Les rues de Besançon

Faits historiques, Grands Hommes, patrimoine, légendes...
Avatar du membre
Eustache
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6846
Enregistré le : dim. 18 mai 2008, 19:26
Localisation : dehors
Contact :

Les rues de Besançon

Message non lupar Eustache » mer. 14 mars 2018, 20:52

Hommages aux personnalités bisontines

J'ai remarqué que depuis quelques années la municipalité a prénommé les personnalités qui ne l'étaient pas et ont aussi apposé leur fonction sur les plaques de rues...
Beaucoup de personnages célébrés n'étaient pas toujours illustres, car on ne savait pas forcément qui ils étaient ni pourquoi ils méritaient les honneurs avant l'ouvrage d'Eveline Toillon "les rues de Besançon").
Certaines ne comportaient que le patronyme, d'autres avaient bien un prénom, mais on n'en savait pas plus...

Ces dernières années que je dois revenir régulièrement à la capitale, j'ai découvert que :
• Henri Baigue (maire de 1901 à 1906) était maintenant accompagné son fils Maurice (médecin, Juste parmi les nations)...
• La rue Phisalix nous dévoile qui se cache derrière ce patronyme : Césaire et Marie, médecins herpétologues.

Vous en avez d'autres ?
marcheuse naturellement sauvage

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » jeu. 15 mars 2018, 10:02

Eustache a écrit :Hommages aux personnalités bisontines

J'ai remarqué que depuis quelques années la municipalité a prénommé les personnalités qui ne l'étaient pas et ont aussi apposé leur fonction sur les plaques de rues...
Beaucoup de personnages célébrés n'étaient pas toujours illustres, car on ne savait pas forcément qui ils étaient ni pourquoi ils méritaient les honneurs avant l'ouvrage d'Eveline Toillon "les rues de Besançon").
Certaines ne comportaient que le patronyme, d'autres avaient bien un prénom, mais on n'en savait pas plus...

Ces dernières années que je dois revenir régulièrement à la capitale, j'ai découvert que :
• Henri Baigue (maire de 1901 à 1906) était maintenant accompagné son fils Maurice (médecin, Juste parmi les nations)...
• La rue Phisalix nous dévoile qui se cache derrière ce patronyme : Césaire et Marie, médecins herpétologues.

Vous en avez d'autres ?


Jolie perche tendue Eustache,je suis complètement d'accord avec ton analyse et affirmation.
Exemple :
Joseph Roth,conseiller,mais avant tout,créateur de 3 boulangeries (Cassin,Epoisses,Ile de France )sous le nom de "Froment 2000 "
Constant Bonnefoy,cité comme conseiller,mais pas comme prof,de français,hist.géo
Gabriel Plançon,mort pour la France,en réalité résistant abattu par les allemands,en tentant de fuir.
Henri Fertet,sur sa plaque ,on indique martyr,avec un E,( que j'ai fait enlever),en réalité résistant à 14 ans,torturé et fusillé à la citadelle à l'âge de 16 ans,pour cet acte de bravoure,une venelle ridicule l'a immortalisé :angry: .

C'est ce qui me vient à l'esprit,il y en a d'autres,beaucoup d'autres !!!
Modifié en dernier par pieradam le sam. 17 mars 2018, 10:41, modifié 1 fois.
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14873
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar obelix » jeu. 15 mars 2018, 13:15

pieradam a écrit :on indique martyr,avec un E,( que j'ai fait enlevé)


Hum ! :;)
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » jeu. 15 mars 2018, 13:40

obelix a écrit :
pieradam a écrit :on indique martyr,avec un E,( que j'ai fait enlevé)


Hum ! :;)


Affirmatif Obélix,martyre avec un E,si il se rapporte à un sujet féminin,et sans E,dans le cas présent !!!
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
Eustache
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6846
Enregistré le : dim. 18 mai 2008, 19:26
Localisation : dehors
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar Eustache » jeu. 15 mars 2018, 14:29

Je crois en fait qu'Obé voulait souligner autre chose... :invis:
marcheuse naturellement sauvage

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » jeu. 15 mars 2018, 19:41

Eustache a écrit :Je crois en fait qu'Obé voulait souligner autre chose... :invis:


Ha bon,donc je suis passé à côté :what:
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » sam. 17 mars 2018, 10:38

C'est vrai que le recueil d'Evelyne Toillon,(dont je possède un exemplaire)est une vraie mine d'or,mais commence à dater,puisque paru,il y aura bientôt 30 ans,et depuis que de nouvelles voies,places,sqares,sont apparus.

Mais je voudais parler un peu,de l'avenue Fontaine Argent,cette belle artère plantée de maronniers depuis le cimetière des Chaprais,jusqu'à la rue de la Mouillère;quand je suis né dans cette rue,la plupart avait déjà disparus,pour facilité la circulation des nombreuses entreprises sises dans ce quartier.
Jusqu'en 1948,les maronniers existaient encore,juqu'à l'école St Joseph.
En ce qui concerne la rue qui la prolonge (Tristan Bernard )qui se souvient de son nom initial ( rue Fontaine Argent )changé en 1948,pour des raisons de multiples confusions avec l'avenue éponyme en très proche proximité; j'ai utilisé cette voie pendant 30 ans,puisque dans cette période,je résidais chemin de Brûlefoin.

A suivre.............................
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » sam. 17 mars 2018, 10:43

pieradam a écrit :
obelix a écrit :
pieradam a écrit :on indique martyr,avec un E,( que j'ai fait enlevé)


Hum ! :;)


Affirmatif Obélix,martyre avec un E,si il se rapporte à un sujet féminin,et sans E,dans le cas présent !!!


Effectivement grossière erreur,plus d'étourderie que de non savoir :mur:
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14873
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar obelix » sam. 17 mars 2018, 12:16

Eustache a écrit :Je crois en fait qu'Obé voulait souligner autre chose... :invis:


C'est juste! j'avais vu que tu avais fait une faute à enlever (corrigée depuis) et j'avais trouvé ça drôle dans une phrase où tu expliquais que tu avais fait corriger une faute ... C'est tout, c'était un petit clin d'oeil ... :;) Parse que des fôtes ont en fais tousse, mais sel la est l'étai aux bonne endrois, et au bon momant ...
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14873
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar obelix » sam. 17 mars 2018, 12:37

Pour revenir au sujet, j'ai toujours trouvé sacrilège de rebaptiser des rues avec des noms de personnages plus ou moins connus, même s'ils méritent tous les hommages. Par exemple, à Dole (je ne connais pas assez Besançon), la rue Pasteur à remplacé la rue "des Chevannes" (artisans qui travaillent le chanvre) ce qui était une information locale précise, c'était la rue où se trouvaient les chevannes et les tanneurs, quoi de plus simple ?

Dans le langage courant, on appelle encore l'Avenue Eisenhower; "Avenue de Besançon", ce qui est très pratique pour situer cette avenue. D'autant plus qu'Eisenhower n'est pas tout à fait Dolois! Je ne vois pas le rapport avec cette avenue de Besançon. A Besançon, le nom d'Avenue de Dole est resté au moins ...
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
Eustache
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 6846
Enregistré le : dim. 18 mai 2008, 19:26
Localisation : dehors
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar Eustache » sam. 17 mars 2018, 20:58

C'est vrai que les noms d'origine étaient bien plus signifiants, et c'est effectivement dommage qu'on ait perdu beaucoup de cette histoire vernaculaire ou indicatrice.

A Besançon il n'y a pas d'avenues qui conduisent vers les villes importantes voisines. ::D
Mais on a bien gardé les rues de Belfort, Dole, Vesoul, ou routes de Gray et Morre (pas Pontarlier).
Par contre, rien pour aller à Lons-le-Saunier ou Lyon. Ou alors les voies ont été débaptisées au profit du Boulevard Ouest pour Lons, et de la 7e Armée Américaine pour Lyon ?

Les avenues sont plus dans (le pourtour) et autour de la boucle :
Elisée Cusenier, Arthur Gaulard, du 8 Mai, de la Gare d'Eau ; de la 7ème Armée Américaine, François Mitterand, Georges Clémenceau, Charles Siffert, Edgar Faure, de la Paix, du Maréchal Foch, d'Helvétie, Edouard Droz, Denfert-Rochereau, Fontaine-Argent.
Et à Planoise avec l'Avenue de Bourgogne.
marcheuse naturellement sauvage

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » sam. 17 mars 2018, 22:43

obelix a écrit :
pieradam a écrit :on indique martyr,avec un E,( que j'ai fait enlevé)


Hum ! :;)


Obélix,celle-là,elle est tellement belle et ridicule en même temps,je vais la faire encadrer :siffle:

Tu sais,c'est comme ça,t'as le nez dessus,tu vois rien,ce sont les autres,qui se gaussent,et ils ont raison,je ferais pareil :oui:
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » mar. 20 mars 2018, 15:35

Les 8 trous :

Endroits d'aisance situés entre la rue des Boucheries et le quai Vauban.
Ce passage existe toujours,mais les lartines ont été murées,c'était le seul lieu possible,pour les marchands qui opéraient place du marché.

Ont disparu de suite après guerre !!!!!

A suivre................
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » jeu. 29 mars 2018, 16:56

C'était certainement le plus select des cafés de Besançon,style 1900,avec de grandes glaces,qui se dressaient jusque sous la coupole,sur la place de la révolution ( marché )le pendant du café du commerce situé rue des Granges.

Les jours de foire,c'était une ruche bourdonnante,il fallait même ajouter tables et bancs (fournis par la Gangloff ),pour pouvoir accueillir les villageois des alentours,( à cette occasion la rue des boucheries étaient fermée )qui venaient vendre leurs produits ( poules,lapins,oies,oeufs etc...)et s'approvisionner en fils,boutons,tissus,semences chez Vilmorin,situé juste à côté.

Ce café magnifique,a disparu dans les années 50,pour exercer une toute autre activité.

Comment se nommait ce café ?
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » jeu. 05 avr. 2018, 13:47

pieradam a écrit :C'était certainement le plus select des cafés de Besançon,style 1900,avec de grandes glaces,qui se dressaient jusque sous la coupole,sur la place de la révolution ( marché )le pendant du café du commerce situé rue des Granges.

Les jours de foire,c'était une ruche bourdonnante,il fallait même ajouter tables et bancs (fournis par la Gangloff ),pour pouvoir accueillir les villageois des alentours,( à cette occasion la rue des boucheries étaient fermée )qui venaient vendre leurs produits ( poules,lapins,oies,oeufs etc...)et s'approvisionner en fils,boutons,tissus,semences chez Vilmorin,situé juste à côté.

Ce café magnifique,a disparu dans les années 50,pour exercer une toute autre activité.

Comment se nommait ce café ?


Indice : 40

Et tout les mots comptent :oui:
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14873
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar obelix » lun. 09 avr. 2018, 9:04

Les 40 voleurs ?
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » lun. 09 avr. 2018, 10:00

obelix a écrit :Les 40 voleurs ?


Ce ne sont pas ces 40 là,quoique !!!!!!!
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Avatar du membre
obelix
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 14873
Enregistré le : lun. 04 juin 2007, 22:36
Localisation : Dole en amaous ...

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar obelix » lun. 09 avr. 2018, 10:01

Les 40 rugissants alors ?
Solem lucerna non ostenderent

Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13996
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar pieradam » lun. 09 avr. 2018, 12:28

obelix a écrit :Les 40 rugissants alors ?


:non: Dans l'indice,le mot indice est aussi important que le chiffre 40 !!!!!!
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

Biaso
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 23
Enregistré le : ven. 22 sept. 2017, 20:29
Localisation : Berry

Re: Les rues de Besançon

Message non lupar Biaso » lun. 09 avr. 2018, 15:30

Bonjour,
Entre Goudimel et le conservatoire ? Il a été remplacé par un magasin où les chasseurs et pêcheurs bredouilles pouvaient acheter le gibier ou le poisson qu'ils avaient manqué ?


Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités