BOUTIQUES DES FROMAGERIES

La cancoillotte et les autres spécialités du terroir comtois
Duploussarsinonrien
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 132
Enregistré le : ven. 09 mars 2007, 11:44

BOUTIQUES DES FROMAGERIES

Message non lupar Duploussarsinonrien » sam. 17 mai 2008, 15:37

On n¹est quand même gâté dans cette région. Non seulement on y fabrique des
fromages merveilleux mais en plus on peut les acheter en direct, car, bien
souvent, les fromageries ont des boutiques.

Depuis quelque temps, beaucoup de fromageries consentent des efforts
remarquables pour accueillir la clientèle dans de véritables boutiques, qui,
pour certaines, tiennent de l¹épicerie fine.

La fromagerie du Mont d¹Or, de l¹irremplaçable famille Sancey-Richard, à
Métabief avait montré l¹exemple depuis longtemps. On y trouve non seulement
les fromages du cru fabriqués, fabriqué sur place, de l¹autre côté du mur
(il y a une galerie de visite) mais aussi tous les produits du Haut Doubs
(salaisons, miels, alcoolsŠ) et des vins du Jura.

On peut aussi multiplier les exemples comme à Bonnétage, Doucier, les
Rousses (différent du fort des Rousses), Salins les Bains et dans bien
d¹autres (on peut utilement se reporter au guide des Routes du Comté).
Toutes ne sont pas à ce niveau, mais on peut au moins acheter le comté du
pays et bien souvent du beurre qui redonne le goût du beurre.

L¹existence de ces points de vente ne doit rien au hasard. Ils sont souvent
essentiels pour la survie de la fruitière et apportent un peu d¹animation
commerciale dans des villages où les commerces ont disparu.

Je signalerai par exemple la fruitière de la Baroche à Arsure-Arsurette près
de Nozeroy. Il faut un sacré courage de la part des sociétaires de la
fruitière pour présenter une telle boutique où l¹on trouve tout ce qui se
fait dans le Jura. Ces points de vente sont aussi essentiels pour les
producteurs (de miels, de confitures artisanales, de charcuteries, etc) qui
peuvent ainsi diffuser leurs produits. A La Baroche, on y trouve même des
produits cosmétiques fabriqués par un laboratoire de Dijon à partir du lait
des vaches qui pâturent dans les environs de la fromagerie !

Enfin, ce qui ne gâte rien, il y a les prix. Il y quelque temps, à la
fruitière de Bouverans, j¹ai payé 9 euros le kg un comté de 24 mois.

Pensez-y lorsque vous traversez un village, il y a peut-être une fromagerie
ouverte pas loin. Ca vaut sûrement la peine d¹aller y faire un tour.

Quelqu¹un aurait-il d¹autres exemples ou expériences à citer ?

D.

Retourner vers « Gastronomie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité