La langue Comtoise

Les questions et remarques sur le patois comtois

Si le Franc Comtois pouvait retrouver ses lettres de noblesse à l'instar du Corse ou du Breton, seriez-vous prêt à l'apprendre et à le transmettre ?

Ah que oui !! Si seulement tout le monde parlait une langue régionale commune en Franche Comté
44
58%
Idée interessante, je me laisserais tenter si je voyais d'autres personnes s'y mettre
19
25%
Bande d'utopistes !! Et puis apprendre une langue, c'est dure !!
4
5%
Pas trés envie, je trouve que les patois même s'ils sont sur le point de disparaitre representent mieux le parler Comtois
2
3%
Je préfere apprendre des langues d'Europe et du monde, tant pis pour les régions
3
4%
Je suis contre le retour de langues régionales presque disparues, le Français seulement en France !!
4
5%
 
Nombre total de votes : 76

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23784
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: La langue Comtoise

Message non lupar lionel » sam. 02 août 2008, 15:13

Tiens, je te l'ai trouvée : viewtopic.php?f=1&t=3214&p=41166&hilit=carte#p41166
Je suis Mère Docu intérimaire, en plus du daubot de service. :corne:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

loulou25
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 30
Enregistré le : jeu. 24 juil. 2008, 17:29

Re: La langue Comtoise

Message non lupar loulou25 » dim. 03 août 2008, 18:53

ok merci pour le lien.

Bizarre donc, Pontarlier serait dans la partie "dialecte franco provençale".
y'en a t'il ici qui ont déjà entendu des "anciens" parlé cette langue sur le haut doubs?
Moi pas personnellement.

Ferréol
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 410
Enregistré le : lun. 10 oct. 2005, 22:56

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Ferréol » mer. 07 janv. 2009, 22:54

Mouais,

une langue ça n'est vraiment vivant que quand il y a des gens qui ne se forcent pas pour la parler, l'écrire, la lire mais qui la parlent au quotidien...
J'ai comme l'impression que la mode régionaliste fait que des gens en quête d'authenticité se forcent à apprendre une langue régionale qui n'a a vrai dire plus grand chose avec leur culture, à l'image de l'exemple déjà cité plus haut des Rennais qui se forcent à apprendre le Breton alors qu'il n'a peut-être jamais été parlé a Rennes qui parlait Gallo, c'est pas ma vision des choses mais si des gens en ont envie, qu'ils le fassent...

En plus quand on voit de quoi les gens parlent à l'heure actuelle, il faudrait réinventer plein de mots pour coller aux notions du monde moderne tellement différent de l'époque ou ces langues se parlaient. Parler une langue pour ne pouvoir échanger des idées que sur des choses n'existant plus depuis longtemps, ça n'a a mes yeux aucun avenir...

Quand on voit tout ces mots de Français spécifiques à notre région qui sont en train de se perdre, ressusciter une langue morte (ou exsangue) n'est a mon avis qu'illusoire mais je suis peut-être un peu trop pessimiste...

Avatar du membre
Le riolu
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2065
Enregistré le : sam. 04 oct. 2008, 0:11

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Le riolu » jeu. 08 janv. 2009, 8:54

Ferréol a écrit :Mouais,

une langue ça n'est vraiment vivant que quand il y a des gens qui ne se forcent pas pour la parler, l'écrire, la lire mais qui la parlent au quotidien... ...


Tu as raison Ferréol, fermons le SITE. Parlons english, comme tout le monde. oublions nos racines et nos histoires régionales, ça n'en vaut pas la peine.
Faisons comme ma femme qui a sept langues dans sa bouche et n'utilise sur des sites albionnais que cettelangue et enrichit leur culture.
Ne mangeons plus de CANCOILLOTTE, ce, n'est pas assez connu. Par contre la vache qui rit, alors là : OUI ! Ca, au moins c'est connu dans le monde entier.
vive la culture mondiale une et indivisible.
Apprenons le chinois et "metton" nous y, ils sont les plus nombreux
Et VIVA GENGIS KHAN §
Parler beaucoup est une chose, parler à bon escient en est une autre.
Sophocle.

Ferréol
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 410
Enregistré le : lun. 10 oct. 2005, 22:56

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Ferréol » jeu. 08 janv. 2009, 18:32

Le riolu a écrit :
Ferréol a écrit :Mouais,

une langue ça n'est vraiment vivant que quand il y a des gens qui ne se forcent pas pour la parler, l'écrire, la lire mais qui la parlent au quotidien... ...


Tu as raison Ferréol, fermons le SITE. Parlons english, comme tout le monde. oublions nos racines et nos histoires régionales, ça n'en vaut pas la peine.
Faisons comme ma femme qui a sept langues dans sa bouche et n'utilise sur des sites albionnais que cettelangue et enrichit leur culture.
Ne mangeons plus de CANCOILLOTTE, ce, n'est pas assez connu. Par contre la vache qui rit, alors là : OUI ! Ca, au moins c'est connu dans le monde entier.
vive la culture mondiale une et indivisible.
Apprenons le chinois et "metton" nous y, ils sont les plus nombreux
Et VIVA GENGIS KHAN §


Je n'ai pas dit ça non plus. La culture et l'histoire franc-comtoise sont bien vivantes et les oublier serait à mes yeux criminel mais je doute du fait que les anciennes langues parlées en Franche-Comté, aussi riches furent elles, soient encore parlées par des gens qui ont "baigné dedans" ou qu'il y ait beaucoup d'écrits rédigés dans ces langues.
Pour moi, c'est un peu comme si, parce que les hiéroglyphes de l'Egypte antique font partie de la culture égyptienne actuelle, des égyptiens se remettaient à écrire avec.

Je ne mange pas de la cancoillotte parce que c'est connu mais parce que j'aime ça, là est toute la différence. Quant à la vache qui rit, ce n'est pas parce que je n'aime pas ça qu'elle ne fait pas partie de la culture comtoise...

Lacuzon
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 412
Enregistré le : mar. 13 mai 2003, 12:54
Contact :

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Lacuzon » sam. 04 avr. 2009, 10:12

Je n'ai pas dit ça non plus. La culture et l'histoire franc-comtoise sont bien vivantes et les oublier serait à mes yeux criminel mais je doute du fait que les anciennes langues parlées en Franche-Comté, aussi riches furent elles, soient encore parlées par des gens qui ont "baigné dedans" ou qu'il y ait beaucoup d'écrits rédigés dans ces langues.
Pour moi, c'est un peu comme si, parce que les hiéroglyphes de l'Egypte antique font partie de la culture égyptienne actuelle, des égyptiens se remettaient à écrire avec.

Je ne mange pas de la cancoillotte parce que c'est connu mais parce que j'aime ça, là est toute la différence. Quant à la vache qui rit, ce n'est pas parce que je n'aime pas ça qu'elle ne fait pas partie de la culture comtoise...


Bonjour,

Ca fait vraiment un bail que j'ai pas posté ici :) mais il suffit que je revienne pour avoir envie de le faire ! Je voudrais préciser qu'il y a encore des personnes vivantes dans les associations du nord de la Franche-Comté pour qui le franc-comtois est la langue maternelle et qui ont appris le français dans le cadre scolaire. Il suffit d'aller à une de leurs réunions pour les rencontrer. Bien sur, je parle des personnes présentes dans les associations comme celle des patoisants de la région de Belfort. Bien sur, ces personnes sont âgées mais il est exagéré de comparer la langue aux hiéroglyphes (ce serait insultant pour elle). Le problème est qu'aucune importance n'a été accordée à nos langues et qu'elles ont même été poussées dans la tombe par le système éducatif. Bien sur, la majorité des gens peuvent dire aujourd'hui que la langue n'existe plus (car ils ne sont même plus au courant qu'elle a existé un jour) alors qu'il y a moins d'un siècle celle-ci était parlée ! Bref, le travail d'acculturation a très bien fonctionné ...

Ferréol
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 410
Enregistré le : lun. 10 oct. 2005, 22:56

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Ferréol » dim. 05 avr. 2009, 15:41

Je voudrais préciser qu'il y a encore des personnes vivantes dans les associations du nord de la Franche-Comté pour qui le franc-comtois est la langue maternelle et qui ont appris le français dans le cadre scolaire. Il suffit d'aller à une de leurs réunions pour les rencontrer. Bien sur, je parle des personnes présentes dans les associations comme celle des patoisants de la région de Belfort.


Et bien tu vois, je me coucherai moins bête ce soir, j'ignorais qu'il restait des personnes dans ce cas-là en Franche-Comté. Il faut dire que je ne connais personne dans mon coin du Jura (limite Doubs/Jura/Suisse) ou dans ma famille pourtant implantée en Franche-comté de longue date, qui même très âgé ait parlé un jour une langue régionale ni d'associations de patoisants ni d'autres traces pouvant laisser penser qu'une autre langue était parlée dans cette région il y a encore un siècle.

Je passe sur le fait que je ne vois pas en quoi une comparaison avec les hiéroglyphes puisse être insultante à moins que je me sois mal exprimé.
Je reprends donc ce que je disais, chose dont je ne démordrai que difficilement qui est de dire que à partir du moment où une langue est morte (bon, là, c'est difficile à définir certes mais je pense qu'on peut dire qu'une langue est morte à partir du moment où plus personne ne la parle et où plus personne ne l'écrit spontanément), je ne comprends pas les gens qui sous l'aspect régionaliste cherchent à ressusciter une langue, quelque soit la durée depuis laquelle cette langue est morte, que ce soit 5 ans, 50 ans, 500 ans où 5000 ans, pour moi, c'est la même chose, et il n'y a qu'un pas à faire que je ne ferai pas pour penser que c'est une démarche de repli sur soi et de rejet du monde actuel...

Bref, le travail d'acculturation a très bien fonctionné ...


Il a même tellement bien fonctionné qu'on a maintenant une unité linguistique en Franche-Comté, chose qui ne s'était pas faite depuis fort longtemps, je ne suis même pas sûr qu'il y ait un jour eu une réelle unité linguistique avant.

Lacuzon
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 412
Enregistré le : mar. 13 mai 2003, 12:54
Contact :

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Lacuzon » jeu. 09 avr. 2009, 16:30

je ne comprends pas les gens qui sous l'aspect régionaliste cherchent à ressusciter une langue, quelque soit la durée depuis laquelle cette langue est morte, que ce soit 5 ans, 50 ans, 500 ans où 5000 ans, pour moi, c'est la même chose, et il n'y a qu'un pas à faire que je ne ferai pas pour penser que c'est une démarche de repli sur soi et de rejet du monde actuel...


UNESCO
Patrimoine "Culture immatériel" - Langues en danger

http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?pg=00136

Les langues constituent l’un des outils principaux de l’humanité pour interagir et pour exprimer des idées, des émotions, des connaissances, des souvenirs et des valeurs. Les langues sont aussi les principaux véhicules des expressions culturelles et du patrimoine culturel immatériel, essentiels à l’identité des individus et des groupes. La sauvegarde des langues en danger est donc une tâche cruciale dans la maintenance de la diversité culturelle dans le monde.


Le franc-comtois (et le francoprovençal pour le sud de la Franche-Comté) figure parmis les "langues en danger" de la liste de l'UNESCO. Je doute qu'on puisse considérer l'UNESCO comme rétrograde.

Ferréol
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 410
Enregistré le : lun. 10 oct. 2005, 22:56

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Ferréol » jeu. 09 avr. 2009, 20:03

C'est très bien ce travail de l'unesco et je ne remets pas en doute leur compétences ni leurs motivations mais ça ne m'ôtera pas de l'idée que bien que culturellement franc-comtois je me sens complètement étranger à la langue franc-comtoise qui n'a jamais été parlée dans mon petit bout de Franche-Comté.

Quant au francoprovençal peut-être est-il encore parlé dans le Jura et le sud du Doubs mais alors il faut que je me débouche les oreilles... Pour moi, mais je n'ai pas la science infuse, c'est une langue qui n'est plus parlée dans les alentours de mon pâtelin même par des personnes très âgées. Il y a probablement été parlé à une époque et est sûrement encore parlé dans certaines régions il n'empèche que je ne comprendrai pas trop l'intérêt que des gens de ma région réapprennent une langue qui n'est plus la leur quel que soit leur prétexte, que ce soit pour le folklore, pour maintenir une diversité ou bien dans une démarche identitaire...

D'un autre côté, je trouve aussi absurde et lamentable les différentes politiques qui ont été soigneusement mises en place pour tuer les langues autres que le français en France et quand j'entends une collègue de ma maman (qui doit avoir une soixantaine d'années, c'est donc pas si vieux que ça) qui disait que dans son école en Bretagne il y avait un écriteau qui stipulait "il est interdit de parler breton et de cracher par terre" c'est pour moi aussi criminel que les écriteaux des saloons qui disaient "interdit aux chien et aux indiens".

Enfin, de tout manière, je crois qu'on a, chacun de notre côté, nos points de vue bien encrés et qu'on peut discuter longtemps de ces questions sans que pour autant nos avis changent beaucoup. Je redis pourtant ce que je pense, si des gens veulent réapprendre une langue régionale pour la faire revivre qu'ils le fassent mais moi, je ne ferai pas cet effort, j'ai d'autres chats à fouetter...

Avatar du membre
Beuillot
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 22079
Enregistré le : mer. 27 déc. 2006, 23:52
Localisation : Pars collis ad orientem solem :invis: .

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Beuillot » ven. 17 avr. 2009, 0:19

Ferréol a écrit :nos points de vue bien encrés

Tu penses à Cabrel, "l'encre de tes yeux"? :invis:
Lacuzon a écrit :UNESCO
Patrimoine "Culture immatériel" - Langues en danger


La preuve est dans le titre. ::D
Si j'y suis t'été, c'est pas pour y rêtre.

Comme ça. Pour rien.


Image Image

Ferréol
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 410
Enregistré le : lun. 10 oct. 2005, 22:56

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Ferréol » ven. 17 avr. 2009, 7:39

:embarras: désolé pour cette coquille, je voulais dire bien ancrés...

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23784
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: La langue Comtoise

Message non lupar lionel » ven. 17 avr. 2009, 18:30

Beuillot a écrit :Tu penses à Cabrel, "l'encre de tes yeux"? :invis:

C'est pas l'ancre ? ::o Décidément, je ne comprendrai jamais rien, ni à la poésie, ni à Cabrel. :invis:
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Billy » lun. 17 août 2009, 10:32

Sobi a écrit :
- le Français est notre langue commune sur tout le territoire, elle nous permet aisément d'échanger dans toutes les régions hexagonales, ainsi qu'aux DOM TOM, pourvu que chacun l'utilise correctement et SURTOUT sache l'écrire SANS FAUTE !!! (vaste programme à la lecture de certains messages...)


L'avantage de du parler franco-provencal ce qu'il autorise de nombreuses variantes à la prononciation, alors à l'écrit imaginez un peu :corne:
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet

Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Re: La langue Comtoise

Message non lupar Billy » ven. 11 sept. 2009, 9:29

Un petit texte en franco-provencal sur notre bestiaire mythique. Je note également une distinction entre mon "dialecte" et celui-ci, la langue est la même, mais on y trouve beaucoup de variantes au niveau de la grammaire :oui:

"Lo vouivro c'est no grand sarpent voulânt que ne voit bê que de n'ôeillou; encoua c't'ôeillou ne tin-u quasiment pais à so têto: c'est no bôlo asse reluisant que n'etello, que s'aippêle n'escarbouclio et que vo devant lo bêto c'ment no lantâno. Le baille no se grand'lumîre que lo sarpent mêmo sembli être tout en fûe, et quand le voule de no montaigne à n'âtro, on cude va n'ellezou. Mon revire-pépé la vî no nêue, en descendant u melin, s'ecchapê de pouits à l'Ermittou, s'ellancie de l'âtre sen de lo revêren pôsê tranquilloment son escarbouclio su no grosse pierro de lo rivo, et s'accoulé longtemps ses alêts sur l'âvo c'ment fant les ouzé que se bâgnant".

"La vouivre est un grand serpent volant, qui ne voit clair que d'un oeil; encore cet oeil ne tient-il presque pas à sa tête: c'est une boule ausi brillante qu'une étoile, qui s'appelle escarboucle, et qui va devant la bête comme une lanterne. Elle donne une si grande lumière que le serpent lui-même semble être tout en feu; et quand il vole d'une montagne à une autre, on croit voir un éclaire. Mon arrière grand-père le vit une nuit en descendant au moulin, s'échapper du Puits de l'Ermite, s'élancer de l'autre côté de la rivière, poser tranquillement son escarboucle sur une grosse pierre du rivage, et secouer longtemps ses ailes sur l'eau comme font les oiseaux qui se baignent."
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet

Avatar du membre
amélie
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 3348
Enregistré le : jeu. 06 août 2009, 15:02

Re: La langue Comtoise

Message non lupar amélie » ven. 11 sept. 2009, 15:14

Langue comtoise (ou patois) :
Je ne vais pas vous surprendre en vous avouant que je la parle rarement même s'il m’arrive d’écouter mon voisin de toujours, âgé de 76 ans, qui regrette de ne plus pouvoir tenir conversation avec quelqu’un qui comme lui la parle encore couramment. Quant à moi je comprends tout ce qu’il dit car je connais le vocabulaire mais suis incapable de construire une phrase. Dans mon enfance (je suis née en 1937) ma grand-mère la parlait avec ma mère, mais jamais devant moi. Effectivement il était très mal vu à l’école de glisser un mot en patois dans une rédaction !
De toute façon la retranscription du patois est un vrai casse-tête. C’est un problème d’accent. Sans l’accent on ne comprend rien à ce qui est écrit. Ce qui est drôle c’est que certains sexagénaires tentent parfois de parler patois : ils ont l’accent, mais ils n’ont pas les mots …
J’habite une petite région appelée Val d’Amour qui se situe dans la plaine du Jura entre Salins-les-Bains et Dole. Elle est partagée par la Loue. Et la différence entre le patois de la rive droite et de la rive gauche est … considérable !
C’était simplement pour faire avancer le schmilblik …

Avatar du membre
lionel
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 23784
Enregistré le : ven. 08 déc. 2006, 14:09
Localisation : A l'ouest, toujours plus à l'ouest...

Re: La langue Comtoise

Message non lupar lionel » mer. 16 sept. 2009, 18:05

amélie a écrit :C’était simplement pour faire avancer le schmilblik …

Merci à toi Amélie ! :oui: (Mais "schmilblik", c'est rive droite ou gauche ? :euh: :;) )
A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Avatar du membre
Billy
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 4434
Enregistré le : mer. 13 juin 2007, 13:08
Localisation : Cernans, Pays de Salins

Re:

Message non lupar Billy » lun. 25 juil. 2011, 13:10

Billy a écrit :J'ai 16 ans, et c'est lors de vacances en Bretagne que j'ai pris la résolution d'apprendre à parler le Patois car la survie de la langue Bretonnes ma donné le déclic de réagir face au déclin du patois.


Voilà maintenant quatre ans que j'écrivais ça, le temps passe vite, j'en ai 20 aujourd'hui !

Au départ, de simple vacances en Bretagne, l'étonnement de voir la vitalité d'une langue ! Certaines communes ont une signalisation bilingue, la musique, le chant, la poésie bretonne sont reconnus dans le monde entier, même les offices de tourisme proposent des innitations au Breton ! Et pourtant, encore à l'heure actuelle, la langue bretonne est en danger

Une résolution, apprendre la langue de mon pays, la Franche-Comté. Problème, elle comprend deux langues, comtois et arpitan. Le temps aussi de comprendre que je n'ai pas à faire à un patois, mais bien une langue avec des règles, un accent, une culture, un paysage.

Quatre années à rencontrer des anciens, souvent les mêmes, et certains sont morts entre temps ! A chercher des livres, des textes, des chansons, à comparer des mots, à chercher dans d'autres langues proches (espagnol, italien, occitan, catalan) des ressemblances, des bases linguistiques.

Aujourd'hui j'arrive à mener une conversation avec les anciens du village, et tant que possible, je me parle à moi même en arpitan, histoire de trouver une réèlle habitude avec la langue.

La diffèrence de l'apprentissage d'une langue dite "régionale" en comparasion d'une langue dite "internationale", c'est le contexte dans lequel elles sont apprises !
Dans sa majorité, une langue comme l'anglais est apprise dans une salle de classe, dans un atmosphère lourd et aseptisé de toute culture, loin de la réalité d'une langue. On apprend l'anglais aux jeunes parce que c'est "branché", on formate un avenir économique et politique ou seul l'anglais domine.
Dans sa majorité, une langue comme l'arpitan ou le comtois sont apprises au coeur même des villages, le paysage est autour de nous, l'accent est énergétique, la culture est présente, et surtout, la fierté de pouvoir transmettre un savoir pour les anciens et la même fierté d'être en possession d'un savoir presque unique pour les plus jeunes. Mais on apprend pas l'arpitan ou le comtois aux jeunes parce que c'est ringard, un vulgaire patois que les vieux apportent avec eux dans leurs tombes ! Mais on oublie trop souvent que porter un intérêt pour la culture que possèdait les générations d'avant, c'est aussi une solution sociale qui peut largement rompre l'isolement des personnes âgées, il y a là une solution en or ... combien d'entre vous y ont pensés ?

Si aujourd'hui, à partir de maintenant, une petite partie des comtois se mettent à réapprendre leurs langues, d'ici quatre ou cinq ans, nous aurons sauvés ces langues, elles sont une richesse qui va bien au delà de parler anglais courament dans sa vie ou je ne sais quelles autres langues que l'on trouve dans sa scolarité !
Les langues sont comme les animaux, il ne suffit pas de protèger les espèces emblématiques, il y a en dessous de leurs pieds des petites espèces, presque invisible aux yeux du monde, mais qui entraînent dans leurs disparitions, l'utilité de ce qu'elles apportaient à la terre et à l'être humain.

Net que menet, i su gros contât dè dèseva lo languo arpitanno odzedu, stet fié, s'es lo mino ! Dinse, lèt languot dè notrou mondou ni sant pâ pouèssit ! ::)
" Ca fait penser à la place des Prés Saintes Marie, le lendemain de la fête du Faubourg, quand il ne reste plus sur le terrain que les emballages vides et les papiers gras ..."
Jean-Marie Jacquet


Avatar du membre
pieradam
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 13031
Enregistré le : lun. 24 sept. 2007, 13:56
Localisation : Besançon
Contact :

Re: La langue Comtoise

Message non lupar pieradam » mer. 30 nov. 2011, 16:06

Dommage qu'il faille s'inscrire sur facebook,mais pour moi pas question :non:
J'te veux faire voir,si l'coucou c'est une mère

fatbo
Une cuillère pour goûter
Une cuillère pour goûter
Messages : 45
Enregistré le : mer. 30 nov. 2011, 9:15

Re: La langue Comtoise

Message non lupar fatbo » mer. 30 nov. 2011, 16:11

Dommage, ça aurait été un lieu d'échange intéressant, même si tu ne viens pas sur la page facebook, je t'invite à aller voir ce livre lors de sa sortie le 5 décembre.


Retourner vers « Parlers comtois »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité