Alésia...

Faits historiques, Grands Hommes, patrimoine, légendes...
Nicolas
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1126
Enregistré le : dim. 09 nov. 2003, 20:59
Contact :

Alésia...

Message non lupar Nicolas » jeu. 03 mars 2005, 13:42

Sujet controversé, la localisation de la célèbre bataille d'Alésia... il y a les tenants d'Alise-Sainte-Reine en Bourgogne, et ceux de la Chaux-des-Crotenay, prise très au sérieux par certains archéologues...

Pour en savoir plus, c'est ici :

http://www.alesia-mondujura.com/pages/

Nico

Avatar du membre
Saute-gouillets
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 115
Enregistré le : sam. 22 nov. 2003, 22:32

Message non lupar Saute-gouillets » ven. 04 mars 2005, 14:27

Bonjour,

Il me semble qu'une hypothèse existe également pour salins non ?

Avatar du membre
zoul
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 127
Enregistré le : lun. 25 oct. 2004, 1:49
Contact :

Message non lupar zoul » dim. 06 mars 2005, 3:47

Oui, développé ici par exemple.

http://www.guerredesgaules.com/

J'ai déjà participé à une marche sur ce thème avec le dit De Neirvaud et c'était passionnant.
Certains détails sont vraiment troublants. :;)

Nicolas
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 1126
Enregistré le : dim. 09 nov. 2003, 20:59
Contact :

Message non lupar Nicolas » mar. 28 juin 2005, 18:56

Bonjour à tous,

De nouveaux débats et un forum sur Alésia sont disponibles sur le site ci-dessous :

http://www.alesiadesmandubiens.com/

A bientôt !

Nico

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » ven. 08 juil. 2005, 15:34

Vous pouvez suivre la nouvelle bataille sur la polémique d'Alésia sur ce forum

http://www.roi-president.com/forum_roi_ ... =3357#3357

A+

BELENOS

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 18 juil. 2006, 10:42

Je reviens sur le sujet de la localisation d'Alésia pour défendre la thèse qui a ma préférence : celle de "Alésia=Salins".

Je vous invite à visiter le site :

http://www.alesiasalins.com/
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
olif
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2748
Enregistré le : lun. 09 févr. 2004, 13:47
Localisation : Sous un sapin, dans le Haut-Doubs
Contact :

Message non lupar olif » mar. 18 juil. 2006, 12:41

Un autre site à ne pas manquer http://alesia.jura.free.fr/index.html avec la thèse argumentée d' André Berthier. Dur d'imaginer qu'Alésia puisse se trouver ailleurs qu'à Chaux des Crotenay après avoir lu cela! Je pense aller "potasser" cela un peu sur place dès que j'en aurai le temps, apprécier le site, me promener, imaginer...

Olif





*** Message édité par olif le 18/07/2006 15:03 ***
Image


"- A Chaux, il n'y a que des murets!
- Des murets agricoles?
- Des murets agricoles!"


Ben elle est Redde, celle-là! :invis:


"Alesia jacta est"

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 18 juil. 2006, 13:33

Je dois l'avouer : je ne me suis pas investi à fond dans le sujet. Objectivement, je crois qu'on peut dire que le site d'Alise-sainte-Reine n'est pas le bon.

En tant que muscadien, Alésia à Salins me va très bien d'autant que Pierre Jeandot qui est à l'origine de cette thèse était mon voisin et mes grand-parents le connaissaient bien.
Plus sérieusement, j'ai lu certains articles qu'il a écrit sur le sujet et ça me semble tenir la route.

Thierry
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
Angusdels
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6304
Enregistré le : lun. 19 déc. 2005, 18:07

Message non lupar Angusdels » sam. 22 juil. 2006, 11:12

Quoi qu'il en soit, il me semble qu'on est tous d'accord, Alésia, c'est chez nous et pas à Alise Sainte Reine!
En tant que feru d'histoire militaire et que militaire, faut être bien c... pour se retrancher à Alise et se faire assiéger, en plus, César en aurai bien moins chier pour voir les Gaulois de l'extérieur venir sur lui. Cela ne peut pas être le site de la bataille.
Mais le nom avait plu à Napoléon 3 qui a décidé qu'Alésia serai à Alise (proximité du nom !!!).
Décidément les erreurs ont la vie dure !
"De la discussion jaillit la lumière." Proverbe afghan.

Avatar du membre
olif
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2748
Enregistré le : lun. 09 févr. 2004, 13:47
Localisation : Sous un sapin, dans le Haut-Doubs
Contact :

Message non lupar olif » dim. 23 juil. 2006, 23:03

Image

Une petite vue de l'oppidum de Chaux des Crotenay, depuis la plaine de Syam, qui fait 3000 pas (je n'ai pas compté!). Forcément, ça ne peut qu'être là, Alésia! ::D

Petit passage éclair cet après-midi, de retour d'une baignade à Narlay. Je ne vais pas tarder à y retourner pour une petite randonnée, j'ai l'impression!

Olif
Image


"- A Chaux, il n'y a que des murets!
- Des murets agricoles?
- Des murets agricoles!"


Ben elle est Redde, celle-là! :invis:


"Alesia jacta est"

Ferréol
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 410
Enregistré le : lun. 10 oct. 2005, 22:56

Message non lupar Ferréol » lun. 24 juil. 2006, 15:49

Salut,

venant du village juste au dessus des Syam (Les Planches en Montagne), je suis déjà pas mal allé me promener dans le coin. Il n'est pas rare de trouver dans la plaine de Syam ce que des archéologues m'ont dit être des clous de sandales romaines...

Je te conseille d'aller voir s'il y a quelqu'un a l'institut Vitruve juste au dessus de l'entrée des forges qui sont d'ailleurs aussi un endroit à visiter dans le coin...



Ferréol

Avatar du membre
Angusdels
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6304
Enregistré le : lun. 19 déc. 2005, 18:07

Message non lupar Angusdels » sam. 29 juil. 2006, 10:36

Il me semble que ce site fait partie des Alésia possibles; cette idée est bien sure loin d'être ridicule !
"De la discussion jaillit la lumière." Proverbe afghan.

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » mer. 03 janv. 2007, 0:28

Bonne inspiration d'engager à nouveau le débat sur Alésia surtout avec cette approche consensuelle de sites Franc-Comtois . Etant l'auteur de la thèse ALESIA à PONT DE ROIDE, http://www.alesiadesmandubiens.com/ Je peine à entamer un véritable dialogue avec les partisans d'autres sites . Il est vrai que je prends tout le monde de cours en impliquant science et religion, pouvoir temporel et intemporel, unis dans un même complot, j'attire foudre et colère. Pourtant, si j'adopte cette attitude, c'est intentionnellement, sans haine et sans crainte chacun étant la victime de son éducation et le fruit de son environnement. Il se trouve que j'ai rencontré un fil d'Ariane, celui de MANDUBIENS (fort bien dégrossit par Jeandot auteur de la thèse de d'Alesia à Salins les Bains). Etant natif du pays de Montbéliard, je n'ai eu qu'à transposer le descriptif ce que j'ai appris sur Salins à Mandeure.
Le plus intriguant, pour qui connaît le terrain c'est que la localisation de l'ex-cité des Mandubiens, c'est à dire Alésia est d'une simplicité élémentaire "Aux innocents les mains pleines !". La plaine de Mathey devant Mandeure fait exactement 3000 pas (4,5 kms). De plus, nous savons pertinemment que Epomenduodurum est une cité gallo-romaine... alors, pour qui connaît le processus de la fin des oppidas à la faveur de la "pax romana", il est certain que la cité celtique se trouvait aux abords. Le massif du Lomont plissement jurassien et barrière naturelle, étant tout proche, dans le prolongement du Doubs, (voie de communication navigable autrefois de Pont de Roide à la méditerranée) au carrefour des peuples... il est difficile de trouver d'endroit plus idéal pour produire une cité soupçonnée d'être la métropole religieuse de toute la celtique.
Voilà, en essayant d'être simple ce que je peux vous signifier en ce début d'année. 2007 sera déterminante pour notre sujet car une installation d'éoliennes gigantesques est en phase d'installation sur l'oppidum des Mandubiens; hasard ou plan divin ?
Bien à vous
JCB

Avatar du membre
Quanais
J’aime ! Une tartine donc
J’aime ! Une tartine donc
Messages : 68
Enregistré le : sam. 16 sept. 2006, 14:27

Message non lupar Quanais » ven. 12 janv. 2007, 21:36

Le livre suivant est vraiment trés bien fait et assez convaincant :

Image

Je vote pour la Chaux des Crotenay !

Avatar du membre
Thierry39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 10693
Enregistré le : jeu. 13 juil. 2006, 14:00
Localisation : Belfort, TdB
Contact :

Message non lupar Thierry39 » mar. 06 févr. 2007, 11:06

Les Bourguignons ont-ils vraiment besoin d'une falsification historique pour faire venir des touristes outre-Saône ?rnMais bon après le succès de la Percée 2007 par rapport à la Saint-Vincent tournante, on ne peut pas tout avoir à Salins-les-Bains : il faut bien laisser un peu d'espace touristique aux autres ...rnrnrnrnLES DEPECHES LE PROGRESrnArticle du mardi 6 février 2007rnrn Alésia : un MuséoParc de 50 millions d'euros à Alise-Sainte-Reinernrn Le projet - qui fait les beaux jours des défenseurs du site - prévoit une fréquentation annuelle de 150 000 visiteurs et environ 5 millions d'euros de retombées chaque annéernrnrn Le conseil général de Côte-d'Or a présenté la semaine dernière l'avant-projet définitif d'aménagement d'un MuséoParc sur le site d'Alise-Sainte-Reine. Ce programme phare pèse 50 millions d'euros et devrait s'achever en 2011. C'est le projet imaginé par l'architecte Bernard Tschumi (la Tour Bleue de New York, le nouveau musée de l'Acropole ) qui a été retenu par les élus côte-d'oriens pour le futur parc archéologique de l'Alésia officiel. « Ce ne sera ni un ludoparc, ni un Astérixland » ont promis les élus mais « un programme culturel, touristique et économique d'envergure européenne » comme l'a souligné Louis de Broissia le président du conseil général de Côte-d'Or. A souligner que cette décision a été prise à l'unanimité. Elle se traduira par un effort significatif à destination de l'économie locale des deux pays, l'Auxois-Morvan côte-d'orien et le Châtillonais. Le projet prévoit, en effet, une fréquentation annuelle de 150 000 visiteurs et environ 5 millions d'euros de retombées chaque année, sans compter les 150 maintiens ou créations d'emplois directs ou indirects. Pour les avocats de la thèse officielle d'Alésia à Alise-Sainte-Reine c'est évidemment une décision qui a valeur de labellisation et qui va rendre le site incontournable.
Image
Tu m'prends t'y pour un idiot, de pas m'être renseigné là-d'ssus ? Un litre de vin chaque midi qu'on a droit ! et la chopine le soir !

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » dim. 18 févr. 2007, 0:01

Ne voyons pas dans cet avant projet une labellisation ou reconnaissance définitive du site bourguignon. Bien au contraire, cela donnera justement l'occasion de démocratiser cette affaire qui finit par ennuyer à force d'entendre les querelles stériles des spécialistes. Nombreux seront les curieux qui voudront en savoir plus. rn Pourtant il est certain qu'une fois les aménagements effectués, tout comme la monumentale statue de bronze de Vercingétorix (à l'effigie de Napoléon III), il sera difficile et malvenu de prétendre tout déménager. D'autant plus que ce genre d' ouvrage à la gloire du pouvoir temporel sont payés par les contribuables. rnrn Consolons nous donc en prenant pour exemple le fait étrange où les croyants fervents vont visiter le tombeau du Christ à Jérusalem. Cela pourrait apparaître comme un non sens, puisque le héros de la chrétienté est officiellement ressuscité donc n'est plus là. Voila donc comment il faut voir cette mise en scène en l'honneur d'Alesia et de l'embryon de confédération européenne formé autour de la cité mythique des peuples celtes. rnrn<< foyer et métropole de toute la celtique...>> DIODORE DE SICILErnrnJEAN-CLAUDE BONNOT alias BELENOS http://www.alesiadesmandubiens.com/

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » dim. 04 mars 2007, 11:08

A PROPOS DES MANDUBIENS (hommes du Doubs ? ) HABITANTS D'ALESIArnrnrn Pour ma part, toute la polémique sur la nature, l'apparence, l'entité de cette cité disparue, provient de cette citation par César : ALESIAM QUED EST OPPIDUM MANDUBIORUM (Alésia qui est l'oppidum des Mandubiens). rnrnhttp://bcs.fltr.ucl.ac.be/CAES/BGVII.htmlrnrn Arrivant, comme beaucoup d'entre vous après la "bataille" antique ou post-moderne, c'est à dire aujourd'hui à l'ére d'INTERNET, j'ai insensiblement compris que la discorde pour la localisation du lieu de cette ville mythique relevait d'une convenance d'érudits ou d'hagiographes au service de l'état centralisateur français. Alors qu'il y a 2000 ans, l'Europe politique n'était qu'un embryon. rn Donc, vous l'aurez compris n'étant pas entravé par une formation académique, j'ai pris cette affaire différement. Je n'ai pas cherché Alesia, mais les MANDUBIENS. Tout comme si pour découvrir Jerusalem on chercherait d'abord les HEBREUX. rnrn Bien que l'énoncé de mes résultats sur mon site /rnrn en fasse bondir plus d'un, j'utilise cependant une méthode d'analyse globale/ rn A savoir que : Pour découvrir la Vérité il nous fautrn- La preuve par la logiquern- La preuve scripturairern- La preuve manifesternrn La preuve scripturaire, nous en avons une, capitale, voire phénoménale, alors pourquoi négliger une telle piste ? ALESIAM QUED EST OPPIDUM MANDUBIORUM (Alésia qui est l'oppidum des Mandubiens).rn Aux innocents les mains pleines ! nous discernons distinctement que le radical de MANDUBIENS est DUB ; Voilà donc le fil d'Ariane (ou plutôt de l'eau) alors pourquoi s'en privé ? Trop simple !... me direz vous... Peut être, voilà tout le problème pour notre société hyper organisée. rn Néanmoins , je vous assure qu'il faut sortir de ce carcan et de suivre la piste que j'ai remontée il y a maintenant une vingtaine d'année. Je m'adresse à vous , les jeunes de la génération Internet. Pas besoin d'être visionnaire, pour écrire << Avant, on disait AV Jésus Christ, maintenant nous pouvons dire Avant INTERNET ou après INTERNET >>rn rn Revisitons donc démocratiquement l'histoire en commençant, par la « Quête des origines>> Suivons le fil du Doubs. rnIl y aurait beaucoup à dire au sujet de cette "rivière noire"* dénommée "Doubs" . Gardons en mémoire que chez les peuples païens, tout comme dans beaucoup d'institutions religieuses la dénomination détermine la fonction. Comme le noir est la couleur des origines... toutes les spéculations sont permises. A Besançon nous avons aussi la célèbre "porte noire". Pour un arc de triomphe, une telle appellation est curieuse... n'y aurait il pas un rapport avec la boucle du Doubs ? Dernièrement, l'exposition sur Vesontio a mis bien en évidence une curieuse nécropole, démontrant un rite encore ignoré ici : des sépultures gauloises dans l'ancien lit du Doubs. La dénomination "noire" aurait elle un rapport avec la mort, le retour aux sources ? Avons nous affaire à un mythe originel ? En tout cas l'antériorité remonte certainement bien avant les Séquanes. rn César, dans ses fameux "commentaires de la guerre des gaules", nous détaille clairement la boucle du "Dubis" dans laquelle est établie Vesontio (Besançon) la capitale des Séquanes. (BG liv I chap 38).rnL'ennui c'est qu'avec l'étymologie nous ouvrons de graves polémiques. Les savants officiels se bornent à ce qui est reconnus par leur académie et les religieux à ce qu'ils croient... Alors que la vérité est certainement au delà d'une science que nous ne comprenons plus ou refusons d'admettre. rn C'est donc conscient d'une telle optique que nous devons à un moment donné se poser la vrai question au sujet de la dénomination des "mandubiens" habitants d'ALESIA ( BG liv VII chap 68)rn La disparition moderne de l'ancienne cité (métropole de toute la celtique : Diodore de Sicile) dénote l'escamotage d'une croyance enracinée de longue date. Celle ci réveillée, par la preuve archéologique risquerait bien de déranger l'ordre établit. rnJean-Claude BONNOT alias BELENOS http://www.alesiadesmandubiens.com/

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » dim. 04 mars 2007, 13:23

Comme attestation scripturaire moderne vous trouverez des éléments sur cette adresse :rnhttp://www.besancon.com/vesontio/archeogaulois.htmrnrn Nous pouvons constater (en preuve manifeste) que des sépultures ont bien été découvertes au pied des ramparts au bord du Doubs. Si comme je le prétends, le fleuve était sacré, les mandubiens , étaient les préposés au culte des morts. rn Comme nous savons pertinement qu'Alesia n'était pas Vesontio (Besançon), la seule autre cité d'importance attestant de ruines d"époque antique au bord du Doubs est Mandeure :rnhttp://www.ville-mandeure.com/l_histoire.htmrnrnComme par hasard, les habitants s'appellent : MANDUBIENS... encore une fois, trop simple...rnrn Epomanduodurum (mandeure dans l'antiquité) était une ville gallo-romaine, évidement après avoir été chassés de leur oppidum par Vercingétorix , http://bcs.fltr.ucl.ac.be/CAES/BGVII.html (chp 78)rnrnles Mandubiens sont venus s'établir en contre bas quelques kms en aval, grace à la PAX ROMANA, la "civilisation des oppidas" étant terminée.rn Là nous sommes biens dans la preuve par la logique, continuons ainsi dans le temps et il nous apparaîtra évident également qu'aux invasions barbares il y eut une "receltisation" de la population et un retour dans les montagnes avec l'établissement des fameux chateaux forts médiévaux. rn Certes , on pourra toujours objecter, c'est trop simple, pour quoi nos chercheurs n'ont ils pas trouvés ? Et le descriptif de César, quand faites vous ? rn Je dis sans état d'âme qu'il y a censure et complot de la part de L'Eglise et l'état. Seuls, nos véritables dénominations DOUBS, MANDUBIENS, VESONTIO, JURA ont subsistés du fait de la tradition orales est plus que tout du rattachement tardif de la Franche-Comté à la France ! rnrnJean-Claude BONNOT alias BELENOS

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » mer. 07 mars 2007, 18:11

Voici un autre texte qui relie l'actualité tributaire de l'antiquité.




D'ALESIA A VERDUN
En cause originelle de cette terrible guerre 14-18, je propose une version qui va peut être me clouer au pilori mais qui devrait en faire réfléchir plus d'un. J'accuse en fait l'état français et tous ses rouages d'être responsables du climat belliqueux ayant conduit au désastre que l'on sait. Y compris bien entendu la montée du nazisme hitlérien. Nos cousins germains devraient être allégés d'un gros poids sur la conscience. En effet lors du second Empire, Napoléon III et ses sbires en recherche de légitimité historique ont tenté de raviver la flamme de la grandeur passée de la France en promulguant le mythe fondateur de la nation par la figure archétypale de Vercingétorix. Héros ( inconnu de la plupart à l'époque) capable, en 52 AV JC d'unifier les peuples de gaule pour s'opposer aux envahisseurs. L'incarnation du mythe fondateur de la gaule unifiée devant se situer à Alésia, cité sacrée si tant est qu'elle puisse être où des dizaines de tribus celtiques ont convergées pour se porter à son secours. Par une orchestration subtile après un simulacre de fouille, une monumentale statue de Vercingétorix à l'effigie de "Napoléon-Badinguet" fut édifiée sur le mont Auxois à Alise st Reine dans la Bourgogne actuelle. A l'embase de ce monument est gravée ce leitmotiv tiré des célèbres "commentaires de la guerre des gaules" de César : << LA GAULE UNIE FORMANT UNE SEULE NATION ANIMEE D'UN MEME ESPRIT,PEUT DEFIER L'UNIVERS >> Toute cette récupération n'a rien à envier aux grandes religions et pourrait être observée d'un oeil complaisant... seulement voilà, la particularité française de l'époque, découlant de la révolution, concentrant les pouvoirs en sa capitale, parvenait très vite à faire ou défaire un culte national (le doute n'ayant encore pas laminé les esprits). Le mythe du fier gaulois "n'ayant peur que d'une chose : que le ciel lui tombe sur tête !" (tout de même) eut tôt fait d'imprégner les esprits. L'ère étant au colonialisme, l'hégémonie française confortait les principes de supériorité et d'excellence vis à vis des peuplades africaines, pensait on alors. Par contre une désastreuse expédition au Mexique et une mauvaise gestion du pays fit perdre de sa superbe à l'Empereur. Sur les conseils de son gouvernement, assuré du soutient d'une armée plus galvanisée qu'organisée, Badinguet déclara la guerre à la Prusse pour un motif futile ( voire :dépêche d'Ems http://www.loire1870.fr/laguerre.htm) . En quelques semaines, malgré quelques faits défensifs héroïques ( Belfort), l'armée française fût vaincue et humiliée. En dommage de guerre, la "grande nation' du payer une formidable rançon et surtout céder l'Alsace et une partie de la Lorraine. Un fois la république rétablie, l'effort de la nation se concentra sur son "Empire colonial" et la réorganisation de son système éducatif. L'emprise de Église encore très présente et le pouvoir laïque collaborèrent au maintient du mythe structurant de "nos ancêtres les gaulois" . Moyen pratique pour relever la nation sans trop occulter un message chrétien intemporel et asservissant... L'éducation nationale pris son essor, mais outre ses bienfaits reconnus, les hagiographes dans leur rancoeur forgèrent toute une génération dans l'esprit de revanche et l'absolue nécessité de répandre leur "savoir" aux autres... C'était l'époque des "hussards de la république". L'Alsace et la Lorraine faisant office de "faire valoir". Le calendrier fût même modifié, il était malvenu de prononcer : "l'an septante". C'est donc de cette époque que daterait l'illogisme de soixante-dix... Bien entendu, on pourrait trouver d'autres raisons, plus élaborées, de grands historiens et sociologues s'étant déjà penchés sur la question. C'est de cette époque que date l'essor du capitalisme, du socialisme, la dictature du prolétariat, l'anarchisme, mais aussi l'assassinat de Jaurès etc... l'avidité, l'ignorance et la colère, les défauts les plus basiques l'ont emportés. Le progrès, qu'il soit moral ou matériel ne vaut que s'il est partagé par tous. Ne sous estimons pas ce mythe du héros sauveur du monde, galvanisant un peuple élu. Celui-ci a la vie dure et transcende souvent notre législations. Il est en nous, d'où intérêt de rechercher la vérité historique avant de se lancer dans une quelconque aventure politique ou religieuse. JCB En argumentation vous pouvez visiter ce site : http://sophau.free.fr/C004/300.htm

Avatar du membre
belenos
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 150
Enregistré le : ven. 08 juil. 2005, 15:28
Contact :

Message non lupar belenos » sam. 24 mars 2007, 18:36

En présentation du site/ http://www.cancoillotte.net/ Vincent Petit, un jeune universitaire dans un vénérable travail de synthèse Essai sur la création de l'identité régionale comtoise http://www.cancoillotte.net/spip.php?article42 dans son argumentaire et citations nous apprend qu'un certain Abbé Richard (mentionné 3 fois) était, de part son sérieux et son érudition un des principaux acteurs de la société des gens de lettre en seconde moitié du 19 e siècle en Franche-Comté.
C'est à peu près à la même époque, que les sbire de Napoléon III , faisaient leurs recherches forcenée de la localisation d'Alésia . Cet Abbe à la moralité semble t-il au dessus de tous soupçons, historien reconnu rigoureux pour l'époque dans un de ses ouvrages :'ABBE RICHARD, curé de Dambelin (25) Recherches historiques sur l'anciennes seigneurie de NEUCHATEL en comté de BOURGOGNE
Nous a légué tout un descriptif fort détaillé sur le : CAMP ROMAIN DE PESEUX
Relevé en ligne sur mon site : http://www.alesiadesmandubiens.com/oppidum.php
Cet élément est déterminant, impossible à écarter et devraient focaliser les consciences lucides et honnêtes. Nul besoin, de se rendre sur les lieux est d'être un grand historien, pour se rendre compte que cette découverte capitale permet à l'ancien fief des Neufchâtel en Bourgogne d'être reconnu comme l'emplacement de l'oppidum d'ALESIA ;
En effet, comment les cadavres de plus de deux cents Romains où gallo-romains (comme écrit dans le rapport) auraient ils être découvert à cet endroit ?
La situation de ce camp, à coté du village de PESEUX éloigné de toute agglomération et carrefour à protéger ne peut se justifier que part l'encerclement de cette partie du massif du LOMONT ; voire ma carte sur : http://www.alesiadesmandubiens.com/

La fin de l'exposé mérite d'être souligné car le brave Abbé s'interroge en nous indiquant que rien ne laissait présager une telle découverte.

« La forme des tombeaux où ces soldats sont couchés, la nature des objets qui les entourent, indiquent que ce sont des romains ou des gallo-romains: la direction de leurs pieds tournés au levant fait penser que ces hommes appartiennent aux siècles du paganisme. Au reste, parmi ces siècles , quel est celui où ils ont succombé? Contre quel ennemi avaient-ils à combattre ? C'est ce que d'ultérieures recherches et la découverte de quelques médailles semblent seules pouvoir éclaircir. »

QUE SONT DEVENU CES OBJETS ARCHEOLOGIQUES DE PREMIERE IMPORTANCE ? POURQUOI AUCUN RAPPORT OFFICIEL N'EN FAIT MENTION ?

Comment donc s'étonner que la théorie du complot prenne corps après cela ?

Pour ma part, j'ai tout compris voilà, pourquoi je ne perds plus mon temps à convaincre avec le terrain. Ceux qui veulent savoir, savent où me joindre. La prochaine fois, j'évoquerai les boulets de catapultes éparpillées tout autour du site oppidal.


Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Jura et 1 invité