Alésia...

Faits historiques, Grands Hommes, patrimoine, légendes...
Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14952
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Re: Alésia...

Message non lupar obelix » mar. 19 mars 2019, 1:51

municio a écrit :
obelix a écrit :Je me méfie toujours des essais de traduction des noms propres gaulois. En général, il proviennent d'analogies faites avec le peu de noms communs parvenus jusqu'à nous. Dans le cas de Brigoulos, pourquoi ne pas le rapprocher plutôt de "brig/briga = élévation, mont, colline, forteresse"? Pourquoi plutôt l'un que l'autre ?

Brigoulos semble tout de même plus proche de brigo que de briga à cause de la voyelle "o" commune.
Je ne vois pas le rapport que pourrait avoir la Saône avec le mot briga = élévation,mont,colline,forteresse.


Tout est possible quand on à pas d'indice! J'ai fais pas mal de recherches à propos de "Brigoulos", mais je n'ai rien trouvé de très intéressant. Les auteurs qui semblent avoir le plus étudié le problème semblent tous avoir des doutes sur le sujet, comme dans ce texte, par exemple: https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal ... 8/document

Image
Solem lucerna non ostenderent

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » ven. 22 mars 2019, 10:23

L'avis de Dauzat me parait bien excessif et manichéen.
Presque tous les récits mythiques de ce type sont constitués de ce genre d' "historiette invraissemblable".
Derrière ce genre de récits se cachent souvent de grandes vérités.
Mr Jean Paul Savignac (auteur entre autre de l'ouvrage "Le mythe antique: pourpre et or" publié en 2008 aux Editions de la Différence) nous serait d'un grand secours quand à son interprétation.

Avatar du membre
lemarcheur
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 41
Enregistré le : dim. 21 sept. 2014, 12:49
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Alésia...

Message non lupar lemarcheur » dim. 24 mars 2019, 22:21

Pour pouvoir avancer dans la recherche, peut-être faudrait-il pouvoir consulter le plus ancien ouvrage qui évoque la Saône, dans sa langue d'origine.

Pas l'interprétation que les traducteurs ont pu faire par la suite (en écrivant par exemple Sauccona ou un autre dérivé alors ce qui était nommé par un autre terme).

Jules César a dû certainement en parler dans sa conquête de la Gaule, mais peut-être que d'autres érudits grecs ou romains aussi avant lui.
Votre ami Fleuve-trotteur qui a longé toute la Saône à pied (de même que le Rhône et la Seine).
https://www.patrickhuet.net

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » sam. 30 mars 2019, 11:16

Bonjour lemarcheur.
Content de retrouver sur ce forum un véritable amoureux de la marche et de l'Histoire.
L'été,je fais un peu comme toi,mais au lieu de suivre des cours d'eau,je parcours des chemins anciens,surtout des voies romaines.
L'été dernier,j'ai parcouru les différentes voies romaines du secteur d'Arbecey - Port sur Saône dans le département de la Haute Saône où avait été signalé au XIXe siècle une exceptionnelle concentration de ces voies par le président de la société archéologique de Besançon et de Franche Comté Edouard Clerc où 5 ou 6 voies se croisaient dans ce secteur.
Tous les soirs,je note sur un carnet tous les faits et observations faits dans la journée.
J'ai cru comprendre que tu as écrit un livre sur les sources de la Seine.C'est super!
Je pense que des sanctuaires de source des principaux fleuves de France ont du éxister de manière importante à l'époque gauloise puis gallo romaine.
Il y a quelques années j'avais pu constater des traces de vestiges à la source de la Marne située au sud de la commune de Balesmes sur Marne tout près de Langres.
D'après un site mentionné par hderogier "actu 88 viomenil source saône",il semble y avoir eu la même chose aux sources de la Saône à Vioménil dans les Vosges.
Des recherches archéologiques approfondies et sérieuses seraient indispensables pour vraiment savoir comment et de quoi ce sanctuaire était composé.

Autorités archéologiques et administratives de France,reveillez vous et faites effectuer de véritables fouilles sur ces sanctuaires de source pour qu'on en sache plus !
C'est votre rôle.

Rémus Faber
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1463
Enregistré le : lun. 11 mars 2013, 21:43

Re: Alésia...

Message non lupar Rémus Faber » lun. 01 avr. 2019, 10:46

municio a écrit :
Rémus Faber a écrit :3) On ne peut rien dire de plus avec BG quant aux positions relatives de la plaine et de la colline oppidale. Je ne vois pas ce qui permet d'affirmer que la plaine s'étend essentiellement ou partiellement vers l'est de l'oppidum.

Une plaine limitrophe d'un coteau tourné vers l'est (dardé des rayons du soleil levant) supportant le camp gaulois ne peut être placée en partie ou en totalité que dans son prolongement càd se situer à l'est du coteau et du camp.
C'est limpide.


La réalité est plus limpide que les cogitations en chambre.
Il n'est nullement écrit que le camp gaulois occupe l'extrémité orientale de la colline oppidale. Il est écrit que celui-ci est éclairé par les rayons du soleil levant.
A Salins, le camp gaulois ne peut se situer que dans la combe dont le sommet confine au mur gaulois de SALGRET et descend vers le Fg St-Pierre. Observons les lignes de niveau de la majeure partie de la surface de cette combe: leurs perpendiculaires sont orientées E-NE, elles pointent donc en direction du soleil levant en été. CQFD
La combe confine par ailleurs à la plaine par sa partie ouest. Tout est conforme à BG
L'objection ci-dessus est donc sans fondement
Modifié en dernier par Rémus Faber le lun. 01 avr. 2019, 11:13, modifié 2 fois.

Rémus Faber
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1463
Enregistré le : lun. 11 mars 2013, 21:43

Re: Alésia...

Message non lupar Rémus Faber » lun. 01 avr. 2019, 11:02

municio a écrit :
Rémus Faber a écrit :2) Il en découle qu'une partie de la plaine est adjacente à au moins une partie de la colline oppidale, celle occupée par le camp gaulois en pente, tourné vers l'est.
4) Le site de Salins répond à la condition 2) impérative si le camp gaulois est situé sous le mur gaulois de Salgret.

Le coteau Sanijura-Salgret dont le pied commence juste derrière le site industriel désaffecté de Sanijura et se termine en haut tout près de la ferme de Salgret,lieu sur lequel aurait été situé le camp gaulois sous le mur dit de Salgret,n'est pas tourné vers l'est mais vers le nord.


Voir le post précédent
Une fois de plus, je ne vois apparaitre concernant Salins qu'une objection irréfléchie ou malintentionnée, en tout cas inconsistante. Je n'ai d'ailleurs jamais eu l'occasion de lire (sur ce forum ou ailleurs) la moindre objection sérieuse à se site. Je n'ai jamais lu que des allégations erronées, fallacieuses ou carrément mensongères.
Je maintiens en conséquence que le site de Salins est de loin le plus proche de la description d'Alesia faite par César

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » lun. 01 avr. 2019, 12:35

Rémus Faber a écrit :
municio a écrit :
Rémus Faber a écrit :2) Il en découle qu'une partie de la plaine est adjacente à au moins une partie de la colline oppidale, celle occupée par le camp gaulois en pente, tourné vers l'est.
4) Le site de Salins répond à la condition 2) impérative si le camp gaulois est situé sous le mur gaulois de Salgret.

Le coteau Sanijura-Salgret dont le pied commence juste derrière le site industriel désaffecté de Sanijura et se termine en haut tout près de la ferme de Salgret,lieu sur lequel aurait été situé le camp gaulois sous le mur dit de Salgret,n'est pas tourné vers l'est mais vers le nord.


Voir le post précédent
Une fois de plus, je ne vois apparaitre concernant Salins qu'une objection irréfléchie ou malintentionnée, en tout cas inconsistante. Je n'ai d'ailleurs jamais eu l'occasion de lire (sur ce forum ou ailleurs) la moindre objection sérieuse à se site. Je n'ai jamais lu que des allégations erronées, fallacieuses ou carrément mensongères.
Je maintiens en conséquence que le site de Salins est de loin le plus proche de la description d'Alesia faite par César

Ton camp gaulois en pente est tourné vers le nord et non vers l'orient comme il devrait l'être. :charte:
Et ça,contrairement à ce que tu écris,c'est une objection plus que sérieuse: fondamentale.
Alors cesse de nous bassiner avec tes conn... :angry:

Rémus Faber
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1463
Enregistré le : lun. 11 mars 2013, 21:43

Re: Alésia...

Message non lupar Rémus Faber » lun. 01 avr. 2019, 14:51

municio a écrit :
Rémus Faber a écrit :
municio a écrit :
Rémus Faber a écrit :2) Il en découle qu'une partie de la plaine est adjacente à au moins une partie de la colline oppidale, celle occupée par le camp gaulois en pente, tourné vers l'est.
4) Le site de Salins répond à la condition 2) impérative si le camp gaulois est situé sous le mur gaulois de Salgret.

Le coteau Sanijura-Salgret dont le pied commence juste derrière le site industriel désaffecté de Sanijura et se termine en haut tout près de la ferme de Salgret,lieu sur lequel aurait été situé le camp gaulois sous le mur dit de Salgret,n'est pas tourné vers l'est mais vers le nord.


Voir le post précédent
Une fois de plus, je ne vois apparaitre concernant Salins qu'une objection irréfléchie ou malintentionnée, en tout cas inconsistante. Je n'ai d'ailleurs jamais eu l'occasion de lire (sur ce forum ou ailleurs) la moindre objection sérieuse à se site. Je n'ai jamais lu que des allégations erronées, fallacieuses ou carrément mensongères.
Je maintiens en conséquence que le site de Salins est de loin le plus proche de la description d'Alesia faite par César

Ton camp gaulois en pente est tourné vers le nord et non vers l'orient comme il devrait l'être. :charte:
Et ça,contrairement à ce que tu écris,c'est une objection plus que sérieuse: fondamentale.
Alors cesse de nous bassiner avec tes conn... :angry:


Inutile de s'énerver
Regarde bien la carte IGN au 1/25000° et notamment les lignes de niveau de la combe qui démarre à droite de "Grange Salgret" (cote 499). Les perpendiculaires à ces lignes indiquent l'orientation de la pente. Elles sont incontestablement orientées Est_Nord-Est: c'est l'orientation du soleil levant en été

Rémus Faber
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1463
Enregistré le : lun. 11 mars 2013, 21:43

Re: Alésia...

Message non lupar Rémus Faber » mer. 03 avr. 2019, 10:11

Synthèse des discussions précédentes:
- Il existe sur le site de Salins une pente tournée vers le soleil levant.
- Cette pente est surmontée par les vestiges d'un mur gaulois au lieudit 'Salgret' à la cote 501.
- En sa partie inférieure ouest, cette pente est adjacente à la plaine de Marnoz.
- Ce lieu correspond bien à la description faite par César du camp gaulois présent au début du siège d'Alesia.

Je remercie les internautes qui, par leurs remarques (im)pertinentes, m'ont donné l'occasion de clarifier cette question.

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » mer. 03 avr. 2019, 20:43

Rémus Faber a écrit :
municio a écrit :
Rémus Faber a écrit :
municio a écrit :
Rémus Faber a écrit :2) Il en découle qu'une partie de la plaine est adjacente à au moins une partie de la colline oppidale, celle occupée par le camp gaulois en pente, tourné vers l'est.
4) Le site de Salins répond à la condition 2) impérative si le camp gaulois est situé sous le mur gaulois de Salgret.

Le coteau Sanijura-Salgret dont le pied commence juste derrière le site industriel désaffecté de Sanijura et se termine en haut tout près de la ferme de Salgret,lieu sur lequel aurait été situé le camp gaulois sous le mur dit de Salgret,n'est pas tourné vers l'est mais vers le nord.


Voir le post précédent
Une fois de plus, je ne vois apparaitre concernant Salins qu'une objection irréfléchie ou malintentionnée, en tout cas inconsistante. Je n'ai d'ailleurs jamais eu l'occasion de lire (sur ce forum ou ailleurs) la moindre objection sérieuse à se site. Je n'ai jamais lu que des allégations erronées, fallacieuses ou carrément mensongères.
Je maintiens en conséquence que le site de Salins est de loin le plus proche de la description d'Alesia faite par César

Ton camp gaulois en pente est tourné vers le nord et non vers l'orient comme il devrait l'être. :charte:
Et ça,contrairement à ce que tu écris,c'est une objection plus que sérieuse: fondamentale.
Alors cesse de nous bassiner avec tes conn... :angry:


Inutile de s'énerver
Regarde bien la carte IGN au 1/25000° et notamment les lignes de niveau de la combe qui démarre à droite de "Grange Salgret" (cote 499). Les perpendiculaires à ces lignes indiquent l'orientation de la pente. Elles sont incontestablement orientées Est_Nord-Est: c'est l'orientation du soleil levant en été

Désolé,je restais avec le souvenir du coteau Sanijura-Salgret gravi ensemble un jour d'Août 2014.
Sinon je vois bien effectivent une combe juste à l'est de la Grange Salgret (cote 499) mais cette combe est orientée selon un axe nord-nord-est et aucunement orientée à l'est-nord-est.
Les seuls coteaux orientés à l'est sur la carte IGN sont les lieux indiqués SICON ainsi que Salins les Bains avec entre les 2 la partie basse du sentier de randonnée montant vers le fort St André.
Tous ces coteaux trouvent la ville de Salins les Bains en contrebas.

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » mer. 03 avr. 2019, 21:15

Rémus Faber a écrit :- Il existe sur le site de Salins une pente tournée vers le soleil levant.
- Cette pente est surmontée par les vestiges d'un mur gaulois au lieudit 'Salgret' à la cote 501.

Le mur principal "dit de Salgret" est tourné vers le nord et aucunement vers l'orient.

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » mer. 03 avr. 2019, 21:19

Rémus Faber a écrit :- En sa partie inférieure ouest, cette pente est adjacente à la plaine de Marnoz.
- Ce lieu correspond bien à la description faite par César du camp gaulois présent au début du siège d'Alesia.

Absolument pas.
Le coteau orienté vers la plaine de Marnoz est tourné au nord.

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » mer. 03 avr. 2019, 21:29

Rémus Faber a écrit : Je remercie les internautes qui, par leurs remarques (im)pertinentes…

Y a pas de quoi,à ton service! :hat:
Rémus Faber a écrit :…,m'ont donné l'occasion de clarifier cette question.

Je crains malheureusement que ces remarques,contrairement à ce que tu affirmes,ont encore plus embrouillé les neurones de ton cerveau qu'auparavant... :help: :sic:

Rémus Faber
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1463
Enregistré le : lun. 11 mars 2013, 21:43

Re: Alésia...

Message non lupar Rémus Faber » jeu. 04 avr. 2019, 8:44

Je cesse cette conversation oiseuse
Les internautes du forum intéressés pourront juger de nos propos respectifs avec la carte IGN

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » jeu. 04 avr. 2019, 9:47

Dialogue de sourd et mauvaise foi habituelle.
Fin de la discussion.
Reprise du boycott envers cet internaute irrespectueux avec autrui et qui est dans l'acte de foi Salins = Alesia à tout prix et non dans une démarche scientifique Salins = Alesia ?

Rémus Faber
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1463
Enregistré le : lun. 11 mars 2013, 21:43

Re: Alésia...

Message non lupar Rémus Faber » ven. 05 avr. 2019, 11:11

municio a écrit :Dialogue de sourd et mauvaise foi habituelle.
Fin de la discussion.
Reprise du boycott envers cet internaute irrespectueux avec autrui et qui est dans l'acte de foi Salins = Alesia à tout prix et non dans une démarche scientifique Salins = Alesia ?

S'il existe des sites Alesia, ignorés jusqu'ici, justifiant un examen approfondi, j'irai les visiter.
Pour revenir à Salins, tu ne pourras pas rayer de la carte un versant de colline dominé par un mur gaulois et orienté vers le soleil levant selon ses lignes de plus grande pente (conformément à la définition de l'orientation d'une pente). Qu'on le veuille ou non, il y a là quelque chose qui correspond à BG.
NB: les lignes de plus grande pente sont les trajectoires orthogonales (perpendiculaires) aux lignes de niveau

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » ven. 19 avr. 2019, 19:43

obelix a écrit : A Alise Sainte Reine existe un oppidum dont le nom est connu à l'époque gallo-romaine par l'inscription découverte sur le Mont Auxois; Alisiia. Cet oppidum était la ville principale d'un pagus nommé Auxois. Sachant que la plupart des pagi médiévaux sont issus des pagi gaulois, on doit pouvoir retrouver à quel peuple correspondent Alise et l'Auxois. C'est d'autant plus "facile" que César mentionne tous les peuples clients des Héduens au moment de la guerre des Gaules:

BG VII;75:

Aeduis atque eorum clientibus, Segusiauis, Ambiuaretis, Aulercis Brannouicibus, Blannouiis
Les Edues, avec leurs clients les Ségusiens, les Ambivarètes, les Aulerkes-Brannovikes, les Brannoves

Le nom qui possède la plus forte analogie avec le nom Auxois est Aulercis qui se prononce Aulerkis, d'autant plus que le nom Auxois s'écrivait encore Aulxois en vieux Français et que le "L" a disparu relativement récemment. Conformément au mécanisme d'évolution de la phonétique dite "historique", (les noms ont tendance à se simplifier vers une prononciation plus simple au fil du temps) sur laquelle je ne vais pas m'étendre pour l'instant, le nom Aulerkis a évolué en Aulerks, donc Aulerx, puis en Aulx qui donne l'Aulxois du vieux Français et enfin en Auxois actuel. Je résume:

Aulerkis --> Aulerks = Aulerx --> Aulx --> Aulxois --> Auxois

La région où se situe Alise ne correspondrait donc pas aux peuple Mandubien comme le précise César, mais au peuple Aulerque que mentionne César comme étant client des Héduens.

Analyse intéressante.

Il faudra expliquer cela à Jean Louis Brunaux qui vient de sortir un nouveau bouquin intitulé "A la recherche d'Alesia" .

Le thême du livre est Alesia avant Alesia (la bataille) et toutes les différentes légendes grecques et actions de ce peuple (grec) concernant cette ville dans la protohistoire.

Comme le sujet me passionne,je vais tout de même acheter ce livre même si je vais devoir me coltiner cet imbuvable oppidum des Aulerques du nom d'Alise pris par erreur pour Alesia et non malheureusement le véritable oppidum des Mandubiens dont on ignore où il se trouve.

Avatar du membre
lemarcheur
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 41
Enregistré le : dim. 21 sept. 2014, 12:49
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Alésia...

Message non lupar lemarcheur » dim. 21 avr. 2019, 20:57

municio a écrit :Bonjour lemarcheur.
Content de retrouver sur ce forum un véritable amoureux de la marche et de l'Histoire.
L'été,je fais un peu comme toi,mais au lieu de suivre des cours d'eau,je parcours des chemins anciens,surtout des voies romaines.
L'été dernier,j'ai parcouru les différentes voies romaines du secteur d'Arbecey - Port sur Saône dans le département de la Haute Saône où avait été signalé au XIXe siècle une exceptionnelle concentration de ces voies par le président de la société archéologique de Besançon et de Franche Comté Edouard Clerc où 5 ou 6 voies se croisaient dans ce secteur.
Tous les soirs,je note sur un carnet tous les faits et observations faits dans la journée.
J'ai cru comprendre que tu as écrit un livre sur les sources de la Seine.C'est super!
Je pense que des sanctuaires de source des principaux fleuves de France ont du éxister de manière importante à l'époque gauloise puis gallo romaine.
Il y a quelques années j'avais pu constater des traces de vestiges à la source de la Marne située au sud de la commune de Balesmes sur Marne tout près de Langres.
D'après un site mentionné par hderogier "actu 88 viomenil source saône",il semble y avoir eu la même chose aux sources de la Saône à Vioménil dans les Vosges.
Des recherches archéologiques approfondies et sérieuses seraient indispensables pour vraiment savoir comment et de quoi ce sanctuaire était composé.

Autorités archéologiques et administratives de France,reveillez vous et faites effectuer de véritables fouilles sur ces sanctuaires de source pour qu'on en sache plus !
C'est votre rôle.


Bonsoir Municio,
Je suis ravi de savoir qu'il existe d'autres initiatives qui allient l'esprit d'aventure à la volonté de découvrir ce qui a pu se passer dans nos régions.

C'est vrai, beaucoup de sources ont été vénérées dans le passé - vu l'étrangeté de la chose, de l'eau qui jaillissait comme cela de la terre.
(on ignorait encore le phénomène des nappes phréatiques). Mais peut-être aussi pour d'autres raisons dont on ignore tout pour l'instant.

Cela dit, je n'ai encore lu aucune étude scientifique qui explique la naissance de la source de la Seine et de la Saône (j'ai visité les deux avant de descendre à pied leur cours). Peut-être y en-a-t-il, mais je ne les ai pas vues.

Bien sûr, je pense qu'il s'agit de la sortie d'une nappe phréatique, un phénomène de pression de la terre environnante, ou de porosité de la terre. Mais, c'est juste une supposition. J'aimerais quand même qu'on m'explique scientifiquement ce phénomène. Juste par curiosité.

Citation "Autorités archéologiques et administratives de France,reveillez vous et faites effectuer de véritables fouilles sur ces sanctuaires de source pour qu'on en sache plus !".

D'accord avec toi, une campagne de fouilles nous permettrait de découvrir un passé très riche.

Pour ma part, j'ai écrit plusieurs livres sur la Seine : "La Seine à pied de la source à la mer" et "Le fabuleux passé des sources de la Seine" qui présente notamment sous un angle grand public ce que les archéologues ont découverts lors de leurs différentes fouilles à la source, et qui était Séquana.
(Reste ) faire la même chose pour la Marne et la Saône)
Votre ami Fleuve-trotteur qui a longé toute la Saône à pied (de même que le Rhône et la Seine).
https://www.patrickhuet.net

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » mer. 24 avr. 2019, 20:27

lemarcheur a écrit :C'est vrai, beaucoup de sources ont été vénérées dans le passé - vu l'étrangeté de la chose, de l'eau qui jaillissait comme cela de la terre.
(on ignorait encore le phénomène des nappes phréatiques). Mais peut-être aussi pour d'autres raisons dont on ignore tout pour l'instant.
….
Citation "Autorités archéologiques et administratives de France,reveillez vous et faites effectuer de véritables fouilles sur ces sanctuaires de source pour qu'on en sache plus !".

D'accord avec toi, une campagne de fouilles nous permettrait de découvrir un passé très riche.

Pour ma part, j'ai écrit plusieurs livres sur la Seine : "La Seine à pied de la source à la mer" et "Le fabuleux passé des sources de la Seine" qui présente notamment sous un angle grand public ce que les archéologues ont découverts lors de leurs différentes fouilles à la source, et qui était Séquana.
Reste à faire la même chose pour la Marne et la Saône


Oui,en effet,les sources de la Seine sont les seules à avoir bénéficiées de nombreuses campagnes de fouilles (influence énorme de Paris certainement),en plus bien échelonnées à des périodes différentes.
Et en fouillant,on a trouvé beaucoup de choses plus qu'intéressantes.

Non seulement des représentations de la déesse Séquana du nom du fleuve (nom utilisé par César dans le BG) mais surtout des inscriptions latines (CIL) confirmant que des temples dédiés à cette déesse étaient établis sur les lieux de la source du fleuve (avec présence d'artefacts,d'ex voto,etc ...).

Faute de fouilles,cela n'a malheureusement pas été le cas pour d'autres sources de fleuves ou de rivières importantes comme par éxemple la Saône.

Et on sait,grâce à une autorisation de sondage parcimonieusement accordée par la Drac de Lorraine (la précédente demande avait été refusée!) à quelques passionnés de la région il y a quelques années à la source de la Saône à Vioménil (Vosges),qu'existait sur les lieux un temple de source (voir actu 88 viomenil source saône).
Malheureusement,faute de fouilles sérieuses,on n'en sait pas plus.

Trouver des inscriptions latines,notamment avec la mention du nom de la déesse tutélaire de la rivière,éclaircirait beaucoup certaines choses.

Cela pourrait aider par éxemple dans le débat que j'ai eu récemment avec mon collègue Obélix au sujet de cette rivière sur ce forum.

:bravo: Bravo pour les livres que tu as écrit et ton dynamisme. :bravo:
Modifié en dernier par municio le ven. 17 mai 2019, 7:57, modifié 1 fois.

municio
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2591
Enregistré le : mar. 15 nov. 2011, 23:32

Re: Alésia...

Message non lupar municio » jeu. 16 mai 2019, 16:15

obelix a écrit :
municio a écrit :
obelix a écrit ::mscbs: J'oubliais Constans !

Pas que Constans: tous les grands traducteurs du monde!

Constans:

de tous les autres côtés la colline était entourée à peu de distance de hauteurs dont l’altitude égalait la sienne

Baudement:

Devant la ville s'étendait une plaine d'environ trois mille pas de longueur; sur tous les autres points, des collines l'entouraient, peu distantes entre elles et d'une égale hauteur.

Comment expliques-tu que tous les grands traducteurs du monde aient des traductions différentes du texte de César ?

J'avais dans un premier temps répondu à cette question de façon succinte en faisant remarquer,je cite,que "Tous les grands traducteurs du monde ont traduit une égalité de hauteur des collines à leur sommet."
Sachant d'une part par le texte que l'oppidum se situait au sommet de la colline (BG 7,69: "oppidum Alesia in colle summo") et d'autre part que le mot "fastigio" signifiait sommet (le dictionnaire français-latin d'Henri Goelzer considère le mot fastigium comme un synonyme du mot summum),il était en effet impossible qu'il en fut autrement.

J'avais dans un deuxième temps donné une réponse beaucoup plus technique à la question en écrivant 2 pages plus loin (mail du 22 oct 2018 à 7h12 page 1330) en analysant le groupe de mots "pari altitudinis fastigio":
"S'il s'avère que "pari altitudinis fastigio" soit un complément circonstanciel,il ne pourrait l'être que sur "colles (sujet) oppidum (COD) cingebant" (verbe) et non sur "mediocro interiecto spatio".
Si "pari altitududinis fastigio" n'est pas un complément circonstanciel,il pourrait être un ablatif descriptif (ou de qualité) lié directement au substantif "colles".
Ces 2 possibilités pourraient expliquer les différences de traduction entre "experts"."

La traduction Constans correspondrait à une analyse de "pari altitudinis fastigio" comme complément circonstanciel de manière sur l'ensemble du membre de phrase "colles (sujet) oppidum (COD) cingebant (verbe)".
La traduction Baudement correspondrait à une analyse du même groupe de mots "pari altitudinis fastigio" comme ablatif descriptif (ou de qualité) sur le seul mot "colles".

Voila qui expliquerait la différence de traduction de cette phrase par ces 2 "chapelles" de traducteurs experts.

Il est tout de même dommage que cette explication technique en réponse une question tout à fait légitime et importante soit passée complétement inaperçue et n'ait reçue aucun écho.


Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité