parler saugeais

Les questions et remarques sur le patois comtois
Répondre
jibésaugeais
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 2
Enregistré le : dim. 09 sept. 2007, 13:42

parler saugeais

Message par jibésaugeais »

Parler saugeais

bonjour,
Je viens de m'inscrire, je suis natif de Bzac et je réside à Colmar dans le Ht Rhin; mon père décédé était natif d'Arçon et je m'intéresse au parler saugeais.
Un ami, aux origines mêlées : alsaco-franc comtoises m' indiqué qu'un de ses amis, linguiste lui avait affirmé que le parler saugeais n'était pas rattaché à la langue d'oil mais à la langue d'oc.
Y aurait il parmi les internautes inscrits, quelqu'un qui puisse me confirmer ou infirmer cet information?

Merci d'avance amis comtois.
Je ne me rendrai pas mais vous me rendrez un grand service en répondant à mon interrogation.

Bonjour d'Alsace à tous les franc -comtois.

jibésaugeais
Avatar du membre
Perle39
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7359
Enregistré le : sam. 11 oct. 2003, 16:58

Message par Perle39 »

Bienvenue parmi nous, Jibésaugeais.
Malheureusement, je ne puis répondre à ton interrogation.
Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23811
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Message par lionel »

Bienvenue Jibé ! ::)

Je pense que Lacuzon ou Zoul notamment, pourront te renseigner quand ils viendront faire un tour.

Si j'ai bien compris ce qu'ils ont déjà expliqué, la langue parlée dans le sud de la Franche Comté, et notamment le Haut Doubs, est le franco-provençal ou arpitan, qui est effectivement une langue d'oc.
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.
Avatar du membre
patoisantlorrain
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 35
Enregistré le : sam. 18 août 2007, 15:51
Contact :

Message par patoisantlorrain »

Le franco-provençal est en fait un parler intermédiaire entre les dialectes de langues d'oïl et les dialectes occitans. Mais il ne s'agit pas d'un mélange de français et d'occitan, c'est un parler à part (donc ni occitan, ni de langue d'oïl) dont la zone s'étend de Neufchâtel au Nord, au Val-d'Aoste (Sud-Est), Grenoble (Sud) et Lyon-Saint Etienne pour l'Ouest, en fait les parlers de la Loire, du Rhône, du Jura, de l'Ain, de l'Isère et des Savoies. Pour plus d'infos, il y a Le Franco-Provençal de poche d'Assimil où l'on peut trouver un lexique de 2000 mots, une petite grammaire, les expressions courantes et les coutumes locales.
Avatar du membre
Mitch
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 7125
Enregistré le : lun. 10 nov. 2003, 9:51
Contact :

Message par Mitch »

Bienvenue à toi, jibésaugeais, notre 900ème membre ! ::)
www.michel-c.fr

dura :charte: sed :charte:
Lacuzon
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 412
Enregistré le : mar. 13 mai 2003, 12:54
Contact :

Message par Lacuzon »

Un ami, aux origines mêlées : alsaco-franc comtoises m' indiqué qu'un de ses amis, linguiste lui avait affirmé que le parler saugeais n'était pas rattaché à la langue d'oil mais à la langue d'oc.
Le dialecte parlé dans le saugeais est un dialecte francoprovençal / arpitan : ce n'est pas un dialecte d'une langue d'oil mais ce n'est pas non plus un dialecte occitan.

L'occitan ( et l'Occitània ! :;) ) commence beaucoup plus au sud dans le sud du Dauphiné ( grosso-modo dans la Drôme ).

Le sud de la Franche-Comté se trouve dans le domaine du francoprovençal / arpitan.

Le franco-provençal ou arpitan, qui est effectivement une langue d'oc
Le franco-provençal / arpitan n'est pas de l'occitan (ou langue d'oc) c'est une famille linguistique à part, une langue à part, qui se situe à la transition entre les langues d'oil et la langue d'oc.







*** Message édité par Lacuzon le 10/09/2007 19:02 ***
Avatar du membre
zoul
Une tartine à chaque repas
Une tartine à chaque repas
Messages : 127
Enregistré le : lun. 25 oct. 2004, 1:49
Contact :

Message par zoul »

Je suis d'accord avec patoisantlorran.

Le francoprovençal/arpitan n'est pas une langue d'oc, même s'il en possède des caractéristiques. :;)

Le Saugeais est situé sur la frontière entre langue d'oïl et arpitane. Sur toute cette zone, il est très difficile de classer la langue et de déterminer s'il s'agit de franc-comtois (langue d'oïl) ou d'arpitan.

Personnellement, à force de me documenter sur le sujet, j'aurais tendance à ne pas donner trop d'importance à cette frontière... La langue est facilement intercompréhensible sur la grande majorité du territoire comtois, on notera juste que les locuteurs du sud du domaine ont plus tendance à prononcer une petite intonation finale ! ::)

Èpré, i ne seu pe ïn siensou das laindyes !

edit : oups, ba j'ai posté en même temps que Lacuzon !





*** Message édité par zoul le 10/09/2007 19:04 ***
Lacuzon
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 412
Enregistré le : mar. 13 mai 2003, 12:54
Contact :

Message par Lacuzon »

Le francoprovençal/arpitan n'est pas une langue d'oc, même s'il en possède des caractéristiques.

Le Saugeais est situé sur la frontière entre langue d'oïl et arpitane. Sur toute cette zone, il est très difficile de classer la langue et de déterminer s'il s'agit de franc-comtois (langue d'oïl) ou d'arpitan.
Effectivement, les langues " non unifiées " politiquement ne sont pas cloisonnées dans des frontières étanches et s'influences mutuelement. Un autre exemple : le dialecte parlé dans le Forez ( région de Saint Etienne ) est à la transition entre l'arpitan et l'occitan : c'est donc un dialecte arpitan fortement teinté d'occitan.
Idem pour la zone de transition entre le franc-comtois ( langue d'oil ) et le dialecte arpitan parlé au sud de la Comté : ceux ci restent intercompréhensibles et proches. Il n'y a pas une barrière invisible qui change d'un coup la langue.
Personnellement, à force de me documenter sur le sujet, j'aurais tendance à ne pas donner trop d'importance à cette frontière... La langue est facilement intercompréhensible sur la grande majorité du territoire comtois, on notera juste que les locuteurs du sud du domaine ont plus tendance à prononcer une petite intonation finale !
Effectivement et c'est trés intéressant ! Il ne faut pas trop appuyer la frontière linguistique car elle reste assez perméable.

Le francoprovençal/arpitan se distingue par un accent tonique qui a tendance à se placer sur l'avant dernière syllabe ( si je me trompe pas ). En occitan, idem, il y a un accent tonique. Dans les langues d'oil, celui ci est à la fin ( comme en français par exemple ).

A noter que selon Colette Dondaine ( LA linguististe qui a étudié le franc-comtois ), le francoprenvençale aurait été parlé au départ jusque aux pieds de Vosges, c'est à dire dans toute la Franche-Comté et aurait reculé : il y aurait eu une influence des langues d'oil sur les dialectes francoprovençaux parlés en Franche-Comté. C'est finalement normal que ceux ci restent proches.
Avatar du membre
patoisantlorrain
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 35
Enregistré le : sam. 18 août 2007, 15:51
Contact :

Message par patoisantlorrain »

Dans un livre sur le parler de Damprichard à la bibliothèque de Nancy, j'ai vu qu'au niveau de l'imparfait, les conjugaisons semblaient être plus du franco-provençal. Pour le vocabulaire, je ne sais pas, je ne suis pas linguiste.
C'est vrai, le patois est vivant, ce n'est pas une "science exacte", je le vois surtout dans les parlers lorrains.
Répondre