s'empaturer

Les questions et remarques sur le patois comtois
Chévouainé
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 472
Enregistré le : ven. 31 déc. 2010, 14:02

s'empaturer

Message non lupar Chévouainé » ven. 29 mars 2013, 11:41

Encore un verbe qui devrait pouvoir convenir à tous les comtophiles.
Dans quelle circonstance l'employait-on ?

Avatar du membre
gg25
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2169
Enregistré le : mer. 08 févr. 2006, 23:33
Localisation : Plancher-Bas (70)

Re: s'empaturer

Message non lupar gg25 » ven. 29 mars 2013, 21:42

Ce verbe me dit quelque chose, mais quoi au juste ?
Un rapport avec les joies de l'élevage des bovidés ?

Chévouainé
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 472
Enregistré le : ven. 31 déc. 2010, 14:02

Re: s'empaturer

Message non lupar Chévouainé » ven. 29 mars 2013, 22:23

gg25 a écrit :Un rapport avec les joies de l'élevage des bovidés ?

Désolé gg, rien à voir avec le mot pâture.
Alors, comme ce mot te disait quelque chose, cette restriction importante devrait t'aider à faire remonter tes souvenirs. :mscbs:

Avatar du membre
gg25
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2169
Enregistré le : mer. 08 févr. 2006, 23:33
Localisation : Plancher-Bas (70)

Re: s'empaturer

Message non lupar gg25 » ven. 29 mars 2013, 23:26

Avec paturon, alors, qui est je crois une partie inférieure de la patte d'un cheval.
S'empêtrer, "se mélanger les pinceaux" (au sens propre), tomber ?

Chévouainé
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 472
Enregistré le : ven. 31 déc. 2010, 14:02

Re: s'empaturer

Message non lupar Chévouainé » dim. 31 mars 2013, 14:50

gg25 a écrit :S'empêtrer, "se mélanger les pinceaux" (au sens propre), tomber ?

Tout à fait gg :bravo:
Il va falloir que je sélectionne mieux les mots que je propose si je veux qu'une discussion s'installe. Incollable, mon gg. :;)
En fait on utilise le verbe empaturer pour signifier qu'on entrave un cheval en lui attachant ensemble les paturons et par extension tout autre animal. La forme pronominale est utilisé pour dire qu'une personne s'est pris les pieds dans quelque chose qui trainait sur le sol (s'empaturer dans une liane, dans des ronces) au point de la faire tomber. :mscbs:

Avatar du membre
gg25
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2169
Enregistré le : mer. 08 févr. 2006, 23:33
Localisation : Plancher-Bas (70)

Re: s'empaturer

Message non lupar gg25 » dim. 31 mars 2013, 15:50

Incollable, sans doute pas, loin de là, mais simple déduction logique à partir de "paturon", dès lors que le mot pâture était écarté.
En Puisaye, petite région située aux confins de la Bourgogne d'où est originaire ma famille maternelle, on dit s'empiger, le mot est différent mais est construit de même manière, ce qui m'a peut-être aidé aussi.

Chévouainé
Un pot par jour
Un pot par jour
Messages : 472
Enregistré le : ven. 31 déc. 2010, 14:02

Re: s'empaturer

Message non lupar Chévouainé » lun. 01 avr. 2013, 11:50

gg25 a écrit :...aux confins de la Bourgogne d'où est originaire ma famille maternelle, on dit s'empiger...

Ce mot existe aussi en Comté avec un sens un peu différent. Il signifie s'embourber, s'enfoncer, avoir du mal à marcher parce que le sol est boueux et collant. Il y a sans doute un rapport avec le mot poix. :mscbs:

Avatar du membre
gg25
Cancoillotte Addict
Cancoillotte Addict
Messages : 2169
Enregistré le : mer. 08 févr. 2006, 23:33
Localisation : Plancher-Bas (70)

Re: s'empaturer

Message non lupar gg25 » mar. 02 avr. 2013, 8:22

Jamais entendu cette version comtoise, au sens quand même assez différent de la bourguignonne que je connais, sans doute l'étymologie n'est-elle pas la même.


Retourner vers « Parlers comtois »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités