaux télévisés de France 2» Le 13 heures» Détecteur de métaux trésor de mathay
suite forum:

http://forums.france2.fr/france2/jtfran ... 045_10.htm




Ce qui est anti-scientifique et irresponsable, c'est de ne pas prendre en compte que la prospection électromagnétique sauvage s'accentuera et que vous ne pourrez rien y faire. Quand on voit que le directeur des antiquités ici en Franche-Comté Mr Bréart autorise et même convie à des pots d'amitiés les prospecteurs magnétiques. Moi qui veille au grain pour ma région et l'histoire de l'humanité, je me fais du souci.
J'ai été pris en photo dans un magazine local avec devant moi des centaines de pointes de flèches trouvées sur mon site par un détecteur aujourd'hui agréé par le SRA. J'ai encore d'autres anecdotes inimaginables. Vous voulez des photos ? A qui voulez vous que je m'adresse ? Si les autorités sont complices du saccage !
Bien entendu, les membres de mon association cherchent à se faire aussi agréer pour exercer leur loisir en toute quiétude. Ceux ci me conseillent de ne pas parler d' Alésia de peur d'attirer les foudres sur eux . En effet cette affaire touche l'orgueil national et du même coup la crédibilité de nos instances scientifiques et historiques. Les élus locaux, tiennent surtout à leur réélection et ne s'engageront dans le combat que s'ils sont certains d'en retirer des avantages. Si j'insiste sur ce forum, c'est que je n'ai plus accès à la presse locale. Des éoliennes géantes sont en train d'être installées sur la crête où des tumulus affleurent, ce n'est pas le moment pendant les élections de mettre en doute la manière dont on traite la mémoire de nos ancêtres (silence on tue une seconde fois). http://www.appeldesmonts-jura.com/
Cette région, n'a encore fait l'objet d'aucune fouille d'envergure, du fait simplement de cette affaire d'Alésia.
Quand vous voyez que théâtre gallo romain de Mandeure , 2e de son importance en France, n'est répertorié nulle part , que l'accès sur la site est libre et gratuit. Avoué qu'il y a de quoi croire au complot.
Il n'y a plus qu'à espérer que le « butin » soit si conséquent que le scandale éclate à l'étranger. Dans le Jura Suisse par exemple. C'est déjà les Helvètes qui cet été ont supervisés les fouilles de Mandeure .... C'est encore possible vu notre organisation, que ceux ci ne soient pas encore au courant de ce trésor de Mathay.

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14949
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Message non lupar obelix » sam. 16 juin 2007, 12:38

En faisant des recherches sur les vierges noires de la région, je suis tombé en remontant aux origines sur un texte romain racontant les festivités liées a la déesse Rhéa (correspondant à la Cybèle celte) . La fete annuelle de commemoration de l'arrivée du bethyle (pierre noire meteoritique) se déroule du 4 au 10 avril, et se nomme MEGALESIA . Les pretres de Rhea se nommaient les GALLES . Vous me direz que le rapprochement avec Alesia est un peu tiré par les cheveux, mais je continue à explorer les pistes religieuses paiennes qui ont perdurées pendant la très longue periode chrétienne . Cependant, il est certain que Cybèle, la déesse cèlte etait adorée en gaule bien avant que les romains la ramènent de grèce ou elle s'appelait Diane . Peut-on faire le lien entre ALESIA et MEGALESIA, entre la ville capitale religieuse celte et la fete du culte de la Déesse Mère de ce meme peuple ? C'est en tout cas une des pistes que j'explore en ce moment . (Je ne suis pas pour autant frappé de mithomanie ? Donnez moi votre avis là dessus ...
A+
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
Angusdels
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6306
Enregistré le : lun. 19 déc. 2005, 18:07

Message non lupar Angusdels » sam. 16 juin 2007, 12:53

Mon avis, c'est que pour les divinités non celtes, c'est pas ça et tu confonds beaucoup de choses.
Rhéa est grecque, c'est la femme de Zeus, mère des dieux et déesse de plein de trucs.
Diane est la version romaine d'Artémis, déesse de la chasse, la nature et je sais plus quoi du même style.
La désse terre, c'est pas une déesse au sens premier chez les Grecs, c'est plus un entité, et elle se nomme Gaia ou Gé.
"De la discussion jaillit la lumière." Proverbe afghan.

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14949
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Message non lupar obelix » lun. 25 juin 2007, 19:19

C'est juste ! Il faut dire que m'exprimer à partir des notes que je prends releve de l'exploit !!! Alors, merci pour le réajustement . Je voulais surtout souligner la ressemblance alesia\megalesia , mais il est probable qu'il n'y ait aucun rapport .
Par-contre, en cherchant des sites possibles d'oppidums gaulois dans la région, je suis tombé sur Malans . Malans est au pied d'une colline en forme de triangle isocèle (souvenir de géometrie) . C'a m'a sauté aux yeux en explorant les plateaux du Jura sur le site " Géoportail d' I G N " (malans en position altitude).Malheureusement, pour Alésia ça parait un peu juste ! la colline est bien entourée de hauteurs d'égale altitude à faible distance, elle est bien entourée de deux cours d'eau, il existe bien une plaine, mais elle est un peu trop courte ! (3 km) Et pour y voir la montagne du nord il faut beaucoup d'imagination ! Il n'empeche que ca ferait un site idéal pour un oppidum .
Je donne ici le nom de la colline et des lieux-dits qui l'entourent au cas ou vous auriez des infos :
- Le bois de crimont (pour la colline)
- la fontenette (pour une source)
- le champ des planches, les enseignes, les rompus (au alentours)
il s'agit de Malans au dessus de Salins bien entendu !
A+
Solem lucerna non ostenderent


Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités